Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de mort plaide non-coupable devant le juge

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 25 septembre 2022 à 22h00min
TGI Ouaga II : Le policier poursuivi pour menace de mort plaide non-coupable devant le juge

Accusé d’avoir menacé sous condition C.M avec son arme de service, Z.R, commissaire divisionnaire de police, a plaidé non-coupable devant le juge. C’était le mardi 20 septembre 2022, au Tribunal de grande instance de Ouaga II.

Z.R, commissaire divisionnaire de police, a comparu devant le Tribunal de grande instance de Ouaga II pour répondre des faits de menaces sous condition et exercice de commerce incompatible.

Face au juge, Z.R relate les faits qui l’ont conduit à ce procès. « C’était le 2 février 2022. Ce jour-là, pendant que je travaillais dans mon bureau à Ouaga 2000, C.M, mon collaborateur est venu m’intimer l’ordre de quitter les lieux. Il était en compagnie de cinq autres personnes », a-t-il introduit.

Avant d’expliquer qu’il leur a demandé ce qui se passait avant d’aller chercher son arme qui était dans son bureau pour les intimider. Z.R mentionne qu’il n’avait pas l’intention de se servir de son arme, mais qu’il se sentait menacé, surtout parce qu’il avait reconnu un ex militaire reconverti en vigile parmi ceux qui accompagnaient C.M.

Quand vient le tour pour C.M de s’expliquer à la barre, il déclare être resté sceptique face aux affirmations de l’accusé. Parce qu’étant pour lui, erronés par rapport au déroulement des faits du mercredi 2 février.

Dans sa version des faits, CM précise qu’il avait loué un local équipé à Z.R pour une durée d’un an. Arrivé à échéance de ce contrat qui les liait, il dit s’être rendu sur les lieux (le 2 février 2022) pour faire l’inventaire du matériel contenu dans ledit local. Et ensuite changer la serrure de la porte.

C’est ainsi qu’est née une tension car Z.R s’y était opposé, a confié CM. « Il a pris son arme, l’a chargée et m’a menacé de mort si nous ne quittions pas les lieux ».
À la barre, si les témoins ont unanimement reconnu qu’une dispute a effectivement eu lieu et que Z.R est allé chercher son arme, ils disent ne pas l’avoir entendu menacer de mort la victime. Seul le neveu de CM, a déclaré avoir entendu Z.R menacer son oncle de le tuer.

Reconnaissant qu’il lui est interdit en tant que fonctionnaire, d’exercer des activités commerciales, face à la seconde prévention de commerce incompatible retenu contre lui (pour avoir mené depuis la période de 2019 à nos jours, des activités lucratives), le commissaire divisionnaire de police Z.R a également plaidé non-coupable. « Je ne savais pas que cette interdiction était aussi valable pour le fonctionnaire qui exerçait le commerce par l’intermédiaire d’une tierce personne », s’est-il justifié.

Les réquisitions

Lors des réquisitions, pour le bénéfice du doute, le parquet a demandé la relaxe de l’accusé. Cependant, il a proposé de condamner Z.R à six mois d’emprisonnement avec sursis, mais aussi le paiement d’une amende de 300.000 francs CFA, pour s’être associé à deux sociétés à responsabilités limitées malgré son statut de fonctionnaire, avec des parts de 17 % et 90 %.

La défense de la victime, a quant à elle exigé le paiement d’un franc symbolique à son client C.M pour les désagréments qui lui ont été causés.

Mis en délibéré, le verdict de ce dossier est prévu pour le mardi 4 octobre 2022.

Lire aussi : TGI Ouaga II : Le dossier du policier poursuivi pour menace de mort renvoyé sur demande du conseil du prévenu

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent pour l’honneur du pays
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève déplacé ne sera laissé dans la rue »
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des manifestants appellent les autorités à la vigilance
Autorité pour le développement intégré des Etats du Liptako-Gourma : La nouvelle secrétaire exécutive Hawa Aw officiellement installée
Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou
Burkina/Justice : Ollo Mathias Kambou condamné à six mois de prison avec sursis et une amende de 300 000 FCFA
Education au Burkina : Une rentrée scolaire 2022-2023 effective à Ouagadougou malgré les craintes des élèves et leurs parents
Burkina Faso : La vie reprend son cours après le coup d’État du 30 septembre 2022
Pazani : L’association Neer-Boada lance un SOS pour la scolarisation de 753 enfants déplacés internes
Burkina/Situation nationale : « La suspension de la Constitution va jouer sur le traitement des actes des agents publics »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés