Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Soutenance de mémoires de fin d’études de l’ENAREF : Nadège Patricia Paré établit le lien entre fiscalité, environnement et développement durable

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • lundi 19 septembre 2022 à 18h39min
Soutenance de mémoires de fin d’études de l’ENAREF : Nadège Patricia Paré établit le lien entre fiscalité, environnement et développement durable

Les soutenances de mémoires de fin d’études pour l’obtention du diplôme du cycle A et B de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) ont débuté ce lundi 19 septembre 2022. Nadège Patricia Paré a ouvert le bal. Elle a livré les résultats de ses recherches sur le thème : « Fiscalité écologique et développement durable au Burkina Faso ». Elle a obtenu la mention très bien avec la note de 16,5/20 pour la qualité de son document.

Nadège Patricia Paré a obtenu une mention très bien avec une note de 16,5/20, après sa soutenance pour l’obtention du diplôme du cycle A de l’ENAREF, ce lundi 19 septembre 2022. Elle a présenté les résultats de ses recherches sur le thème : « Fiscalité écologique et développement durable au Burkina Faso ». « Pour la bonne forme du document, on lui donne la note de 3,5/5 ; 4/5 pour sa bonne dynamique dans sa présentation et 9/10 pour le fond du document », a délibéré le président du jury, Nicolas Kobiané, secrétaire général du ministère en charge de l’économie.
Le thème est pertinent et est d’actualité car le Burkina Faso est confronté à des défis environnementaux de plus en plus complexes.

Le jury a été présidé par le secrétaire général du ministre en charge de l’économie, Nicolas Kobiané

C’est au regard de ces préoccupations que l’impétrante s’est proposée de mener la réflexion sur ce thème. Elle a axé la problématique centrale de son étude sur la contribution de la fiscalité écologique dans le développement économique, sociale et environnemental. De cette problématique, ont découlé les interrogations suivantes : quelles corrélations existe-t-il entre la fiscalité et l’environnement ? Quel est l’impact de la fiscalité écologique sur le développement durable ?

En empruntant une méthode de travail théorique vers l’empirique et du général vers le particulier, l’impétrante fait ressortir le double intérêt que revêt l’étude. Elle a permis d’une part, de montrer le lien entre la fiscalité et l’environnement et d’autre part, d’indiquer les aménagements envisageables dans la perspective de répondre aux besoins.

Au terme de sa soutenance, l’impétrante s’est réjouie de la note obtenue

Des propositions de réformes fiscales

Les résultats des enquêtes de Mlle Paré révèlent que la majorité des contribuables n’a pas connaissance du bien-fondé de la fiscalité écologique. Cette majorité ne reconnaît que les impôts classiques. Quant à la seconde catégorie, bien qu’ayant plus de connaissances sur le sujet, elle propose d’élargir l’assiette de cette fiscalité. Partant donc de cette méthodologie, elle est parvenue à des conclusions. La première est que la fiscalité écologique au Burkina Faso, bien qu’existant, reste peu développée.

La seconde conclusion est la confirmation de la non-effectivité des différentes mesures fiscales environnementales. Plusieurs difficultés entravent le développement de ces fiscalités. Il y a d’abord l’assiette sur laquelle sera calculé l’impôt. Ensuite, de nombreuses appréhensions sont soulevées quant à l’impact négatif de la fiscalité écologique sur la compétitivité. Enfin, Il y a des difficultés à percevoir les bienfaits de ces fiscalités.

Parents et amis sont venus soutenir Nadège Patricia Paré

Pour rectifier le tir, Nadège Patricia Paré a fait des propositions dans le cadre d’une réforme fiscale. Elle propose par exemple la suppression des distorsions fiscales, la restructuration des taxes existantes notamment les taxes sur les véhicules à moteurs car les deux roues étant plus pollueuses. Une autre proposition, non des moindres, est l’introduction de nouvelles taxes environnementales. A ce sujet, elle a pensé à une taxe sur les déchets ménagers. Pour elle, cette taxe devra être gérée par les collectivités territoriales et servira au financement des services de ramassage des déchets ménagers produit par les ménages.

Au terme de sa soutenance l’impétrante s’est réjouie de la note obtenue. Elle est selon elle, le reflet des efforts qu’elle a fourni pour l’élaboration du document. Nadège Patricia Paré est aussi satisfaite parce que dans son étude, elle a réussi à démontrer qu’une fiscalité écologique développée permettrait d’atteindre un développement durable mais aussi de protéger l’environnement. « Notre étude incitera les ménages et les entreprises à intégrer le volet environnemental dans leurs décisions économiques », a-t-elle espéré.

Le directeur général de l’ENAREF a félicité l’impétrante pour les résultats auxquels elle est parvenue

Un thème d’actualité selon le DG de l’ENAREF

« Nous trouvons le document très bien parce qu’il traite d’un thème d’actualité, pertinent pour le développement puisqu’il s’agit de la fiscalité appliquée à l’environnement », a lancé le directeur général de l’ENAREF, Adama Badolo. Il est convaincu que la fiscalité peut contribuer à responsabiliser davantage les entreprises, les industries mais également les citoyens pour la préservation de l’environnement et en participer au développement durable.

« Nous l’avons trouvé très à l’aise dans le développement du sujet. Elle a très bien présenté le thème », a-t-il reconnu avant d’ajouter que l’objectif de l’exercice de la soutenance des mémoires au niveau de l’ENARF est un exercice qui permet d’inculquer aux futurs cadres, le goût de la recherche, du travail bien fait et de la présentation. Ce sont 56 impétrants de plusieurs filières et de plusieurs pays qui présenteront les résultats de leurs recherches devant un jury. Sept étudiants ont soutenu par anticipation et ont rejoint le Service national pour le développement (SND).

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Séminaire de formation des administrateurs des sociétés à capitaux publics du Burkina : La 23e session a refermé ses portes
Compétitions des plans d’affaires : Une subvention de plus de 288 millions de francs CFA au profit des lauréats
« Workshop » 2022 de CIM Métal SA : La contribution des prescripteurs de matériaux à l’honneur
Finances : Orabank-Burkina se rapproche de ses clients avec des innovations
Economie burkinabè : L’AIGLE lance le Certificat d’administration de société et dirigeant d’entreprise (CAS)
Inclusion financière au Burkina Faso : Les acteurs de la finance digitale réfléchissent sur l’opérationnalisation de l’accès aux données de services supplémentaires non structurés
Soutenance de mémoires de fin d’études de l’ENAREF : Nadège Patricia Paré établit le lien entre fiscalité, environnement et développement durable
Burkina Faso : La BAD et le gouvernement accordent leurs violons pour plus de résultats au profit des populations
Hydrocarbures au Burkina : Au moins 40% du marché d’approvisionnement doivent revenir aux entreprises locales, selon le chef du gouvernement
Cadre régional de l’inclusion financière des Cascades : Les acteurs accordent leurs violons pour le cadre national
Burkina/Économie : La Chambre de commerce entend relever les défis du secteur privé grâce à son plan stratégique 2021-2026
Burkina/Économie : La Chambre de commerce entend relever les défis du secteur privé grâce à son plan stratégique 2021-2026
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés