Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

Accueil > Actualités > International • Photo d’illustration • mardi 15 novembre 2022 à 15h30min
Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

Selon une lettre de son ambassadeur à l’ONU, dont nous avons obtenu copie, on y apprend que la Côte d’Ivoire va progressivement retirer sa contribution militaire et policière à la force de maintien de la paix de l’ONU au Mali (MINUSMA). La Côte d’Ivoire a informé les Nations unies qu’elle stoppait la rotation des troupes et qu’elle ne remplacerait pas le personnel au sein de la Minusma, en août 2023. Une décision confirmée par deux sources sécuritaires ivoiriennes de haut niveau, selon nos confrères de France 24.

Cette décision intervient, alors qu’en juillet 2022, une quarantaine de soldats ivoiriens ont été arrêtés au Mali, accusés d’être des mercenaires.
La Côte d’Ivoire, elle, affirme que ces soldats font partie d’un contingent de sécurité et de logistique travaillant dans le cadre de la mission de maintien de la paix.


Lefaso.net
Photo d’illustration

Vos commentaires

  • Le 15 novembre à 12:29, par Lom-Lom En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    C’est mieux comme ça ! La confiance ne s’achète pas au marché, elle se mérite et quand elle n’existe plus entre deux personnes ou deux parties, la meilleure option est de se quitter ! Si les dirigeants français et ivoiriens sont honnêtes, qu’ils acceptent que l’instance onusienne enclenche la procédure afin que l’exposé du mali soit entendu par le grand public du monde entier ! Ça suffit maintenant avec les nègreries des petits nègres d’Afrique ! Au lieu d’attendre 2023, que les troupes ivoiriennes rentrent chez elles dès aujourd’hui et qu’on passe à autre chose ! les peuples ont marre de ce jeu malsains de leurs dirigeants ! vive le Mali !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 12:51, par s En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Les pays démocratiques doivent suspendre leurs coopérations avec les pays non démocratiques.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 12:51, par ralbol En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Le Royaume-Uni (300 militaires) et la Côte d’Ivoire annoncent en même temps leur retrait. Oui, c’est mieux comme cela... Ils ont compris qu’ils n’avaient plus rien à faire là-bas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 13:36, par porto En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    "lom lom"si ces plaisantains speudo-panafricanistes maliens avaient les preuves ce qu’ils avançaient telles qu’on les connaît ils allaient vite faire de tout déballer sur la place public.on sent qu’au fur et a mesure que le temps passe ils commencent un peu a la fermé.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre à 17:13, par Meimei En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

      C’est lamentable ce que tu dis. Le ministre a bien regardé le français sans ses yeux et dire que c’est la crédibilité du gouvernement Malien qu’il met en jeu. Et on pouvait même voir frousse dans le regard du reprensentant francais.

      Tant qu’on aura des africains qui vont se comporter comme "ventre plein nègre content" et se permettre même de défendre l’envahisseur contre son frère, l’Afrique va encore couler davantage.

      Pendant ce temps, les autres se solidarisent et cherche tout stratagème pour recoloniser l’Afrique.

      Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 14:04, par Vérité indiscutable En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Une très belle nouvelle qu’on attendait depuis longtemps. Ils ont duré avant de demander ce retrait. D’autres pays enverront des forces neutres et plus efficaces.
    C’est trop cool wallay ! Si on pouvait les renvoyer au plus vite ce serait agréable. Vite vite.
    Vive le Mali !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 15:25, par le Nomade En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Le giouvernement malien devrait rester dans sa logique et demander le retrait pure et simple de toutes les troupes ONUsiennes. Les FAMAS montent en puissance et sont capables de proteger le pays. Les maliens doivent asssumer plainement leur souverainete.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre à 18:20, par ralbol En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

      .....assurer pleinement leur souveraineté avec les wagner !!
      Une résolution de l’ONU demandant que la Russie paye pour les destructions qu’"elle a causées en Ukraine vient d’être votée par plus de 90 pays. Et le Mali a voté ...contre. On a bien compris qu’il est pieds et poings liés face au tsar de Moscou. Belle souveraineté que de DEVOIR renvoyer l’ascenseur !

      Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 10:24, par kwiliga En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

      Bonjour le Nomade,
      Vous écrivez : "Les FAMAS montent en puissance et sont capables de proteger le pays". Pourriez-vous, je vous prie, être assez aimable pour publier les sources qui vous ont amener à penser (ou à être convaincu) de cet état de fait ?
      De mon coté, j’ai beau chercher, je trouve plutôt ceci :
      - Selon l’ONG ACLED, les attaques djihadistes ont augmenté en un an au Mali et au Burkina Faso malgré les putschs survenus dans ces deux pays. Source DW
      - L’ONG Human Rights Watch a publié un rapport la semaine dernière faisant le constat que des groupes armés, affiliés au groupe Etat islamique, ont ainsi massacré des centaines de villageois depuis le début de l’année dans le nord-est du Mali. Source DW
      - ....avec la multiplication d’attaques terroristes touchant tant des militaires que des civils. Au-delà de leur bilan humain particulièrement lourd, notamment récemment pour l’armée malienne, c’est à la fois l’extension géographique croissante de ces attaques et les modes opératoires de plus en plus sophistiqués utilisés par les terroristes qui doivent nous alarmer. Source Eucap
      - Au Mali, la situation est plus précaire que jamais dans le nord-est du pays, et tout particulièrement à Ménaka. Cela fait plusieurs mois que l’EIGS, la branche sahélienne du groupe État islamique, mène des offensives meurtrières pour prendre le contrôle de cette zone frontalière du Niger et du Burkina. La dernière offensive a eu lieu à Talataye, il y a trois semaines. Source RFI 04.10.22
      - Au moins deux militaires maliens ont été tués lors d’une bagarre avec des hommes de la société militaire privée russe qui a dégénéré, le 27 septembre, dans le camp militaire de cette localité du Nord-Est, proche du Niger.
      Quant au matériel récemment livré par la Russie, il ne semble pas dans le meilleur état :
      - Un pilote russe a été tué mardi dans le nord du Mali quand son avion, récemment livré à l’armée malienne, s’est écrasé près de Gao. Source VOA Afrique 04 octobre 2022.
      Et ainsi de suite. Pourriez-vous, je vous prie, publier des sources fiable et des éléments factuels qui vous portent à croire que "Les FAMAS montent en puissance et sont capables de proteger le pays", parce que de mon côté, tout ce que je trouve, c’est, qu’en dehors de Bamako, le Mali va mal et je ne parle même pas de la situation économique, présente et à venir.
      Honni soit qui Mali pense.

      Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 06:14, par Levieux En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Barkhane n’étant plus présent au Mali qu’on nous présente enfin le fameux tunnel qui peut contenir jusqu’à 400 véhicules.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:48, par ralbol En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Alors, quand est-ce qu’il va nous les montrer, les exhiber, les sortir Abdoulaye FLOP, ? Je parle bien entendu de ses PREUVES ! A l’ONU, la Russie peut tout à fait déclencher le processus d’analyse des preuves maliennes. Je répète : la Russie PEUT tout à fait le faire SI ELLE EN A LA VOLONTE
    Ce cinéma va durer combien de temps encore ?.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 21:24, par ralbol En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Les bonnes nouvelles pleuvent : après l’Egypte, l’Allemagne va retirer ses troupes présentes au Mali dans la Minusca.
    Finalement, c’est la cohérence qui s’installe....

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 20:59, par Alph@2025 En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

    Je salue la patience dont ont fait preuve les autorités ivoiriennes dans cette affaire de soldats "mercenaires". Récapitulons : les autorités maliennes interceptent à leur arrivée à l’aéroport de Bamako, 49 soldats ivoiriens envoyés au Mali dans le cadre de la participation de la Cote d’Ivoire à la MINUSMA dans ce pays. Suite à des irrégularités constatées, ces soldats sont qualifiés de mercenaires par les autorités maliennes qui décident de les faire juger comme tels. Il est vrai que les déclarations incohérentes de la MINUSMA n’ont pas aidé à résoudre cette affaire dans un cadre apaisé. Soit. Cependant, en toute logique, ces soldats relèvent d’un pays, la Cote d’Ivoire, qui répond d’eux. S’il y a des irrégularités dans leurs documents ou s’il y a des doutes, la solution la plus logique était de les retourner à leur envoyeur. C’est d’ailleurs ce que le Mali a fait pour les soldats néerlandais arrivés au Mali sans "autorisation" d’après les autorités maliennes. Pourquoi dans cette affaire, les soldats ivoiriens interceptés avant d’être entrés en territoire malien, donc n’ont posé aucun acte au Mali et dont un pays, la Cote d’Ivoire, répond, sont arrêtés ? Si vraiment le Mali a des preuves que ce sont des mercenaires, qu’il les expulse et dépose une plainte contre la Côte d’Ivoire devant les instances internationales comme elle sait si bien le faire. Les maliens eux-mêmes ne sont pas logiques dans cette affaire de soldats "mercenaires" ; et vraiment, le calme et la patience des autorités ivoiriennes est à saluer. Maintenant pour aller au bout de la logique des maliens "vous n’avez pas besoin de nous, eh bien on s’en va". On ne peut rien reprocher aux ivoiriens. Les maliens qualifient les 49 soldats de mercenaires, alors que eux mêmes font recours à la société de sécurité privée Wagner ! (Les autorités maliennes prétendent que ce sont des instructeurs russes dans le cadre d’un partenariat d’état à état, ce en quoi ils sont démentis par le ministre russe des affaires étrangères et par le patron de Wagner en personne qui reconnait sa présence au Mali). Les soldats retenus prisonniers et leurs familles sont vraiment à plaindre. Autrement, je dirai aux ivoiriens de les confier purement et simplement aux autorités maliennes, qu’elles en fassent ce qu’elles veulent. Si elles veulent les manger, qu’elles les mangent !
    Les maliens veulent être seuls, qu’on les laisse seuls avec leurs mercenaires à eux. Les Wagner sont de bons mercenaires admis au Mali comme ils veulent. Les autres sont de mauvais mercenaires, alors au Gnouff !

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre à 20:18, par Renault HÉLIE En réponse à : Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne

      @Alph@2025
      Oui, M. Alpha, le gouvernement ivoirien a remarquablement gardé son calme ! Je suis épaté, oui, oui...

      La provocation lourdingue de Goïta est typiquement poutinienne, il doit avoir une « éminence grise » qui pense en « cyrillique pervers ». On saura bientôt le nom du « teneur de télécommande » de ce brave et honnête putschiste, qui ne m’a pas l’air d’avoir inventé l’eau tiède. Souhaitons-lui de ne pas finir comme Najibullah à Kaboul, sort fréquent de ceux qui vendent leur peau à l’ours... Avec un peu de chance, M. Goïta aura une vieillesse heureuse entre Gstaad et Lausanne (70 km en Rolls), s’il a bien géré ses sous.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire/Attaque terroriste de Grand-Bassam : La justice aux trousses de 18 accusés
Centrafrique : Une base des FDS et une du groupe Wagner prises pour cibles dans une attaque
Guinée Équatoriale : Le président Teodoro Obiang Nguema réélu pour un 6e mandat de 7 ans
Développement industriel : 37 pays africains enregistrent des avancées
Libye : « Les massacres des populations civiles qui ont justifié l’intervention militaire en 2011 n’ont jamais existé »
Population mondiale : Les jeunes appellent au changement
Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne
Afrique du Sud : Un homme de 38 ans condamné pour plus de 90 viols
Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas
Mali : La ville de Gao en « désobéissance civile » pour protester contre l’insécurité grandissante
Mali : Le journaliste Malick Konaté victime d’un harcèlement après la diffusion d’une enquête sur Wagner
RDC – Rwanda : Le grand Congo ira-t-il en guerre contre le redoutable petit Rwanda ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés