Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Engagement volontaire pour la biodiversité : Biodev2030 dialogue avec les acteurs de la filière élevage

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mercredi 28 septembre 2022 à 13h56min
Engagement volontaire pour la biodiversité : Biodev2030 dialogue avec les acteurs de la filière élevage

Le projet : « Facilitation d’engagement volontaire pour la biodiversité » (Biodev2030) a entamé une phase importante de sa mise en œuvre. Il s’agit de l’étape de dialogue avec les acteurs de la filière élevage. Un atelier de deux jours s’est ouvert à cet effet, ce mercredi 28 septembre 2022, à Ouagadougou.

Le projet : « Facilitation d’engagement volontaire pour la biodiversité » (Biodev2030) est à une phase cruciale de sa mise en œuvre. En effet, pour avoir l’adhésion et l’engagement volontaires de tous les acteurs, notamment ceux de la filière élevage, un dialogue inclusif et participatif s’avère impératif. Ce mercredi 28 septembre 2022, un atelier de 48 heures s’est ouvert. Face à face, les acteurs de la filière élevage et les acteurs de mise en œuvre du projet Biodev2030.

Pourquoi des échanges avec les acteurs de la filière élevage ? A cette question, le point focal CDD/SP-CNDD, Amadé Ouédraogo, a soutenu que l’élevage contribue à hauteur de 18% à la formation du produit intérieur brut et est pratiqué par plus de 80% de la population. Les produits de l’élevage, a-t-il poursuivi, constituent le troisième produit d’exportation du pays et génèrent 26% des recettes d’exportation. En plus de cela, le cheptel national est caractérisé par l’existence d’un nombre important d’animaux d’élevage très diversifié.

Le point focal CDD/SP-CNDD, Amadé Ouédraogo, a exhorté les participants à des échanges francs et constructifs

Cependant, les systèmes d’élevage conjugués à la croissance des effectifs du cheptel entraînent la dégradation de l’environnement et des pressions sur les ressources biologiques. Et selon une étude récente réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet, les activités d’élevage interviennent dans les principaux mécanismes responsables de l’érosion de la biodiversité : modification des habitats naturels, surexploitation des espèces, pollution, invasion biologiques.

La même étude a également permis de passer en revue les caractéristiques de la filière et ses acteurs, d’identifier les bonnes pratiques en faveur de la biodiversité qui pourraient être mises à l’échelle et des mesures d’accompagnement en vue de faciliter leur adoption.

C’est tout le sens de ce dialogue participatif autour de ces pistes. Toutes choses qui permettront d’aboutir à l’élaboration d’engagement volontaires accompagnés d’un plan d’actions et d’indicateurs de suivi. Pour ce qui concerne les bonnes pratiques dans le domaine de l’élevage, l’assistant technique du projet Biodev2030/UICN, Amadou W. Ouédraogo a mentionné la culture fourragère qui permet de produire des aliments pour les bétails. Une bonne pratique qui est beaucoup développée au Burkina Faso est la récupération des terres dégradées.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le Conseil national de l’eau examine les plans d’action 2021-2025 de ses programmes pour accroître l’offre en faveur des populations
COP 27 en Egypte : « Pour les pays comme les nôtres, c’est une tribune de négociation de projets de développement, de financements », Pr Yélézouomin Stéphane Corentin Somé
Environnement : La première édition de la Semaine nationale de l’économie verte et des systèmes MRV lancée
Environnement : Des acteurs réfléchissent à l’amélioration des actions de restauration des paysages forestiers
Atténuation des effets des changements climatiques : Les membres de la plateforme nationale de la REDD+ installés
Environnement : 15 ans plus tard, qu’en est-il de la grande muraille verte ?
Lutte contre la sécheresse au Burkina : L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) outille les acteurs sur l’approche SFN
Réduction d’émission du CO2 au Burkina : Les ferrailleurs outillés sur les bonnes pratiques pour préserver l’environnement
Environnement : Les Aires ou territoires du patrimoine autochtone communautaire (APAC) tiennent leur troisième assemblée nationale
Environnement : Pourquoi la COP ne peut pas marcher
Changement climatique et biodiversité : « Le, sorgho, une alternative aux cultures céréalières », selon Pr Yvonne Bonzi
Protection de l’environnement : La conférence nationale des jeunes sur le climat se tient les 28 et 29 octobre 2022
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés