Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Banques : Précisions de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers du Burkina sur les sanctions de la BCEAO

Accueil > Actualités > Economie • Communiqué de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Burkina • mercredi 5 octobre 2022 à 21h00min
Banques : Précisions de l’Association Professionnelle des Banques et  Établissements Financiers du Burkina sur les sanctions de la BCEAO

Faisant suite à la publication les réseaux sociaux, de la sanction de deux banques pour "financement de terrorisme", nous venons vous apporter les précisions nécessaires.

En effet, nous portons à votre connaissance que les banques et établissements financiers en général, font l’objet de contrôles réguliers de la part de la Commission bancaire de l’UMOA en qualité d’organe de régulation et de surveillance. Ces contrôles peuvent induire des recommandations portant sur les dispositifs des établissements contrôlés.

Cette surveillance d’ordre général ou thématique suivant leur programme, a pour objectif de s’assurer d’une mise en œuvre raisonnable et efficace des dispositions règlementaires pertinentes notamment en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement de terrorisme (LBC-FT) pour ne citer que celle-là. A l’issue de ces contrôles, des sanctions pécuniaires, administratives et d’ordre divers sont prévues en cas de manquement dans l’organisation, la gouvernance et la surveillance en matière de sécurité financière.

C’est donc dans ce cadre que certaines banques de la place ont fait l’objet de contrôles sur leur dispositif de LBC/FT.
Ledit contrôle a relevé quelques irrégularités au niveau du dispositif interne de LBC/FT desdites banques qui a engendré des sanctions pécuniaires et administratives à leur encontre pour manquements dans leur dispositif interne, aux dispositions prévues par la loi uniforme 016-2016/AN du 03 mai 2016 portant règlementation en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement de terrorisme.

Cela dit, il ne s’agit nullement d’un cas de financement de terrorisme mais plutôt de faiblesses relevées sur le dispositif interne de LBC FT.

L’APBEF est soucieuse des actes terroristes qui sévissent dans notre pays et rassure l’opinion publique de la prise en charge des recommandations émises par les organes de régulation.

Dès lors, nous invitons les auteurs de ces publications à toujours se rapprocher de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers pour une meilleure compréhension des sujets, avant tout écrit de nature à compromettre ou jeter du discrédit sur le système bancaire national et sous-régional.

Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Burkina

Ouagadougou, le 05 octobre 2022

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prélèvement interbancaire : Une équipe du CONOBAFI en opération de charme à Ouagadougou
Conseil économique et social : Le rapport public 2022 s’intéresse à l’investissement privé
Ministère de l’Economie : Lancement d’une campagne de sensibilisation sur la corruption au profit des usagers
Burkina : L’Ordre national des experts comptables organise un atelier en vue d’améliorer sa collaboration avec la Banque mondiale et la BAD
Burkina : La SONABHY invite des transporteurs à une reprise des déchargements des camions citernes au dépôt de Bingo
Programme de gouvernance environnementale et de développement durable : Une session pour examiner le rapport d’activité 2021
Cadre national de concertation des acteurs de l’inclusion financière : Vers une augmentation du volume de crédits pour les PDI
Violences économiques contre la femme : OXFAM recommande un impôt progressif sur la fortune des riches
Burkina Faso : Le gouvernement sollicité pour la mise en place d’un cadastre performant et pérenne
Direction générale des douanes du Burkina : Mathias Kadiogo préside désormais aux destinées de l’institution
1re édition de la Journée du mutualiste du fisc : Don de vivre, communications et cross populaire au programme
Burkina : 48 heures pour implémenter une meilleure connaissance du métier de commissionnaire en douane agréé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés