LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

Publié le mercredi 9 novembre 2022 à 15h43min

PARTAGER :                          
Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

Le tribunal de grande instance de Ouaga I a, ce mercredi 9 novembre 2022, rendu sa décision au premier degré dans l’affaire dite de bastonnade à la manifestation du Balai citoyen (mardi, 6 septembre 2022), suite à l’arrestation d’un de ses membres.

Les cinq militants du mouvement « Sauvons le Burkina », mis en cause, ont été interpellés quelques jours et déposés à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, suite à une enquête diligentée par le Procureur du Faso. Ils sont poursuivis pour « participation à une manifestation illicite, participation à une rixe, et coups et blessures volontaires ».

Au délibéré, le tribunal a relaxé tous les prévenus concernant l’infraction de rixe. Il a cependant, pour les autres infractions, condamné Bitiou Séni à deux mois fermes et dix mois de sursis ; Souleymane Zongo et M. Compaoré à 18 mois dont 12 mois fermes ; Aziz Traoré à 12 mois, dont six mois fermes ; Mme Ganamé à 12 mois et un million, le tout assorti de sursis.

Mme Ganamé

En outre, Massourou Guiro a été débouté de sa demande de constitution de partie civile, pour avoir participé à une manifestation illégale. En clair, il n’aura pas son franc symbolique demandé.

Massourou Guiro

Les parties disposent de 15 jours pour interjeter appel.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2022 à 11:20, par Fat24 En réponse à : Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

    Et qu’en est-il de la suite donnée à ceux qui ont chicoté les manifestants à bobo deux jours avant la chute du MPSR1 ?
    On y voyait des gros bras avec des chicottes. Les vidéos ont circulé sur des chaines de télévision de la place et sur les réseaux sociaux.

  • Le 9 novembre 2022 à 11:27, par AMADOU En réponse à : Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

    Que la justice soit. On a eu l’impression que le procureur avait été nommé par DAMIBA comme au temps de Blaise.

  • Le 9 novembre 2022 à 12:37, par LE CITOYEN En réponse à : Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

    Je comprends pourquoi les populations ne font pas confiance à la justice moderne ni à l’État dont elle est l’émanation : Tous ceux là devraient prendre au moins cinq ans ferme pour donner l’exemple afin de dissuader toute personne qui voudrait utiliser la violence dans le débat public.

  • Le 9 novembre 2022 à 16:44, par Lom-Lom En réponse à : Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

    Pour dissuader les potentiels récidivistes, les sanctions devraient etre plus lourdes mais enfin, on espère que la leçon sera bien apprise. Je sais que ceux qui ont commis ces actes sous Damiba Sandaogo ne s’attendaient à être poursuivis et c’est pour cela que le même phénomène a eu lieu à Bobo la veille du coup dEtat qui a chassé Damiba. Il faut que les gros bras de Bobo incriminés soient aussi jugés.

  • Le 10 novembre 2022 à 08:56, par Leduc En réponse à : Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

    Ça fait plaisir et c est rassurant lorsque, comme dans ce cas, la justice assume pleinement et justement ses responsabilités. Toutes mes félicitations au procureur qui a diligenté la procédure et aux juges qui ont décidé. Le Burkina se portera mieux si les magistrats assument ainsi leurs responsabilités, sans faux fuyant ni peur et avec justesse. Il faut le faire afin de jouer votre rôle dans la construction de notre pays. Assumez-vous sans peur, en toute indépendance et en toute impartialité. C est ce que le peuple attend de vous et c est aussi pour cela que vous vous êtes engagés. Et en le faisant, vous-mêmes êtes protégés par cette même justice.

    Certains estiment que les peines sont faibles. Mais il faut vous rappeler que la justice n est pas un instrument de vengeance ni de destruction. La sanction ne doit donc pas avoir pour objectif de détruire la vie de quelqu’un, mais de le corriger. Elle doit aussi être en harmonie avec les faits. Et à ce que je sache, les violences concernées n ont pas entraîné des blessures très graves. Alors, que gagne le peuple si les juges condamnent ces gens à cinq ans de prison ? Et si c était nous, serions-nous contents si on nous condamnait à cette peine pour des faits similaires ? Surtout si on sait que ce sont des chefs de famille et que l emprisonnement les empêche de s occuper de leur famille ? Parfois les gens parlent de la justice en pensant seulement aux autres, oubliant que demain ils peuvent se retrouver dans la même situation. Chers frères et sœurs, laissez les magistrats faire leur travail et ne leur demandons pas d être abusivement sévères. Sinon demain on en sera victime.

    Pour moi, donner des peines plus graves aurait été inutile. Absolument inutile. Ainsi, je trouve que les peines sont très justes, suffisantes pour corriger et pas très lourdes pour détruire. Laissez les magistrats faire leur travail et ça sera bon pour nous tous.

  • Le 10 novembre 2022 à 09:49, par Jimmy Basilio Mbetingamba Djahura En réponse à : Procès bastonnade à la manifestation du Balai citoyen : Des condamnations allant de 12 mois ferme au sursis

    Au nom de la Organisatión Panafricaine Espagnole pour les Droits de l’ Homme,nous voyons que la vielle Justice d’ au temps de Damiba demeure toujours.Damiba est partí chaque fois que dans un pays,il y a un changement de regime nous devons nous adapter a un nouveau systeme.Donc aujourd’hui le nouveau regime en place tien a tout prit juger les jeunes du balaie citoyen.Nous les Panafricanistas nous jugeons ce tribunal de cómplices des Francais,avec une mentalite pro macroniste.Nous demandons a ce actuel tribunal de liberer les jeunes activistes panafricanistes

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique