Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Musique : La 5e édition des Rencontres musicales africaines (REMA) en préparation

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • samedi 17 septembre 2022 à 14h01min
Musique : La 5e édition des Rencontres musicales africaines (REMA) en préparation

La 5e édition des Rencontres musicales africaines (REMA) va se tenir du 13 au 15 octobre 2022, à Ouagadougou. A cet effet, des informations ont été données lors d’une conférence de presse organisée par la structure burkinabè de production musicale et de booking, la Cour du Naaba. C’était le vendredi 16 septembre 2022, dans la capitale burkinabè.

Le thème retenu pour cette édition est : « Musique africaine, un nouvel écosystème : Acteurs, métiers, outils ». Les REMA, ce sont des conférences, des formations, des panels, des showcases, des concerts… Il s’agit surtout de rassembler au Burkina Faso des professionnels de la musique venant d’Afrique et d’ailleurs, pour échanger sur des thématiques liées à l’économie de la musique. Spécifiquement, cet évènement permet de mettre en place un réseau de professionnels dans ce domaine pour aborder des sujets en rapport avec le développement du business de la musique. En outre, l’événement permet de découvrir et de diffuser la musique des artistes émergents du continent. Enfin, de partager les bonnes pratiques autour du business actuel de la musique. Comme objectif visé pour l’édition 2022, le comité d’organisation souhaite mobiliser environ 10 000 personnes. L’accès aux différents sites est entièrement gratuit.

Pour les prochaines éditions, il n’est pas exclu que les REMA se déroulent dans d’autres Etats Africains

Un forum musical bien noté en Afrique

Selon le promoteur des REMA, Alif Naaba, ces rencontres musicales sont désormais comptées dans le top 5 des évènements liés à l’industrie musicale en Afrique. « Les REMA sont très cartographiées sur le continent. Notre rêve, c’est de les positionner en deuxième ou en troisième position. On est déjà très bien partis. Le chemin est certes difficile, mais les REMA sont un évènement dont tout le monde parle, qui impose le respect et qui se positionne sur l’échiquier africain », a-t-il déclaré.

« Les REMA sont panafricaines avec des racines Burkinabè » dixit Alif Naaba

Le chanteur Alif Naaba a ajouté que les REMA sont une fierté pour le Burkina Faso. Il a invité le public à sortir massivement pour soutenir les artistes. Des dires du promoteur, grâce aux REMA, il a été mis en place une Fédération des producteurs et des acteurs de musique. Cette fédération a en projet de signer, en 2022, son document d’existence. Son siège sera au Burkina Faso. Cela va permettre de créer « de gros évènements musicaux partout en Afrique », a-t-il affirmé. Alif Naaba a annoncé qu’une équipe va être mise en place sur les sites des REMA pour faire des examens de routine pour les yeux. Ils sont entièrement gratuits.

Avant Ouagadougou, une conférence de presse avait été organisée à Abidjan pour parler des REMA

Durant cette conférence de presse, le « Prince aux pieds nus » a fait l’état des lieux de la musique au Burkina dans le contexte sécuritaire marqué par le terrorisme. En effet, les artistes sont limités lors des tournées. Elles se font seulement dans des zones qui ne sont pas touchées par le terrorisme. Un manque à gagner pour les artistes et les promoteurs de spectacles. Cela joue sur le porte-monnaie des artistes qui sont obligés de trouver des alternatives pour ne pas tomber dans la précarité. Alif Naaba a salué la résilience des acteurs en ces périodes difficiles.

Pour plus d’informations sur les REMA 2022, se rendre sur la page Facebook « REMA Officiel » ou sur le site https://www.remameeting.com/

SB
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Saccage des instituts français : « On peut changer les choses sans faire appel à la violence », rappelle Patrick Kabré
Ciné Neerwaya : Le Fespaco lui doit sa survie
Consommation des produits locaux au Burkina : Le ministre du commerce visite le restaurant « Mam Sank »
Prix Prosper Kompaoré au Burkina : Cinq Burkinabè et un Béninois lauréats
Artisanat : L’art africain à la rencontre du public de New York
Semaine nationale de la culture (SNC 2022) : Le comité national d’organisation de la 20e édition officiellement installé
Rencontre littéraire à Ouagadougou : « La culture peut sauver une nation en crise », croit Roukiata Ouédraogo
Radio Kawral de Dori : Une compétition de slam et de culture générale pour occuper sainement les jeunes vacanciers
Semaine de la critique du cinéma de Ouagadougou (SECRICO) : 17 films analysés lors de cette 6e édition
Musique : Pour ses 30 ans de carrière, Ella Nikiema prévoit un grand concert
Musique : La 5e édition des Rencontres musicales africaines (REMA) en préparation
Marché international du cinéma et de l’audiovisuel africains 2023 : Les inscriptions sont ouvertes, elles se font entièrement en ligne
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés