Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Construction du poste de péage moderne de Boudtenga sur la RN4 : L’infrastructure sera remise à bonne date, selon le ministre des infrastructures

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 9 septembre 2022 à 15h41min
Construction du poste de péage moderne de Boudtenga sur la RN4 : L’infrastructure sera remise à bonne date, selon le ministre des infrastructures

Le ministre des infrastructures et du désenclavement a visité un des trois sites de construction de péages modernes ce vendredi 9 septembre 2022. Il s’agit de celui de Boudtenga, sur la route nationale N°4. Le taux d’exécution global est de 70% pour un délai consommé d’environ 80%. Le ministre est optimiste que les délais seront respectés.

Le poste de péage de Boudtenga sur la RN4 sera remis à bonne date. C’est la conviction du ministre en charge des infrastructures à l’issue de sa visite sur le site, ce vendredi 9 septembre 2022. Le poste de péage de Boudtenga est un poste moderne. Il y est prévu treize voies. Selon les explications du directeur du Cabinet d’études et de maîtrise d’œuvres (CAEM), Ousmane Nacoulma, trois voies seront réservées aux poids légers et trois autres pour les poids lourds.

Selon le directeur du Cabinet d’études et de maîtrise d’œuvres (CAEM), Ousmane Nacoulma, le site sera totalement autonome

Une voie, celle du milieu, sera retenue pour les convois officiels ou exceptionnels. Le poste de péage moderne de Boudtenga sera muni de barrières automatiques qui font que le péagiste n’aura pas une grande maîtrise sur les finances. Cela vise, a relevé M. Nacoulma, à optimiser les recettes. L’alimentation électrique est autonome. Il y a trois sources d’alimentation qui sont la SONABEL, un champ solaire et un groupe électrogène. A cela, s’ajoute une adduction d’eau potable. A terme, tout porte à croire que le site sera totalement autonome.

Au terme de la visite, le ministre en charge des infrastructures, le colonel-major Charles Josaphat Zoungrana a félicité l’ensemble des acteurs qui travaillent sur le projet qui est, à l’en croire, un projet majeur de son département. Il a indiqué que ces postes de péages modernes vont non seulement permettre d’accroître les recettes, mais aussi permettre aux agents qui y seront affectés de travailler dans un cadre plus sécurisé. « Ce que nous avons vu ce matin nous donne un motif de satisfaction au regard de la qualité du travail qui a été fait », s’est-t-il réjoui.

Le ministre a visité toutes les infrastructures connexes au poste de péage

Il a constaté un léger retard parce que le taux d’exécution est de 70% pour un délai consommé de 80%. « Je pense que ce petit retard n’est pas fondamentalement inquiétant. Néanmoins, nous avons demandé aux différentes parties de travailler à rattraper ce retard », a-t-il instruit et de rassurer que le délai de février 2023 sera respecté.

Le ministre a espoir que l’infrastructure sera remise à bonne date

En plus du poste de péage de Boudtenga, deux autres sont en construction. Il y a celui de Tintilou, sortie Bobo Dioulasso et celui de Kotédougou dans le Houet, sortie Ouagadougou. En tout, ce sont sept postes de péages prioritaires qui ont été identifiés sur la base de données statistiques générées par le Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B). Parmi ces sept péages, les travaux de construction de trois ont été enclenchés constituant la première phase. Le démarrage effectif des travaux sur les trois sites est intervenu le 5 février 2021.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bagrépôle : Accusé de favoritisme par « un groupe de fonctionnaires », le directeur général promet réagir en présence des partenaires sociaux
Banques : Précisions de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers du Burkina sur les sanctions de la BCEAO
Séminaire de formation des administrateurs des sociétés à capitaux publics du Burkina : La 23e session a refermé ses portes
Compétitions des plans d’affaires : Une subvention de plus de 288 millions de francs CFA au profit des lauréats
« Workshop » 2022 de CIM Métal SA : La contribution des prescripteurs de matériaux à l’honneur
Finances : Orabank-Burkina se rapproche de ses clients avec des innovations
Economie burkinabè : L’AIGLE lance le Certificat d’administration de société et dirigeant d’entreprise (CAS)
Inclusion financière au Burkina Faso : Les acteurs de la finance digitale réfléchissent sur l’opérationnalisation de l’accès aux données de services supplémentaires non structurés
Soutenance de mémoires de fin d’études de l’ENAREF : Nadège Patricia Paré établit le lien entre fiscalité, environnement et développement durable
Burkina Faso : La BAD et le gouvernement accordent leurs violons pour plus de résultats au profit des populations
Hydrocarbures au Burkina : Au moins 40% du marché d’approvisionnement doivent revenir aux entreprises locales, selon le chef du gouvernement
Cadre régional de l’inclusion financière des Cascades : Les acteurs accordent leurs violons pour le cadre national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés