Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Situation nationale : Le CERFI invite les musulmans à s’engager face aux défis que rencontre le Burkina

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 27 novembre 2022 à 22h15min
Situation nationale : Le CERFI invite les musulmans à s’engager face aux défis que rencontre le Burkina

La coordination régionale du Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) a organisé sa deuxième conférence régionale du Centre, ce dimanche 27 novembre 2022 à Ouagadougou, sur l’engagement de ses membres face aux défis que rencontre le Burkina Faso.

« Le sens de mon engagement », tel est le thème de cette conférence publique. Pour le président du CERFI, Hamidou Yaméogo, ce thème veut rappeler que « l’islam n’est pas une religion théorique ; c’est une religion pratique ».

Dans le mot de bienvenue prononcé par Rasmané Simporé, il a été mentionné que l’être humain n’est pas le fruit du hasard. Dieu l’a créé pour une mission sur la terre. Ainsi, le CERFI veut pousser ses membres à passer du discours à l’engagement.

Le conférencier Moussa Nombo veut emmener les musulmans à se questionner sur les principes de leur religion et à en déduire les actions à entreprendre. « Fondamentalement, le musulman a pour mission de construire la paix à l’intérieur de son cœur et dans la cité. C’est un acteur de développement, un agent de promotion des valeurs », a-t-il expliqué.

Le parrain Abdoulaye Bassinga (au micro) et Hamidou Yaméogo ont invité…

Face aux défis que Burkina Faso rencontre, « nous devons nous engager pour la cause », a exhorté le président Hamidou Yaméogo aux participants de cette conférence. « C’est l’un des facteurs pour parfaire notre foi. Le croyant engagé doit participer à tout effort commun dont la finalité est la fraternité humaine, le soulagement de la souffrance à l’échelle familiale, communautaire et nationale », a-t-il développé.

Quant au gouverneur de la région du Centre, par ailleurs parrain de cette conférence, Abdoulaye Bassinga, il a indiqué qu’il revient à chacun de prendre son destin en main. « Notre pays a besoin de l’engagement de tous, dans sa quête inlassable de réponse aux multiples problèmes », a-t-il insisté.

…les participants à s’engager de façon utile pour leur pays.

Cette conférence régionale est la deuxième du genre pour le compte de l’année 2022. Elle se tient simultanément dans les autres capitales régionales. Cette série de conférences entre dans le cadre de la mission essentielle du CERFI, qui est la recherche et la diffusion permanente des sciences islamiques.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2022 à 20:48, par Lom-Lom En réponse à : Situation nationale : Le CERFI invite les musulmans à s’engager face aux défis que rencontre le Burkina

    Oui, "l’islam est une religion de paix", ceci est répété avec insistance à tout moment. Malheureusement, entre le discours officiel et le comportement de certains adeptes, le doute s’est beaucoup installé etant donné que les organisations qui sement la mort par les musulmans et les non musulmans sont, de par leurs noms, d’obédience musulmane, tuant souvent enninvoquant le vénérable nom de Allah ! Ceci veut dire que le travail qui reste à faire est encore immense voire très immense. La paix rime aussi avec le développement et malheureusement avec le terrorisme islamique, le Burkina semble avoir reculé d’au moins 20 ans en matière de developement ! La paix, la paix, la paix, ce n’est pas la bouche seulement, c’est le comportement civilisationnel car même avant l’avènement des religions dites révélées, les religions traditionnelles avaient su instaurer cette paix et le respect mutuel si bien que les enfants de nos ancêtres sont devenus musulmans, chrétiens, Temoins de Jehova, etc. Pourquoi pas nous ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés