Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Pazani : L’association Neer-Boada lance un SOS pour la scolarisation de 753 enfants déplacés internes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 3 octobre 2022 à 22h30min
Pazani : L’association Neer-Boada lance un SOS pour la scolarisation de 753 enfants déplacés internes

Les membres de l’association Neer-Boada pour l’autopromotion des personnes en difficultés ont organisé une conférence de presse pour demander de l’aide afin de scolariser les enfants déplacés internes du site de Panzani. La conférence s’est tenue ce lundi 3 octobre 2022, au siège de l’association, à Ouagadougou.

Cet appel lancé par l’association Neer-Boada vise à montrer le chemin de l’école à 753 enfants déplacées internes du site de Panzani et environnant. Ces 753 enfants dont 405 filles sont âgés de 0 à 20 ans. Ils ont été enregistrés à la date du 26 septembre 2022.

« Il faut dire que depuis 2019, nous accueillons les déplacés internes. Cette année, ils sont venus nous demander de l’aide pour que leurs enfants puissent aller à l’école. Etant une association, nous n’avons pas les moyens pour soutenir ces enfants. C’est pour cela que nous lançons ce cri de cœur pour demander aux autorités ainsi qu’aux bonnes volontés de venir en aide à ces enfants. A ce jour, nous avons récencé 753 enfants déplacés internes qui sont là et qui sont dans le besoin urgent de partir à l’école comme les autres enfants », a expliqué le président de l’association Neer-Boada pour l’autopromotion des personnes en difficultés, Martin Nacoulma.

753 enfants non scolarisés des PDI ont été enregistrés à la date du 26 septembre 2022

La situation des besoins en scolarités et fournitures scolaires pour les 753 enfants des personnes déplacées internes, selon Martin Nacoulma, est de 39 532 950 FCFA soit 32 865 000 FCFA pour les frais de scolarité et 6 667 950 F CFA pour les fournitures scolaires.

L’éducation étant un droit fondamental pour chaque enfant, l’association entend donc compter sur la grande mobilisation des personnes de bonne volonté afin de scolariser ces enfants contraints de fuir les exactions des groupes armés.
Les différents soutiens peuvent se faire en nature (pour les fournitures ou le parrainage de l’enfant) et en espèces.

Ces enfants proviennent entre autres du Bouroum, de Arbinda, de Kelbo, Dablo, Djibo ville…

Afin de résoudre aussi le problème de manque de places dans les établissements publics pour recevoir plus d’enfants, les membres de l’association ont proposé la création, par les autorités éducatives, de classes sous tentes et la mise à leurs dispositions des moyens humains et matériels conséquents.

Ils ambitionnent également voir appliquer la mesure de gratuité de scolarisation des enfants des personnes déplacées internes.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres boycottent
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam sensibilise à travers un panel public
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une semaine de dépistage gratuit au sein du Centre national de lutte contre la cécité
Planification familiale au Burkina : Le plan national 2021-2025 en phase de dissémination
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs militent pour une constitutionnalisation de la chefferie coutumière
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes formées sur le genre et le développement
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes ambassadeurs de la masculinité positive
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives bénéficiaires du projet PADCN
Commémoration de la journée internationale des personnes handicapées à Ouahigouya : L’ONG Solidaire et ses partenaires tendent la main
CLIMAT : Wascal lance son deuxième symposium contre les changements climatiques
Burkina Faso : « Ce n’est pas en faisant taire les médias, les journalistes et les leaders d’opinions que l’on parviendra à lutter contre le terrorisme », selon le front patriotique
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, nouveau chef d’État major particulier de la présidence du Faso ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés