Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

La Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, 20 ans d’actions pour le développement du secteur privé

Accueil > Actualités > Economie • Communiqué de presse • vendredi 9 septembre 2022 à 12h15min
La Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, 20 ans d’actions pour le développement du secteur privé

Le 10 septembre 2022 marque la date anniversaire de la création de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF), dans un contexte socio-économique et sécuritaire rude pour l’ensemble des Burkinabè. Aussi, la MEBF voudrait-elle témoigner, avant tout, sa solidarité à la Nation entière et en particulier au monde des affaires éprouvé par les multiples contraintes économiques exogènes et endogènes qui freinent sa croissance.

La MEBF, structure d’appui au secteur privé burkinabè, a été portée sur les fonts baptismaux le 10 septembre 2002, grâce aux efforts conjugués des entreprises privées, de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso et du Conseil National du Patronat Burkinabè, avec l’appui du Gouvernement burkinabè et des partenaires techniques et financiers, la Banque mondiale au premier rang.

Au cours des vingt dernières années, la MEBF a été un véritable catalyseur de la culture entrepreneuriale au Burkina Faso et le développement de l’expertise nationale en vue de booster l’économie nationale. Elle a travaillé à l’existence d’un environnement propice à l’éclosion d’initiatives entrepreneuriales, par sa contribution à l’amélioration du climat des affaires et des investissements. En effet, elle a facilité et soutenu des réformes, en termes de déconcentration et d’innovation des guichets de formalités relatives à l’entreprise, aux actes de construire, aux titres de propriété (fonciers), ainsi qu’aux licences d’affaires. Elle a également participé au renforcement des capacités des entreprises et à la construction d’un secteur privé fort et compétitif, tant sur le plan national qu’international.

Reconnue en tant qu’association d’utilité publique, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso se positionne comme un bras opérationnel majeur des réformes touchant à d’importants domaines de l’économie et de l’entreprise pour lesquels de nouveaux textes sont régulièrement revus et améliorés, afin de soutenir l’investissement productif privé au Burkina Faso.

La MEBF, fidèle à son slogan, prône l’excellence dans la synergie en œuvrant en concertation avec toutes les parties prenantes dans la promotion de l’initiative privée. Forte de la confiance placée en elle par le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers, elle s’engage, avec l’expérience acquise, à redoubler d’effort pour un secteur privé burkinabè plus compétitif.

L’organisation poursuit son plaidoyer et son lobbying en faveur de l’amélioration du climat des affaires, du soutien à la création et au développement des entreprises, surtout celles portées par les femmes et les jeunes.

Le contexte national et l’environnement international, jalonnés par divers défis politiques, économiques, sociaux et sanitaires, confortent la MEBF à rester résiliente et plus proche du monde des affaires à l’endroit de qui elle assure de toute sa disponibilité et de son assistance à parer aux effets induits.

Ce 20e anniversaire est l’occasion pour la MEBF de traduire sa gratitude à tous ses membres, plus de 700 aujourd’hui, constitués d’entreprises et d’organisations professionnelles. Ils sont associés aux succès de la structure qu’ils ont accompagnée, soutenue et portée haut, en toute circonstance, confortant sa position d’institution d’excellence qui contribue à la promotion du secteur privé burkinabè. Elle reste reconnaissante envers tous les anciens Administrateurs et anciens Directeurs Généraux pour avoir bien tenu l’institution et assuré sa pérennité.

En termes de bilan non exhaustif, en dix-huit ans de fonctionnement réel, la MEBF a permis la création de plus de 133 000 entreprises, délivré plus de 11 400 permis de construire, reçu et conseillé environ 17 000 promoteurs et formé autour de 63 000 entrepreneurs.

Les efforts de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso ont contribué à la création de plus de 100 000 emplois auxquels s’ajoutent un volume de financements bancaires mobilisé au profit des entreprises de l’ordre de 18 milliards de FCFA et une enveloppe d’environ 60 milliards de FCFA au titre des projets et programmes exécutés au profit de l’économie nationale.

L’institution réaffirme son engagement aux côtés de l’État Burkinabè à faire de son mieux dans l’amélioration continue de ses performances organisationnelles, pour toujours prendre en charge, efficacement et de façon efficiente, les préoccupations et attentes du secteur privé.

Ensemble, excellons dans la synergie !

Oumarou YUGO
Président du Conseil d’Administration

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bagrépôle : Accusé de favoritisme par « un groupe de fonctionnaires », le directeur général promet réagir en présence des partenaires sociaux
Banques : Précisions de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers du Burkina sur les sanctions de la BCEAO
Séminaire de formation des administrateurs des sociétés à capitaux publics du Burkina : La 23e session a refermé ses portes
Compétitions des plans d’affaires : Une subvention de plus de 288 millions de francs CFA au profit des lauréats
« Workshop » 2022 de CIM Métal SA : La contribution des prescripteurs de matériaux à l’honneur
Finances : Orabank-Burkina se rapproche de ses clients avec des innovations
Economie burkinabè : L’AIGLE lance le Certificat d’administration de société et dirigeant d’entreprise (CAS)
Inclusion financière au Burkina Faso : Les acteurs de la finance digitale réfléchissent sur l’opérationnalisation de l’accès aux données de services supplémentaires non structurés
Soutenance de mémoires de fin d’études de l’ENAREF : Nadège Patricia Paré établit le lien entre fiscalité, environnement et développement durable
Burkina Faso : La BAD et le gouvernement accordent leurs violons pour plus de résultats au profit des populations
Hydrocarbures au Burkina : Au moins 40% du marché d’approvisionnement doivent revenir aux entreprises locales, selon le chef du gouvernement
Cadre régional de l’inclusion financière des Cascades : Les acteurs accordent leurs violons pour le cadre national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés