Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Coopération : Un festival pour célébrer l’amitié entre le Burkina Faso et les Pays-Bas

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • lundi 28 novembre 2022 à 12h01min
Coopération : Un festival pour célébrer l’amitié entre le Burkina Faso et les Pays-Bas

Ce dimanche 27 novembre 2022, a eu lieu au Club de l’étrier à Ouagadougou, la première édition du festival de l’amitié Burkina Faso-Pays-Bas. Un festival organisé par l’Amicale Burkina Faso-Pays-Bas et qui a connu la présence de l’ambassadrice des Pays-Bas au Burkina Faso et du ministre délégué auprès de la ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, chargé de la coopération régionale.

Le festival de l’amitié Burkina Faso-Pays-Bas se veut l’occasion de rendre visible, les liens d’échanges et de coopération qui existent entre les deux pays. Ce festival marque aussi le 10e anniversaire de l’Amicale Burkina Faso-Pays-Bas créée en 2012 et qui a pour objectif de contribuer au renforcement de l’amitié entre les peuples burkinabè et néerlandais par la facilitation des échanges, le renforcement de la solidarité et la promotion du multiculturalisme tant au Burkina qu’aux Pays-Bas.

L’Amicale Burkina-Faso-Pays-Bas a initié ce festival pour consolider davantage les liens entre les deux pays

Pour une première édition, le festival de l’amitié a drainé du beau monde. Quarante-cinq exposants ont aussi pris part au festival. Ils étaient regroupés en trois catégories en fonction de leurs domaines d’activité, selon le président de l’amicale Henk Nugteren. Il y avait ceux qui interviennent dans le social, notamment l’éducation, la santé, les droits sexuels et reproductifs, la formation professionnelle. Le deuxième groupe d’exposants est composé d’organisations qui interviennent sur le thème de la démocratie, de la gouvernance, l’inclusion et la paix. Le troisième groupe d’exposants était lui composé de ceux qui sont dans l’agro-alimentaire, l’environnement et les énergies renouvelables.

« On a voulu réunir ici toute l’expression de l’amitié entre le Burkina Faso et les Pays-Bas. Ça peut être des associations, des entreprises, des projets, des initiatives gouvernementales ou familiales. Les exposants sont des associations qui ont des partenaires au Pays-Bas, des projets qui ont des financements néerlandais, des entreprises qui ont des marchés d’exportation au Pays-Bas, des jeunes qui ont bénéficié de formation au Pays-Bas et qui ont créé des entreprises. Ce sont toutes ces personnes qui ont ce double lien qui sont présents à ce festival », a expliqué Henk Nugteren, président de l’Amicale Burkina Faso-Pays-Bas.

Henk Nugteren, président de l’Amicale Burkina Faso-Pays-Bas

L’ambassadrice des Pays-Bas au Burkina Faso, Esther Johanna Elisabeth Loeffen, a félicité l’amicale qui a maintenu les liens entre Burkinabè et Néerlandais alors même que l’ambassade du pays était fermée de 2013 à 2019. Elle a salué l’initiative d’organiser un festival et a souhaité que ce soit une action pérenne qui renforce davantage les liens entre citoyens des deux pays.

Le ministre délégué auprès de la ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, chargé de la coopération régionale, Karamoko Jean-Marie Traoré, a souligné quant à lui, qu’au-delà de la coopération classique entre les deux pays, c’est la coopération entre les deux peuples burkinabè et néerlandais qui est plus importante. Et l’Amicale Burkina Faso-Pays-Bas constitue à n’en point douter, selon le ministre délégué, une véritable passerelle entre les deux pays et les deux peuples.

Cette première édition du festival de l’amitié a drainé du monde

C’est pourquoi, il a félicité l’amicale pour son initiative et a réaffirmé la disponibilité de son département à l’accompagner dans ses activités.
Cette première édition du festival de l’amitié n’a duré qu’une journée. Un moment assez court, à en croire les festivaliers. Sur ce point, le président de l’Amicale a indiqué que la réflexion sera menée pour étudier la possibilité d’augmenter le nombre de jours du festival pour les prochaines éditions.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2022 à 14:00, par Barou En réponse à : Coopération : Un festival pour célébrer l’amitié entre le Burkina Faso et les Pays-Bas

    VOICI UNE DES PRATIQUES COLONIALE ENCORE.
    BIENSUR QUE CE FESTIVAL SE PASSERA SEULEMENT AU BURKINA JAMAIS AU PAYS-BAYS.
    EUX ILS NE SONT PAS DANS DES COMEDIES DE CE GENRE.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 12:48, par Citoyenne En réponse à : Coopération : Un festival pour célébrer l’amitié entre le Burkina Faso et les Pays-Bas

    Ce que Barou essaie de dire est que ce genre de Festival n’existe pas chez vous et il a bien raison. Même si une rencontre pareille a été faite chez vous ; elle n’a pas fait la une des journaux. Le peu d’Africains qui vivent dans vos pays connaissent trop bien tout le mépris que vous avez pour les Africains. D’ailleurs on n’a pas besoin d’y vivre. Un simple transit à travers vos aéroports est assez pour édifier quiconque par rapport votre hospitalité des Africains. Quant à y vivre : vous occupez les quartiers les plus beaux et les plus salubres de nos pays quand vous séjournez chez nous, mais reléguez les nôtres aux quartiers les plus insalubres et les plus mal famés chez vous. Puis, vous vous exhibez à danser et boire chez nous avec quelques uns de nos compatriotes (probablement qui n’ont pas le choix que de participer) et ensuite s’assurer que tout ceci est filmé et mis a la une de nos journaux afin d’endormir la populace que vous voyez bien est bien réveillée et n’entends pas se rendormir et continuer de se faire exploiter de la manière la plus abjecte. Vous n’avez aucune morale et cela se voit dans vos comportements, qui respectent peu le genre humain et la nature en général. Il y a peut-être encore des citoyens Burkinabe et Africains qui ne voient toujours pas clair dans votre jeu ; mais cela ne va pas tarder, car l’on a beau chassé l’habitude, il revient au grand galop. Donc, vous vous montrerez encore et encore pour ce que vous êtes, jusqu’à ce que tous se réveillent.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 18:48, par ZOODNOMA En réponse à : Coopération : Un festival pour célébrer l’amitié entre le Burkina Faso et les Pays-Bas

    Bravo à vous pour cette belle initiative. Moi j’ai beaucoup aimé ce festival qui a constitué un bel cadre de visibilité, de présentation, de partage sur les actions et résultats tangibles de cette amitié sur le terrain au profit des communautés entre les deux pays, de rencontres et de renforcement de partenariat entre structures Burkinabè et des Pays Bas ,mais aussi entre structures au Burkina Faso.
    Bravo encore à l’amical et bonne suite en attendant la prochaine édition.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
SIAO : La 16e édition s’ouvre sous le signe de la résilience des artisans
« Dafra académie music live » : Une compétition pour la relance de la pratique musicale live au Burkina
Cinéma au Burkina : "Naras City", le premier long métrage de Malick Naboalga dénonce l’injustice, l’insécurité et les conflits fonciers
Visite du parc d’exposition du SIAO : « La commission est prête à 98% » Serge Poda, ministre de l’artisanat
Musique au Burkina : Jules O s’offusque du désordre avec son titre ‘’Zoundzandé ’’
Bobo-Dioulasso : Des artisans redoutent « une mort programmée du pagne koko dunda »
SIAO 2023 : « Les foires, c’est en même temps une école où on part découvrir, vendre et se faire connaître », foi des créateurs
Koudougou : L’entreprise François 1er, une opportunité d’emplois pour les étudiants
MCCAT/DGCA : Trois nouveaux promus prennent leurs fonctions
11e édition du Festival international de danse de Ouagadougou : Une vingtaine de compagnies de danse attendues
Culture : Le musée communal Sogossira Sanou, un musée touristique instructif
16e édition du SIAO : Les stylistes sont les mieux représentés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés