Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mardi 4 octobre 2022 à 16h53min
Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat

Le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) est une faîtière composée de 259 ONG nationales et internationales, d’associations de développement et de fondations intervenant sur le territoire du Burkina Faso. Depuis sa création le 30 octobre 1974, le SPONG est aux avant-postes des actions de développement et de l’humanitaire en accompagnement des différents gouvernements afin de réaliser les droits d’accès des populations aux services sociaux de base partout où elles se trouvent.

Le SPONG suit avec le plus grand intérêt les derniers évènements socio-politiques ayant conduit à ce deuxième coup d’Etat militaire de l’année 2022 et à la démission du Président Paul Henri Sandaogo DAMIBA, ce 2 Octobre 2022. Le SPONG tout en prenant acte de l’avènement du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) 2, avec à sa tête le Capitaine Ibrahim TRAORE, condamne toute prise de pouvoir par un coup de force et déplore la multiplication des Coups d’Etat comme voie privilégiée pour la résolution des contradictions internes.

Le SPONG rappelle que le Burkina Faso fait face à une crise multiforme et multidimensionnelle sans précédent qui menace son existence en tant qu’Etat. C’est en effet une raison suffisante qui devrait nous interpeller à ne pas perdre du temps dans des querelles internes, des intérêts égoïstes et sectoriels alors que 60% du territoire national est hors de contrôle et environ 2 millions de burkinabé sont des déplacés internes et peinent à avoir à la sécurité, la protection et aux services sociaux de base : santé, protection sociale, éducation, alimentation, eau potable, assainissement…

Face à cette menace existentielle, les nouvelles autorités devraient effectivement se focaliser sur la reconquête et la sécurisation du territoire en comptant tout d’abord sur les ressources dont dispose le pays.

Le SPONG réitère son attachement au respect des droits humains, à l’indépendance de la justice, à la bonne gouvernance, à la mobilisation citoyenne et à la promotion de la culture démocratique qui favorise l’interpellation citoyenne et la redevabilité des autorités.

Le SPONG appelle le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration phase 2 à :

-  Garantir les libertés individuelles et collectives ;

-  Au-delà de la Restauration de l’intégrité du territoire et de la refondation de l’Etat, prioriser l’accélération de l’accès des populations aux services sociaux de base : Alimentation, Santé, éducation, eau potable, hygiène et assainissement… ;

-  Se consacrer entièrement à défendre, restaurer la sécurité du territoire et à faciliter le retour volontaire des personnes déplacées internes dans leurs localités d’origine dans la paix et la dignité ;

-  Confier le chantier de la refondation à des civils intègres et crédibles en vue d’asseoir une gouvernance vertueuse et inclusive gage d’une société juste, équitable, stable et prospère ;

-  Mobiliser l’ensemble des forces vives du pays à soutenir les actions humanitaires et de développement au profit des communautés vulnérables.

Le SPONG invite l’ensemble du corps social à se mobiliser et à unir ses efforts pour sauver et reconstruire la nation en péril. Il réitère l’engagement indéfectible des ONG, associations de développement et fondations à travailler pour l’intérêt général et pour le bien-être des communautés selon les principes humanitaires d’impartialité, de non-discrimination, d’équité et d’inclusion. Le SPONG sera comme à l’accoutumée, une force de propositions dans ses domaines de compétences.

Fait à Ouagadougou, le 4 Octobre 2022

Mavalow Christelle KALHOULE
Présidente du Conseil d’Administration du SPONG

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 17:43, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat

    Bien. Vous deplorez les coup d’Etat ! Mais vous proposez QUOI pour resoudre notre probleme d’insecurité mercantilisée ? Vous n’êtes pas seuls, tout le Peuple Burkinabè deplore aussi les Coups d’Etat. Ou alors proposeriez-vous que tous UNIS et SOLIDAIRES, on ENFOUISSE chacun sa tête d’autruche dans le sable du Sahel et du Sahara ? Merci pour votre accompagnement.
    A bas Dieu et vive l’Esprit d’universalité !

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 18:40, par Burkina En réponse à : Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat

    Il ne sert pas de s’apitoyer sur les coups d’état. Il faut les prévenir en dénonçant à temps la mal gouvernance, les crimes de toutes natures. Il faut plutôt s’étonner lorsqu’il n’y a pas de coup d’état dans certains pays ! C’est mauvais signe, c’est signe de résignation.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 17:24, par Rabo En réponse à : Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat

    Je me suis toujours posé la question à savoir si" les ONG nationales et internationales, les associations de développement et les fondations", qui doivent obtenir une autorisation de l’Etat pour exercer et qui comprennent aussi des structures étrangères, peuvent se mêler de la politique intérieure de celui-ci ?
    Il serait temps que l’Etat rappelle à chacun ses obligations de réserve, éventuellement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les OSC vuvuzelas
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la corruption ne peut gagner aucune guerre », déclare le politologue Abdoul Karim Saidou
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux
Processus électoraux en Afrique : Des présidents d’organes de gestion des élections chez le Président de la Transition
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette transition, c’est qu’il n’y a pas de contrôle sur les démarches du président et du MPSR 2 » (Kalifara Séré)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion des élections de l’Afrique sub-saharienne renforcent leurs compétences
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé chef d’Etat major particulier de la présidence du Faso
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va rendre compte des échanges avec le président Traoré, le 9 décembre 2022
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu sans formation politique et civique est un sujet extrêmement dangereux pour la paix sociale »
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le porte-parole du gouvernement apporte des précisions
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés », lance le CISAG au capitaine Ibrahim Traoré
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés