Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • dimanche 16 octobre 2022 à 22h20min
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

Peut-on aller à la guerre sans la confiance en soi de la gagner ? Depuis que les défaites de notre armée s’amoncellent, notre pays doute de son armée et de lui-même. C’est ce doute existentiel immense, cette absence de confiance en soi, doublé d’une « haine de soi » selon le bon titre d’un article du professeur Yoporeka Somet et du doctorant Ollo Mathias Kambou dit KAMAO qui submerge le pays et s’écoule à flots dans les réseaux sociaux et dans la rue.

La rue est convaincue que nous ne pouvons plus rien contre les groupes terroristes, et toute fierté rabaissée depuis le coup d’Etat du 30 septembre 2022, la Russie est portée aux nues et est appelée à venir nous sauver. Ironie du sort c’est la même Russie qui annexe à tour de bras en Europe et envoie des bombes sur l’Ukraine. Ici le savons nous, où c’est chacun son problème ? Sans que le contenu du partenariat ne soit défini, le choix du partenaire est fait. Les questions pourquoi la Russie, pas l’Iran ou la Turquie ne viennent pas à l’idée. Mais la Russie pour quels projets, quels objectifs ? Un bon partenariat ne doit-il pas être réfléchi, planifié, contractualisé ?

Le coup d’Etat du 30 septembre 2022 a emmené avec lui une invasion de drapeaux russes dans les rues de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Le pays est désormais, pour ses jeunes, une fille séduite prête à prendre, par Wagner et le maître du Kremlin où et quand ils le voudront. Ces jeunes ne savent pas ce qu’ils font, ils ignorent les tenants et les aboutissants d’un tel partenariat, comme le peuple.

Mais le plus grave serait que les nouvelles autorités prennent une telle décision parce que la rue et certains commentateurs le réclament. Le pays a bien besoin de diversifier ses partenaires, c’est un fait, mais le problème n’est pas aussi simple que la rue le pense. Il ne s’agit pas de faire un choix entre deux pays : la France et la Russie.

Notre armée veut-elle se battre pour le pays est la première question à poser ? Si oui de quoi a-t- elle besoin pour se battre ? Cette question est liée à celle sur les ennemis du pays, ceux qui nous agressent, qui sont-ils, quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ? Après avoir élaboré une stratégie on peut rechercher ce dont le pays a besoin pour la mettre en œuvre avec succès.

Il serait dommage qu’une décision aussi importante sur le sort de la guerre contre les groupes terroristes et l’avenir du pays ne se fasse pas, la tête froide mais sur la base du ressentiment contre la France et le désespoir face aux groupes terroristes.

La solution de la crise sécuritaire de notre pays ne peut provenir de l’extérieur. Confier notre destin à des étrangers n’est pas une sécurité, c’est remplacer un problème par un autre. Diversifier les partenaires comme l’a dit le capitaine Ibrahim Traoré ne veut pas dire ni un ni deux, mais une liste de partenaires pour différentes armes avec des plans et des objectifs d’achat, des conditions à négocier comme la formation des pilotes et mécaniciens burkinabè pour les avions et les hélicoptères que nous allons acheter, les pièces de rechange etc. C’est seulement après avoir épluché ses questions sur les buts et modalités et comparé les offres que le partenaire est choisi.

Chantons Bob Marley

A la guerre, c’est le plus rusé, le plus habile, le plus réfléchi qui l’emporte, sommes-nous sûrs d’être en pleine possession de nos moyens en recherchant ainsi un partenaire sans aucune condition de notre part ? Quelle est la part de lucidité dans cette injonction de choisir entre deux maux ? Si on se lance dans un « partenariat » sans condition, il n’est pas gagnant-gagnant, on se retrouve encore dans une situation de maître à esclave.

Au jeune capitaine qui a pris les rênes du pouvoir on voudrait lui dire s’il a l’oreille musicale qu’en 1980, Bob Marley a publié Redemption song qui nous a fait connaître à nous autres, une citation de Marcus Garvey qui dit « Emancipate Yourself from Mental Slavery/None But Ourselves Can Free Our Minds ». Une injonction à être libre d’esprit, pas esclave dans sa tête. Une injonction à faire confiance en soi, à son peuple. Nous avons le devoir de gagner nos batailles par nous-mêmes, c’est cela le chemin de la liberté et de la dignité.

Comment veut-on aller au marché sans une liste d’achats et choisir le marchand, sans avoir vu la marchandise et comparer les prix et la qualité avec ceux de ses concurrents ? La Russie a des points forts sur certaines armes et des faiblesses sur d’autres. La preuve elle a acheté des drones à l’Iran pour combattre l’Ukraine. Doit-on se lier les mains avec les Russes, ce ne serait pas bon pour nous, nous devons rechercher les meilleures armes aux meilleures conditions là où elles se trouvent, en Russie, en Allemagne, aux USA, en Turquie, etc.

Au Burkina dans la lutte contre le terrorisme, croire en nous-mêmes Burkinabè est ce qui nous manque le plus. Tant que nous n’aurons pas changé ce paradigme et rejeté tous les autres drapeaux, en ne brandissant que le nôtre, le chemin de la rédemption sera long.

Sana Guy
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 octobre 2022 à 12:44, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Moi HUG, je pense que nous pouvons vaincre ces endeuilleurs de famille.Comme le lion du loroum Ladji Yoro, HUG pense qu il n y a pas de sincerité dans la lutte contre les terroristes.Avec volonté et determinationon on peut vaincre ces bbandits.

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre 2022 à 00:04, par Homo En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      cHER Sana Guy du Lefaso.net,

      Tu est visiblement de mauvaise foie. Personne ne demande a la Russie de mener notre combat a notre place mais de remettre les pendules a l’heure, Quand la France vous braque avec ses armes et l’OTAN, il est evident qu’il faut une contre partie tout aussi puissante pour remttre l’eglise au centre du village ; et c ;est le role de la Russie. Comme la France arme et entraine les terroristes alors les Russe armeront et entrineront les Africain quoi de plus normal. TOUT CEUX qui veulent couper l’aide de la Russie au Burkina sont des ennemis du Burkina parce qu’ils savent pertinement que sans les armes de la Russie le Burkina sera vaincu par la France et les terroristes. il n’ya donc pas de honte a aller chercher de l’aide vers la RUSSIE. Charles de Degaules a demandé a etre sauvé par les Russes, les Africains. les Anglais, et les Americains mais certains bon negre pensent que cela est bon et normale pour la France et pas pour le Burkina. Allez-y comprendre.

      Répondre à ce message

      • Le 17 octobre 2022 à 09:24, par kwiliga En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

        Bonjour Homo,
        Alors, peut-être bien Homo, mais certainement pas Sapiens.
        Vous écrivez : "Quand la France vous braque avec ses armes et l’OTAN". Pourriez-vous nous rappeler les multiples occasions durant lesquelles la France vous a braqué ? Lorsque vous bloquiez son convoi à Kaya ? Quand vous vous attaquiez à son ambassade et son centre culturel ? Ben non, jamais. Je suis d’ailleurs persuadé que, s’il y avait eu le moindre risque, personne n’y serait allé.
        En effet, force est de constater que, si beaucoup d’entre nous aiment à se frapper virilement le torse sur les réseaux sociaux, l’on ne s’en prend qu’à ceux qui ne vont pas se défendre et on retourne tranquillement boire les bières de Monsieur Castel. Par contre, quand quatre barbus en tapettes et en mobylette, viennent harceler, traumatiser des villages entiers, il n’y a plus personne.
        "Comme la France arme et entraine les terroristes". Mais, d’où sort cette information, donnez-nous donc vos sources.
        Si vous voulez vous en donner la peine et après de brèves recherches vous apprendrez que : Des années 1992 à 2000, c’est Blaise Compaoré qui a alimenté en armes et munitions à peu près tout ce qui était sous embargo en Afrique à l’époque : la Sierra Leone, le Liberia, la Côte d’Ivoire et encore avant l’Unita [l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola].
        La crise libyenne (dans laquelle l’ex président français Nicolas Sarkozy est grandement responsable) va venir enrichir de manière extrêmement conséquente l’arsenal en libre circulation dans la sous région.
        Sinon, pour ce qui est des chiffres officiels, que vous allez bien entendu remettre en question, car le complot ne supporte pas les chiffres officiels, pour les chiffres officiels, donc : de 2014 à 2019, en Afrique subsaharienne, c’est la Russie qui représentait 28% des exportations d’armes, devançant la Chine (24%), l’Ukraine (8,3%), les États-Unis (7,1%) et la France (6,1%).
        Aujourd’hui la plupart des armes utilisées par les terroristes, sont des Types 56, c’est-à-dire la version chinoise de la Kalachnikov. Il y avait aussi des modèles AK (Kalachnikov) provenant de Pologne, des pistolets HK (Heckler & Koch) d’origine allemande mais produits aux États-Unis, quant-aux munitions elles sont pour une grande majorité fabriquées en Serbie et en Roumanie.
        On ne peut ignorer, même si la quantité est très faible, les répliques de AK47, fabriquées artisanalement au Mali depuis 2013/2014.
        Alors, vous voilà édifié, hé non, même pas car la ne sont pas vos convictions et là n’est point votre mission.
        Bien évidemment, je me fatigue inutilement à opposer du factuel à votre superstition.
        Vous êtes-vous seulement demandé si le moment est bien choisie, pour demander l’aide de la Russie, embourbée en Ukraine, soumise à d’innombrables sanctions,...?
        Alors Sana Guy de "mauvaise foie", certainement pas dans son analyse, mais, de la façon dont vous l’écrivez, peut-être une hépatite ?

        Répondre à ce message

      • Le 17 octobre 2022 à 15:35, par Je suis parfaitement d’avis avec toi Nick. L’ignorance de l’Africain va le conduire dans l’abime. Je trouve vraiment triste de lire ou d’écouter les gens parler de la Russie et de Poutine, sans chercher à connaitre réellement la Russie. La Russie n’est que la résultante et l’héritage de la propagande communiste. Ce communisme qui a mentit au peuple Soviétique qu’il était toujours le plus fort, le plus grand etc.... Mensonges que ce peuple a découverts après la chute de l’Union Soviétique. Et après la chute de l’’union Soviétique, tous ces ex-républiques ne sont demeurées que l’ombre d’elle-même. Seulement, la Russie a profité de sa taille pour piller les autres républiques en récupérant à elle seule tous les avoirs à l’extérieur de l’ex-Union Soviétique. Malgré cela, la Russie à elle seul ne peut pas prétendre être la première puissance mondiale. Je vous donne ce lien à regarder sur YouTube et vous entendrez de la bouche de Poutine vous dire que la Russie n’est pas la première puissance militaire. (69) VLADIMIR #POUTINE AU #KREMLIN : ÉCOUTEZ ATTENTIVEMENT CETTE CONFERENCE DE PRESSE ! - YouTube Dans cette vidéo, Poutine reconnait que le budget annuel alloué à l’armée Russe est de 50 Milliards de $, ce qui est 10 fois inférieur à celui de L’Amérique qui est de 575 Milliards de $. Et regardez cette autre vidéo vous comprendrez que tous ce qui se dit sur la Russie n’est pure propagande. (69) TOP 15 DES BUDGETS MILITAIRES A TRAVERS LE MONDE - YouTube Dans celle-ci, un graphique nous donne le classement des pays qui ont les plus gros budgets d’armement, et la Russie vient en sixième position. Et retenez encore que la Russie n’est que la 11ème économie mondiale. Chaque fois c’est la Russie qui dit qu’elle a ceci, qu’elle a cela. Avez-vous entendu les Américains qui ont budget plus élevé faire ce verbiage creux ? C‘est ce qu’on appelle la propagande. En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

        L’ignorance de l’Africain va le conduire dans l’abime. Je trouve vraiment triste de lire ou d’écouter les gens parler de la Russie et de Poutine, sans chercher à connaitre réellement la Russie. La Russie n’est que la résultante et l’héritage de la propagande communiste. Ce communisme qui a mentit au peuple Soviétique qu’il était toujours le plus fort, le plus grand etc.... Mensonges que ce peuple a découverts après la chute de l’Union Soviétique. Et après la chute de l’’union Soviétique, tous ces ex-républiques ne sont demeurées que l’ombre d’elle-même. Seulement, la Russie a profité de sa taille pour piller les autres républiques en récupérant à elle seule tous les avoirs à l’extérieur de l’ex-Union Soviétique. Malgré cela, la Russie à elle seul ne peut pas prétendre être la première puissance mondiale. Je vous donne ce lien à regarder sur YouTube et vous entendrez de la bouche de Poutine vous dire que la Russie n’est pas la première puissance militaire. (69) VLADIMIR #POUTINE AU #KREMLIN : ÉCOUTEZ ATTENTIVEMENT CETTE CONFERENCE DE PRESSE ! - YouTube (lien à copier si possible et à coller dans Youtube) Dans cette vidéo, Poutine reconnait que le budget annuel alloué à l’armée Russe est de 50 Milliards de $, ce qui est 10 fois inférieur à celui de L’Amérique qui est de 575 Milliards de $. Et regardez cette autre vidéo vous comprendrez que tous ce qui se dit sur la Russie n’est pure propagande. (69) TOP 15 DES BUDGETS MILITAIRES A TRAVERS LE MONDE - YouTube (lien à copier si possible et à coller dans Youtube) Dans celle-ci, on vous donne le classement des pays qui ont les plus gros budgets d’armement, et la Russie ne vient qu’en 6ème position. Et retenez encore que la Russie n’est que la 11ème économie mondiale. Chaque fois c’est la Russie qui dit qu’elle a ceci, qu’elle a cela. Avez-vous entendu les Américains qui ont un budget 10 fois plus élevé faire chaque fois des telles déclarations ? C‘est ce qu’on appelle la propagande.

        Répondre à ce message

    • Le 16 octobre 2022 à 01:27, par Moi MEME En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      Qui a dit qu’il fallait approcher la Russie sans condition ? Ces jeunes qui tiennent des drapeaux ne t’ont jamais dit cela.

      Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 13:40, par Jacob En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Notre armée nationale est à mesure de défendre notre territoire national si nous œuvrons à bien l’équiper
    l’état Russe n’intervient pas dans les multiples pays où il semble présent
    le groupe wagner n’est pas la Russie. Ce groupe de mercenaires n’intervient pas pro bono dans les différents pays où il écume.
    Tirons leçon des mésaventures de ce groupe dans les pays où il est déjà présent
    Ce groupe se spécialise plus dans le pillage et la désinformation que la sécurité.
    J’aurais souhaité que les personnes qui dépensent leur énergies pour propager la propagande extérieure, se portent volontaires pour s’enrôler dans l’armée et défendre la patrie.
    Personne ne développera se pays à notre place et à force de chercher des raccourcis, on finit toujours pas se court-circuiter. Comme on le dit en dioula « Ka na boo bora Ka don boda ra »
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 13:40, par Mafoi En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Une analyse on ne peut plus claire mais comme nous aimons les courtes échelles,la chanson à la mode est maintenant "la Russie,wagner".En tout cas une chose est certaine,même en allant vers d’autres partenaires,c’est pas avec cette armée composée majoritairement d’indisciplinés,de pieds nickelés,de bras cassés,de poltrons embourgeoisés que nous viendrons à bout de ces bandits terroristes qui ne disposent pourtant rien comme matériels de guerre à part nos matériels récupérés lors des différentes débandades.Donc je suis sidéré de constater que la population est trop conciliante avec cette armée pourrie mais comme elle est façonnée à son image,ceci expliquerait cela puisqu’il est inconcevable pour un nul de demander à un autre nul de se surpasser en donnant le meilleur de lui-même

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre 2022 à 16:25, par Tig-Ré En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      M Mafoi,
      Vous avez dit exactement ce que je pense.
      Tout le monde crie à la bravoure de notre armée mais pour le moment ce qu’on voit concrètement c’est des militaires qui se font laminer par des terroriste en boubou mal équipés.
      Je cherche depuis un seul acte de bravoure de ces gens à part jouer aux gros bras à Ouaga.
      A ma connaissance les djihadistes n’étaient pas très loin de Kaya où se trouvait notre nouvel super héro Traoré mais qu’a-t-il fait ?

      Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 13:41, par Jacob En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Notre armée nationale est à mesure de défendre notre territoire national si nous œuvrons à bien l’équiper
    l’état Russe n’intervient pas dans les multiples pays où il semble présent
    le groupe wagner n’est pas la Russie. Ce groupe de mercenaires n’intervient pas pro bono dans les différents pays où il écume.
    Tirons leçon des mésaventures de ce groupe dans les pays où il est déjà présent
    Ce groupe se spécialise plus dans le pillage et la désinformation que la sécurité.
    J’aurais souhaité que les personnes qui dépensent leur énergies pour propager la propagande extérieure, se portent volontaires pour s’enrôler dans l’armée et défendre la patrie.
    Personne ne développera se pays à notre place et à force de chercher des raccourcis, on finit toujours pas se court-circuiter. Comme on le dit en dioula « Ka na boo bora Ka don boda ra »
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 13:42, par Jacob En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Notre armée nationale est à mesure de défendre notre territoire national si nous œuvrons à bien l’équiper
    l’état Russe n’intervient pas dans les multiples pays où il semble présent
    le groupe wagner n’est pas la Russie. Ce groupe de mercenaires n’intervient pas pro bono dans les différents pays où il écume.
    Tirons leçon des mésaventures de ce groupe dans les pays où il est déjà présent
    Ce groupe se spécialise plus dans le pillage et la désinformation que la sécurité.
    J’aurais souhaité que les personnes qui dépensent leur énergies pour propager la propagande extérieure, se portent volontaires pour s’enrôler dans l’armée et défendre la patrie.
    Personne ne développera se pays à notre place et à force de chercher des raccourcis, on finit toujours pas se court-circuiter. Comme on le dit en dioula « Ka na boo bora Ka don boda ra »
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 14:04, par Jacob En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Notre armée nationale est à mesure de défendre notre territoire national si nous œuvrons à bien l’équiper
    l’état Russe n’intervient pas dans les multiples pays où il semble présent
    le groupe wagner n’est pas la Russie. Ce groupe de mercenaires n’intervient pas pro bono dans les différents pays où il écume.
    Tirons leçon des mésaventures de ce groupe dans les pays où il est déjà présent
    Ce groupe se spécialise plus dans le pillage et la désinformation que la sécurité.
    J’aurais souhaité que les personnes qui dépensent leur énergies pour propager la propagande extérieure, se portent volontaires pour s’enrôler dans l’armée et défendre la patrie.
    Personne ne développera se pays à notre place et à force de chercher des raccourcis, on finit toujours pas se court-circuiter. Comme on le dit en dioula « Ka na boo bora Ka don boda ra »
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 14:10, par Ak En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    C est un faux debat. Au Mali les terroristes avancent malgre les mercenaires russes. En Ukraine l armee est en train d etre humiliee. Oui pour la diversification de l approvionnement en armement mais non pour l arrivee de mercenaires russes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 14:12, par Samuel En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    La meilleure manière de discréditer un argument, c’est de pousser la logique qui le sous-tend jusqu’à l’extrême, de façon qu’il devienne une proposition absurde. C’est ce que fait l’auteur de cet article. De prémisses qui sont vraies (les citoyens demandent un changement de partenaire), il tire une conclusion fausse : « La rue est convaincue que nous ne pouvons plus rien contre les groupes terroristes, et toute fierté rabaissée depuis le coup d’Etat du 30 septembre 2022, la Russie est portée aux nues et est appelée à venir nous sauver ». Or, le fait que les gens demandent un changement de partenariat ne veut pas dire qu’ils sont défaitistes, et croient que nous ne pouvons plus rien faire. Non ! Non et non ! Personne ne pense cela.

    1. Compter sur nos propres forces ne veut pas dire que nous devons refuser tout partenariat et nous isoler. Personne ne peut se passer de partenariat dans ce monde. Même pas la France qui nous le reproche et qui est pourtant sous protection du « parapluie américain » et de l’OTAN, et nous propose même temps ses services, son « partenariat ». Nous aurons besoin d’armes sophistiquées, de renseignements et de techniques de combat que nous n’avons pas pour le moment car nos armées ont toujours été maintenue sous-équipées par la France de façon à se rendre indispensable et à justifier sa présence chez nous. Nous n’allons pas réinventer la roue : nous pouvons nous les procurer auprès de nouveaux partenaires.

    2. Ceux qui critiquent le partenariat avec la Russie semblent n’avoir de problème avec le concept de « partenariat » que lorsque ce partenariat n’est pas un partenariat avec la France. Quand c’est un partenariat avec la France, ils trouvent cela acceptable et normal, comme allant de soi et ne trouvent rien à critiquer. Ce n’est que quand le partenariat est avec quelqu’un d’autre qu’il devient problématique pour eux.

    3. Arrêtons la naïveté, la démagogie et surtout l’hypocrisie. Soit on veut une chose et alors « on se lance, puis on voit » comme disait Napoléon, soit nous n’en voulons pas et nous voulons nous bercer d’illusions en jouant aux équilibristes parce que nous ne sommes sûrs d’aucune option particulière et que nous voulons avoir la certitude absolue et rien que des avantages avant de décider quoi que ce soit et donc nous nous disons que nous devons tout prendre pour ne rien rater comme le suggère l’auteur de l’article ci-dessus. Or, dans la vie il faut faire des choix, et les choix sont parfois douloureux. Ils ont aussi tous leurs inconvénients et leurs risques car personne ne viendra nous donner tout pour rien. Il n’y a pas d’option sans inconvénients et sans risque et celui qui veut jouer sur tous les plans pour ne courir aucun risque et n’avoir aucun inconvénient, a tout simplement décidé de ne rien faire parce qu’il a peur de prendre ses responsabilités. C’est le plus sûr chemin vers l’échec, la défaite et les désillusions.

    L’irrésolution est le plus grand défaut chez qui doit décider, surtout quand cela engage le devenir de toute une nation. Arrêtons donc les débats inutiles et démagogiques, les « oui, mais.. », le balancement circonspect, et prenons résolument les décisions qui doivent être prises pour sauvegarder notre nation. Le temps presse.

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2022 à 19:29, par Mafoi En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      @Samuel,perso je ne suis pas contre les diversifications des partenaires mais il y a des préalables à remplir sinon vous pouvez amener 10 partenaires fiables,cela ne changera en rien à la done tant qu’on ne se bougera pas le cul pour ne pas être trop vulgaire.Donc lorsque vous dites :"Nous aurons besoin d’armes sophistiquées, de renseignements et de techniques de combat que nous n’avons pas pour le moment.......",cela me permets de vous déconstruire en disant :
      - Que nous n’avons pas besoin d’armes sophistiquées pour battre à plat couture ces petits bandits car à part les kalachs,les fusils,les amulettes,les motos et notre arsenal militaire qu’ils ont pu récupérer lors des débandades de nos troupes,ils ont quoi comme armements sophistiqués ?
      - Les renseignements:désolé mais dans notre cas le renseignement humain est le plus efficace et donc qui connait mieux le Burkinabè que le Burkinabè lui-même ?
      - Techniques de combat:ainsi si je vous suis,tous ces officiers qui paradent en ville dont certains ont fait des écoles de guerre ne savent rien en techniques de combat ?C’est très grave.On comprend mieux pourquoi ce sont les tout nouveaux recrus que ces officiers d’opérette envoient au casse pipe et pendant ce temps,eux,ils se la coulent douce dans les salons feutrés
      Alors @Samuel,pour ne pas perdre votre temps et afin que vous puissiez mieux comprendre ma position,je me permets de citer George Washington qui disait que :"La discipline est l’âme d’une armée.Elle rend impressionnante les nombres réduits,procure la réussite au faible,et la considération à tous".En résumé,c’est pas avec une armée indisciplinée où chacun fait ce qu’il veut qu’elle peut gagner un combat.D’ailleurs cela est aussi valable dans les autres secteurs de la vie

      Répondre à ce message

      • Le 17 octobre 2022 à 10:26, par kwiliga En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

        Bonjour Samuel,
        Je pourrais décortiquer nombre de vos affirmations, mais il m’apparait essentiel de m’arrêter sur celle-ci : "nos armées ont toujours été maintenue sous-équipées par la France"
        Donc, c’est la France, toujours la France et surtout pas de notre faute à nous burkinabè.
        Et pourtant :
        Des années 1992 à 2000, c’est Blaise Compaoré qui a alimenté en armes et munitions à peu près tout ce qui était sous embargo en Afrique à l’époque : la Sierra Leone, le Liberia, la Côte d’Ivoire et encore avant l’Unita [l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola]
        Que dire de Rafi Dermardirossian le “bon petit” de Chantal, puis de Sika Bella Kaboré, qui a bénéficié de quelques soutiens de poids dans l’entourage de Rock, comme le ministre de la Défense Chérif Sy et le colonel-major Jean-Baptiste Parkouda, directeur central de l’intendance militaire. Entre 2016 et 2022, il devient l’un des principaux intermédiaires dans les achats des ministères de l’Intérieur et de la Défense, signant pour plusieurs dizaines de milliards de F CFA, au grand dam de ses concurrents, français notamment. Il facilitera, par exemple, l’achat pour les forces armées de fusils automatiques à une société serbe, Beatronic Supply Doo. Le personnage, qui navigue dans les hautes sphères du pouvoir, restera pourtant inconnu du grand public, jusqu’au scandale des hélicoptères civils, qui ne pourront pas être équipés. Il quittera précipitamment le Faso, quelques heures avant la chute de Rock.
        Plus récemment, mais toujours sous la présidence de Rock, plusieurs contrats ont été conclus avec des sociétés Turques, concernant l’achat de matériel, armes et munitions, véhicules blindé tactique Cobra et de cinq drones Bayraktar TB2, qui ont déjà été utilisés par notre armée depuis janvier, ils ont même causé des dommages collatéraux à Béléhédé, dans le Soum, ces faits ayant été reconnus dans un communiqué de notre état-major.
        Hum, Samuel, quand on veut affirmer des choses, on vérifie.

        Répondre à ce message

    • Le 16 octobre 2022 à 08:12, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      Bonjour Samuel,
      Pourtant Mr Sana a été convainquant dans son argumentaire.
      Je suis moi même coinvaincu que nous avons déjà un partenariat diversifié et que nous pouvons acheter nos armes où nous voulons. Du moins les Kalachnikovs ne sont pas des produits français mais bel et bien russes. Il n y a pas longtemps, des officiers russes en fin de mission au Burkina ont été décorés à Ouagadougou. Donc ce partenariat n est pas inexistant. Soyons objectifs et reconnaissons que quand des burkinabé parlent de „ diversification des partenaires“ c est synonyme de partenariat avec la Russie ou même le recours à Wagner. Donc Mr Sana a bien raison. Nous manquons de confiance en nous mêmes. J irai plus loin en disant que nous avons perdu la fierté dont on pensait être dépositaire. Pour preuve, même deux assaillants parviennent à vider nos villages parce que les renseignements soit ne sont pas fournis à qui de droit et quand ils sont disponibles , l armée reste inactive. De quels moyens de renseignements et d armes sophistiquées a t - on besoin pour ça ? N avons nous pas ces moyens quand il s agit de faire des coups d état et de parader dans la capitale ?
      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 14:50, par Rahim En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Ce que tu feints d’ignorer, c’est que notre armée est une armée patriote, fière de donner son sang et sa sueur pour le peuple Burkinabè. Mais le problème, c’est avec quels moyens. Les moyens font énormément défaut. Or le partenaire français qui devait nous aider à en avoir fait réticence, nous empêchant d’obtenir des armes sophistiquées pour lutter efficacement contre le terrorisme. La France qui veut s’implanter dans notre pays avec son armée pour contrôler nos ressources minières, préfère nous voir affaibli militairement afin de justifier la présence de son armée sur notre sol, sous prétexte de nous aider. Ce qu’elle ne fait d’ailleurs pas. La Russie est plus sincère dans sa coopération. L’exemple du Mali le montre à suffisance, où l’armée malienne a pu acquérir, à l’aide de la Russie, les armes qu’il faut, pour combattre efficacement les terroristes. Nous disons non à la coopération malhonnête de la France.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2022 à 10:14, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      bonjour Rahim
      Nous avons des patriotes dans notre armée , mais il nous manque encore beaucoup de héros . Au lieu de parler de reconciliation comme certains le font , nous devrions plûtot plaider pour des états généraux de notre armée visiblement minée par la division et le clanisme, sinon ca sera un perpetuel remaniement.
      L’argument du manque de moyens est un faux arguments, parce que pour les coups d’états il y’a toujours assez de moyens pour maitriser tout Ouagadougou avec ses plus de 2 millions d habitants, alors qu’à quelques kilomètres des camps de Kaya, Ouahigouya les hommes armés en sandales narguent ces mêmes soldats.
      Disons nous la vérité, nous n’avons pas un pronblème de moyens, mais un probléme d’hommes, sinon mêmes sans moyens on aurait récupéré ce que l’adversaire est prétendu avoir pour le matter avec.
      Si les moyens seuls suffisaient je pense que les Talibans n’auraient jamais pris le pouvoir en Afghanistan. Donc arrêtons de tourner autour du pot. Notre armée doit retrouver son union qu’elle n’a peut-être plus jamais eu depuis le 4 janvier 1966, sinon ca risque d’être un jeu permanent de clans parce que les frustrés ne combattront pas sincérement pour ceux qui viennent se caser à Ouaga pour jouer les héros. C’était ainsi avec les lt. colonels et ce qui devait arriver arriva. sans vouloir être un oiseau de mauvaise augure, j ose dire que dans les mêmes conditions, les mêmes causes produisent les mêmes effets, donc si les capitaines pensent avoir leur chose qu’ils gèrereront en bien privé, eh bien ne nous attendons pas à un autre résultats. c’est pour cette raison que je m’evertue à supplier nos autorités coutumières et réligieuses pour que bien que souvent villipendés ils entreprenent de travailler à ressouder les debris de notre armée. À partir de ce moment, nous auront des guerriers soudés dans la sueur et le sang parce que le clanisme aplani, ils pourront combattre sans regarder derrière eux, sans être divertis à vouloir feinter les obstacles de leurs frères d’armes.

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2022 à 21:25, par Renault HÉLIE En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      Que l’armée du BF soit réellement déterminée à lutter contre les terroristes est une hypothèse intéressante, mais c’est une hypothèse parmi d’autres.

      Des esprits malveillants pourraient même se demander si l’armée burkinabè sait faire autre chose que des coups d’état militaires et autres putsches ; avouez qu’elle a une certaine expertise depuis 1966 !

      Mais tout ça, c’est de l’affreuse mentalité impérialiste ! Bien entendu, l’armée burkinabè a réduit le terrorisme à zéro, comme l’extraordinaire armée malienne qui terrifie tant les Ukrainiens.

      D’ailleurs, maintenant au pouvoir, l’armée burkinabè va résoudre par magie révolutionnaire tous les problèmes du pays, elle va :
      - imprimer de l’argent burkinabè anti-impérialiste,
      - donner un I-phone à tous les bons citoyens antiimpérialistes
      - éteindre la pauvreté,
      - donner un bureau climatisé à tous les bons citoyens anti-impérialistes , avec une jolie secrétaire,
      - faire pousser le mil avec des crosses de Kalachnikoffs,
      - donner de l’essence gratuite à tous,
      - distribuer des Brakinas gratuites,
      - rendre obligatoire le drapeau russe dans chaque parcelle,
      - construire un centre culturel anti-impérialiste géant dans toutes les villes de plus de 1000 habitants,
      - guérir la syphilis et le cancer,
      - faire revenir l’être aimé,
      - garantir la réussite aux examens,
      - rendre fécondes les femmes stériles,
      - rendre leur virilité aux vieux mâles fatigués,
      - donner à tous un doctorat,
      - etc.

      Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 14:57, par verite no1 En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Salut monsieur le journaliste, votre analyse est pertinente surtout quand vous parlez de diversification de partenaires mais si les gens font appel a la Russie et surtout a Wagner, c’est que ya un probleme serieux au niveau de notre armee, les gens ne font plus confiance en notre armee !!!!!!
    Si ton pantalon prend feu et que des sapeurs pompiers n’arrivent pas eteindre, il faut prendre ton telephone et appeler d’autres sapeurs pompiers, le reste on verra !

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 15:01, par verite no1 En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Si une armee est corrompue et divisee, vous voulez que la rue fasse quoi ? Barkhane ne demarre pas, l’armee ne demarre pas, vous voulez que les gens croisent les bras ! Il faut agir et vite et bien sur les gens voient la Russie et wagner, pour le moment il s’agit de sauver le nez, les mines d’or, on parlera de ca !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 15:04, par Mass En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Sana je n’ai rien contre ton article.Il est plein d’ailleurs de bon sens.Cependant sur la question de l’Ukraine il vaudra mieux aller revoir tes copies.Sinon place toi devant ta porte et tu vois que tu es menacé tu sauras que faire...Sinon notre propre sécurité qu’on le veuille ou pas passera par nous mêmes en premier.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 17:36, par Bonus En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Ce que le Burkina veut, c’est un partenaire qui va le doter en armement et en systeme de renseignement. Une fois equipee et mieux organisee, notre armee peut faire le travail. Nous n’avons pas besoin de troupes etrangeres au sol. Si la Russie peut nous aider avec ces elements, et que la population va adherer a cette cause nous pourrons facilement vaincre l’hydre terroriste.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 18:41, par Monneypecheur En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Bonjour, je suis attristé de voir mon pays d’adoption avancer dans se bourbier sous les yeux de tous ces corrompu de l’administration burkinabé. La honte ne leur met pas les larmes aux yeux pourtant je suis persuadé que l’argent qui découle de ses façon depuis 5ans aurait donné a l’armée de notre grand Faso, les moyens logistiques de mettre fin a se problème.
    A bas la corruption
    Ouvre les yeux ne les laisse pas te corrompre et ensemble aidons notre patrie.
    Gardons Nos ressources pour que nos enfants puissent construire au Faso pour le Faso et non au Faso pour les Russes, français ou autres
    Rendons hommage au capitaine pour le bien de la nation SVP

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 18:57, par Pierre En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    La Russie est en train de s’embourber en Ukraine. Quelle est la coopération réelle pour le cas du Mail ? pas grand chose ! Pire, on a des mercenaires russes de Wagner qui font à peu près tout et n’importe quoi ! pourvu qu’ils gagnent de l’argent même s’il faut prendre toutes les richesses du sous sol sur le dos des populations qui croupissent dans la misère. Pensez vous que ces mercenaires recrutés dans les prisons russes sont des enfants de coeur et presser de retourner au pays ? NON. Au contraire ! Bref, il faut avoir une stratégie claire et après on définit les besoins en équipements, en ressources humaines, en logistique, etc. Dernier point : il faut ressouder l’armée ! il est clair qu’elle est très divisée et mal gérée pour des intérêts de quelques individus en son sein !

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 21:49, par verite no1 En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Mr le journaliste et aux anti-russe, sachez que celui qui a vu la panthere et celui qui n’a pas vu la panthere, n’ont pas la meme maniere de courir !!!!! Certains jeunes vivaient dans le sahel, ils ont surement vu des morts, quelqu’un dans cet etat, si vous lui dites que la Russie n’est pas la solution et qu’il faut toujours fouiller, alors il vous dira merde !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2022 à 13:45, par Lepoignard En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    L’homme noir n’a pas encore compris sa situation d’esclaves et qu’il doit lutter pour s’en sortir.On ne vit pas ,pour être esclaves des autres peuples.Nous devons conquérir notre propre liberté.Ce n’est certainement pas les autres qui vont nous la donner. Il nous faut la conquérir c’est le moment favorable.Nous n’avons plus besoin d’un maître qu’il soit Français Russes ou Chinois on n’en veut plus .Nous avons plutôt besoin de modèle de développement que nous pouvons retrouver chez les russe, chez les français chez Chinois partout ailleurs.Il est grand temps d’arrêter de choisir nos maîtres .Inventons nous même notre avenir pour sauver notre pays sans laisser confisquer notre liberté par ni par les Russes ni par les Français.Nous sommes les seuls maîtres de notre avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2022 à 15:49, par Alpha2025 En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Je salue la pertinence de l’analyse faite par M. Sana. Le problème, c’est que ceux qui défilent avec les drapeaux russes ne veulent même pas un soupçon de reflexion : "Le peuple veut la Russie. Ceux qui ne sont pas d’accord sont des vendus". "Nous voulons que Traoré garde le pouvoir et qu’il signe avec la Russie". On ne peut qu’être circonspect devant cette façon de voir les choses. Que se passera t’il si le capitaine, confronté à la réalité du pouvoir, décide de ne pas choisir la Russie comme partenaire ? Que feront les porteurs de drapeaux ? On peut d’ailleurs se demander comment, après qu’il est été clairement demandé aux partis politiques et aux OSC de faire profil bas, comment de telles manifestations sont possibles ? Sont-elles organisées par les nouvelles autorités ? Ce qui pourrait sous entendre qu’en réalité dès le début, Traoré souhaitait garder le pouvoir, et que la décision de renforcer les liens avec la Russie était déjà prise. A l’issue des assises, on annonce officiellement comme étant une volonté du peuple... Ou bien que ces manifestants sont instrumentalisés par des officines liées à des intérêts russes ? On ne peut que se poser des questions devant la faiblesse des réactions officielles en face des manifestations. Tout juste de timides appels au calme. On ne peut qu’attendre que les autorités clarifient leur position.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2022 à 19:04, par Le prince En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Bonsoir SANA GUY. Je partage votre analyse. Malheureusement il y a au Burkina de nos jours des gens qui savent et ne parlent pas et des gens qui parlent mais ne savent pas. L’avenir sera notre juge de paix. Mais IL RISQUE D’ÊTRE TROP TARD POUR CE PAYS. A BON ENTENDEUR SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 07:42, par Bollena En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    FASONET est devenu pro français, je l’ai remarqué plusieurs fois par ses publications. Nous le savons maintenant mais faites pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2022 à 10:38, par kwiliga En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Et si un jour, le faso.net décidait de vérifier les assertions qui sont faites sur ce forum et ne publiait que celles qui sont vérifiables, nous privant ainsi de tout cet étalage de superstition,... cela rendrait-il les gens plus instruits, mieux informés, plus intelligents,...?
    Ou simplement, plus frustrés, plus colériques,...
    Ha, désolé, parfois, je me prends encore à rêver d’un monde meilleur.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2022 à 14:34, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

      Bonjour Kwiliga,
      J’admire votre démarche de convaincre par les arguments. Il est évident qu une partie de nos concitoyens n’ont de conviction que ce dont ils sont convaincu, même si c’est juste construit sur les émotions et zéro dose de rationalité. Neanmoins, j e me dis que si lefaso.net ne publiait que les commentaires vérifiables, quelque chose manqeurait au Forum. Par contre il y’a des articles qui me decoivent souvent. Mais bref c’est pas á nous de définir leur ligne éditoriale.
      Disons que ce que nous lisons ici n’est rien comparé aux ordures deversés sur facebook ou des gens qui peuvent a peine écrire une phrase ou mener une pensée à bout étalent ce qu’il y’a de plus laid au Faso. Ca donne des nausées de voir ce que des pères de familles , toutes catégories confondues y déversent. Alors quand je pense que ces adultes ont en charge d’inculquer aux futures générations les valeurs cardinales sur lesquelles la société burkinabé devrait s’appuyer pour avancer d’un pas sûr vers l’avenir, alors là je vomis carrément.

      Bonne semaine à vous.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2022 à 16:24, par Djerma sita En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Je valide cette analyse à 100% ou presque. Les toutes premières réactions du premier concerné nous incite heureusement à croire que c’est un partenariat renouvelé et diversifié qui a sa faveur. Au demeurant il ne resterait plus qu’à créer auprès de la frange plus jeune de notre peuple, acteur des changements, les conditions objectives pour faire de ce new deal le véhicule d’une coopération porteuse de notre renaissance collective.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2022 à 21:23, par nouvelles En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Le 27 septembre 2 soldats maliens ont été tués dans des affrontements entre Famas et Wagner

    Les Wagner auraient pris l’habitude de faire des violences quand ils entrent dans un territoire, il est même question de viols ..et de pillages
    Les Famas auraient réagi

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2022 à 21:55, par nouvelles En réponse à : Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le partenariat russe s’invite dans la rue et dans les médias

    Quand on regarde une carte du Nord de l’Afrique on sait que les Russes sont en Libye juste au dessus du Niger et du Tchad
    Ils sont au Soudan à l’est du Tchad et au Nord de la république centrafricaine..
    La situation en Libye est confuse et rien n’empêcherait les groupes terroristes a y trouver refuge
    Au Soudan si les Russes sont présents c’est grace à Omar El Bechir qui se sentait fragilisé par les USA et d’autres pays occidentaux et la population soudanaise..D’ailleurs dans ce pays qui a chassé EL BECHIR par un mouvement composé de militaires et de beaucoup de civils . L’armée à confisqué le pouvoir contre la volonté des civils.Le Soudan pourrait aussi abriter des terroristes qui sévissent en RCA..
    Les Russes peuvent-ils ignorer la présence de tous ces terroristes ??? Ces derniers ne seraient-ils pas manipulés ?
    Le 27 septembre 2 soldats maliens ont été tués dans des affrontements entre les famas et les Wagner
    Ces derniers auraient tendance d’user de violence quand ils arrivent dans un territoire il est questions de viols de de pillage
    Les Famas n’ont pas apprécié ces conduites.
    Il faut savoir que les soldats en guerre doivent respecter les conventions de Genève alors que les Wagner ignorent totalement celles çi

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien
Transport aérien : Le Chef de l’Etat échange avec l’ASECNA sur la question de l’aéroport de Bobo-Dioulasso
Coopération : La République tchèque réaffirme son soutien au Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme
Burkina-France : Paris rappelle son ambassadeur à Ouagadougou "pour consultations"
Transition au Burkina : La France retirera ses troupes d’ici « un mois » (ministère français des affaires étrangères)
Coopération Togo-Burkina Faso : Le Togo réaffirme son soutien à la Transition
Coopération au développement : L’Union européenne réaffirme son attachement au Burkina Faso.
Diplomatie : L’esprit de l’accord dénoncé par le gouvernement burkinabè vis-à-vis du gouvernement français
Départ de l’armée française du Burkina : Une volonté des autorités d’être les acteurs premiers de la reconquête du territoire
Coopération bilatérale : La République Tchèque solidaire du Burkina Faso
Burkina Faso : Le gouvernement donne un mois à l’armée française pour quitter son territoire (AIB)
Burkina Faso - Banque africaine de développement : L’administrateur Désiré Guédon satisfait des ouvrages d’assainissement réalisés à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés