Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 25 octobre 2022 à 15h30min
Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

L’ambassade de France au Burkina informe le public que les demandes de visas sont de nouveau possibles. L’annonce a été faite sur sa page Facebook.

Par contre, elle tient à préciser que les accords de représentation avec les 9 États que la France représente en matière de visas Schengen au Burkina restent suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Pour rappel, la délivrance des visas schengen avait été suspendue le 12 octobre 2022 en raison des saccages du matériel du consulat général au lendemain du Coup d’État du 30 septembre dernier.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 octobre 2022 à 17:58, par TANGA En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

    Les autres pays européens qui ont des ambassades au Burkina peuvent bien le faire le visa Schengen. C’est par ce que la France était vue d’une certaine façon que mandat et permission leurs avaient été donnés.
    Quand une porte est fermée, beaucoup d’autres sont ouvertes. Vous croyez rendre service aux Burkinabè ? Peut être mais ce n’est pas forcé.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2022 à 18:24, par Attention En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

    On a ouvert les visas pour inviter IB ou quoi ?

    Quelle belle chose que ce soit la France qui dit qui va dans l’espace schengen ou pas !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2022 à 18:34, par Swartskoff En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

    Si ouverture a minima alors restez fermé. Ouvrez quand vous serez prêt pour schengen.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2022 à 20:15, par Floda En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

    J’estime que nous devons imposer des visas à tous les pays pour lesquels nos ressortissants doivent en posséder pour y accéder. On nous impose des visas alors que même leurs clochards peuvent venir et repartir quand ils veulent. Nos caisses ont besoin d’argent aussi et nous devons appliquer cette réciprocité.

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2022 à 09:04, par kwiliga En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

      Bonjour Floda,
      Pouvez-vous me citer les pays que vous incriminez ?
      Pour ma part, je ne connais aucun pays pour lequel nous aurions besoin d’un visa et dont les ressortissants pourraient venir au Burkina, sans se voir délivré de visa par nos autorités.
      Bien évidemment, il est nettement plus facile d’obtenir les visas pour venir au Faso (cela se fait quasi-automatiquement) que pour nous d’obtenir des visas pour aller en Europe, aux USA, au Canada,...
      D’un autre coté, il y a beaucoup moins d’occidentaux qui souhaitent venir en Afrique, que d’africains voulant aller en occident.
      Les occidentaux "sans papier" en Afrique sont assez rares, convenons-en.

      Répondre à ce message

    • Le 28 octobre 2022 à 07:02, par Nath En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

      Le Burkina aussi accordé des Visas aux étrangers,donc assurez vous en. Les visas accordés vont de 3 a 6 mois et jusqu’à même 1an.

      Répondre à ce message

    • Le 29 octobre 2022 à 14:37, par Menet En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

      vous êtes ignorant et dites de grosses sottises.
      Pour venir régulièrement au Burkina sachez que votre pays exige un visa et que le visa touristique minimal coûte 70 euros.
      Informez-vous avant de vous exprimer. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2022 à 11:44, par pfff En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

    Bonjour Tanga,
    Pour se rendre dans l’espace Schengen, il faut demander un visa au pays de résidence principal durant le séju. Que cela vous donne accès aux autres pays de la zone ne vous permet pas de demander un visa à l’Italie pour ensuite résider en France. Logiquement, pour demander ce visa il faut indiquer où loger. Pour beaucoup de burkinabés ce logement est celui de la famille qui se trouve en France... A moins que vous ne demandiez à la diaspora de déménager en Espagne ou en Allemagne.
    .
    Beaucoup de français voudraient couper les ponts avec le Burkina et d’autres états de la région comme vous en rêvez. Et comme vous ils sont borgnes et ne voient que la moitié de la réalité qui les arrange ; seulement comme ils sont borgne de l’autre œil, et voient l’autre moitié de la réalité non seulement vous ne vous entendrez jamais, mais en plus, il y a une chance sur deux pour que ça débouche sur une pratiques complètement aveugles. A prescrire vos remèdes on pourra bientôt dire « Le burkina est mort de quatre médecins et de deux apothicaires. »...
    .
    Bonjour Floda,
    C’est déjà le cas, et les visas sont déjà payants, à 113€. La différence est que le Burkina accorde facilement ses visas aux Européens ou aux nord américains. Notez que dans l’ensemble les Européens ne sont pas les plus difficiles avec les visas.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2022 à 12:09, par Renault HÉLIE En réponse à : Burkina-France : Les demandes de visas de nouveau autorisées

    Nos sympathiques Burkinabè sauront repérer eux-même les délires instillés par une propagande douteuse. Ils sauront pardonner de pauvres gens sans repères intellectuels.

    Il faudrait quand même savoir que toute l’Afrique-CFA représente moins de 1% des échanges extérieurs de la France, et que le Sahel tout entier ne représente même pas 1/10e de toute l’Afrique CFA, essentiellement sous forme d’aides unilatérales. Combien nous vendez-vous d’avions ? Combien vous achetez-nous de sous-marins nucléaires ? Vous exportez beaucoup de cassoulet ?

    De plus le nombre de Burkinabè en France est 50 fois supérieur au nombre de français au Burkina Et encore ! Beaucoup de ces « français » du Burkina sont des binationaux.

    Donc, l’affirmation « la France a économiquement besoin du Burkina » pourrait être considérée comme quelque peu surréaliste.

    Par contre, la France, l’Europe et le Monde entier seraient profondément heureux que le Burkina Faso retrouve la paix et ne soit plus obligé d’expédier des centaines de milliers de jeunes pour tenter de survivre ailleurs, Côte-d’Ivoire, Europe, Ghana, etc.

    Bien entendu, de nouveaux amis miraculeux vont instantanément installer au BF de gigantesques usines de tracteurs« Stalingradski » et de charrues « Leningradskaïa ». Usines mirobolantes qui emploierons des océans de prospères ouvriers burkinabè chantant l’Internationale, vraiment là-même !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien
Transport aérien : Le Chef de l’Etat échange avec l’ASECNA sur la question de l’aéroport de Bobo-Dioulasso
Coopération : La République tchèque réaffirme son soutien au Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme
Burkina-France : Paris rappelle son ambassadeur à Ouagadougou "pour consultations"
Transition au Burkina : La France retirera ses troupes d’ici « un mois » (ministère français des affaires étrangères)
Coopération Togo-Burkina Faso : Le Togo réaffirme son soutien à la Transition
Coopération au développement : L’Union européenne réaffirme son attachement au Burkina Faso.
Diplomatie : L’esprit de l’accord dénoncé par le gouvernement burkinabè vis-à-vis du gouvernement français
Départ de l’armée française du Burkina : Une volonté des autorités d’être les acteurs premiers de la reconquête du territoire
Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso
Burkina Faso : Le gouvernement donne un mois à l’armée française pour quitter son territoire (AIB)
Burkina Faso - Banque africaine de développement : L’administrateur Désiré Guédon satisfait des ouvrages d’assainissement réalisés à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés