Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 14 novembre 2022 à 12h15min
Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

Il a été nommé à la tête du ministère en charge du développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME ce mercredi 9 novembre 2022.

Gnaniodem Serge Poda, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un Macroéconomiste formé à l’Université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou .

L’homme est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en Macroéconomie, Option Economie Internationale .

Il est également titulaire de plusieurs certificats professionnels économiques obtenus des institutions internationales comme le Fonds Monétaire International (FMI) .

Le nouveau ministre est, depuis mars 2005, un cadre supérieur de la BCEAO à Ouagadougou.

Sur le plan matrimonial, Serge Poda est marié et père de trois enfants.

Lefaso.net

Source : Service communication du ministère du commerce

Vos commentaires

  • Le 14 novembre à 12:33, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Humm, si c’est pas parce que c’est l’état burkinabè qui a financé tes études là, tu vas chercher quoi dans affaire de ministre au BF ?? Rien que des problèmes, les jaloux au BF qui rêvaient de ce poste depuis, tes "parents" qui vont tomber sur toi pensant que ministre=milliardaire et en plus de ça ils vont amener ton nom chez tous les féticheurs pour que tu tombes sans te relever, vraiment ça, ça s’appelle nomination/problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 13:08, par Bebeto En réponse à : Burkina Faso : Un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Bienvenue Mr. Poda, vos titres universitaires font de vous un wminidtrr ayant les capacités intellectuelles pour gérer ce Ministère du Commerce.
    Entre vous Mr. Poda et Mr. Nagalo qui a jeté l’éponge, c’est comme la nuit et le jour.
    Tous ceux qui veulent occuper des hauts postes doivent comprendre qu’il faut bosser sérieusement. C’est valable dans tous les domaines.
    Mon "djontchè’ dites moi dans quel cabaret vous buvez votre dolo rouge pour que je puisse vous croiser. Je vous préviens, moi je ne mange pas le chien ou le porco.
    Bon vent à vous Mr. Poda.

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre à 17:17, par Kouda En réponse à : Burkina Faso : Un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

      bebeto,
      bof attends de voir ses résultats avant de le vanter ainsi. Par principe, je me méfie des gars de la Banque mondiale, du FMI, de la BCEAO car ils ne font que répéter ce que leurs maîtres à penser leur ont inculqué dans ces institutions. La liberté de pensée y est fortement réduite et encadrée.
      Mais des gens comme vous bebeto ne prennent jamais suffisamment de recul pour analyser et évaluer froidement les choses.
      Souhaitons lui bonne chance tout simplement.

      Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 15:12, par Adakalan En réponse à : Burkina Faso : Un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Et après , nous on mange pas ça.
    Nous c’est le concret sur le terrain qui nous intéresse. Dis nous qu’est ce qu’il prévoit pour ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 15:18, par songboudou En réponse à : Burkina Faso : Un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Félicitations et plein succès à lui.J’espère qu’il fera mieux que d’autres cadres de la Bceao qui ont intégré le gouvernement.
    En fait, il ya un mythe autour des cadres de la Bceao.on part du principe qu’ils sont forcément compétents. Nous qui les avons fréquenté dans le gouvernement nous sommes plus prudents.
    Ils ont un grand défaut : ils ne savent pas prendre des initiatives ni sortir des sentiers battus.C’est pas leur faute.C’est la Bceao elle même qui les formate. C’est comme l’armée.Chacun a une tache à exécuter dont il ne doit pas sortir.Et tout vient du supérieur hiérarchique. Du coup quand ils ne savent faire qu’une chose, et quand sont mis en position où ils doivent imaginer par eux mêmes, ils sont perdus.La banque centrale apprend à connaitre les grands agrégats.Elle n’enseigne pas l’économie réelle.
    ils ont un autre défaut : le complexe de supériorité vis à vis des cadres de l’administration, jusquà ce qu’on les remette à leur place.
    s’il évité ces deux travers,il réussira.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 17:21, par sawadogo En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Félicitations à lui. Je souhaite que le nouveau ministre PODA soit parmi les Burkinabe qui prennent connaissance des réactions des internautes sur cette plate-forme.
    J’espère sincèrement, internaute Songboudou que vos conseils lui seront d’un grand apport pour mener à bien sa mission.
    Car, en effet, l’une des principales causes de l’échec de bon nombre des cadres de la BCEAO qui ont occupé des postes de responsabilité dans l’administration publique, résident dans ce complexe de supériorité.
    Mais, dans tous les cas, comme il n’y a pas eu seulement que des expériences douloureuses, je fonde l’espoir que notre ministre, s’inspirera des bonnes expériences pour mener à bien sa mission.
    Que dieu l’éclaire et l’accompagnement

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 10:30, par Sonni ALIBER En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    C’est ÇA LE BURKINABÉ /dès que tu es nommé,les médias farfelus n’ont RIEN À DIRE /sauf aligner tes soit disants diplômes français /Hélas le Diplôme ne fait pas de l’homme une personnalité importante ni capable de gérer quoique ce soit /l’homme est construit par des hommes à majorité sans diplôme /

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 12:34, par zacksoba En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Merci à l’internaute Songboudou pour son analyse sur les cadres venus de la Bceao.
    A ce qu’il a dit, j’ajoute que travailler à la Bceao peut avoir plusieurs significations.Par exemple, on aurait pu nous dire dans quelle direction Mr Poda travaillait, quel était son grade et sa fonction.Etait il simple agent ? Chef de service ?directeur ? etc..
    C’est trés important. On
    a vu ce qui s’est passé il ya quelque temps avec la nomination de Paul Kaba Thiéba Le MPP nous l’a présenté comme un un cadre supérieur de la Bceao.Oui il est cadre supérieur de la Bceao, parce qu’il a été recruté avec un niveau universitaire, mais il était un simple agent. De surcroit au garage comme on dit la bas, c’est à dire qu’il n’avait de responsabilité.
    Suite à sa nomination comme PM,les cadres burkinabé de la Bceao dakar ont été les premiers à attraper leurs têtes, parce qu’ils avaient du mal à comprendre comme PKT peut devenir PM.Surtout que les cadres des autres pays de moquaient d’eux en disant, quoi ? c’est lui là votre PM ?Vous n’avez pas trouvé quelqu’un d’autre que lui là ?
    Donc avant de me prononcer, j’attends que la direction de la communication du ministère publie son CV pour que je sache quelles responsabilités il avait à la Bceao.
    Comme on dit, même le balayeur des bureaux à la Nasa, .....travaille à la Nasa.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 14:28, par SIDNABA En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Internaute Zacksoba et Songboudou, il faut quitter dans la jalousie et la méchanceté que dénonce du reste le Président IB de la Transition. Pour être un agent simple de la BCEAO, il faut faire une compétition avec les ressortissants des sept (7) autres pays membres de l’UEMOA et de la BCEAO. Combien de fonctionnaires participent et échouent lamentablement à ces concours ouverts ? C’est pour dire qu’être agent ou balayeur à la BCEAO n’est pas donné à tout le monde et surtout pas les fonctionnaires dealeurs de la fonction publique du Burkina. Alors un peu de respect et de considération aux agents de la BCEAO.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre à 17:11, par Kouda En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

      SIDNABA,
      C’est trop facile de dire que les gens sont jaloux quand ils se basent sur des faits concrets pour formuler leurs critiques. Je n’envie personne à la BCEAO ou dans toute autre organisation internationales. J’ai eu plusieurs fois la possibilité d’y aller mais ai refusé volontairement pour garder mon esprit critique, ma liberté de réfléchir sur ce qui m’intéresse, ma liberté d’opinion sur tous les sujets. Sache que travailler à la BCEAO ou dans une autre organisation internationale ne représente pas le paradis pour tout le monde.
      Pour finir je te cite des exemples de cadres de la BCEAO qu’on nous a présentés comme très brillants mais qui ont lamentablement échoué quand ils ont été appelés à des responsabilités nationales.
      Paul Kaba Thiéba comme premier ministre au Burkina Faso puis comme dirigeant de la caisse des dépôts et consignations. Damo Justin Barro comme conseiller spécial à la présidence du Faso. En Côte d’Ivoire, Charles Konan Banni, d’abord comme premier ministre puis comme ministre de la réconciliation nationale. Au Sénégal, Sogue Diarhisso comme dirigeant d’un grand projet national. Au Niger, Ali Badjo Gamatié comme premier ministre d’un gouvernement débarqué par le coup d’Etat de Salou Djibo. Des exemples, j’en ai à gogo.
      Je souhaite au ministre actuel du commerce, du développement industriel et des petites et moyennes entreprises de réussir brillamment à relever les défis auxquels fait face le Burkina Faso.

      Répondre à ce message

      • Le 16 novembre à 15:26, par SIDNABA En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

        Internaute Kouda, en quoi ces cadres de la BCEAO appelés en urgence au chevet des Etats concernés en situation de déliquescence au plan économique et financier ont échoué lamentablement ? En rappel, ces cadres ont été appelés en "sapeurs-pompiers" pour sauver l’économie de ces pays en quasi faillite au plan économique et social. C’est l’incompétence des fonctionnaires payés pour imaginer des politiques économiques de développement viables qui a engendré ces situation désastreuses dans ces pays. Les fonctionnaires de la BCEAO appelé en urgence au secours de pays très malades au plan économique et social ne sont aucunement responsables de cette gabegie organisée par les fonctionnaires dealers de la fonction publique.

        Répondre à ce message

        • Le 17 novembre à 09:47, par zacksoba En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

          Internaute Sidnaba,
          Parlons de notre pays le Burkina. Laissons les autres pays de coté.
          Les cadres de la BCEAO qui ont été nommés aux postes de ministres ici sont les suivants :
          - Kadré Désiré Ouédraogo ( ¨Primature + Finances)
          - Paul Kaba Thiéba (Primature)
          - Ousmane Ouédraogo (Finance)
          - Jean Baptiste Compaoré ( Finances)
          - Lucien Marie Bembamba (Finances)
          Première question : lequel de ces individus est venu ici dans une situation de déliquescence de notre économie.? aucun ! Tous sont venus trouver une économie qui marche et un pays qui marche. Personne ne les a attendus pour redresser quoi que ce soit. donc les cadres locaux faisaient du bon boulot avant qu’il n’arrive. Au Burkina, on n’a jamais attendu un pompier pour sortir notre économie d’’un prétendu chaos.
          D’ailleurs, au moment où tous les pays étaient à genoux et n’arrivait pas à payer les salaires, le Burkina n’a jamais eu un jour de retard de salaire. Ca, on le doit à nos cadres locaux/
          Deuxiéme question:Si on prend la primature, lequel de ces anciens premiers ministres venus de la Bceao a mieux fait que les PM "indigénes " nommés ici ?. En quoi le travail de PM fait pas Kadré et Thiéba a été supérieur à celui fait par Youssouf Ouédraogo, Roch, Paramanga, Tertius, etc... Qui se souvient même qu’ils ont été PM dans ce pays ? Le pire, c’est Thiéba. En quoi son passage à la primature a laissé des traces indélébiles dans ce pays ? Il a redressé quoi ? Zéro ! Il est venu se balader et repartir sans montrer un centimètre de compétence.
          Quand on prend le ministère des finances, en quoi la gestion de Ousmane, Compaoré et Bembamba a été qualitativement supérieure à celle de Diabré, Tertius, ou Rosine Coulibaly ?Et Je ne parle même pas de Garango !En quoi ? Si on devait classer les ministres des finances qui ont géré ce pays, je ne suis pas sur que ceux venus de la Bceao seraient les premiers.
          En tout cas, ici au Burkina, personne n’est venu de la BCEAO trouver une économie en déliquescence, et personne n’est venu de la Bceao faire au poste de PM et celui de Ministre des finances, mieux que ce que des cadres locaux ont fait.
          Enfin, j’en profite pour répondre à un autre post, où on me dit que les Burkinabé sont sous représentés parce que nos cadres ne sont pas compétitifs. C’est une injure gratuite à l’honneur des cadres burkinabé.En quoi les cadres des autres pays de l’UEMOA sont plus compétents que les cadres burkinabé.? En quoi l’administration des autres pays de l’UEMOA est plus professionnelle que celle du Burkina ?ET en quoi les fonctionnaires burkinabé seraient plus dealers que les fonctionnaires des autres pays ?
          La vérité c’est que notre sous représentation s’explique uniquement par le favoritisme qui prévaut dans le recrutement des cadres.Les Ivoiriens et les Sénégalais ont mis la main sur la Bceao et placent allégrement leurs compatriotes.
          Parfois sans même passer par les concours, puisqu’on fait des recrutement directs à la Bceao.Tous les hauts cadres qui sont actuellement à la Bceao n’ont pas été recrutés par concours international.Il y’en a qui rentrent par simple entretien, sur décision du gouverneur. Et les chefs d’ Etat font recruter des gens sur simple coup de fil au Gouveneur. C’est comme le système des promotions. Les Ivoiriens et les Sénégalais raflent les promotions, au détriment des autres.
          Sur la question de recrutement, j’en veux d’ailleurs à nos cadres burkinabé. Les sénégalais et les ivoiriens de la Bceao passent le temps à faire des complots pour donner des places à leurs ressortissants.Le Burkinabé lui c’est le contraire.Il ne veut même pas que son frère vienne la bas.C’est çà la triste réalité de l’esprit de nos compatriotes quand ils sont dans les institutions internationales.
          ciliales.

          Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 18:07, par songboudou En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Internaute Sidnaba, personne n’est jaloux des cadres de la Bceao.
    D’abord, c’est faux de dire que pour être recruté comme simple agent à la Bceao il faut concourir avec les ressortissants des autres pays de l’UEMOA. Les trieuses que vous embauchez là, elles compétissent avec les autres ressortissants de l’UEMOA.? C’est des agents ou pas ?
    Ensuite quand vous parlez d’agents dealers de la fonction publique vous faites rire ! Les agents de la BCEAO eux mêmes qui viennent servir à la fonction publique sont les premiers à dire que contrairement à l’image que donne la Bceao, ce n’est pas le temple de la rigueur er de la bonne gestion.Je cite juste un domaine : la promotion des cadres.Tous les cadres burkinabé de la Bceao se plaignent que les gouverneurs de la Bceao font ouvertement du favoritisme en faveur des cadres ivoiriens.Vrai ou faux ? Ils nomment les ivoiriens aux postes importants au détriment des burkinabé.Vrai ou faux ?
    Parlant de deal, vous voulez nous faire croire qu’il n’ya a pas de deals à la Bceao ? Il ya de cela quelques années un rapport du Conseil d’administration avait épinglé l’ancien Gouverneur Banny sur sa gestion, notamment sur la construction des différents sièges nationaux de la Bceao.Le marché avait été donné de gré à gré à un architecte sénégalais bien connu, qui se trouve etre un ami du gouverneur.
    Autre secteur dont la gestion avait été critiquée:le secteur informatique de la Banque.D’ailleurs tout gouverneur qui arrive met son homme au département du Patrimoine et de l’Informatique.Qui es fou ?
    .C’est trop facile pour le cadres de la Bceao et tous ces cadres exerçant dans les organisations internationales de fustiger le comportement des cadres nationaux.Combien d’entre eux peuvent produire les mêmes résultats que nos cadres nationaux s’ils travaillaient dans les mêmes conditions salariales ?
    Et d’ailleurs, pourquoi tous les cadres de la Bceao veulent se faire nommer dans les postes de l’administration publique ? Parce qu’ils étouffent à la Bceao.Et quand ils viennent et qu’on les met dans les postes juteix, ma foi, on ne les reconnait plus deh !
    Avant, les cadres de la Bceao étaient les mieux payés de la place.Ca c’est fini..Aujourd’hui, un bon cadre d’une banque n’a rien à envier à un cadre de la Bceao sur le plan salarial.
    Donc vraiment, les questions que nous posons sont des questions de bon sens.On glorifie à tort tout ce qui est Bceao, Banque Mondiale, Fmi, etc..Sur le terrain du travail, les cadres issus de ces institutions n’ont pas plus de connaissance des problèmes de développement que les cadres locaux. Certains à la Bceao occupent des pietres positions, et on nous les présente comme des super cadres quand on les nomme ministre.Mais je ne dis pas que c’est le cas de mr Poda.C’est pour cela qu’on doit avoir plus de précision sur son parcours à l’intérieur de la Bceao.
    Donc la question demeure : dans quel département de la Bceao travaillait Mr Poda, quel était son grade ? Etait il simple agent ? Chef de service.Directeur ? Ce n’est pas compliqué comme question.Le service de communication du ministére doit pouvoir nous situer.

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 15:14, par SIDNABA En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

      Je parle des agents cadres et non de trieuses qui sont recrutés localement sans statut international. Pour votre information sachez que le Burkina est insuffisamment représenté à la BCEAO car nos cadres de la fonction publique qui compétissent pour les postes mis en compétition ne font pas le poids devant les cadres de certains pays membres. Nos fonctionnaires ne sont pas compétitifs car ils sont préoccupés par les deals au lieu de travailler et se former pour rester compétitifs au plan national et international. C’est triste. Réveillez-vous car le monde évolue. Merci

      Répondre à ce message

      • Le 17 novembre à 11:54, par Kouda En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

        Mon cher, je connais bien la BCEAO. Je connais aussi d’autres organisations internationales où j’ai travaillé. Donc, arrête de nous pomper l’air. Si des cadres de la BCEAO ont été appelés en urgence pour sauver des Etats faillis, quels ont été leurs résultats ? Rien pratiquement. Paul Kaba Thiéba est venu et s’est mis sur ses grands chevaux croyant que la gestion économique d’un pays est comme un cours théorique qu’on dispense à des subalternes. Le résultat, on le connaît. Votre logique de raisonnement est biaisée et est fausse : quand ça marche bien en présence d’un cadre de la BCEAO, c’est lui qui est à féliciter ; par contre quand ça ne marche pas c’est la faute aux fonctionnaires pourris comme vous les appelez.
        Beaucoup de cadres de la BCEAO sont des ingénieurs statisticiens économistes. Je dirai qu’ils sont plus statisticiens qu’économistes.
        Competir pour un poste dans une organisation internationale n’a rien d’effrayant pour moi.
        Je me tairai sur le fonctionnement quotidien de la BCEAO et les rapports entre les gens qui y travaillent par pudeur tout simplement.

        Répondre à ce message

      • Le 17 novembre à 11:57, par Kouda En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

        Ce que vous dites n’est pas totalement vrai. Les postes de cadres à la BCEAO ne sont pas ouverts qu’aux fonctionnaires des Etats membres. Des ressortissants des pays membres qui ne sont pas fonctionnaires peuvent bien postuler. Il suffit de lire les communiqués de recrutement de la BCEAO pour le savoir. Je connais plein de gens qui sont entrés à la BCEAO en étant étudiants en doctorat ou en venant juste d’achever leurs études de master ou de doctorat. Donc, ne limitez pas les recrutements de cadres de la BCEAO aux fonctionnaires des Etats membres.

        Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 18:51, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Dans tous les cas, le poste de Ministre du Developpement Industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des PME va lui apprendre d’autres pratiques dans l’Administration publique Burkinabe et corriger des Insuffisances eventuelles. Dans son discours de prise de fonction Ministerielle il a bien campe les axes sur lesquels il compte agir dans l’interet General du Pays. Vous savez que la BCEAO suit l’evolution economiques et commerciale de chaque pays membre et donc etant un Macroeconomiste, il est dans son domaine de competences. Courage et Reussite a ce jeune Patriote comme d’autres. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:35, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    D’abord avec Internaute Kouda car il y’a eu des Cadres de la BCEAO qui ont meme demissionnes pour aller dans des entreprises privees ; meme aux Burkina Faso et Ailleurs ces gens la ont existes et existent. C’est clair que ces Institutions Africaines ne sont pas forcement des Paradis car il y’a la bas des Dictorats en Sciences Economiques ou Autres qui moisissent parce qu’ils n’ont jamais ete Responsabilises. Dans ces grosses Institutions, des Injustices existent. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 21:47, par Dibi En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Le degré d’immaturité intellectuelle critique et politique de certains forumistes les pousse à ne juger les nominations aux hautes fonctions d’Etat ou à l’Internationale que sur la base de diplômes universitaires accumulés !
    C’est une erreur ! Le diplôme acquis même honnêtement ou volé-traficoté sur un site internet, ne fait pas l’homme ou la femme !
    Ce qui fait l’homme ou la femme, c’est ce dont ils ou elles sont capables de faire concrètement pour hisser haut et fort, socialement, culturellement et politiquement le destin collectif d’un peuple !
    Jouir égoïstement, mesquinement individualiste réactionnaire de ces étiquètes de diplômes universitaires acquis dans le cadre de systèmes scolaires néocolonialistes acculturants, déracinants, et par la suite d’intégration professionnelle dans les structures de la bancocratie sous régionale (BECAO, UEMOA...) ou internationale (FMI, Banque Mondiale, BAD, ...) est certainement confortable pour leurs titulaires, mais n’a jamais été porteur socialement et politiquement pour un peuple !
    Bref, ce qui importe, n’est pas le diplome accroché au bouton du porte-manteau-individu, mais plutôt son inscription dans le social-collectif de notre peuple, ou pour le dire plus court, son orientation sociale-politique de classe : mangeur de bourgeois réactionnaires ou bouffeur de prolétaires-populaires-paysans ?
    On le voit, depuis plus d’une vingtaine d’années, nos pays sont tenus par de telles raclures de bancocrates et autres managers sortis d’instituts de formation dédiées à la prédation financiarisée de nos vies !
    En Côte d’Ivoire avec Ouattara, au Bénin avec Boni Yayi, au Mali avec IBK, au Niger avec Issoufou, au Burkina-Faso avec Kaboré RMC..., en France avec la Macronie et son sinistre banquier équilibriste-éborgneur de gilets jaunes et joueur de pipeau à tous les médiocres de la Françafrique !
    Allons donc et élevons nos niveaux d’analyses sur nos classes politiques et intellectuelles !
    Et l’histoire nous enseigne que ceux ou celles qui ont tout donné à leurs peuples, n’étaient pas noyés sous des monceaux de diplômes universitaires de banque ou de management gestionnaire dédiés à leur assurer de hautes fonctions d’Etat ; et encore moins à l’International !
    Certains n’en avaient mêmes pas !
    Il en va de même pour les officiers de l’armée !
    Le nombre de barrettes, d’étoiles et de breloques accrochées à la boutonnière, ne font pas l’homme réel, mais seulement l’homme des parades en ville !
    Na an lara, an sara !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre à 01:22, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la BCEAO au ministère du commerce

    Internaute Dibi, vous savez tres bien que les Sciences et les Technologies ne sont pas ideologiques et politiques determinees car elles concourent dans une certaine mesure a l’amelioration des conditions de vie de l’Humanite dans le Monde. Dans l’Industrie par exemple les processus operationnels de creation et de fabrication des Medicaments, des Avions ou des Vehicules suivent de facon generale les memes procedes et cela jusqu’a la mise concrete sur le Marche des consommateurs. Chaque niveau de ce processus, necessite une formation ou un apprentissage de l’Homme pour reflechir, executer des taches donnees d’ou l’attestation ou la certifications de competences averees et ainsi le Diplome constitue la reference incontournable. Maintenant, la problematique etant pour quelle politique ou quel interets fondamentaux son titulaire agit ou sert dans ses pratiques et ses activites ?.Sinon, tout le Monde n’est pas Medecin, Pharmacien, Informaticien, Ingenieur Agricole, Pilote ou Techicien de Laboratoire ou Economiste Gestionnaire etc au moment ou les activites Humaines dans le Monde se Complexifies..Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette transition, c’est qu’il n’y a pas de contrôle sur les démarches du président et du MPSR 2 » (Kalifara Séré)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion des élections de l’Afrique sub-saharienne renforcent leurs compétences
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé chef d’Etat major particulier de la présidence du Faso
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va rendre compte des échanges avec le président Traoré, le 9 décembre 2022
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu sans formation politique et civique est un sujet extrêmement dangereux pour la paix sociale »
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le porte-parole du gouvernement apporte des précisions
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés », lance le CISAG au capitaine Ibrahim Traoré
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait effectivement échappé à un coup d’État
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina Faso : Le Premier ministre invite le NDI à sortir des sentiers battus
Accusation de déstabilisation de la transition : Le Mouvement burkinabè unis pour une transformation sociale porte plainte
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le gouvernement apporte un démenti
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés