Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

« Des jeunes filles amères » : Un récit d’histoires bouleversantes des femmes burkinabè écrit par Sayouba Traoré

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • jeudi 27 octobre 2022 à 19h12min
« Des jeunes filles amères » : Un récit d’histoires bouleversantes des femmes burkinabè écrit par Sayouba Traoré

Le journaliste écrivain Sayouba Traoré fait paraître au Burkina Faso son nouvel ouvrage intitulé « Des jeunes filles amères ». Le poids de la tradition, l’échec des parents dans l’éducation, la naïveté des jeunes filles et la ruse des hommes sont entre autres les thématiques abordées dans cette belle œuvre dédicacée à Ouagadougou. La cérémonie s’est déroulée ce jeudi 27 octobre 2022, en présence de personnalités bien connues du monde de la culture, du cinéma et du multimédia. Ce sont notamment Baba Hama, ancien ministre et journaliste écrivain, Dr Cyriaque Paré, promoteur du média en ligne Lefaso.net et Aboubacar Zida dit Sidnaba, cinéaste et promoteur de Savane Médias.

« Des jeunes filles amères » est une œuvre écrite dans un style poétique avec des expressions toutes particulières mais aussi, dans un riche vocabulaire. En témoigne notamment ces passages : « Le rire d’un homme, ça peut incendier les entrailles… leurs genoux-flexion ne sont que ruse de lutteurs. Des coups de fouet pénétrant jusqu’aux os. Et la voilà mortellement atteinte ».

Ceci, n’est qu’un bout du texte présenté pour donner un avant goût au public, de l’aventure dans laquelle seront entraînés les amoureux de la lecture. Tous ces détails minutieusement agencés dans cet ouvrage, concourent à plonger ainsi le lecteur, dans les dures réalités auxquelles font face, les femmes burkinabè. Ce, du fait des pesanteurs socioculturelles.

Noomtondo Hamsétou Ouédraogo, agent de développement, Baba Hama, journaliste écrivain et ancien ministre, Dr Cyriaque Paré, promoteur de Lefaso.net (de droite à gauche)

Plusieurs des participants ont félicité l’auteur pour le travail abattu et les thèmes abordés qui sont encore d’actualité dans les us et coutumes du Burkina Faso. « J’ai personnellement vécu l’impact des pesanteurs socioculturelles dans la cour royale du vivant de mon père. Il s’agissait de mes cousines dont certaines avaient été engrossées avant le mariage, chose qui est interdite. Celles-ci ont alors été chassées de la cour parce qu’elles n’avaient plus le droit de voir un membre de la famille », a témoigné Noomtondo Hamsétou Madeleine Ouédraogo, agent de développement.

Mme Ouédraogo dit apporter cette contribution pour confirmer combien les faits dénoncés par Sayouba Traoré sont pertinents. Dr Cyriaque Paré, quant à lui, a mentionné prendre toujours du plaisir à lire les écrits de Sayouba Traoré tant la maîtrise de la langue et le talent ne sont plus à démontrer.

« Je vous remercie pour ces belles œuvres toutes aussi intéressantes les unes que les autres que vous produisez au profit des lecteurs et bonne carrière littéraire à cet ouvrage », a-t-il souhaité.

« Des jeunes filles amères », disponible au prix de 4000 francs CFA, est édité par Les éditions Plum’ Afrik . C’est un recueil de nouvelles de 100 pages et de neuf titres dont « Le père », « On a cassé le mortier », « L’arrachement », « La pissotière », « La déchirure », « La fistule », « La dragonne » et « Mon café ».

« Nous ne disons pas assez au monde qu’il existe une production littéraire au Burkina Faso. C’est donc pour cela que j’ai voulu au départ que des noms connus de la littérature burkinabè se joignent à moi pour ce livre que nous présentons aujourd’hui. Mais j’ai finalement fait cavalier seul », a souligné Sayouba Traoré.

L’auteur « Des jeunes filles amères » procède à la dédicace de son livre

M. Traoré confie, qu’il lui a fallu accorder une oreille attentive à un grand nombre de femmes et leur poser une multitude de questions afin de pouvoir sortir ce bouquin. « Comme vous le savez il est difficile pour un homme de se mettre dans la peau d’une femme », a-t-il déclaré.

Journaliste, Sayouba Traoré a fait ses marques à Radio France Internationale (RFI) notamment à travers son émission hebdomadaire « Le coq chante ».

Le parcours de l’écrivain

Romancier, poète et nouvelliste, Sayouba Traoré a une dizaine de titres à son actif. Sa renommée dans le monde littéraire commence par sa victoire au concours de la nouvelle de RFI en 1992, dénommé RFI/ACCT. Intitulée « L’œuf », l’œuvre primée raconte les heurs et malheurs de la démocratie en Afrique, avec un certain humour.
Né en 1955 à Ouahigouya, ville située dans la province du Yatenga au nord du Burkina Faso, Sayouba Traoré s’investit dans l’aventure de l’écriture. Cela, depuis son arrivé en France pour ses études, dans les années 1980.

«  Mon souhait est que le tome 2 « Des jeunes filles amères » voie le jour. Cette fois-ci écrit par les concernées elles-mêmes », Sayouba Traoré

Ecrivain engagé, le premier roman de Sayouba Traoré, « Loin de mon village, c’est la brousse » raconte l’histoire d’une famille sur trois générations à l’époque de la Haute-Volta, sur fond de colonisation, indépendance et exode rural. Il retrace l’évolution de son pays, le Burkina Faso, mettant en scène des personnages forts qui font face avec humanité et courage aux bouleversements d’une histoire souvent brutale faite d’agressions et de dépossession.

Les œuvres de Sayouba Traoré sont de véritables chefs d’œuvre empreintes d’une écriture maîtrisée, réaliste et souvent poétique. L’on retient notamment « Un député va mourir » (recueil de nouvelles publié chez Komédit en 2004) et « Frères, les regarder éplucher l’avenir » (roman publié chez Vents d’ailleurs en 2015).

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Littérature burkinabè anglophone : Abbé André Kaboré dédicace « Introduction to burkinabè literature in english »
Littérature : Paul Sondo publie « De la mendicité aux opportunités ou aux enfers »
Littérature au Burkina : Auguste Jean-Yves Nébié dédicace « Le silence des morts » et « Des fleurs et des épines »
Littérature au Burkina : « Les Sini, hymne et épopée des Bobo » pour perpétuer la culture Bobo
Littérature : Dramane Kientega présente « Le Miroir du quatuor »
« Droit des associations au Burkina Faso » : Un nouvel ouvrage pour mieux comprendre le droit processuel et la fiscalité associative
« Des jeunes filles amères » : Un récit d’histoires bouleversantes des femmes burkinabè écrit par Sayouba Traoré
« Sahel enturbanné » : Une œuvre poétique qui décrit les péripéties d’un Sahel encerclé par l’extrémisme violent
Littérature : Avec « Le pouvoir des femmes », Hermine Ouédraogo prône l’émancipation de la femme
Burkina/Littérature : Jean Hubert Bazié dédicace son oeuvre "Le breviaire du patriote"
Mariage islamo-chrétien : Les capacités des leaders religieux renforcées sur la question
Burkina/Littérature : Les principes de réussite avec l’œuvre « Les secrets de l’excellence » de Lucien Soya
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés