Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 30 septembre 2022 à 23h04min
Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

A la suite d’une journée de confusion entamée dès l’aurore avec des tirs dans plusieurs zones stratégiques de Ouagadougou, un groupe de militaires a annoncé ce soir la destitution du LCL Damiba, accusé de dérives par rapport à l’idéal du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR).

Conduits par le capitaine Ibrahim Traoré, les nouveaux putschistes, qui se réclament toujours du MPSR,.ont annoncé plusieurs mesures :
- la suspension de la constitution
- la suspension de la charte de la Transition
- la dissolution du gouvernement
- la dissolution de l’Assemblée législative de la Transition
- l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 5h00
- la fermeture des frontières jusqu’à nouvel ordre
- la suspension de toute activité politique
- la suspension des activités des OSC
- la convocation prochaine des forces vives de la nation pour écrire une nouvelle charte et désigner un président civil ou militaire.

Capitaine Ibrahim Traoré

Le capitaine Ibrahim Traoré était, selon certaines sources, en poste à Kaya (Centre-Nord) en tant que responsable de l’artillerie.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 septembre à 20:48, par Kiriki En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Affaires est réglée. Les vrais gnagas vont commencer maintenant. Damiba quand on fait un coup d’État on évite de s’entourer de racailles.. C’est une leçon de vie. Prépare toi tu repars au front ou direct a la MACA. c’est toi qui voit.

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 22:31, par Indjaba En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

      En attendant de vous revenir avec d’autres conseils, je recommande aux jeunes de ne pas gaspiller leurs énergies sur ce qui n’est pas leur objectif principal . Pour cela :
      1) Relâcher Damiba dans de très brefs délais tout en respectant ses droits d’ancien président. Éviter l’erreur qu’il a commise en gardant trop longtemps Rock
      2) Éviter les dénonciation excessives et les calomnies de vos devanciers dans vos discours. Travailler seulement et le peuple saura faire la différence
      3)Aller très vite au charbon en mettant en place toutes les institutions dans les 2 semaines à venir.
      4) impacter les esprits avec un acte fort : exemple la libération immédiate de solenzo ou l’occupation et la sécurisation de l’axe Kongoussi-djibo ou kaya-dori
      5) Manier la question russe et française avec prudence et éviter le populisme et la gouvernance via Facebook. Etc etc. Beaucoup de courage à vous car ça ne sera pas un fleuve tranquille. Il y’a des termes qu’on ne veut plus entendre : ""Nous venons d’arriver "" ; " on n’a pas les moyens"" etc. Si vous avez fait le coup c’est que vous avez muri votre idée en tenant des ressources financières, matérielles et humaines disponibles.

      Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 20:59, par Que quoi ??? En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Donc c’est avec le MPSR qui nous a dérangé depuis hier nuit là ? Cette fois-ci on ne va pas se laisser avoir. On n’applaudira pas tant qu’on n’a pas vu de résultat. Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:05, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Félicitations à vous.
    Il faut que la Restauration soit votre bataille et nous vous soutiendrons. Nous voulons notre autonomie dans ce monde pour chasser à mort ces vampires de Terroristes.
    Que nos enfants et petits enfants puissent un jour reconnaître que nous avons porté à terme les idéaux du camarade Thomas Sankara et que nous avons libéré notre pays du joug colonial infructueux.
    La Patrie ou la Mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:06, par Pimus En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Chapeau bas pour cette œuvre salvatrice intervenue, nous espérons, sans effusion de sang. Diriger un pays qui se cherche comme notre chère Burkina exige au minimum de l’intelligence, de l’écoute et une grande capacité de discernement. Il nous faut un dirigeant intègre, juste, sourd aux flatteries et qui a une ligne de conduite très lisible. Les experts en roublardise ne peuvent construire quoi que ce soit. C’était ma modeste contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:06, par Banga En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Félicitations vive le Burkina Faso a New York je pose une question à mon président pourquoi faire une délégation de 70 personnes sa réponse je peux pas dire ce qu’il a répondu car même ici l’argent des contribuables ont dépense pas ça comme ça un pays en guerre des millions de déplacés les militaires veulent des moyens matériels pour travailler et toi tu viens avec 70 personnes ici leur logement les billets d’avion leur déplacement c’est du gaspillage d’argent pour un pays en guerre paix et la sécurité vive le Burkina faso

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:14, par Bebeto En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Il faut poursuivre tous ces dégénéré s du régime illégitime de l’imposteur Damiba.
    Il faut exiger de chacun d’eux le surplus de salaire que chaque membre du gouvernement a perçu.
    Il faut poursuivre ce club d’aventuriers sans vision qui durant plus de 7 mois ont créé plus de désordre et d’anarchie.
    Tous ces escrocs politiques, il faut les convoyer devant les juges
    Que Dieu vous benisse

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:16, par Kalonji rock En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    #convocation prochaine des forces vives de la nation pour désigner un président civil ou militaire#
    Bravo Bravo 👏

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:17, par Sidbewende En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Il faut saluer le courage de ces jeunes et patriotes officiers qui ont pris leur responsabilité devant l’histoire pour recadrer la transition qui avait quitté le hemin et trahi le peuple à travers la personne de Damiba. En in temps record ol à procédé à la remise en cause de l’indépendance de la justice, la remise en cause des libertés d’expression et de réunion. Les menaces faites à des journalistes professionnels tels que les Bernard Bougma qui ne cherchaient qu’a éclairer la population par des analyses pertinentes se sont révélées comme pratique du pouvoir Damiba. Une augmentation injustifiée de salaires des ministres, une assemblée de transition législatives taillées sur mesure et composées d’osc impopulaires et affiliées au parti politique décrié, rejeté par une insurrection populaire. Des milices civiles chargées de réprimées toute organisation et personne osant dénoncer les dérivés du régime damiba.. et que dire du gouvernement composé de ministres incompétents rapaces. Au plan securitaire Damiba s’est montré incompétent et sous sa présidence le Burkina Faso à perdu davantage des régions.. des nominations de complaisance ont été faites sans aucune enquete de moralité au préalable. Le rapport d’installation est mis sous boisseau malgré la demande forte de la population. Damiba à mis en avant des personnes détectées et détestables de la population. Que pouvaient apporter au mpsr les Marcel tankoano,les baguian lota, les lingani Issaja, les Pascal Zaida, les konseibo les lookman etc sinon occuper les plateaux télé pour insulter et calomnier ceux qui osent analyser sérieusement la situation et proposer des solutions.
    Il faut saluer la décision des nouvelles autorités de se passer de ces personnes et organisations dites de la société civile. Les Bilgo les Bassolma reviendront trouver ke peuple qui ils distillaient à longueur de journée les mensonges et le manque de respect. Un proverbe que j’aime bien dit ceci : quand vous montez les escaliers, faites attention à ceux que vous croisez car à votre descente vous les trouverez encore.
    Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:19, par Lom-Lom En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    On attend les frappes chirurgicales du Général Basolma BAZIE pour restaurer Damiba Sandaogo ! Son mom qui signifie en moore "Étranger mâle" est vraiment un étranger dans son propre pays et gourmand sur tous les plans, il a eu des ambitions politiques personnelles et calculées. Quand on décide de trahir, on doit garder à l’esprit que vous n’avez pas le monopole de la trahison.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:23, par Bebeto En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Il faut poursuivre tous ces dégénéré s du régime illégitime de l’imposteur Damiba.
    Il faut exiger de chacun d’eux le surplus de salaire que chaque membre du gouvernement a perçu.
    Il faut poursuivre ce club d’aventuriers sans vision qui durant plus de 7 mois ont créé plus de désordre et d’anarchie.
    Tous ces escrocs politiques, il faut les convoyer devant les juges
    Que Dieu vous benisse

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:25, par caca En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Encore et encore nous sommes foutus.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:26, par Pierre En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Pourquoi suspension, dissolution... ? L’état est une continuité quel que soit l’individu a sa tête. Là, on va encore perdre au bas mot un mois pour des futilités. Chers nouveaux hommes forts, prenez ce qui est bon et écartez ce qui est mauvais ! Assumez vous jusqu’au bout ! Les terroristes ne vont pas vous attendre pour agir ! Les instances de la CEDEAO n’ont plus, etc. ! Alors, agissez et faites un gouvernement de combat dans les 48 heures pour relever tous les défis sécuritaires, alimentaires, de la vie chère, etc !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:27, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Ainsi donc on veut continuer à nous bricoler du neuf avec du vieux avec un mpsr qui serait toujours à la manette dont on ignore qui sont ses membres.En tout cas tout ce qu’on savait du mpsr avec damiba c’était le retour du rsp,la réhabilitation de l’ancien régime sans oublier un appétit débordant pour l’argent car sitôt aux affaires,les quelques membres de ce mpsr ont triplé leur salaire sans oublier la bamboula organisée avec leurs copains et coquins dans leur restaurant huppé 5 étoiles appelé mpsr.En conclusion,rien qu’à entendre que le mpsr est toujours aux affaires même sans damiba me laisse perplexe et une clarification s’impose.En attendant,la lutte continue.
    La patrie ou la mort,nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:29, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    En tout cas HUG a toujours attiré l attention du mpsr par rapport a la gestionn du pays.Heureusement.que parmi le mpsr certains n etait pas d accord avec le restaurateur du cdp et de blaise compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:38, par Swartskoff En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Congrats Captain and your fellow ! l’histoire de ce pays enseigne que le premier Captain did a good job. Écoutez le peuple souverain, votre conscience et certains éclairages venus du ciel. Tout le reste, basta. Courez pas chercher ailleurs conseils ou légitimité. Hum ! Mais Il faut quand même trancher avec les restaurateurs. mpsr, bof, MPS, Mouvement du Peuple pour le Salut, pourquoi pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:43, par iso En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Donc ces forces dites spéciales qui sont mieux armées et entrainées ont pour unique but les coups fourrés !!

    Mais au fait, à quand le prochain coup au Faso ? Dans 9 ou 12 mois ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:49, par Rockoko En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    C’est deja un soulagement que Sandaogo soit deposé comme un mal propre. Il n’etait pas a la hauteur et ne travaillait pas pour son peuple mais avec la francafrique. Quand le peuple se met debout, l’imperialisme tremble.
    Cependant dans la declaration des novueaux militaires il y’a des points d’ombres a clarifier dans leur declaration. Esperons que c’est par manque de temps.
    Quoi qu’il arrive IL FAUT RESTER SOUDER AVEC SON PEUPLE COMME AU MALI.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:51, par Floda En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Félicitations même si je demeure contre les coups d’états.Consacrez vous à la restauration du territoire national.Soyez exemplaire dans la gestion.le bon chef est celui sur le terrain et non dans les bureaux feutrés. j’espère que les 4 généraux iront au front pour justifier leurs grades.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 21:56, par Floda En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Félicitations même si je demeure contre les coups d’états.Consacrez vous à la restauration du territoire national.Soyez exemplaire dans la gestion.le bon chef est celui sur le terrain et non dans les bureaux feutrés. j’espère que les 4 généraux iront au front pour justifier leurs grades.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 22:07, par Legrand2000 En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    On lui avait dit qu’on allait regler ca definitivement avec effet immediat. Alassane Ouattara, la France ou sont ils aujourd hui pour te defendre ? Je t’ai toujours dis que la vie est un reve mais passer ton temps a rever n’est pas vivre.
    C’est une lecon pour tout kidam qui va s’amuser avec le peuple burkinabe. N’gaw

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 22:12, par Pam le Grand En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Propre ! Les gars. Vous avez fait un bon boulot. A vous de jouer. Félicitations à vous. Sandaogo est demi de ses fonctions de P F, ça fait une epine de moins dans nos problème. Que Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 22:31, par SID PAWALEMDÉ En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Évitez de parler de réconciliation. Les 300 milliards pour la réconciliation doivent être utilisés pour l’armement et un gouvernement élu viendra faire la réconciliation. Evitez de parler de réconciliation du menteur Yero Boly qui a induit Damiba en erreur pour ramener Blaise Compaoré au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 22:37, par Mechtilde Guirma En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Seigneur Dieu ! Ainsi donc se réaliserait-il la prophétie du Président Joseph Ouédraogo dit Jo-Weder, il y a de cela exactement 33 ans mois pour mois ? Mais Toi seul reste Maître du passé comme du présent et de l’avenir et nul ne peut se prévaloir de sonder Tes Desseins : « Ti bé yê, n’kay yê !!! ». Disent les Mossé.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 22:38, par Etirev En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    C’est le même groupe qui a mis fin à la démocratie au Burkina. Non, ces soldats ne sont pas des patriotes, ce sont les mêmes terroristes qui tuent nos populations.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 22:57, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    C est un non événement parce que nous nous attendions à ça. Mais cette fois-ci, pas de transition militaire. Tous les soldats unis , je dis bien unis au front, et laissez la politique aux civils parce que ça divise. Et si par hasard vous engagez un bras de fer avec la CEDEAO, vous risquez d affamer la population. Donc mon conseil aux putschistes que je " déteste"par principe mais que j aime parce que Burkinabè, c est de faire ce qu un soldat doit faire c est à dire remplir sa mission. Parce que si vous écoutez vos Vuvuzelas qui vous pousseront versle mur, c est pas moi qui vous dirai quelle fin vous attend. Ce qui m énervé plus c est que n importe qui joué avec nos lois , surtout la constitution.
    Question au procureur : Vous faites quoi avec KAMAO maintenant ?

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 23:03, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Damiba s’est battu pour être dans cette situation ; alors à lui sa situation.
    Pourquoi alors s’était il cache sous la jupe du coquelet ? Puisque lui même a légalisé les coups d’État en disant que celui qui veut fait son cou d’état.
    Maintenant on attend les zalassanes et maki sale avec leurs bouches françaises. Si ils veulent, ils ont qu’à nous condamner. On s’en fou !
    DE TOUTES LES FAÇONS IL Y A DEUX CESEAO MAINTENANT, LA CEDEAO DES VENDUS (SÉNÉGAL, COTE D’IVOIRE, LA PETITE GUINEE) et la CEDEAO Mali, Burkina et Guinée Conakry.
    Donc nous formons le front de refus CEDEAO. A chacun sa CEDEAO.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 23:10, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    MERCI MILLE FOIS. DÉSORMAIS, METTEZ VOUS AU BOULOT ET PROCÉDER DÉSORMAIS COMME SUITE

    - Commande immédiate de dix (10) drones.

    - Entrez en contact avec l’Ambassade de la Turquie et celle d’Iran pour que chacun de ses pays-là, nous vend, ne serait-ce qu’à crédit.

    - Livraison immédiate avec les pilotes sur terre pour piloter les drones à partir de Ouaga.

    - Pas une minute à perdre car si on commande les drones, il faudrait former les opérateurs or, on n’a pas ce temps-la.

    - Les deux pays fournisseurs doivent les fournir avec des pilotes, le temps que nos frères et soeurs se forment ici à Ouaga.

    - Le 10 drones entre en service immédiatement et le ciel Burkinabè sera couvert 24hres sur 24 pour traquer tout mouvement.

    - Les drones Iraniens sont super puissants si bien que la Russie s’en servent.

    - Les terroristes nous frappent parce qu’on n’a pas de moyen d’être partout à tout moment. Les drones eux, seront en vol tout le temps et tout movement est relayé aux troupes au sol.

    ENSUITE :

    - Commandez des hélicoptères, une dizaine (10) également, à même à crédit.

    - Commandez des armes

    - Ne mettez pas pieds à Kosyam ; restez où vous êtes car votre mission n’est pas celle de vous le coulez douce à la Présidence avec vos oncles, mais bien, surtout et avant tout, de combattre le terrorisme. Le terrorisme est combattu en le combattant sur le terrain.

    - Ne vous mélangez pas dans la politique donc, pas un seul civile dans le gouvernement sous peine d’être indexés. Non, pas de civile.

    - Pas de gouvernement de transition, pas de transition car vous n’avez pas fait le coup pour faire de la politique en vous balançant d’un bord politique à un autre mais bien, surtout et avant tout, combattre le terrorisme.

    - le Capitaine Traoré, reste le chef du junte et chef du gouvernement sans s’offrir des titres bidons de chef suprême de ceci et cela.

    LA POLITIQUE :

    - Pour financer tout cela, pas de jugement de ceux accuséS de détournement massive.
    - Tout personne ayant détourné, à commencer par les Guiros et Bouda de Manga, à ne pas mentionner que ceux-ci, seront tout simplement priés de remettre les fonds détournés et rentrez chez eux car on n’a pas de temps à perdre.

    - Nous Burkinabè, nous avons assez serré la ceinture mais demandez tout humblement à nous, les contribuables de resserer la ceinture en coupant de 10,000 francs du salaire de toute personne payé par le gouvernement.

    - De même, que le secteur privé en fasse pareil avec ses employés et ce, pendant une courte durée ne dépassant pas 5 mois.

    - Revenez avec force sur la politique de Sankara :

    Mangéons ce que nous produdisons : D’emblèe, pas d’importations de ce que nous produisons au burkina.

    - Qu’on me dise pourquoi faut-il importer du poulet de Brazil et de la Belgique alors qu’on peut en produire ici
    - Qu’on me dise pourquoi on doit importer du sucre et de l’huile d’ailleurs alors que nos entrepôts sont pleins à craquer de ses mêmes produits.

    - Pas de véhicule pour les ministres : Qu’ils se déplacent sur leurs motos et consorts.

    - Reduisez, réduisez, et encore réduisez le train de vie de notre pays. L’avion Présidentiel doit être vendu afin qu’on revienne à l’époque de Sankara.

    La politique de réconciliation : Laissez-tomber car de quelle réconciliation est-il question :

    - Réconciliation par definition est un acte posé par des béligérants qui va vers l’apaisement et le dépassment afin de laisser la place pour que rayonne la paix pour le bien de tous. C’est, du reste, aussi simple que cela.

    Le Burkina n’a pas besoin de réconciliation car il n’a jamais vécu une guerre civile entre ses fils et filles. Il y a eu par contre, un soulèvement populaire pour chasser Blais Compaoré, son frère François, Gilbert Diendéré et leur CDP du pouvoir. Ces tristes individus furent chassés face à l’entêtement de Blaise Compaoré relatif à l’amendement de la constitution afin qu’il reste au pouvoir. Le soulèvement n’était pas celle d’une ethnie contre une autre mais bien un soulèvement impliquant toute la nation.

    - Alors, la question qu’il faut se poser est de savoir de quelle réconciliation est-il question.

    - On va se lever pour réconcilier ?

    - Qui sont les parties concernées alors :

    - le CDP et le reste du pays ?

    - Blaise Compaoré et son frère et le reste du pays ?
    - Le CDP et le MPP ?

    - Alors qui sont donc les bélligérents qui doivent s’assoeoir pour enterrer leurs différends au nom de la nation.

    - À ce que je sache, je n’en vois pas. Cela étant pourquoi nous impoisoner l’air avec cette question de réconciliation alors que nous sommes en parfaite paix dans notre pays.

    Négocier avec les terroristes :

    Pas Question, n’y vous mêlez pas !!!

    - La encore que va-t-on négocier ?

    Qui dit négocier dit des révendications légitimes de telle sorte que lorsque les protagonistes s’assoient, chacun dépose ses révendications et on les débats point par point afin d’arriver à une solution acceptable à chaque partie ; encore faut-il que dans le contexte actuel nous ayons des gens avec qui négocier.

    Ce sont les drones que vous commanderez qui négocieront pour nous avec quiconque qui cherche la guerre avec nous.

    LA VÉRITÉ :

    Dites-nous toujours la vérité, toute la vérité toujours et encore la vérité.

    À suivre. Signé Nabiiga

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 07:26, par Kem En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

      Finement, on peut conclure que vous faites partie de ce groupe de militaires et vous rallongez l’article par vos propres commentaires, comme si vous étiez plus doué que les autres pour décider ce qui doit se faire. Les militaires n’ont aucune légitimité pour conclure des accords à l’extérieur du pays.

      Répondre à ce message

      • Le 1er octobre à 07:57, par caca En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

        Kem ! Ce Monsieur est un déprimé du régime MPP défait par PAUL HENRI SANDAOGO DAMIBA. Pour lui, l’avènement du 30 septembre est l’occasion de prendre le champagne dont la folie en commentant. Il n’a qu’un seul ennemi que les deux frères Compaoré, mais que fera Ibrahim Traoré, une continuité de Paul Henri Sandaogo Damiba du MPSR ?

        Répondre à ce message

      • Le 1er octobre à 15:31, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

        @Kem et Caca
        Tu cries ’Les militaires n’ont aucune légitimité pour conclure des accords à l’extérieur du pays’ FAUX

        je contribue en tant que citoyen lambda soucieux de mon pays. Cela ne ne fait pas de moi un doué plus que quiconque. Il y a des Burkinabe sur le forum ainsi que des apartrides qui sont identiques à leurs idoles retranchés en C I ou encore devant les instances judiciaires européennes en train de pleunicher.

        Qui est-ce qui t’a appris que le gouvernement d’un état-nation, quel que soit le gouvernement, n’a pas droit à conclure des ententes outre frontières. Donne son nom et je prendrai attache avec lui. Ne t’expose pas inutilement au ridicule car tu as une famille qui est fière de toi. Toute personne qui te lit ne pourra manquer la superficialité de ta connaissance de la chose politique. Il faut tout simplement retourner à l’école pour apprendre.

        Quant à CACA, il ne jure que Blaise, Françoise et le CDP alors, toute mention de ces tristes et basses individus, il faut s’attendre qu’il contre attaque férocement car, basse figure de son état, attaquer des gens de son type, est carrément inacceptable. Je ne suis pas étonné alors qu’il se soit joint à toi pour me critiquer.

        Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 23:19, par Sidbala En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Très bien de suspendre les partis politiques et les OSC. Ne travailler avec aucun d’eux. Ils sont responsables du chaos actuel et passé qui règne au Burkina. Aucune sincérité de leur part, calculateurs, manipulateurs, aucun patriotisme, anarcho-situationnistes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 00:25, par Kélé Kanta En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Aaahh, comme ça coup d’Etat est devenu mode ?
    Mode vintage. le retour vers les années 60.
    on fait coup lundi , mardi , jeudi et vendredi ?
    Quand des militaires ne savent pas quoi faire, coup d’Etat.
    Quand ils ne veulent pas faire le travail pour lequel ils se sont engagés et donnés leurs paroles et prennent un salaire, ils font simplement coup d’Etat.
    Donc,comme ça, faso est devenue amusement ?
    Et vous voulez que les autres pays nous prennent au sérieux ?
    C’est pour quand le prochain donc ?
    Kabako !!

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 00:31, par Jean Paul En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Le premier acte fort que je voudrais voir les nouvelles autorités faire, c’est aller au Mali leur témoigner de la solidarité du Burkina, aller en Guinée aussi pour témoigner de la solidarité du Burkina. Que les 3 chefs d’état se tiennent la main pour avancer contre la CEDEAO.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 02:18, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Des.conseils : reduisez drastiquement le nombre de ministre, laissee la reconciliation er consacrez vous a la defense de la patriie, gouverné par l exemple, evuter lea politiciens faux. comme la peste, Courage à vous., revoyez lea salaires des ministres evitez lea nominations de complaisance..On n avait pas.besoin de scinder de ministere dans le.contexte actuel.car cela engendre des lourdeurs et des gaspillage de ressources mais des fusions de.ministeres sont à encourager,

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 05:21, par K-LIFA En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Le MPSR est mort vive le MPSR..la démocratie et la Bonne gouvernance ont de beau jour à se faire dans ce pays où tout le monde cri la patrie ou la mort mais en réalité personnes n’est prêt à crever pour elle.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 05:42, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Courage et que Dieu Sublime vous accompagne toujours pour liberer le Pays et son Peuple Burkinabe de l’idre Terroristes et desastreuses pour la Paix veritable au Burkina Faso. Soyez solidaires et des hommes integres pour prendre des decisions fortes et diligentes dans l’interet General du Peuple Burkinabe et du Burkina Faso. Reorganisez l’Armee Burkinabe comme Thomas Sankara l’avait fait, n’hesitez pas a prendre des conseils aupres de vos devanciers : Joanny Yameogo ancien chef d’Etat Major, Pierre Ouedraogo ancien SG des CDR pour l’organisation scientifique des masses pour la Defense Populaire etc et beaucoup d’autres anciens officiers competents et progressiste. Que les Secretaires Generaux des Ministeres gerent les affaires courantes en attendant des Assises Nationales des forces vives Patriques pour une meilleures organisations pratiques de la Transition Democratique Burkinabe encours. Marchez dans la Verite, la Transparence Vertueuse et Patriotique consequent avec le Peuple Burkinabe. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe et du Burkina Faso. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 06:29, par Zoeyande En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Le régime du mpsr à au moins contribué à révéler certains hommes politiques positivement et négativement. En effet des personnalités qui ont occupé des hautes responsabilités se sont illustrées sur les plateaux de télé, de radio par une défense sans limite du pouvoir en dépit des évidences sur des résultats négatifs. C’ est le cas de l’ancien ministre des affaires étrangères Ablassé ouedraogo et de l’ancien premier ministre Luc Adolphe Tiao qui ont apporté des soutiens aveugles au régime Damiba.maitre herman yameogo subitement ressuscite voyait une occasion de
    de reclamer un dedomagement des biens paternels par un soutien aveugle a Damiba. C’est une honte pour cette categorie de la classe polyique. On.peut dire que ces hommes ont contribué à la chute de Damiba par leur encouragement à foncer dans un trou où wur un.mur. si ce sont ces hommes qui ont conseillé Blaise on comprend alors certaines choses. Ces derniers s’ils sont dignes et malins doivent se dire s’ils ont eux mêmes déposé leur pierre tombale sur eur carrière politique car le peuple les a suivis. Par contre les hommes comme les maîtres sankara,, les Hervé kam, les Bala sakande pour ne citer de ceux la ont eu le courage de dire ce qu’ils pensaient. Le Burkina a besoin d’un renouvellement de sa classe politique et la jeunesse doit prendre ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 07:11, par SPOK O1 En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    En union de prières avec le pauvre BURKINA FASO, le pays des HOMMES INTEGRES. Mon Dieu, daignes accorder ta protection sur cette terre de souffrances, daignes accorder le bon sens à cette nouvelle équipe pour qu’elle travaille pour l’intérêt général de son peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 07:18, par Kem En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Donc, les militaires continueront de gouverner. le nouvel Homme « fort » n’a pas de légitimité, ni compétences.
    Destituer Damiba est une manœuvre pour gagner du temps et empêcher l’installation d’un mouvement citoyen contestataire voire révolutionnaire.
    Finalement, la justice va pouvoir relâcher Kamao qui n’a fait qu’exprimer en des termes plus subtils ce que disent ces militaires qui ne seront pas condamnés pour outrage.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 07:47, par Le cdp-bis En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    On a dit et répété que rien de solide ne peut se bâtir dans le mensonge ! Nous attendons d’être éclairés par les grandes personnalités comme Damiba Sandaogo, Basolma BAZIE , Yero Boly, Issaka Sourwema, Lookman Sawadogo, Marcel Tankoano, Pascal Zaida, Baguian Lota, Hermann Yameogo, Eddie Komboigo, Ablasse Ouedraogo, Ouedraogo Adama (Damiss), Pascal Zaida et d’autres illustres Burkinabe qui ont à un certain moment, laissé croire que les autres Burkinabe doivent forcément accepter que le premier levé de soleil a eu lieu le jour de leur naissance. C’est un peu trop gros et ce qui va encore freiné le développement de ce pays, c’est la culture du mensonge et de l’irrespect pour les concitoyens. On a vu les Basolma BAZIE dans leur populisme plat, travailler avec un premier ministre aussi plat et populiste à faire fermer la mine de Perkoa et à nous créer des chômeurs supplémentaires pour avoir politiser un drame humain (accident de Perkoa). Je serai le premier opposant au MPSR 2 si on reconduit cette racaille dans un gouvernement ou dans une institution quelconque. Burkinabe, disons-nous la vérité et avançons !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 08:16, par caca En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Au Burkina Faso désormais l’insécurité est devenue un moyen de prendre le pouvoir quel que soit le régime. Le 24 janvier était déjà une erreur et le 30 septembre vient confirmé le bazar du commandement qui n’honore pas notre histoire d’intégrité.
    Le retour des capitaines à Kosyam est indicatif à la dictature sankariste en quête populaire. Pourtant nous avons toutes les bases démocratiques pour construire un système social dynamique.
    Les événements du 30 septembre m’a permis de comprendre la qualité militaire de notre pays. Il suffit une complicité avec des terroristes pour occasionner une attaque humiliante et le coup d’état devient une réalité avec une fausse revendication de prime. A ce rythme, je me demande ce que pourra restaurer le MPSR II, car s’il y a deux il y aura forcément trois.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 09:25, par Lepenseur En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    A l´heure la c´est visages de Pascal Zaida, Tankoano Marcel, Lota Colonel, Aminata Rachow ......que je veux voir.
    Dans la vie ne vivons pas de mensonge car cela nous rattrape toujours. A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 09:47, par billy billy En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    ANNULEZ TOUTE LES NOMINATIONS FARFELUES de DAMIBA. TOUS LES MILITAIRES EN CASERNE. LIBEREZ ZOUNG. QUE DIEU VOUS ACCOMPAGNE.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 09:48, par iso En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Et hop ! A quand le prochain ? Il parait qu’il suffit d’attaques sanglantes pour renverser le locataire du palais.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 10:09, par kladjou En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Notre pays est aujourd’hui à la croisée des chemins. Les hommes et les femmes de ce pays doivent se ressaisir et se rendre à l’évidence que le pays n’a jamais été aussi prêt de disparaitre en tant qu’Etat souverain. Nous ne sommes pas loin de la Somalie aujourd’hui ; nous sommes le ventre mou du Sahel incapable de sécuriser 274200 km2 soit moins du cinquième du Niger ou celui du Mali. Pire, de ces 274200 km2 nous n’en contrôlons officiellement que 60%, mais en réalité d’après des informations crédibles, l’Etat contrôlerait moins de 40% du territoire aujourd’hui.
    Un autre signe qui montre cet échec collectif c’est le retour de plus d’un million de DPIs qui n’ont reçu l’ accueil promis comme il se doit on préféré retourner dans leur localité d’origine pour faire allégeance aux groupes jihadistes en contre partie ils ont la vie sauve et travaille leur terre pour vivres. Vous comprenez que la situation est suffisamment grave et il nous devons changer maintenant de logiciel ?
    Quelle gloire un ressortissant burkinabé peut-il avoir aujourd’hui face à une telle situation indigne ? L’heure est grave et j’ai l’impression que nous n’avons pas encore pris la mesure de la gravité des choses. Critiquer Damiba aujourd’hui n’apportera rien à notre situation actuelle, nous devons avoir l’intelligence de tirer des leçons de ses errements et le courage de les appliquer.
    Au regard de la gravité de la situation, je propose que :
    Le président nommé gouverne par ordonnance (pas de CNT unitile et budgétivore) ;
    Mettre en place un gouvernement de combat de 10 ministres maximum avec un train de vie réduit au strict minimum ;
    Arrêter cette comédie de soit disant reconciliation ( on se réconcilie quand on dispose d’un pays à nous) et avoir pour seul objectif la libération du pays, point-barre ;
    Lancer une souscription pour collecter des fonds et passer commande des équipements performants asap ;
    Publier les résultats des audits et lancer les procès de ces dossiers et collecter l’argent de tous les voleurs de deniers publics ;
    Maintenir le dialogue avec la CEDEAO et son médiateur et
    Se méfiez des vendeurs d’illusions qui demandent de rompre avec la France et coopérer avec la Russie, le cheval de bataille des panafricanistes. Il faut coopérer avec tous le monde mais pas question de sous-traiter notre sécurité avec des mercenaires, une question de principe. Quelle gloire aurons-nous à dire à nos enfants que nous avons échoué à libérer notre territoire légué par nos ancêtres et avons hypothéquer nos ressources pour payer des mercenaires pour les combattre à notre place. ça n’est pas burkinabè

    Bon vent au nouvelles autorités, nous vous avons à l’œil

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 12:48, par xyz En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    je conseille une transition civile, un premier ministre militaire avec un gouvernement de combat inclusif de tous les bords. Les gouverneurs de régions tous civils. La mobilisation de toutes les intelligences militaires et para-militaires autour du seul objectif. La seule voie de notre salut.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 12:51, par xyz En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    je conseille une transition civile, un premier ministre militaire avec un gouvernement de combat inclusif de tous les bords. Les gouverneurs de régions tous civils. La mobilisation de toutes les intelligences militaires et para-militaires autour du seul objectif. La seule voie de notre salut.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 13:28, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Des.conseils : reduisez drastiquement le nombre de ministre, laissee la reconciliation er consacrez vous a la defense de la patriie, gouverné par l exemple, evuter lea politiciens faux. comme la peste, Courage à vous., revoyez lea salaires des ministres evitez lea nominations de complaisance..On n avait pas.besoin de scinder de ministere dans le.contexte actuel.car cela engendre des lourdeurs et des gaspillage de ressources mais des fusions de.ministeres sont à encourager,

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 14:44, par Maikxent le Vouvouzel En réponse à : Burkina Faso : Un groupe de militaires renverse le LCL Damiba

    Faut ajouter Maikxent le Vouvouzel aussi. Il a dit que Damiba va nous surprendre en nous étonnant. Pourtant il était le premier batteur de tam- tam de Roch, ce vaurien. Il disait qu’ il a un doctorat en economie. Il n a ca nous dire avec quel professeur il a travailler ; quand ?sur quel sujet et surtout, quel jour iil a soutenu. Menteur opportuniste !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette transition, c’est qu’il n’y a pas de contrôle sur les démarches du président et du MPSR 2 » (Kalifara Séré)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion des élections de l’Afrique sub-saharienne renforcent leurs compétences
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé chef d’Etat major particulier de la présidence du Faso
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va rendre compte des échanges avec le président Traoré, le 9 décembre 2022
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu sans formation politique et civique est un sujet extrêmement dangereux pour la paix sociale »
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le porte-parole du gouvernement apporte des précisions
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés », lance le CISAG au capitaine Ibrahim Traoré
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait effectivement échappé à un coup d’État
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina Faso : Le Premier ministre invite le NDI à sortir des sentiers battus
Accusation de déstabilisation de la transition : Le Mouvement burkinabè unis pour une transformation sociale porte plainte
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le gouvernement apporte un démenti
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés