Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Journée de don de sang : Un acte de solidarité de « Faso immobilier et services » pour sauver des vies

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mardi 29 novembre 2022 à 14h15min
Journée de don de sang : Un acte de solidarité de « Faso immobilier et services » pour sauver des vies

L’entreprise Faso immobilier et services (FASIMMOB) a initié ce mardi 29 novembre 2022, une journée de don de sang. Une action de solidarité envers ceux qui sont en besoin de sang. Une centaine de poches de sang sont attendus à l’issue de cette journée qui est placée sous le thème : « Donner son sang : un acte de solidarité qui sauve des vies ».

Au Burkina Faso, le besoin de sang est estimé à 180 000 poches par an. Parce que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fixe un objectif de 1% de la population pour qu’une société ou un pays soit au-dessus du besoin. Ce pourcentage est loin d’être atteint et le besoin de sang se pose toujours avec acuité dans nos centres médicaux.

Le premier responsable de FASIMMOB a donné l’exemple en donnant son sang

Pour combler un tant soit peu le gap et témoigner sa solidarité à ceux qui sont dans le besoin, Faso immobilier et services (FASIMMOB) a initié ce mardi 29 novembre 2022, une journée de don de sang à son siège, sis à Ouaga 2000. Le don a été placé sous le thème : « Donner son sang : un acte de solidarité qui sauve des vies ». Et c’est le premier responsable de l’entreprise qui donne le ton. Après les procédures d’usage, l’administrateur général de la société immobilière, Jean Fidèle Tapsoba est jugé apte par les agents de santé à donner son sang. Après quelques minutes, sa poche est pleine. Une poche déjà de disponible.

Environ 150 personnes sont inscrites pour donner leur sang et sauver des vies. L’administrateur général de la société immobilière, Jean Fidèle Tapsoba, espère regrouper au moins 100 poches de sang pour le service de transfusion sanguine. Revenant sur les motifs qui l’ont poussé à initier une telle activité, M. Tapsoba a laissé entendre que cette activité a été pensée en signe de compassion pour les Burkinabè qui sont dans un besoin de sang, surtout en ces moments difficiles que traverse notre pays. « Nous souhaitons rendre pérenne cette activité. Au-delà de cela, nous espérons, à travers cette initiative, inspirer d’autres structures à emboîter nos pas. Que ceux-là qui donnent leur sang aujourd’hui, qu’on puisse les fidéliser afin qu’ils soient des donneurs permanents de sang », a-t-il espéré.

Abdoulaye Sondé a promis faire en sorte que ce don ne soit pas le dernier

Abdoulaye Sondé a décidé de participer pour la première fois à un don de sang. La raison de ce geste, a-t-il déclaré, c’est de sauver une vie avec sa poche de sang. Car, a-t-il dit, tout le monde peut être dans le besoin. « C’est la première fois que je participe à un don de sang. J’avais peur de me lancer mais comme le problème de sang se pose tous les jours, j’ai décidé de faire le pas. Je ferais en sorte que cela ne soit pas le dernier don », a-t-il promis.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois semaines
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées nationales nommés à des postes de responsabilité
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des enjeux et défis de l’enregistrement des décès
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour faire découvrir le métier de cheminot aux enfants des travailleurs
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e session du Centre régional africain d’administration du travail
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés