Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • samedi 24 septembre 2022 à 23h00min
Burkina/insécurité :  14 personnes tuées dans la province du Bam

14 personnes dont neuf d’une même famille ont été tuées le 21 septembre 2022 entre les villages de Bayen Foulgo et de Komsilga dans la province du Bam, selon des sources contactées par l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Selon les témoignages recueillis par l’AIB,
" Le mardi 20 septembre, les habitants des villages de Komsilga et de Bayen Foulgo se sont retrouvés sur initiative endogène pour réparer un ouvrage de franchissement qui relie les deux localités.

Comme ils n’ont pas pu terminer les travaux le même jour, ils se sont donnés rendez-vous le 21 matin pour continuer.

Malheureusement, des hommes armés ont eu vent de l’initiative et ont devancé les habitants sur les lieux à pied en s’abritant dans les champs qui jouxtent la route et à proximité de l’ouvrage. C’est ainsi que les quatre premières personnes qui sont arrivées sur le sentier ont été kidnappées et assassinées à l’arme blanche.

Quand les VDP sont arrivés pour sécuriser les lieux, il y a eu un affrontement. Dans leur repli, les hommes armés ont tiré sur des passants faisant six autres morts.

Après les événements, une femme, ses fillettes et son garçonnet au dos dans une charrette, ont sauté sur une mine au niveau du sentier en question ", a confié le témoin de l’AIB qui est un ressortissant de la localité et proche de plusieurs victimes.

Il précise que neuf des 14 personnes tuées sont d’une même famille de Komsilga et deux autres du village de Péta-kakisgou.

Les victimes ont inhumées le 22 septembre avec l’aide des Forces de défense et de sécurité et des VDP.

Une source sécuritaire contactée par l’AIB a d’ailleurs confirmé l’attaque, bien qu’elle dit ne pas disposer du chiffre exact sur le nombre de victimes.

Les forces de défense et de sécurité et les VDP procèderaient au ratissage de la zone.

Depuis ce tragique événement, les villages de Komsilga, de Bayen Foulgo, Loa et même une partie du Bam se vident de leurs populations, indique l’AIB.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 septembre à 12:28, par Nabayouga En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

    L’armée monte en puissance et les victimes sont de plus plus nombreuses. Quelle tristesse pour le burkina. Sanpoko merite son nom de Sanpoko. Quelle honte ,quelle forfaiture pour ce monsieur. Priple du burkina, réveillez vous et indiquer la porte de sortie à cet imposteur. Burkinabè, faites maintenant sinon plus tard, ce sera peut-être trop tard.

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre à 15:30, par Kiriki En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

      L’armée se cherche. Pas de matériel pour les FDS et VDP. Les femmes de Seytenga ont réclamé des provisions alimentaires, on a pas.vu la ministre de Passakziri et de Porto pour préparer le convoi, sans doute partie en villégiature quelque part, pendant que les familles crient faim et famines à Seytenga.
      Sandaogo c’est vraiment l’arnaque que le Burkina n’a jamais connu. Pour lui là c’est inqualifiable pour le môment.

      Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 14:14, par Sacksida En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

    Voyez vous, personne ne dit que notre Armee Burkinabe ne sait pas faire la guerre, mais l’on ne cessera de la dire, il y’a un vrai probleme d’effectifs des combattants operationnels sur les Terrains et un probleme d’organisation et de d’equipements en armes de guerre et bien sur des minutions des VDP, des Polices et des gendarmes pour etre presents et efficaces. Pourquoi ne pas ne pas organiser nos 7000 ou 8000 villages en 2000 zones avec environs 25 ou 30 VDP locaux bien formes et sous l’encadrement technique des FDS et bien sur a proximite des populations Burkinabe. C’est possible car c’est une question de Reflexions et de Volonte politique resolue. Ainsi nous aurions environs 50.000 a 60.000 combattants operationnels locaux ; et avec un minimum de soldes mensuelles pour leurs alimentations et leurs deplacements. En plus de la contribution de l’Etat Burkinabe, des appels aux contributions des operateurs economiques, de tous les Burkinabe au pays et l’Etranger pour l’effort de la guerre populaire generale. En outre, il faudrait poser la question des partenaire strategiques dans cette guerre INJUSTE et exiger le depart du sol Burkinabe des Forces Etrangeres, notamment Francais. Donc revoir en details les accords de cooperations militaires avec tous les partenaires. Beaucoup de Burkinabe ont deja affirme que cette guerre n’est pas au dessus de nos capacites pour la Victoire mais il faut mobiliser le Peuple Burkinabe organise en Armee et avec des partenaires fiables et credibles sinon sinceres. Cessons de pleurnicher et quitter les anciens paradigmes sans resultats concrets et probants, Dieu Sublime nous a donne des cervaux et des Coeurs pour se battre pour la Patrie Burkinabe. L’imperialisme internationale et ce Neocolonialisme n’est pas favorable a notre Progres veritable dans une certaine Revolution Democratique et sociale continuelle. Salut
    .

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 14:50, par Youcef En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

    Curieux. On dirait que certaines personnes n’attendent et ne rêvent que de situations dramatiques. N’ayez pas peur, l’armée vous rendra votre pouvoir. Soyez patient. Si vous avez des idées pour aider, elles sont les bienvenues. Autrement dit, dispensez nous du venin. Quittez dans ça.

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre à 17:36, par Nabayouga En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

      YOUCEF,personne nattend de situations dramatiques, seulement Damiba et sa bande sont venus pour restaurer le pays. Pour cela ils ont fait un coup d’Etat, rompant avec la légalité au profit, disent-ils de de la restauration du pays. Force est de constater qu’ils ont lamentablement échoué. La situation sécuritaire est pire que sous l’incompétent Roch.C’est cela la réalité.

      Répondre à ce message

    • Le 24 septembre à 18:04, par Lom-Lom En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

      Vous avez entièrement raison mais le peuple voudrait bien être protégé du venin du mensonge des militaires au pouvoir au Burkina qui ne sont d’autres que des "faire valoir" de politiciens aux petits pieds et à la petite cervelle qui pense que le Burkina est un bien familial. Beaucoup de Burkinabe ont cru qu’ils étaient sincères quand ils ont fait leur coup d’Etat mais la vérité crève les yeux aujourd’hui : c’est un groupe d’imposteurs qui pensent que le peuple n’a pas compris leur jeu. Le naja a beau craché son venin, il n’atteindra pas la blanche colombe dans les nuages !

      Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 17:14, par AMADOU En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

    YOUCEF on doit attendre et finir de mourir pendant que la CDEAO inspecte pour le délai.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 17:47, par HUG En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

    Paix aux ames des disparus.Prompt retablissrment zux blessés.Courage aux famlles, vdp fds sur le terrain.Je dis bien les vdp et fds sur le terrain.qui au prix de leur vie essaient de nous proteger.Que Dieu vous protege.

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre à 10:25, par kwiliga En réponse à : Burkina/insécurité : 14 personnes tuées dans la province du Bam

      Bonjour HUG,
      Vous écrivez : "Courage aux famlles, vdp fds sur le terrain.Je dis bien les vdp et fds sur le terrain"
      Mais si vous lisez bien l’article vous constaterez que : "Quand les VDP sont arrivés pour sécuriser les lieux, il y a eu un affrontement" apparemment, seuls les VDP, se sont rendus au combat.
      Tandis que "Les victimes ont inhumées le 22 septembre avec l’aide des Forces de défense et de sécurité et des VDP." les FDS, n’ont assuré que la fonction de fossoyeurs.
      Où étaient-ils donc lors de l’affrontement ?
      En train de bastonner d’innocentes populations à Ouaga.
      Un peu de quand même !

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Centre-Est du Burkina : Six morts dont quatre enseignants dans une attaque à Bittou
Banwa dans la Boucle du Mouhoun : Sept bases terroristes détruites
Attaque de la brigade de gendarmerie et du poste de police de Tougan (Sourou) : Un policier tué, des assaillants neutralisés
Insécurité au Burkina : Une attaque a ciblé le commissariat de police et la gendarmerie de Tougan
Sécurité au Burkina : « Il faut un bon maillage du territoire national avec la mobilité des entités » (gendarmerie nationale)
Lutte contre le terrorisme : Le salut viendra-t-il d’Accra ?
Burkina : Quatre soldats tués dans une attaque à l’engin explosif sur l’axe Bourzanga-Kongoussi
Lutte contre l’insécurité au Burkina : 50 000 VDP recherchés, plus de 90 000 inscrits
Région des Hauts-Bassins : Une attaque repoussée par les Forces de défense à Houndé
Situation sécuritaire au Burkina : Plus d’un million d’élèves privés d’école, Save the Children tire une fois de plus la sonnette d’alarme
Supposé exactions de l’armée burkinabè : Des panafricains invitent à se départir des manipulations des groupes armés terroristes
Lutte contre le terrorisme au Burkina : La France n’écarte pas l’éventualité d’un départ de ses forces spéciales
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés