Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Conclusions des assises nationales : Les habitants de Dori attendent beaucoup du nouveau président du Faso

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 16 octobre 2022 à 22h22min
Conclusions des assises nationales : Les habitants de Dori attendent beaucoup du nouveau président du Faso

La charte de la transition a été signée le 14 octobre 2022 à Ouagadougou. Le capitaine Ibrahim Traoré a été confirmé chef de l’Etat, à l’unanimité des participants aux assises nationales. A Dori, chef-lieu de la province du Séno et de la région du Sahel, les populations attendent du nouveau président du Faso qu’il œuvre urgemment à ramener la sécurité et la paix.

Pour Adama Traoré, il faut que le nouveau président travaille à ramener la paix au Burkina Faso. Qu’il s’occupe de l’insécurité pour que les nombreux déplacés internes puissent regagner leurs localités d’origine. « Nous demandons à tous les Burkinabè de ne pas laisser le président seul. Nous devons travailler main dans la main pour vaincre le phénomène qu’est le terrorisme », invite, pour sa part, Mamoudou Dicko.

El hadj Salif Sawadogo

Quant à El hadj Salif Sawadogo, il attend de connaître le salaire des futurs ministres pour apprécier la direction prise par le nouveau président. « Nous pensions qu’il allait faire une croix sur les députés de la transition et gouverner par ordonnances. Quant au nombre des ministres, c’est quand même bien. Mais nous attendons de voir combien ces ministres vont toucher comme salaire. S’ils viennent pour s’attribuer des salaires élevés, ce ne sera pas bon pour le pays », a-t-il déclaré.

Mamoudou Dicko

Pascal Palé, lui, estime que tout urge : la lutte contre le terrorisme, la lutte contre pauvreté, le redressement de l’économie... « Aujourd’hui, Ibrahim Traoré est confirmé. Il faut que la population croie en lui et le suivre dans ses actes. Ensemble, une solution pourra être trouvée à tous ces maux qui minent la société burkinabè », préconise-t-il.

Pascal Palé

Daoula Bagnon
Correspondant à Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est possible de restreindre le nombre de partis, mais de manière subtile », estime le Pr Abdoulaye Soma
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire pour délibérer sur des projets de partenariats et des conventions
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois d’exercice, le président de la délégation spéciale dresse un bilan « assez satisfaisant »
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, nous sommes un parti d’engagement, de conviction, de combat pour une nouvelle société… », lègue Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée par un nouveau retrait du projet de loi
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT consulte ses prédécesseurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés