Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 4 octobre 2022 à 11h36min
Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

Barricades, drapeaux burkinabé et russe, coups de klaxons, parades à motos, slogans hostiles à la France et à la CEDEAO... ont caractérisé ce mardi 4 octobre 2022 le rond-point des Nations-Unies, le centre-ville de la capitale. Des manifestants demandent à la CEDEAO de laisser le Burkina gérer sa transition.

A 10 heures, toutes les bretelles conduisant au rond-point des Nations-Unies étaient bloquées à l’aide de motos, de pierres et d’autres débris.

Après avoir tenu en respect pendant environ une heure le rond-point des Nations-Unies, coupant ainsi la circulation, les manifestants ont levé à 11h les barricades.

Ils ont décampé des lieux pour une autre destination : l’aéroport international de Ouagadougou.

Sur appel de certains d’entre eux, visiblement des leaders, ils se sont dirigés vers l’aéroport international de Ouagadougou pour, disent-ils, aller passer "le message" à la délégation de la CEDEAO dont l’arrivée est annoncée pour ce mardi.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 12:27, par Lepenseur En réponse à : Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

    Je pense que les nouvelles autorités doivent calmer ces jeunes. Également, elles doivent se remettre rapidement au travail car les problèmes restent encore intacts. Le territoire est toujours occupé et des gens meurent de faim.
    Ces jeunes pourraient être mobilisés pour une réponse possible aux problèmes.

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre à 13:10, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

      Nous sommes tous prêts pour aller au front. Et c’est là même détermination aussi que nous avons pour notre autodétermination. CEDEAO, France et consorts doivent se tenir bien loin à leur place respective. Les burkinabè peuvent gérer leur propre situation. C’est tellement évident.
      La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !

      Répondre à ce message

    • Le 4 octobre à 15:00, par Lejuré En réponse à : Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

      La désinformation et les réseaux sociaux nous détruisent encore plus que le terrorisme.

      La grande faiblesse de notre jeunesse actuelle est sa grande vulnérabilité à la manipulation et à la désinformation.

      Si on y prend pas vraiment garde, Seulement une poignée de personne malveillante nuiront gravement au pays.

      S’il y a embargo demain, ce sont les mêmes qui vont sortir bruler les édifices publiques pour réclamer "un peu de ceci ou de cela"

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 12:55, par pabebyam ouedraogo En réponse à : Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

    Pendant que nous sommes entrain de manifester à ouaga les populations de Djibo sont entrain de mourir de faim que le Capitaine Traoré et ses hommes repartent au front le plus vite que possible par ce que les terroristes sont entrain d’avancer au besion qu`ils repartent au front (Gaskindé) pour accueillir la CEDEAO. comme cela la CEDEAO comprendra que ce n ’est pas le rétablissement de la démocratie qui nous préoccupe mais la restauration et la sauvegarde de notre territoire.
    MERDE.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 14:20, par Manuel En réponse à : Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

    Bonjour
    Honnêtement le capitaine Traoré a intérêt à mettre fin à ce désordre qui n’honore pas nôtre pays
    Damiba est parti, s’il vous plaît, mettons nous au travail.
    Si IB se laisse entraîner dans cette surenchère verbale il sortira par la petite porte.
    Ce sont des filous qui sont en train de vouloir détourner le nouveau régime de son objectif qui est de ramener la paix.
    Ça suffit maintenant avec ces vauriens qui veulent profiter de la situation

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 14:21, par Lefebvre En réponse à : Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou

    Français et autres pays européens
    Acceptez de quitter l Afrique et de la laisser s assumer...
    Ils veulent la Russie ou la Chine....pas de soucis
    Et en contre partie de votre départ cessez toutes
    Aides financières ou autres
    Que l Afrique puisse vivre ce qu’elle réclame tant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Journée internationale de lutte contre la corruption : « Nous devons prendre conscience du lien étroit entre corruption et terrorisme et agir vite »
Grève à Moov Africa Burkina : « Les travailleurs ne supportent plus d’être méprisés par le directeur général », dénonce le personnel
Sud ouest : le projet fonds enfants vole au secours des enfants vulnérables
Résistance aux antimicrobiens : Les journalistes invités à en faire davantage l’écho
Première édition du prix de l’intégrité : Trois agents retraités de la fonction publique distingués
Burkina Faso : Des civils formés pour aider en cas d’accident et d’incendie
Burkina/Santé : APURMED, l’application qui révolutionne les prescriptions médicales
13e AG du Conseil national de la sécurité alimentaire : La 13e session valide cinq « importantes » décisions à mettre en œuvre
11 Décembre 2022 : Le communiqué de la Grande chancellerie des ordres burkinabè
Situation nationale : « Le Burkina nouveau, ce n’est pas une nouvelle Constitution, ce sont les mentalités qu’il faut changer » (panel ARGA)
Conférence-débat : Réussir le Nexus Science et Diplomatie pour mieux contribuer à relever les défis du Sahel.
11 décembre 2022 : Adjudant-chef à la retraite, Sansan Kambou est élevé à la dignité de Grand-croix de l’Ordre du mérite burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés