Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Burkina Faso : L’OSC Lagam Taaba Zaka apporte son soutien au capitaine Ibrahim Traoré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 19 octobre 2022 à 11h00min
Burkina Faso : L’OSC Lagam Taaba Zaka apporte son soutien au capitaine Ibrahim Traoré

Les soutiens au capitaine Ibrahim Traoré continuent de fuser de part et d’autre. Dans l’après-midi du 18 octobre 2022, c’était au tour de l’organisation Lagam Taaba Zaka, de marquer son adhésion à la prise du pouvoir par le capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes, à travers un point de presse. L’organisation a au cours de la rencontre, formulé un ensemble de recommandations, parmi lesquelles on compte l’annulation des accords secrets avec la France ainsi qu’un partenariat avec la Russie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Lagam Taaba Zaka se présente comme un regroupement de 72 organisations de la société civile panafricaniste, bénéficiant du soutien des leaders religieux et des chefs coutumiers. Au cours du point de presse, le premier responsable du regroupement, Adama Compaoré, affirme avoir assuré, avec ses pairs, une mobilisation conséquente pour soutenir le capitaine Ibrahim Traoré, durant les évènements du 30 septembre et jours suivants.

Pour réussir le pari de construire un Burkina juste, équitable et réconcilié, le capitaine Ibrahim Traoré est invité à avoir une oreille attentive aux aspirations du peuple. Ousmane Ouédraogo, secrétaire général de Lagam Taaba Zaka, soutient que le président de la transition, doit écouter le peuple, comprendre ce qu’il veut, afin d’éviter que nous n’ayons à avoir recours à une autre transition et une autre charte.

Ousmane Ouédraogo secrétaire général de Lagam Taaba Zaka

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, Lagam Taaba Zaka a formulé plusieurs recommandations. Il s’agit notamment de l’annulation des accords secrets avec la France ainsi qu’un partenariat avec la Russie. Cette demande de partenariat selon Ousmane Ouédraogo, s’explique par le fait que les terroristes sont soutenus officieusement par une puissance étrangère, et pour pouvoir venir à bout d’eux, il faut que le Burkina Faso soit aussi soutenu par une autre puissance, notamment la Russie.

L’organisation invite également à la mise en œuvre d’un projet de construction de logements et de prise en charge des FDS et des VDP, un plan de reversement des VDP dans les forces armées nationales ainsi qu’une mobilisation de la jeunesse dans la lutte contre le terrorisme. A l’endroit des jeunes, elle recommande des projets pour l’emploi et la formation, la recherche de financements pour l’industrialisation et mettre fin au chômage des jeunes.

vue des participants

Bénéficiant du soutien des autorités coutumières et religieuses fortement représentées à cette conférence de presse, Lagam Taaba Zaka invite les populations à respecter le rôle que jouent ces chefs coutumiers dans la résolution des conflits sociaux.

Armelle Ouédraogo Yaméogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 octobre 2022 à 15:37, par Pierre En réponse à : Burkina Faso : L’OSC Lagam Taaba Zaka apporte son soutien au capitaine Ibrahim Traoré

    Avant d’annuler les accords secrets avec la France, il faudrait connaitre son contenu. Et, ensuite être capable d’évaluer ce qui a marché, ce qui n’a pas marché, pourquoi ? et qu’est ce qu’il faudrait faire pour améliorer ce type de partenariat afin de ne pas renouveler les mêmes erreurs avec d’autres ? Comptez sur un partenaire pour lutter contre les terroristes, c’est se tromper de stratégie, il faut d’abord que nous ayons une véritable stratégie qui repose d’abord sur nos militaires, VDP et autres. Et, ensuite quels besoins avons-nous que tel ou tel partenaire pourrait apporter ? logistique, expertise, etc.
    Dernier point pour les citoyens : il faudrait que nos journalistes demandent à chaque fois la liste détaillée des 72 organisations membres de ce regroupement pour apprécier leur crédibilité !

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2022 à 09:07, par Sheikhy En réponse à : Burkina Faso : L’OSC Lagam Taaba Zaka apporte son soutien au capitaine Ibrahim Traoré

    Les journalistes doivent plutôt éviter de faire des reportages sur ce type de rencontres. Cela ne nous apporte rien de nouveau. Les gens font exagérer avec cette affaire de dire au capitaine d’écouter le peuple. Cela qui veut s’exprimer n’a qu’à envoyer une note à la presse écrite ou en ligne. Allez travaillez svp..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est possible de restreindre le nombre de partis, mais de manière subtile », estime le Pr Abdoulaye Soma
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire pour délibérer sur des projets de partenariats et des conventions
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois d’exercice, le président de la délégation spéciale dresse un bilan « assez satisfaisant »
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, nous sommes un parti d’engagement, de conviction, de combat pour une nouvelle société… », lègue Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée par un nouveau retrait du projet de loi
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT consulte ses prédécesseurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés