Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Culture : La PCBF et la FENATHEB se donnent la main

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • mercredi 14 septembre 2022 à 15h30min
Culture : La PCBF et la FENATHEB se donnent la main

La Plateforme culturelle du Burkina Faso (PCBF) a signé une convention avec la Fédération nationale du théâtre burkinabè (FENATHEB) le vendredi 9 septembre 2022. Ce paraphe vise à fédérer les énergies et à optimiser les actions en faveur du développement culturel du pays. En marge de cet engagement, le PCBF a clôturé officiellement son projet Laboratoire artistique professionnel (LABO) lancé le 15 octobre 2021. La plateforme dresse un bilan satisfaisant.

La Plateforme culturel du Burkina Faso (PCBF) et la Fédération nationale du théâtre burkinabè (FENATHEB) se sont donné la main. Cette union s’est matérialisée par la signature d’une convention le vendredi 9 septembre 2022. Ce compromis, à écouter Kira Claude Guingané, s’inscrit dans la vision des actions futures de la Plateforme qui veut formaliser sa collaboration avec les acteurs et structures culturelles théâtrales.

Cette signature de convention entend fédérer les énergies de manière à optimiser les actions en faveur du développement culturel du Burkina Faso. Il s’agit aussi de mener des réflexions et des actions de plaidoyer en faveur du secteur en général et des arts vivants en particulier. Une autre visée, non des moindres, c’est de travailler au renforcement des acteurs culturels.

Kira Claude Guingané a informé que la rédaction d’un mémorandum sur les textes de lois culturels applicables aux collectivités est en cours

Dans le cadre de son programme pluriannuel 2022-2026, soutenu par Africalia, elle a planifié la rédaction d’un mémorandum sur les textes de lois culturels applicables aux collectivités, des formations en stratégie digitale et plaidoyer, la production d’émission télé de débat et de réflexion culturelle. La signature de convention avec la FENATHEB ce jour est le début du projet de formalisation de conventions avec des institutions culturelles et de promotion des droits des femmes, enfants, de la décentralisation, de l’entrepreneuriat, l’organisation de conférences de presse et de conférences thématiques, etc.

Cet appel à travailler ensemble pour le développement de la culture de façon générale au Burkina Faso a été bien accueilli par la FENATHEB. Selon sa vice-présidente Lionelle Eudoxie Gnanou, sa structure n’a pas hésité quand elle a été approchée pour la signature de cette convention pour travailler ensemble. « Nous l’avons accueilli à bras ouvert parce que c’est quelque chose qui vient témoigner qu’on ne peut pas travailler seul. Comme on le dit toujours, on ne peut pas ramasser la farine avec une seule main si on veut espérer nourrir toute la famille », a-t-elle signifié. Elle est convaincue que c’est en mutualisant les forces qu’ils pourront constituer un maillon fort pour le bonheur des différentes structures culturelles. Elle a souhaité que cette collaboration se matérialise par des actions fortes pour remettre le théâtre à sa véritable place.

La vice-présidente de la FENATHEB a souhaité que cette collaboration se matérialise par des actions fortes pour mettre le théâtre à sa véritable place

Un bilan du projet LABO « fort » appréciable

Lancé le 15 octobre 2021, le projet Laboratoire artistique professionnel est à terme. En marge de la signature de convention, les membres de la PCBF ont fait sa clôture officielle sous le thème : « La formation continue comme clé du développement des associations et des entreprises culturelles et créatives au Burkina Faso ». Au terme de ce projet d’envergure, les initiateurs dressent un bilan plus que satisfaisant.

« Nous sommes satisfaits car nous avons pu mener à bout tout ce qu’on avait prévu », a fait savoir M. Guingané, membre du bureau exécutif de la PCBF. Ainsi, grâce à ce projet, les associations et entreprises culturelles de Bobo Dioulasso, Koudougou et de Ziniaré ont été formées sur la méthodologie GERME (GERer mieux votre entreprise). Ils sont en tout 38 structures à bénéficier de cette formation. Les différents corps de métiers touchés sont le théâtre, l’humour, l’artisanat d’art, l’audiovisuel, le cinéma, le conte, etc.

La PCBF a aussi initié au profit des acteurs culturels, une formation en stratégie digitale les 30 et 31 août 2022

Pour rappel, le projet LABO est un programme de formation en gestion associative appliquée à la culture. Les formations ont été précédées de deux « grandes » conférences thématiques et de deux conférences de presse qui ont permis d’aborder et de mettre en débats des préoccupations diverses liées à la culture et aux arts au Burkina Faso.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Saccage des instituts français : « On peut changer les choses sans faire appel à la violence », rappelle Patrick Kabré
Ciné Neerwaya : Le Fespaco lui doit sa survie
Consommation des produits locaux au Burkina : Le ministre du commerce visite le restaurant « Mam Sank »
Prix Prosper Kompaoré au Burkina : Cinq Burkinabè et un Béninois lauréats
Artisanat : L’art africain à la rencontre du public de New York
Semaine nationale de la culture (SNC 2022) : Le comité national d’organisation de la 20e édition officiellement installé
Rencontre littéraire à Ouagadougou : « La culture peut sauver une nation en crise », croit Roukiata Ouédraogo
Radio Kawral de Dori : Une compétition de slam et de culture générale pour occuper sainement les jeunes vacanciers
Semaine de la critique du cinéma de Ouagadougou (SECRICO) : 17 films analysés lors de cette 6e édition
Musique : Pour ses 30 ans de carrière, Ella Nikiema prévoit un grand concert
Musique : La 5e édition des Rencontres musicales africaines (REMA) en préparation
Marché international du cinéma et de l’audiovisuel africains 2023 : Les inscriptions sont ouvertes, elles se font entièrement en ligne
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés