Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

Accueil > Actualités > International • Lefaso.net • mercredi 14 septembre 2022 à 17h51min
Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

L’affaire des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali continue d’alimenter les débats entre les deux parties (Mali et Côte d’Ivoire). Dans un conseil de sécurité tenu ce mercredi 14 septembre 2022 à la présidence ivoirienne, les autorités qualifient la proposition de Goïta de chantage, d’inacceptable et exigent la libération de ces soldats.

Le président de la République ivoirienne, Alassane Dramane Ouattara, a saisi l’occasion pour réitérer son soutien aux soldats détenus. Il a ensuite exhorté les ivoiriens au calme et à la retenue.

L’intégralité dans le communiqué ci-dessous.

Lefaso.net



Vos commentaires

  • Le 14 septembre à 18:13, par @@GOG En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Entre pays voisins,je trouve que le Mali est allé très très loin.Des pays qui ont une frontière commune ! Même si la RCI a fauté ,il ne fallait pas aller jusqu’à ce point !.Cette attitude ne rapporte rien au Mali.Depuis quand la RCI a extradé des réfugiés politiques ?Je suis libre de dire ce que je penses.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 18:52, par Alph@2025 En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Voilà qui est dit et bien dit. Mais je ne comprend pas une chose : pourquoi l’ONU n’est pas en première ligne pour la libération de ces otages ? Ces militaires étaient au Mali pour le compte de la MINUSMA, il me semble ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 22:39, par Kidrh En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Qu’autant de personnalités soient intervenus sans succès,pour demander au Gouvernement malien d’infléchir sa position est difficilement compréhensible de la part du Mali. Tout ou tard le Mali aura besoin d’une intermédiation de ces pays où institutions pour se sortir d’une situation difficile.
    En dépit des appels au calme des autorités ivoiriennes à l’endroit de sa population le pire peut arriver comme cela s’est vu dans les années 50 ou début 69 pour les béninois qui résidaient dans ce pays. Entre le Zaïre/ rdc et le Congo autant que je le souvienne il y a eu des exactions entre populations.

    Répondre à ce message

    • Le 15 septembre à 07:20, par Keita En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

      Monsieur, le pire est à éviter cependant dans cette histoire, de grâce posez vous les bonnes questions :
      1- le Mali n’ayant pas requis la présence de ces soldats, pourquoi la Côte d’Ivoire les a envoyés ?
      2- La MINUSMA n’a pas reconnu ces soldats faisant partie de leur contingent de ce fait est ce que le Mali est l’arrière cour d’Allassane Ouatarra ?
      Sachons raisons gardée, cela ne sert à rien d’opposer les populations, si les ivoiriens doivent demander des comptes à quelqu’un, cela devrait être leur président, à ce que je sache le Mali n’a pas arrêté sur ces soldats sur le territoire ivoirien mais sur le sol malien. Qu’est ce qu’ils foutaient au Mali.

      Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 01:16, par Jonassan En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Il faut être honnête et arrêter les ragots de grands chemins. Le Mali fait une prise d’otages comme Doumbia la fait pour la Turquie et comme Damiba s’exerce à vouloir le faire à son propre peuple. c’EST UNE HONTE. Il est temps de rappeler aux juntes qu’un État n’est pas un camp militaire ; Pendant que les vrais terroristes sont â vos trousses c’est affaire d’opposants réfugiés chez les voisins qui est votre problème, c’est affaire d’opposants qui ne.vous soutiennent pas qui est votre problème ? Même si Goîta et la France ne s’entendent pas, même si Alassane et Goîta ne s’entendent pas IL NE FAUT PAS PROFITER GARDER EN OTAGES des soldats d’un pays voisin, soldats qui sont susceptibles de voler à votre secours dans les situations difficiles et qui le de font d’ailleurs. Pourquoi il n’a pas pris le contingent allemand en otage ? Même si on aime Goîta, cette affaire est une honte et il aurait dû se débarrasser de la patate aux conseils de ses pairs. L’affaire avait commencé avec le contingent sénégalais et Goîta avait suspendu leurs rotations, les prenant en piège à Bamako pour des prétextes presque similaires. Avec Barkhane il aurait souhaité les bloquer au Mali, d’où la décision qu’il parte immédiatement, ce qu’il n’a pas pu faire. Désolé mais quand j’analyse je me bats pour que l’objectif soit au-dessus du subjectif même si j’ai affaire à la des amis et à un des ennemis. Ce n’est pas en bombant la poitrine à ses voisins qu’on combat l’impérialisme. La CI n’est pas la France
    Quand ça devient comme ça tous les citoyens s’accrochent naturellement à leur président et c’est ADO qui en recueillera ici les fruits. SOYEZ HONNETES COMME L’IMAM DICKO ET DITES À GOITA QU’IL A MAL FAIT, C’EST ÇA AUSSI AIDER LES AUTRES A VOUS AIDER DANS LA LUTTE CALCULÉE POUR EXISTER AU SEIN DU RESTE DU MONDE.
    Avant de continuer les négociations Abidjan doit exiger des preuves de vie car ce e n’est pas différent des prises d’otages des terroristes réclamant des rançons.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 06:29, par Alpha2025 En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Il y a un point qui semble constant avec les panafricanistes 2.0. Dès que la France est accusée de quoi que ce soit, la simple accusation suffit. Les éléments de preuve deviennent superflus. Quel lien y a t’il entre la France et ces militaires ivoiriens ? Je rappelle que ces derniers n’ont commis aucun acte répréhensible au Mali. Pourquoi ne pas les avoir renvoyé du territoire malien purement et simplement ? Si effectivement la MINUSMA ne les reconnaît pas (ils sont revenus entre temps sur cela), qu’on les expulse sans autre forme de procès. Cette façon de créer une affaire dans l’affaire est plus que suspecte. Ils ne sont plus accusés d’être des mercenaires. Alors que font-ils au Mali ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 06:41, par Mafoi En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Ce communiqué est un cas d’école de la mauvaise foi des autorités ivoiriennes.En effet pour faire croire que tout le monde est derrière elles et donc c’est elles qui auraient raison,elles commencent à nous dresser inutilement une longue liste de pseudo négociateurs.Ensuite elles se lancent dans ses propres contradictions en affirmant que les 49 " envoyés destabilisateurs de ado" étaient en mission officielle et légale au Mali sous convert de la minusma,ce qui est archi faux puisque la minusma ne les reconnaît pas puisque ces voyous n’avaient aucun ordre de mission.Ainsi prises les mains dans le sac malgré des faux documents fabriqués à la hâte,les autorités ivoiriennes finiront par reconnaître qu’il y’a eu des manquements et au lieu de faire profil bas,ado ce vassal de la France bande les muscles en menaçant le Mali puisqu’il s’apprête à convoquer un sommet extraordinaire des chefs de "tas" et de gouvernement de ce machin cedeao pour sanctionner certainement les autorités maliennes avec des embargos.Wait and see si les damiba et autres pantins vont suivre les caprices de ce destabilisateur en chef de la sous région qu’est ado

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 07:38, par Attention, le Mali ! En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Heyi, le Mali ! Il ne faut pas pousser le bouchon un peu loin. Il faut libérer ces soldats ivoiriens. Même nous au Faso, on commence à avoir marre de ce chantage qui ne dit pas son nom. Heyi maliens ! ça commence à devenir très agaçant. Mr Goïta, on vous supporte depuis le Faso dans votre lutte contre le terrorisme mais il ne faut pas exagerer avec l’arrestation des militaires ivoiriens pour en faire un chantage avec la C.I. Nous osons esperer que d’ici la fin du mois de septembre, ces soldats ivoiriens retrouveront leurs familles respectives en C.I
    Signé : L’Etalon Enragé mais optimiste.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 10:58, par Koubizara Henri En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Quand on est soucieux de la paix dans la sous région, on autorise pas aux réfugiés politiques de lancer à partir de son sol appels subversifs. Le président Ouattara se doit en tant que doyen d’être beaucoup plus transparent dans cette affaire de 49 soldats. Plusieurs questions sont restées sans réponse par la RCI.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 14:07, par Ouedraogo En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Je pense honnêtement quelle président malien fait de la surenchere. Le Mali devrait devrait faire doucement car elle ne doit oublier qu’ il y a près de 4 millions de maliens en RCI .Après les burkinabé ce sont les maliens qui suivent.la côte i d ivoire est vraiment un pays de paix le Mali comme le Burkina avons notre doigt dans la bouche des ivoiriens.En plus la RCI fournit beaucoup de choses au Mali.Ne soyons ingrat

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 14:23, par Bonus En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    @Alpha2025
    La france n’ayant pas les moyens d’intervenir directement utilise des valets locaux pour faire le sale boulot. On l’a vu avec Blaise Compaore en 1987 et avec la rebellion ivoirienne en 2002. L’audio Boubou Cisse- Alassane Ouattara qui a fait la une des reseaux sociaux disent que ce Mr. est pret a tout pour destabiliser le Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 19:59, par Don Carlos En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Ceux qui s’en prenne au Mali doivent avoir l’honnêteté de reconnaître que la Côte d’Ivoire n’est pas à son coup d’essai avec cette histoire.
    Souvenez vous de l’hélicoptère ivoirien venu au Burkina en plein coup d’Etat de Diendéré avec à bord des hauts gradés ivoiriens venus remettre armes et argent en soutien au coup d’Etat.
    De deux, l’octroi expresse de la nationalité ivoirienne à Blaise Compaoré pour qu’il échappe aux poursuite de la justice burkinabé.
    De trois, l’hébergement de politiciens maliens poursuivi par la justice malienne, en toute contradiction avec les règles de coopération judiciaire internationale.
    Aussi, ces 49 militaires ivoiriens avaient quels desseins en venant au Mali sous de fausses identités et sans ordre de mission, urgemment établi après leur arrestation, si bien que l’ONU a vite fait de se tenir clairement en dehors de cette affaire.
    Il faut bien que les autorités ivoiriennes cessent leurs ingérences ridicules et honteuses dans les pays voisins pour plaire à la FRANCE. Ils n’en ont ni les moyens, ni la compétence. Sauf à se faire ridiculiser comme dans le cas présent s’il se trouvent face à des autorités non corrompus comme cela fut le cas au Burkina lors du coup d’Etat où personne n’a protesté face à l’ingérence de l’hélico.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 10:21, par kwiliga En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    Il est franchement intéressant de voir comment cette affaire peut nous diviser, avec d’un coté, les vrais idéalistes, panafricanistes de clavier, cherchant à tous prix à diaboliser la France, coupable de tous les maux ; et apportant un soutien inconditionnel à Goïta, sans comprendre grand chose à sa ligne politique, mais juste parce que, s’étant opposé à la France, il est le messie du renouveau panafricain.
    Et de l’autre, des gens raisonnables, qui considèrent que l’on ne devrait pas prendre 46 êtres humains en otage, sous des prétextes de politique intérieure.
    Honni soit qui Mali pense !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 09:41, par l’écorché vif En réponse à : Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable

    @Don carlos vous avez tout dit. Malheureusement, la mauvaise foi et un nationalisme de bas étage de certains Ivoiriens est aveuglante. Si même sans visas, on est pas libre d’aller partout, tout le monde sait qu’un corps habillé ne peut pas se balader dans un pays étranger comme dans un marché, à fortiori des forces spéciales maladroitement maquillés en maçons, menuisiers,... et surtout lourdement armées.
    Ado est coutumier des coups tordus tels qu’illustré par sa trajectoire politique. il doit faire profil bas, pris la main dans le sac qu’il est. Aujourd’hui il reconnait à la CEDEAO un pouvoir judiciaire, quand hier il le lui niait éhontément dans le différent qui l’oppose à Soro et aux membres du GPS.
    C’est cette inconséquence, cette incohérence qui ruine l’Afrique. Et dans cette histoire, on ne peut ne pas voir la main de la France en sous bas, au regard des précédentes actions de Ado sur l’ECO. Il faut qu’à chaque fois il court à l’Élysée prendre sa feuille de route.
    Trop c’est trop !
    Vive l’action d’Assimi Goita et de son gouvernement
    Vive le Mali,
    Demain n’est pas loin et la vérité finit toujours par arriver.
    Webmaster j’ai noté que vous me censurez tous mes commentaires. Si votre ligne éditoriale est de plaire à l’impérialisme et à ses valets locaux dites le nous pour qu’on s’en éloigne de votre site. Je récuse la propagande d’où qu’elle vienne.
    Salut !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prix Nobel de médecine 2022 : Le suédois Svante Pääbo distingué pour ses travaux sur les origines de l’humanité
Massacre du stade de Conakry : Moussa Dadis Camara dans le box des accusés
Guinée-Conakry : Le capitaine Dadis Camara au bercail pour répondre du procès sur les viols et tueries du 28 septembre 2009
Russie : Une fusillade dans une école fait au moins treize morts, dont sept enfants
Pr Aristide Yoda : « C’est le Commonwealth qui a permis à la reine Elizabeth II de tisser des liens forts avec l’Afrique »
Tchad : Le ministre des affaires étrangères quitte le gouvernement
Tchad : Des sapeurs de la force Barkhane volent au secours des autorités locales et des populations
Gabon : Un ancien président de l’assemblée nationale arrêté avec plus d’un milliard de francs CFA
Soldats ivoiriens détenus au Mali : « Ce ne sont pas des mercenaires », déclare Antonio Guterres, SG de l’ONU
Belgique : Cinquante-cinq magistrats volontaires testent une prison pendant deux jours
Lutte contre la vie chère au Togo : Augmentation de 10% de la valeur indiciaire des salaires et pensions
Affaire Pogba : Mathias Pogba mis en examen et incarcéré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés