Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mercredi 14 septembre 2022 à 15h59min
Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

Cette mise au point est relative à la motion de destitution qui viserait le président de l’Assemblée législative de transition, Aboubacar Toguyeni. Des rumeurs relayées par les réseaux sociaux affirment en effet que le président du parlement de transition est sous la menace d’une motion de destitution initiée par des députés qui lui reprocheraient d’enfreindre les règles du fonctionnement de l’institution. A travers ces lignes, l’ALT rétablit les faits.

« Depuis quelques jours, des médias et des réseaux sociaux font état de dépenses irrégulières et de violation de règles de fonctionnement de l’Assemblée législative de transition par son Président. C’est la raison pour laquelle une motion de destitution du Pr Aboubacar TOGUYENI a été initiée par quelques députés.

En quête de confirmation ou d’infirmation de cette information, il s’est avéré que trois députés ont été instrumentalisés à des actes de règlement de comptes. En effet, les auteurs de la prétendue motion reprocheraient au Président de l’ALT, le Pr Aboubacar Toguyeni, sa rigueur dans la gouvernance du Parlement, en évoquant une enfreinte aux règles de fonctionnement.

Cette prétendue enfreinte serait relative, entre autres, à la réduction drastique des missions, à l’absence des crédits bancaires, au coût de location de sa résidence, à la nomination irrégulière de la nouvelle Secrétaire Générale, à l’option de désignation par consensus des députés aux parlements africains, etc.

Après vérification, les auteurs de la « motion mort-né » sont allés présenter leurs excuses et demander pardon au Président de l’ALT. Ils disent avoir été induits en erreur par une méconnaissance des textes qui régissent le Parlement de Transition.

Autrement dit, le grief selon lequel le Président a enfreint les règles de fonctionnement de l’Assemblée est totalement infondé ».

Vos commentaires

  • Le 14 septembre à 16:20, par changeons En réponse à : Burkina : Mise au point sur la prétendue motion de destitution du président de l’ALT

    C’est grave et malheureux si des députés mêmes ignorent les règles de fonctionnement de leur l’institution parlementaire. Comment des individus pareils peuvent voter des bonnes lois et contrôler l’action gouvernementale ? Un député sans formation est un vrai ignorant. Que Dieu sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 16:43, par kenfo En réponse à : Burkina : Mise au point sur la prétendue motion de destitution du président de l’ALT

    A ce niveau de responsabilité et de représentativité, il n’y a ni pardon, ni excuse qui vaille. Soit on mène des enquêtes pour réhabiliter le président de alt ou bien on chasse les accusateurs, qu’ils aient été manipulés ou pas. attention aux entourages...

    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 16:47, par PIONG YANG En réponse à : Burkina : Mise au point sur la prétendue motion de destitution du président de l’ALT

    Quant on érige l’absurde en principe d’action, on récolte de pareils faits. On copte des élèves et des ignares comme députés d’un pays en guerre pour sa survie, alors tant pi si la tête ou la queue tombe.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 17:12, par TS En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Exactement ! Ce sont des députés d’exception qui sont arrivés là par une procédure d’exception. C’est normal qu’ils ne connaissent rien aux textes et commettent des erreurs d’exceptions.
    Au passage on peut se demander si les textes sont encore appliqués (et même, est-ce qu’ils devraient l’être) dans une régime d’exception.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 17:13, par Boris En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Rien d’étonnant quant on "nomme " des loubard comme députés sans tenir compte de la compétence et de la moralité ça ne peut que conduire a des actes en total méconnaissance des textes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 17:21, par Jonassan En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Pour refonder l’administration il faut une loi qui interdit un civil de participer à un gouvernement d’exception sous peine d’être jugé et condamné un jour lorsque les circonstances le permettront. Cette sortie ne dément pas la rumeur elle dit que les griefs ne sont pas des griefs parce que légale : on doit vraiment s’inquiéter pour la chose.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 17:29, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Qu’est-ce qui est étonnant dans ce Burkina sous le MPSR ? on aura beau former ces députés du matin au soir, 24h/24 pendant leur mandat, qu’es-ce qu’on peut leur demander de plus que des singeries de ce genre pour justifier leur présence dans cette Associations des Mangeurs du Moment ? Qu’on le veuille ou non, il y a un minimum de bagages et de connaissances qu’il faut avoir pour contribuer qualitativement dans le fonctionnement de ce genre d’institution et quand on voit comment ces députés ont été "nommés", alors qu’on arrête de nous polluer l’air avec des faux problèmes ! Si parmi eux il y a des hommes et des femmes valides, qu’ils aillent au front pour lutter contre les djihadistes, cela pourrait justifier l’argent facile qu’on leur sert sur le dos du contribuable ! Mr le Président de l’ALT, apprenez que si on élève des serpent, il n’est pas exclu qu’on soit mordu un jour par l’un deux ! C’est aussi ça le risque du métier !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 17:36, par Wendinmi En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Encore une question d’intérêts égoïstes. On ne pense même pas au pays que l’on prétend aimer plus que les autres. Toujours les mêmes gloutonne-ries. Pour amener et justifier l’insurrection, l’on a dit que Blaise et son équipe (non compris les RSS) ont trop bouffé. Alors ils n’avaient qu’à descendre pour que d’autres aussi viennent bouffer. Et le MPP arriva et fit pire. Est-ce alors par l’ALT que le phénomène reprendra ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 18:49, par Jeune Bwa En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    C’est dommage... Pour des députés de se comporter de la sorte...

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 23:40, par Ibrahim En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Vraiment déplorable ces comportements peu honorables. Des vandales et des colleurs de pneus qui au lieu de se cacher veulent ternir la réputation d’un homme aux principes rigoureux. TOGUYENI a bossé dur toute sa vie et les médiocres ne peuvent que l’en vouloir. Renseignez-vous bien sur sa famille à Bobo. Ces gourmantches sont des purs bobolais du quartier Koko. La famille est un modèle de courage, d’humilité et de persévérance. Une famille de paysans dont les enfants n’ont pas dormi et n’ont pas eu recours à des bras longs pour se trouver au sommet de la pyramide. Son frère aînésm Harouna promoteur des écoles ESUPEX est un baobab dans le secteur de l’éducation et Oumar est l’une des grosses peintures de la géologie- minière de notre pays, vice président d’une multinationale canadienne...
    C’est le Prof et PALT qui vous a loupés, bande de clowns et de lâches !
    Ibrahim

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 08:34, par kwiliga En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Dans une telle atmosphère d’accumulation de mensonges flagrants de la part de nos dirigeants, semez le doute, il en restera toujours quelque chose.
    D’un autre côté, dites les choses clairement et vous finirez à la MACO.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 09:39, par Ibrahim En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Le Prof Aboubacar Toguyeni est issu d’une famille bien connue pour sa probité, son humilité et son intégrité. Les Toguyeni sont des gourmantchés purs bobolais du quartier Koko. Le Prof est un homme de valeurs qu’il a héritées. Son frère ainé Harouna parti de rien est aujourd’hui un baobab dans le secteur de l’éducation. Son grand frère Oumar est une sommité mondiale dans le secteur des mines. Pour vous les colleurs de pneus, cette famille doit vous inspirer. Ce sont des fils de paysans qui ont bossé dur et qui n’ont pas utilisé des raccourcis de bras longs pour se hisser là où ils sont et où ils font la fierté de nombreux burkinabè. Vous n’êtes qu’une bande de vandales et de lâches et c’est le Prof qui vous a loupés. Moi j’allais vous garder au parking de l’Assemblée, c’est là-bas votre place !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 21:11, par Vérité indiscutable En réponse à : Burkina : Rumeurs sur une motion de destitution du président de l’ALT

    Ca fait honte plutôt à toute l’Assemblée Nationale. Pourquoi tous ces membres ne sont pas au courant de son fonctionnement ? C’est une honte nationale oui ! Sans qualification dans un pays de droit !
    Du n’importe quoi seulement chez nous !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Politique au Burkina : Le front patriotique mobilisé pour une transition légitime et souveraine
Situation confuse à Ouagadougou : « Libérez Zoungrana ! » scandent plusieurs manifestants à la Place de la nation
Confusion au Burkina Faso : Le LCL Damiba invite au calme et à la prudence
Burkina Faso. : Situation toujours confuse à Ouagadougou ; Lionel Bilgo dément avoir été arrêté
Burkina Faso : Situation confuse à Ouagadougou ce 30 septembre 2022
Burkina/ MPP : Roch Kaboré et Simon Compaoré instruisent de « sortir de la crise »
Burkina : L’Unité d’action syndicale échange avec le Premier ministre sur les questions de l’insécurité et de la vie chère
Université Jean Moulin de Lyon : Blaise Compaoré risque de perdre son titre de Docteur Honoris causa
77e AG des Nations unies : Le président Damiba demande le soutien de la communauté internationale pour freiner l’expansion du terrorisme
Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP
77e AG des Nations unies : le Président du Faso est arrivé à New York
Burkina : « On a vu ces conférences de presse des OSC avec l’arrivée de Blaise Compaoré, mais quand les audios attisant la haine ont circulé, aucune n’a daigné lever le doigt », déplore Olivier Nacoulma du MIDE
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés