Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 5 octobre 2022 à 22h30min
Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts  français fermés jusqu’à nouvel ordre

L’ambassade de France au Burkina Faso annonce la fermeture de ses services ainsi que des instituts jusqu’à nouvel ordre, dans des communiqués rendus publics le mercredi 5 octobre 2022.

Il s’agit de l’ambassade, le consulat général, les instituts (de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou) et les opérateurs français qui reçoivent habituellement du public.

Cette décision fait suite aux actes de vandalisme et de saccage qu’ont subis ces emprises diplomatiques durant la crise politico-militaire qui a renversé le président Paul-Henri Damiba le 2 octobre 2022.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 octobre à 19:58, par Citoyen ordinaire En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

    La précaution est normale ! Ce qui est ridicule c’est quand les médias français disent que des lobbies russes via les réseaux sociaux sont entrain de faire de la désinformation contre la France et ses intérêts. Le sentiment anti-francais est un fait dans plusieurs pays et c’est à la France et aux Français de savoir quitter quand ils sentent que les veut pas dans un territoire. L’idée que la France peut assurer la sécurité individuelle de chaque français dans tous les quartiers de toutes les localités à l’étranger est une bêtise car ce sont des millions de français installés dans divers pays et si les peuples décident de s’en prendre à eux, personne ne peut les protéger tous ! De ce fait, les français qui ne sentent plus en sécurité au Burkina doivent avoir l’intelligence de quitter car Macron et l’ambassadeur "des idiots utiles" ( Mr Luc Hallade) ont créé les conditions pour une cohabitaion tendue avec les français au Burkina et c’est un fait. Ce n’est pas la Russie qui est l’origine de ce sentiment anti-francais !
    mbassadeur

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 10:35, par kwiliga En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

      Bonjour Citoyen ordinaire,
      Effectivement, la Russie n’est pas à l’origine du sentiment anti-français.
      C’est clairement un lourd passé colonial, une politique post-coloniale hasardeuse et parfois même méprisante, des abus et dérives économiques et financières,... qui justifient bel et bien l’origine du sentiment anti-français.
      Il m’apparait néanmoins difficile de croire que la Russie ne participe pas à l’amplification du phénomène, la multiplication miraculeuse de leurs drapeaux dans les rues de certaines capitales africaines m’apparaissant symptomatique.
      Dans d’autres aspects de vos propos, vous incitez les français à quitter notre territoire où ils ne seraient plus en sécurité, car ils devraient supporter les erreurs commises par Macron et leur ambassadeur.
      Ainsi, selon vous, chaque expatrié dans le monde, devrait subir les foudres des peuples qui les accueillent, en fonction de ce que dit ou fait leur représentation politique et diplomatique.
      Pour exemple, les Maliens immigrés en France ou en Cote d’Ivoire, ne devraient pas se sentir en sécurité.
      Les immigrés russes, devraient être inquiets, un peu partout dans le monde occidental.
      Et au final, avez-vous songé à ce que signifierait le départ de tous les français de notre territoire ?
      Combien de pertes ? Combien d’aides supprimées ? Combien de soutien ? Combien d’entraides ? Combien de Formations ?...
      Notre pays est déjà dans une situation dramatique, évitons lui le pire et surtout, s’il vous plait, ne confondons pas les individus et leurs dirigeants car, en cas contraire, nous sommes tous comptables des exactions de Blaise, des errements coupables de Rock, de la stratégie lamentable de Sandaogo,...

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 20:17, par verite no1 En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

    Je suis fier du peuple burkinabe !!!!!!
    Il a montre a Macron, ado et Cie que le Burkina Faso n’est pas a vendre !!!!!!! Quiconque s’amusera avec le Burkina, trouvera le peuple sur son chemin, c’est une verite indeniable !!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 00:31, par Avicenne En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

      3groupes de terroristes vous attaquent au Nord grignotant votre territoire ( 40 % ? ) et jusqu’à présent et pourtant, ils ne vous ont pas véritablement « trouvé sur leurs chemins !
      Je puis vous assurer que nous les français, aimerions bien ne plus entendre parler de vous ; depuis votre indépendance vous vous entretuez allègrement ( conflit entre les éleveurs et les agriculteurs au Nord )..
      Nous nous moquons de vous voir vous adresser à Poutine qui ne vous enverra aucun soldat car il n’en a pas assez pour sa guerre en Ukraine et les hommes qui ont été mobilisés le 21 Septembre ont fuit leur pays par dizaine de milliers.
      Le matériel ( drones, hélicoptères ou autres ) vous n’en verrez pas la couleur pour la même raison, il vous restera le service de sécurité Wagner qui vous réclamera én retour la concession d’une mine d’or. !

      Par la même occasion, demandez à la diaspora burkinabé de rentrer au pays ou bien d’aller s’installer en Russie !
      3,5 millions de vos concitoyens sont dans une situation de quasi famine, les hôpitaux du Nord sont obligés de fermer car ils n’ont plus de médicaments, pas d’eau potable, pas d’électricité : demandez aux russes ou à vos frères musulmans.
      C’est dit .

      Répondre à ce message

      • Le 6 octobre à 07:08, par Ensemble En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

        NON les Français ne pensent pas tous comme vous, de la même façon que tous les Burkinabés ne voient pas dans la France l’ennemi numéro 1.
        Votre discours est haineux et vous n’avez rien à apporter.
        C’est en coopérant qu’on peut avancer.. Nous avons tous à apporter aux autres et nous français ne sommes pas dépositaires de la Vérité car nous avons fait beaucoup d’erreurs.
        Se soutenir mutuellement est une ouverture vers un autre monde, plus juste et équilibré.

        Répondre à ce message

      • Le 6 octobre à 08:50, par SOME En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

        "...il vous restera le service de sécurité Wagner qui vous réclamera én retour la concession d’une mine d’or. !"
        avicenne, au moins wagner exploitera nos mines d’or et nous on en verra un petit resultat, contrairement a vous votre barkhane qui exploite des mines d’or (en plus des entreprises francaises depuis les independances et autres europeennes) sans aucune contrepartie que de servir de base logistique et de renseignement et financement a ces terrotristes qu’ils maquillent en djihadistes. Sa mission de barkhane est-elle de posseder des mines ? Barkhane est-elle une societe miniere ?

        Par la même occasion, demandez à la diaspora burkinabé de rentrer au pays Ben c’est tout ce qu’on demande : quittez le burkina et les burkina rentrent chez eux ! La france n’est point un paradis, bien au contraire. Bientot toi meme tu immigrera au burkina pour quemander un morceau de pain, car cette revolution qui t’enerve (et tu sais pourquoi cela t’enerve) est sans retour en arriere. Le peuple est non seulement conscient mais il est aussi responsable et a decide de se prendre en main et inventer son avenir.

        Et la france et l’europe qui se font les garcons de course des americains en perdront leur vie pour etre les esclaves des americcains, comme les africains etaient les esclaves des europeens. Il appartient aux peuples francais et europeens de se reveiller et prendre l’exemple des africains, car ils doivent comprendre que ceux qui exploitent les peuples africains sont les memes qui exploitent les peuples europeens (thomas sankara)
        SOME

        Répondre à ce message

        • Le 6 octobre à 11:07, par kwiliga En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

          Bonjour SOME,
          Décidément, vous allez finir par croire que je m’acharne sur vous, mais devant autant de contre-vérités, d’inepties alignées dans votre commentaire, je me sens obligé d’intervenir.
          Vous écrivez :
          - "au moins wagner exploitera nos mines d’or et nous on en verra un petit resultat". Ben non, renseignez-vous un peu avant d’affirmer les choses. Prenons en exemple la Centrafrique et la gestion des sites diamantifères par Evgueni Prigojine. Non seulement l’état n’y gagne rien, mais il faut quand même payer Wagner.
          - "contrairement a vous votre barkhane qui exploite des mines d’or (en plus des entreprises francaises...". Barkhane est une force de l’armée française et, bien évidemment, n’a à ce titre aucune vocation à gérer des mines, ni quoi que ce soit relevant de l’économique. Je ne sais de quelles sources vous pouvez tirer ce genre d’information, mais dans la période troublée que nous vivons en terme de désinformation, commettez l’effort minimum de vous renseigner avant de d’écrire n’importe quoi.
          On considère la plupart du temps (et souvent à juste titre), que la présence de l’armée française sur nos sols, se justifie par la protection des intérêts économiques des entreprises françaises.
          L’erreur étant à mon sens de ne voir que le côté "pillage de nos ressources", ce qui, pour l’exemple du Faso (et contrairement au Niger) reste relativement faible, les exploitations minières n’étant pas gérées par des entreprises françaises. Bien entendu, on pourra toujours me répondre mondialisation capitalistique, intérêts communs des puissants de ce monde, ce à quoi je souscris également.
          Néanmoins, plutôt que de s’acharner à ressasser notre mécontentement contre ce pillage de richesse, acharnement qui reste théorique et ne sert qu’à affirmer notre propre impuissance, il nous faut envisager le lien économique sous un autre angle : celui du client. Or ici, tout repose sur notre propre volonté, celle du boycott. Alors évidemment, de la volonté, il en faudra beaucoup.
          Car cela signifie ne plus boire de bières ni de sucreries, ou en tous cas, en trouver d’autres, ne plus jamais s’abonner à canal, donc plus de match, ou alors sur beIN Sports, mais acheter Qatar, est-ce mieux ?
          Il nous faudra soigneusement éviter tous les produits d’importation, car ils ont transité par des ports sous gestion Bolloré, peut-être même sur leurs rails. Il nous faut changer l’organisation du tour du Faso,... et mille autres exemples que notre patriote population et notre fière jeunesse ne sont pas prêtes à vivre.
          Vous aviez cru que Sankara nous parlait seulement du Faso Dan Fani ?
          - "Ben c’est tout ce qu’on demande : quittez le burkina et les burkina rentrent chez eux". Bien, bien, c’est donc ça votre vision d’un monde idéal ? Un repli sur soi, symptomatique d’un nationalisme radical !
          Dans la plupart de vos commentaires, vous apparaissez comme un idéaliste convaincu, pétri de valeurs. Je suis effrayé de voir ici celles que vous révélez.
          Oui, les exploiteurs des peuples sont les mêmes partout, mais ce n’est pas en restant chacun chez soi que nous les combattrons plus efficacement, bien au contraire. Je m’étonne même que vous qui aimez tant faire référence à "L’Histoire" ayez besoin de ce rappel. Votre colère vous égare.
          Je tiens néanmoins à signaler que je suis en désaccord avec le post colérique, haineux, à la limite du racisme de l’internaute Avicenne.

          Répondre à ce message

        • Le 8 octobre à 14:13, par verite no1 En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

          Bravo SOME, keep it that way, la lutte est deja en marche et la jeunesse a deja compris !!!!!

          Répondre à ce message

      • Le 6 octobre à 09:38, par jagger En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

        toutes les difficultés que tu viens de citer, si elles sont réelles donc admet que la France est très nulle puisque jusque la c’est avec elle qu’on a toujours été ! nos mines nous appartiennent et si elles peuvent servir pour payer un service de sécurité ou est votre problème ! bon sans Wagner actuellement ou est l’or des nos mine ? la France qui est 4è en terme d’or a combien de mine ou paye cet or la ou ? A un moment donné il faut arrêter de se foutre des autres, on vous demande juste de quitter dans nos affaires !la France ça fait plus de cent ans !!! y a eu quoi ? en matière de pauvreté les pays d’Afrique francophone sont les champions.

        Répondre à ce message

        • Le 7 octobre à 17:34, par Jacques En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

          Quand 60 ans apres l independance les routes de vos quartiers ressemblent a des routes bombardees par des missiles russes, et que les automobilistes et cyclistes sont obliges de rouler au pas de tortues, est ce a la France que vous devez cette honte ?

          Quand les simples toilettes des ministeres ressemblent a des wc de Rood Wooko puant et degoutant est ce aussi a la France que vous le devez ou a votre incapacite congenitale d entretenir ce qui est bien ?

          Aujourd hui, c est le territoire qui est entrain d etre perdu, et c est toujours la pauvre France qu on accuse de son incompetence et inaptitude dignes du livre de records de Guiness !

          Répondre à ce message

      • Le 6 octobre à 15:35, par verite no1 En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

        @Avicennes, comment peut-on combattre des djihadistes avec des mains liees ? La france fournit du renseignement, armement et nourritures aux djihadistes, c’est pour cela on demande a la france de partir et nous laisser face a face aux djihadistes et tu sauras qui est qui !!!!!!! Je suis pret a me battre malgre mon age mais pas dans des conditions bizzares !!!!!!

        Répondre à ce message

      • Le 8 octobre à 14:11, par verite no1 En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

        @Avicenne, souffre, car la lutte panafricaniste ne fait que commencer !!!!!! Que la france degage pour de bon, c’est tout ce qu’on demande !!!!!! On pourra garder certains traites gagnant-gagnant dans le respect mutuel !!!!!!

        Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 07:24, par Passakziri En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

      verite n°1
      J#aimerais bien te croire, mais c’est compliqué pare que les HANI s’amusent avec nous depuis 7 ans maintenant et ne nous croisent pas. Au contraire nous nous cherchons dès qu’ils sont sur notre chemin ; C’est normal puisque ceux qui devraient avec un peu de ceci et un peu de cela proteger nos nez eux mêmes sont préocupés à protéger leur nez dans les bureaux à Ouaga, bien qu’ils detiennent nos bazoukas.

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 17:02, par Jacques En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

      Quinconque s amuserait avec....trouvera le peuple sur son chemin, dis tu ? Alors vite que les terroristes trouvent le peuple sur leurs chemin, car il y a plus de 5 ans que ces terroristes font une promenades de sante d Est en Ouest, du Nord au Sud du pays et ledit peuple prend la cle des champs plutot que de leur resister.

      Arretez ces fanfaronades grotestesques et vides.

      Répondre à ce message

    • Le 13 octobre à 22:19, par TRAORE En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

      ADO a quoi à voir dans vos inepties. Savez-vous combien de Burkinabés sont installés en Côte d’Ivoire dans la quiétude ? C’est grâce à notre politique depuis FHB. La Côte d’Ivoire s’efforce de n’avoir que des amis pas des ennemis. En Côte d’Ivoire nous sommes pragmatiques et savons ce que nous voulons. Vous, vous êtes encore dans les théories vides qui ne vous permettent pas d’évoluer. Avant de dénigrer les dirigeants ivoiriens regardez notre niveau de développement et celui du Sénégal. Et regardez le vôtre et celui du Mali. Finalement qui a raison ? Continuez dans les invectives, vous serez toujours dans les coups d’état et autres soulèvements qui vous ramènent à des années-lumière en arrière.

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 20:19, par verite no1 En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

    S’ils ont besoin d’un macon, Koro Yamyele me disait qu’il a fait un peu de maconnerie, il pourra les aider !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 20:27, par Wend Zoa En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

    Et tu sais combien d’africains se trouve en France ? Arrêté de nous radicalisé avec votre haine, jusqu’à présent si j’ai bien compris c’est la politique française qui est dénoncer et vous les extrémistes de la ville vous voulez en profiter pour changer l’identité d’un homme intégre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 20:55, par ALI Jean En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

    Ceux qui vandalisent et crient que la France n’a qu’à partir, qu’ils réservent leur force et aillent s’enrouler dans l’armée pour chasser des voyous en Kalach qui terrorisent les pauvres citoyens. Le patriotisme ce n’est pas envers les pays amis qui eux n’ont jamais empêcher les vendales d’aller au front.
    Ceux ici qui crient sur la France, combien d’entre vous êtes prêts pour aller mourir au front ? Voilà ma mentalite des africains qui veut rester un éternel assisté et veut du gratuit et que les autres viennent mourir pour lui.

    Loin de moin l’idée de soutenir la France mais on doit arrêter de penser en Afrique que tout ce qui nous arrivent est la faut du voisin et que nous sommes des parfaits innocents.
    On souhaite le meilleur pour le pays mais pas dans l’anarchie qu’on voit.

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 10:11, par jagger En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

      donc tu ne connais pas la France ! je comprends bien ta vision des choses ; mais pourquoi cette même France refuse de partir pour qu’on ne soit plus assisté ? si la France ne veut pas qu’on s’en prenne à elle, mais qu’elle parte avec ses bases militaires en France !!! nous sommes les seuls au monde à ne deternir que 50% des nos devises pour nous développer , les autres 50% sont dans le trésor français, tu trouves ça normal ? la France est directement impliquée dans combien d’assassinat de président africain ?

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 10:59, par saam En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    Yaako, instituts français ! Je suis contre les actes de vandalisme qui n’arrangent rien, au contraire. J’ai des parents et amis français comme beaucoup d’autres donc nous aimons les français, sauf la racaille dirigeante et hypocrite.
    Mais je suis farouchement contre la présence militaire française en Afrique de l’Ouest car trop de flous dans vos actions. Si un seul français est pris par des HANI, vous les traquez et les neutralisez dans les heures qui suivent mais quand une centaine de burkinabé périssent ou qu’une attaque d’un convoi de 100 camions a lieu, vous devenez aveugles et voyez plus rien !! Alors du coup on comprend plus le sens de votre présence ici.
    Malgré tout votre arsenal, vous n’arrivez pas à aider un pays "ami" à en finir avec le terrorisme depuis 7 ans ? Quand on veut s’armer ailleurs, vous bloquez, quand on a besoin de notre argent, c’est vous qui tenez notre porte-monnaie, c’est vous-même qui imprimez nos billets parce que les valets locaux ont signé des accords bidons avec vous et voilà que des millions de gens en payent les conséquences.
    C’est vous qui avez conspiré contre l’Afrique et ses meilleurs dirigeants visionnaires (Sankara, Kadaffi, Lumumba, etc) en les tuant avec la complicité de nos dirigeants égarés. C’est vous encore qui permettez avec vos mics macs à des frères d’un même pays, d’un même continent à se tirer dessus, à s’entretuer et pendant que nous sommes préoccupés par notre survie, nous ne faisons plus attention à nos richesses que vous faites sortir discrètement.
    Comment expliquer que pratiquement tous les pays colonisés par la France, Burkina, Mali, Niger particulièrement peinent jusqu’à présent à trouver paix, stabilité et prospérité ? Parce que vous nous lâchez pas, ça ne vous arrange pas !
    Pourquoi avez-vous violé à plusieurs reprises l’espace aérien malien, si ce n’est de la voyoucratie, de la malhonnêteté, du flou ?
    Remballez vos clics et clacs, remettez nous nos biens et richesses pillés sous le couvert d’accords malsains et de tricherie, en complicité avec des dirigeants indignes de leurs ancêtres et apatrides, rendez nous notre monnaie que vous détenez là-bas et vous verrez si on a votre temps et si on aura encore besoin de vos ONG et associations hypocrites venues aider des pays dits pauvres.
    Votre politique française de l’Afrique dégoutante nous pourrit la vie depuis des décennies, la jeunesse en a marre et dit non, alors revoyez votre copie pour des relations plus saines et profitables à tous car c’est le début de la fin pour votre domination cupide et malsaine sur l’Afrique et ses biens.
    je précise n’avoir rien contre la population française, moi-même je suis en train de courtiser une française à l’heure là pour mon frère !!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 12:06, par KingBaabu En réponse à : Coopération : L’Institut français du Burkina ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

    Quelqu’un peut-il me dire ce qu’on reproche à la Franche au juste ? Je voudrais comprendre, moi. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 13:00, par Banana Republic En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    Et dire que personne ne se soucie du sort de nos compatriotes qui travaillent dans ces institutions et qui se retrouvent en chômage d’office, c’est malheureusement notre triste mentalité au Burkina Faso. Est ce que ce sont des français qui profitent des instituts français ? Non.
    Les désœuvrés qui marchent et pillent avec des drapeaux russes sur la tête ne savent même pas que la Russie est enlisée en Ukraine et fait des enrôlements forcés que les jeunes fuient par milliers.
    Au lieu d’appeler la Russie au secours, pourquoi vous n’allez pas vous mêmes au front
    Quand on a une mentalité d’assiste....

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 13:47, par Ka En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’’ Banana Republic tu dis : ’’’’’Et dire que personne ne se soucie du sort de nos compatriotes qui travaillent dans ces institutions et qui se retrouvent en chômage d’office, c’est malheureusement notre triste mentalité au Burkina Faso. Est-ce que ce sont des français qui profitent des instituts français ? Non.’’’’’’’’

    Le Burkina depuis son indépendance a été développé par les actions Françaises a ne citer que ses ONG dont le feu Ledéa Ouédraogo ne me dira pas le contraire. En tant qu’un conseiller Technique au développement, on ne détruit pas ce qu’on na construit.

    Depuis 1965 à nos jours qu’est-ce que la Russie a fait pour notre pays ? Détruire aujourd’hui le peu que la France a fait c’est un pas en avant, trois pas en arrière. C’est la troublante chorégraphie des Burkinabé ignorants. Banana Republic, si la France fait du bien c’est sa faute, si elle ne fait rien c’est sa faute.

    De pareilles idées des ignorants Burkinabé sont encore concevables alors que nous sommes au XXIe siècle depuis plus de 20 ans ? Vraiment le Burkina il y a des gens qui sont encore dans l’obscurantisme du moyen-âge en oubliant que la faute de tout ce qui nous arrive viennent de nos dirigeants aux petits pieds. Sauf Thomas Sankara qui a compris la France sans aucune violence en la disant que nous voulons une aide qui permette de passer de l’aide.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 15:37, par iso En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    je sais que ce sont les français qui font la queue devant leurs consulats à Bamako et Ouaga. J’attends toujours de voir les consulats russes croulés sous les demandes de visa de nous panafricons

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 15:55, par Kouda En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    Chers forumistes,
    et si vous arrêtiez tous de vous chamailler ainsi et nous nous mettions au travail pour vaincre l’insécurité grandissante, réduire substantiellement la pauvreté, la faim, les maladies et leurs effets, la faible scolarisation de nos enfants, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 17:00, par verite no1 En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    Salut le vieux Ka, oui, nos dirigeants au petits pieds ont leur part de responsabilite dans ce qu’on vit !!!!! L’autre avait deja des maitresses hors du pays ! Quand meme !!!!! !Meme si la chose est pour toi, tu dois quand meme compatir aux douleurs de la population !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 21:55, par Anbga En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    Mandela disait a sa premiere femme, celle avant Winnie la phrase suivante::Meme Moise etait obliger d’utiliser la violence pour liberer son peuple...".
    A Larle, nous sommes pour la Non Violence. Seulement pour ce cas present, il ne faut pas fermer les yeux sur les faits. La France sait bien que les jeunes vont bruler et bruleront l’Ambassade de France au Burkina. Il n’y a rien qui pourra empecher ceux-la.

    Je suis Anbga de Larle. Kossod Anbg Yerra Ganga ....

    Une idiot Avicenne parle au hazard en haut. Je ne vais pas lui repondre. Il ne le merite pas.

    Parlons serieusement, nous sommes en 2022. Entre 1800 et 2022, CA fait 222 ans. Tous les accords signer avec la France sont perimer. Pire Boukari Koutou les avait jetter a la poubelle.

    Alors, des accords rejetter et apres signer sur forcettes en utilisant des armes interdites au Burkina de l’epoque. La France aura serieusement des problemes avec les nouveau Boukari Koutou. Pire, il y a eu Thomas SANKARA. Il y a beaucoup de nouveaux Thomas SANKARA. QUE FAIRE ?

    Anbga prefere faire des propositions que d’insulter ou parler au hazard :

    1) A Larle, nous voulons etre lies aux Francais de Bordeaux, de Nante, de Clermont, d’Annecy, etc.
    Nous ne voulons pas avoir des relations politiques avec la France
    2) Si un Francais ou se, veut venir au Burkina, il a un accord d’une famille burkinabe et il a son visa.
    Si un francais viens en tourisme, il signe un certificat de non politique
    3) Les investisseurs francais sont les bien Venus. Mais il faut un documents de non politique
    4) L’Ambassade actuel de France doit etre fermer pour 5 ans. Pas de relations diplomatiques avec la France pendant dix ans ou plus.

    C’est Anbga de Larle qui vous le dit.

    5) Les soldats francais ne sont pas les bienvenus. Ils rentrent tranquilos chez eux. Maurice YAMEOGO avait deja signer un papier valable.

    En rappel a Avicenne, DE Gaule est pire que Hitler pour un Burkinabe.

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 09:00, par kwiliga En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

      Bonjour Anbga,
      Vous écrivez : "Une idiot Avicenne parle au hazard en haut. Je ne vais pas lui repondre. Il ne le merite pas."
      Hum, d’accord avec vous sur ce point.
      Mais force est de constater qu’à Passakziri, Wend Zoa, ALI Jean, Banana Republic, Ka, iso et à moi, vous ne répondez pas non plus.
      C’est moins évident de s’opposer à quelqu’un qui aligne des faits qu’à quelqu’un qui n’exprime que des sentiments.
      Vous concluez d’ailleurs par : "DE Gaule est pire que Hitler pour un Burkinabe", ce qui me semble votre avis personnel et n’est pas forcément partagé par l’ensemble de la population instruite, pas par moi en tous cas.

      Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 10:48, par Yacouba En réponse à : Burkina-France : Les services de l’ambassade et les instituts français fermés jusqu’à nouvel ordre

    Faso net
    Vous prenez un malin plaisir depuis des années, a laisser des messages de haine , contre les francais
    Vous pensez que s il arrive quelquechose à des français , on va laisser faire
    La loi du Talion va s appliquer
    Quand ca va pourrir , ca va sentir , croyez moi !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Union africaine : Un sommet des Chefs d’Etat et de gouvernements africains à Washington pour parler coopération
Coopération culturelle : L’ambassadrice du Brésil au Burkina reçoit la chorale Vox Christi
Semaine de la diplomatie climatique : La contribution de l’Union européenne au Burkina débattue au cours d’un panel
Coopération Japon-Burkina : Le comité consultatif évalue l’efficacité de la distribution du riz KR
Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade
Coopération UE-Burkina : « Nous avons décidé de donner beaucoup plus », affirme la représentante spéciale pour le Sahel
Convention sur la diversité biologique au Canada : Les délégués burkinabè préparent leur participation
Conduite de la Transition : Le Médiateur de la CEDEAO échange avec le Président de la Transition
Diplomatie : Cinq nouveaux ambassadeurs pour renforcer la coopération avec le Burkina
CEDEAO : La cour de justice lève les suspensions de procedure à l’encontre du Burkina Faso, du Mali de la Guinée
Diplomatie : Le Burkina Faso et le Canada célèbrent 60 ans d’amitié et de coopération bilatérale
Développement de l’espace UEMOA : Le comité de pilotage régional examine le plan d’actions 2023-2025
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés