Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Sécurité alimentaire au Burkina : Le projet d’appui à la gestion du stock d’intervention officiellement lancé

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • lundi 28 novembre 2022 à 16h07min
Sécurité alimentaire au Burkina : Le projet d’appui à la gestion du stock d’intervention officiellement lancé

Le ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, Denis Ouédraogo, a officiellement lancé ce 28 novembre 2022, le projet d’appui à la gestion du stock d’intervention (PAGSI). Prévu pour s’étaler sur une période de cinq ans, le PAGSI a pour objectif de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables au Burkina Faso. Il couvre l’ensemble des 13 régions du pays et est mis en œuvre par la Société nationale de gestion du stock de sécurité (SONAGESS), pour un montant d’un peu plus de 25 milliards de FCFA.

Les aléas climatiques et la pauvreté des sols influent sur les productions agricoles, exposant de ce fait le Burkina Faso à des crises alimentaires et nutritionnelles. Selon les projections, un peu plus de 3,5 millions de personnes pourraient tomber en insécurité alimentaire pendant la période de soudure qui se situe entre juin et août 2023. Pour soutenir les populations vulnérables et favoriser leur accès aux céréales, le gouvernement a pris plusieurs mesures telles la mise en place du stock d’intervention en 2006, ainsi que la mise en place des boutiques témoins en 2013, sous la gestion de la SONAGESS.

Le logo du projet

Le PAGSI vient, à en croire le ministre de l’agriculture, Denis Ouédraogo, consolider les acquis de ces différentes initiatives et inscrire dans la durée, les actions de la SONAGESS en matière de lutte contre l’insécurité alimentaire. Le projet comprend deux composantes opérationnelles qui portent sur l’amélioration de la disponibilité et de la qualité des aliments et sur l’accessibilité des populations, et une composante de coordination et de gestion.

Denis Ouédraogo, ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques

De façon spécifique, il devrait permettre d’améliorer la disponibilité des aliments de qualité par l’accroissement des quantités collectées, ainsi que l’accessibilité financière et physique des populations vulnérables aux aliments. Ce sont au total 50 000 ménages, soit 400 000 personnes issues des zones déclarées en insécurité alimentaires, qui bénéficieront du projet.

Vue des participants présents au lancement du projet

A terme, le PAGSI va permettre de collecter 62 500 tonnes de vivres, de réduire la distance moyenne parcourue pour acquérir les vivres de 50 à 25 km, de réduire la durée moyenne de rupture des stocks dans les points de vente à onze jours maximum et de favoriser le colisage des vivres en sacs de 25 ou 50 kg. Il sera mis en œuvre sur l’ensemble du territoire national, en mettant à la disposition des populations cibles, des céréales à prix subventionnés dans les différents points de vente.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine Traoré ne se marchande pas », clament les Patriotes du Nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés