Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Sécurité des aliments : Un projet pour améliorer la compétitivité des PME du Sahel lancé

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 22 septembre 2022 à 17h30min
Sécurité des aliments : Un projet pour améliorer la compétitivité des PME du Sahel lancé

La FAO a procédé ce 22 septembre 2022, au lancement du projet "Renforcer les normes de sécurité sanitaire des aliments pour améliorer la compétitivité des PME du Sahel". D’une durée de trois ans, le projet est financé par la Banque africaine de développement et sera mis en œuvre au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal. Il a pour objectif de contribuer à améliorer de façon significative les normes de qualité de sécurité alimentaire dans les PME et de faciliter la collaboration entre les PME pour une diffusion des meilleures pratiques.

Les petites et moyennes entreprises agroalimentaires rurales, jouent un rôle important dans la sécurité alimentaire et le développement économique. Elles produisent 80% de la consommation alimentaire et assurent 96% des chaînes d’approvisionnement locales. Cependant, on note qu’au regard du fait qu’une bonne partie de leurs produits ne soit pas conforme aux normes internationales, ces PME accèdent difficilement aux marchés internationaux. La faible exportation de leurs produits, ne leur permet pas de saisir les opportunités qu’offrent les marchés internationaux.

Mis à part cela, les aliments impropres à la consommation font chaque année 91 millions de malades et 137 000 de morts en Afrique. Le projet veut donc à travers ses activités, permettre non seulement aux populations d’avoir accès à des produits sains, mais aussi aux PME d’adopter des normes plus exigeantes pour la qualité de leurs produits, afin d’être plus compétitives sur le marché sous régional et international.

Dauda Sau, représentant de la FAO au Burkina Faso

Trois principaux résultats sont attendus à la fin du projet. Le premier porte sur la conformité accrue avec les normes nationales et internationales en matière de sécurité sanitaire des aliments, la deuxième sur l’augmentation du volume du commerce des produits agroalimentaires sur les marchés régionaux. Le troisième résultat attendu est le renforcement du système national de contrôle des aliments.

A en croire Dauda Sau, représentant de la FAO au Burkina Faso, le projet devrait permettre d’améliorer considérablement les normes de qualité et de sécurité alimentaire, en particulier dans les PME gérées par les femmes et les jeunes, afin de tirer profit des opportunités qu’offre la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) et à l’expansion du commerce agricole entre pays africains. Et cela passe par le renforcement des capacités des PME à comprendre et respecter les contrôles règlementaires des denrées alimentaires ainsi que le renforcement des systèmes de contrôle des aliments le long des chaînes de valeur des produits les plus commercialisés.

Abdoulaye Tall, ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises.

Selon le ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, Abdoulaye Tall, de meilleurs systèmes de contrôle des denrées alimentaires, vont amener les PME à adopter des normes plus exigeantes pour leurs produits. Ce qui devrait leur permettre de promouvoir et commercialiser des produits hygiéniques et de haute qualité à la fois sur les marchés locaux, régionaux et internationaux. « Cela renforcera leur compétitivité, stimulera le commerce et la création de revenus, maintiendra l’approvisionnement en aliments sûrs et de qualité, tout en rétablissant la confiance des consommateurs dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire », a-t-il ajouté.

Daniel Ndoye, responsable pays de la BAD au Burkina Faso

Le projet "Renforcer les normes de sécurité sanitaire des aliments pour améliorer la compétitivité des PME du Sahel" est financé à un peu plus de 780 millions de FCFA dollars par la Banque africaine de développement. Un financement qui selon Daniel Ndoye, responsable pays de la BAD au Burkina Faso, s’explique par l’importance qu’accorde son institution à la sécurité sanitaire alimentaire. « L’une des priorités de la BAD est de nourrir l’Afrique, non seulement en travaillant à améliorer la sécurité alimentaire, mais également à faire de l’Afrique un exportateur net des denrées alimentaires. C’est dans cet optique que nous estimons que les PME ont un rôle essentiel à jouer », souligne-t-il.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des manifestants appellent les autorités à la vigilance
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes meurent après avoir mis le feu à un fétiche
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève déplacé ne sera laissé dans la rue »
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu coupable de port ostentatoire d’arme à feu et de menace sous condition
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous aider, qu’elle nous aide à chasser les terroristes » (Inoussa Nana, citoyen)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte des précisions
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits scolaires distribués aux enfants (UNICEF)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent pour l’honneur du pays
Autorité pour le développement intégré des Etats du Liptako-Gourma : La nouvelle secrétaire exécutive Hawa Aw officiellement installée
Burkina : Manifestations hostiles à la France et à la CEDEAO ce mardi à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés