Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 14 octobre 2022 à 20h08min
Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

Après une journée de travail sur la Charte de la transition, les participants observent une pause en ce moment, attentant "l’acte final", c’est-à-dire la signature de la Charte.

"Le président doit venir d’un moment à l’autre, pour la signature de la Charte", se réjouit un participant, après avoir lâché un ouf de soulagement.

Il ressort de ses explications que le nombre de ministres du pouvoir MPSR II est plafonné à 25 tandis que l’organe législatif de transition doit, lui, compter 71 membres (comme le précédent).

"Il y a eu des propositions de passer à 99 ou 91 membres au niveau de l’organe législatif, mais elles ont été battues brèche", explique un interlocuteur. Aussi, le mandat des membres de l’organe législatif sera gratuit.

Sur tous ces éléments, de nombreuses indiscrétions déplorent le fait qu’ils ne soient "pas réalistes". Pour les besoins d’efficacité, certains participants pensent qu’il fallait rémunérer les membres de l’organe législatif et élargir le nombre, au regard de l’ampleur des tâches.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 octobre 2022 à 20:41, par HUG En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    Hum, 25 ministeres dans un payS en crise cela depasse l entendemenr humains.Mais comme j le dit chacun veut etre ministre ou designer une personne au nom de son regroupement politique .Cela ne m etonne pas Ou est la reduction du train de vie de l Etat ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2022 à 20:46, par EBENEZER En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    Bon vent à M. le président dans ses nouvelles fonctions.
    Que le Tout Puissant l’accompagne dans les missions à lui confiées.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2022 à 20:51, par Bebeto En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    Celui qui ne peut pas travailler gratuitement qu’il désiste. On ne forcera personne à être député.
    Pas un copek à un député de transition.
    Dans certaines organisations, la bagarre avait déjà commencé pour le positionnement, parce que chacun se disait qu’il y aura encore à manger et à boire.
    Le Burkina nouveau ne veut plus de politicien professionnel. Que chacun exerce un métier, s’il est élu député, il conserve son salaire d’origine. On ne force personne à être député.
    Aussi, il ne faut plus financer les partis politiques.
    A la fin de chaque campagne politique, les partis qui auront atteint les 5% de l’électorat, seront remboursés.
    On ne force personne à être un acteur politique.
    Avec notre nouveau Burkina, nous devons donner des signaux clairs tendant à assainir la vie politique.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2022 à 20:52, par Indjaba En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    Félicitations au jeune président et capitaine IB. Il doit aller tout de suite au charbon car c’est le résultat seul sur le plan sécuritaire qui peut le sauver et non une quelconque ruse avec le peuple. Jusque là il a usé de ruse pour consolider sa place et c’est de bonne guerre. Mais qu’il se dise que les gens se sont rendus compte mais ont simplement fermé les yeux pour le laisser avancer. 1) Utilisation du sentiment anti-français pour mobiliser afin de se faire un bouclier humain face aux hommes de Damiba. Malheureusement à ce niveau ça a débordé avec les incendies. 2) Manipulation de la masse pour faire croire qu’il n’y a que lui seul le présidentiable de la transition. 3) Manipulation de la masse pour donner l’impression que tout le monde est pro-russe avec ces drapeau russe qui ont jailli de partout. 4) Ces assises sources de perte de temps et mise en scène pour forcer une légitimité artificielle. Bref, cette tactique de mobilisation est connue des syndicalistes et des politiciens et n’impressionne aucun burkinabè éclairé. Les gens ont juste baisse le ton pour qu’on sauve le pays. Cependant L’erreur à ne pas commettre, c’est de manquer de produire des résultats sur le plan sécuritaire et croire qu’il y’aura une ruse pour masquer cet échec au peuple. C’est faire juste un bilan qualitatif et sans chiffre comme l’a fait l’autre. Dans 5 mois , vous devriez être capable de cocher oui ou non si solenzo est libéré ; si l’axe Kongoussi-djibo est pratiquable. Cher président IB , tout ce qui peut vous sauver, c’est tes résultats sur le plan sécuritaire. Tout le reste n’est que dilatoire et ne te sauvera pas. Vite donc au boulot. Faites toute de suite un petit résultat spectaculaire du genre la récupération d’un village symbolique. Cela permet de marquer les esprits et de faciliter la communication.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2022 à 21:26, par Legrand2000 En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    Ce sont encore les ennemis de notre peuple qui refuse le benevolat. il suffit de mettre des gens qui ont des salaires deja et le tour est jouer. voila pourquoi la population criait que la politique est terminer au vu des gens comme Gilbert Ouedraogo, Ablasse Ouedraogo et Eddy Comboigo.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2022 à 21:36, par le vieux sagee En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    les participants observent une pause en ce moment, attentant "l’acte final", c’est-à-dire la signature de la Charte.
    Svp. pour l’ amour du Burkina et de son peuple.
    Biffer l ALT. On n a pas besoin en ce moment de députés pour légiférer.
    On commandera par ordonnance.
    Quand il y aura la paix et que le territoire est reconquis, on votera le président et ses députés.
    Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 01:27, par Mafoi En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    Juste pour encore faire du populisme en disant que les futurs députés nommés travailleront gratuitement alors que dans les faits,ça ne sera pas le cas.Attendez et vous allez voir l’arnaque en gestation

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2022 à 05:37, par Kidrh En réponse à : Burkina/Assises nationales : Le capitaine Ibrahim Traoré attendu incessamment pour l’adoption de la Charte

    En revisitant l’histoire du Burkina on trouvera que lors du régime Lamizana et avant l’adoption d’une nouvelle constitution il y a une assemblée ( le conseil consultatif) dont les membres tous travailleurs n’étaient rémunérés. Je ne pense pas que la qualité de leur travail ben ait souffert. Dans le contexte actuelle autant il y a des burkinabès qui donnent leurs sang pour défendre le pays autant on devrait avoir des personnes prêtes à se "sacrifier pour doter le pays de lois et institutions à même de nous sortir des errements. Les critères de choix sont telles.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
37 ans du décès de Cheikh Anta Diop : « Ses écrits politiques sont plus que jamais d’actualité »
Interview télé du capitaine Ibrahim Traoré du 3 février 2023 : Opération de charme et de clarification
Burkina : La famille de Thomas Sankara désapprouve toujours le lieu de son inhumation
Grande interview du président de la transition : Retour sur les grands points évoqués
Burkina : Le président Ibrahim Traoré assure que les groupes armés sont aux abois
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos
Continent africain : La gouvernance globale stagne depuis 2019, le Burkina classé 18e sur 54 pays
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan de marginalisation ou de stigmatisation de la classe politique » (Me Ambroise Farama)
Vie des partis politiques : La composante « Autres partis politiques » pour des réformes inclusives
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les civils qu’on poursuit » (dialogue politique)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme actualisé remis au Premier ministre
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère de l’environnement formalisent leur collaboration
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés