Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Burkina : « Nous pouvons gagner cette guerre », galvanise le capitaine Ibrahim Traoré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 21 octobre 2022 à 22h32min
Burkina : « Nous pouvons gagner cette guerre », galvanise le capitaine Ibrahim Traoré

« Si des Volontaires pour la défense de la patrie se sacrifient jour et nuit, nous porteurs de tenue nous n’avons aucune raison que de nous unir, de les appuyer et d’aller en rang pour vaincre », a lancé le capitaine Ibrahim Traoré aux forces de défense et de sécurité et aux paramilitaires. C’était lors de la cérémonie de prestation de serment, vendredi 21 octobre 2022 devant le conseil constitutionnel.

Le nouveau président a souhaité que chacun prenne conscience de la situation délétère dans laquelle le pays est pour que “nous puissions sortir de là grandis et plus soudés”. Pour le nouveau président de la transition burkinabè, « aucun sacrifice ne sera de trop » pour sortir le pays du bourbier.

« Cette guerre n’est pas uniquement une guerre des peuples hors de nos grandes villes. À l’intérieur des villes, nous avons intérêt à prendre conscience de la situation, à nous lever, à nous unir avec ces peuples affligés pour qu’au Burkina Faso, nous soyons un (...) Ma conviction est certaine. Le Burkina a des hommes capables, le Burkina a des combattants et nous pouvons nous en sortir. Nous pouvons gagner cette bataille, nous pouvons gagner cette guerre. Je suis convaincu et je le dis, nous avons des combattants et nous le pouvons », a souligné avec conviction le capitaine Traoré. Revivez les temps forts de la prestation à travers ce montage vidéo.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 octobre 2022 à 14:39, par Kem En réponse à : Burkina : « Nous pouvons gagner cette guerre », galvanise le capitaine Ibrahim Traoré

    Pour gagner une guerre, il faut déjà la commencer. Avant de la commencer, il faut organiser l’armée et les interventions. Les mots n’ont jamais suffi à obtenir des résultats.
    Il semble que ce capitaine Traoré ne sache pas par où commencer et se perd dans les dédales des paroles.

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2022 à 11:25, par kwiliga En réponse à : Burkina : « Nous pouvons gagner cette guerre », galvanise le capitaine Ibrahim Traoré

      Hum, il a dit : "Si des Volontaires pour la défense de la patrie se sacrifient jour et nuit, nous porteurs de tenue nous n’avons aucune raison que de nous unir, de les appuyer et d’aller en rang pour vaincre"
      Hum, à mon avis, c’est le contraire qui devrait-être la règle.
      Ce sont les VDP, dont ce n’est ni le travail, ni la vocation, qui devraient éventuellement appuyer les militaires en cas de besoin.
      En aucun cas les militaires ne devraient penser qu’ils sont là pour "appuyer des civils que l’on envoie en première ligne.
      Bon, c’est mon point de vue de civil peureux, mais je ne doute pas, en voyant souvent ici étalée, toute la bravoure de certains de mes compatriotes, que nos valeureux VDP, gagneront cette guerre contre le terrorisme, en étant appuyés par l’armée, parfois même, depuis Ouaga.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est possible de restreindre le nombre de partis, mais de manière subtile », estime le Pr Abdoulaye Soma
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire pour délibérer sur des projets de partenariats et des conventions
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois d’exercice, le président de la délégation spéciale dresse un bilan « assez satisfaisant »
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, nous sommes un parti d’engagement, de conviction, de combat pour une nouvelle société… », lègue Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée par un nouveau retrait du projet de loi
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT consulte ses prédécesseurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés