Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Economie : La Société générale Burkina Faso présente son nouveau directeur général

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 8 septembre 2022 à 12h59min
Economie : La Société générale Burkina Faso présente son nouveau directeur général

Société générale Burkina Faso (SGBF) a un nouveau directeur général. Il s’agit de Willy Tchiengué. Il a été présenté aux grands clients de la banque par le directeur délégué des réseaux bancaires internationaux, région Afrique, bassin méditerranéen et outre-mer, Georges Wega, le lundi 5 septembre 2022, au cours d’un cocktail à Ouagadougou. Il remplace Harold Coffi qui a passé quatre années à la tête de Société générale Burkina Faso ; qui lui, rejoint le pays de la « Teranga » pour diriger la filiale au Sénégal.

L’homme qui prend la tête de Société générale Burkina Faso aura passé 24 ans au sein du groupe Société générale. Il connaît peu le Burkina Faso certes, mais il a déjà une idée précise des défis qui l’attendent au « pays des hommes intègres » où le milieu bancaire est en pleine expansion. De la présentation de M. Georges Wega, directeur délégué Afrique, méditerranée et outre-mer du groupe Société générale, on retient que contrairement au directeur général sortant et lui-même, le nouveau DG est plus ancien dans la boite.

Selon Georges Wega, directeur délégué Afrique, méditerranée et outre-mer du Groupe, SGBF se porte bien

Il a fait plusieurs continents et a dirigé récemment une des entités que le Groupe a créée au sein de Société générale. Ce dernier, a-t-il confié, a su, dans ses différentes responsabilités au sein de la banque, marquer son passage de manière très efficace et très positive. C’est d’ailleurs, a-t-il confessé, ce qui lui vaut aujourd’hui sa nomination à la tête de Société générale Burkina Faso. « Nous avons pleine confiance en ses capacités pour poursuivre le travail que son prédécesseur a entamé. Nous vous demandons de lui donner votre confiance parce que nous savons qu’il va la mériter », a exhorté le directeur délégué des réseaux bancaires internationaux, région Afrique, bassin méditerranéen et outre-mer du groupe Société générale.

Le DG entrant a déclaré n’avoir pas hésité quand le poste lui a été proposé

Prenant la parole, le nouveau DG de Société générale Burkina Faso s’est dit honoré et chanceux d’avoir eu l’opportunité de rejoindre la filiale Société générale Burkina Faso. « Je connais très peu le Burkina que j’ai pu découvrir à travers mes missions précédentes et je suis convaincu, déjà pour ce que je vois, que je vais m’y plaire », s’est-il exprimé. Il dit prendre la charge d’une filiale qui est résiliente. Cette résilience est due à l’environnement actuel que traverse le Burkina Faso. Mais aussi grâce à la qualité des clients de la banque et au professionnalisme de ses collègues. C’est pourquoi M. Tchiengué a témoigné sa reconnaissance à M. Wega pour le choix porté sur sa personne pour diriger la filiale de Société générale au Burkina Faso. « Croyez-moi, lorsqu’il m’a fait cette proposition, je n’ai pas eu de temps d’hésitation. Parce que je suis convaincu que ce serait une expérience enrichissante. Je remercie aussi mon prédécesseur pour le travail abattu », a-t-il souhaité.

Le PDG de IND MOVE SARL Issouf Sana est un des clients privilégiés de SGBF. Il espère que le nouveau directeur général fera encore plus que son prédécesseur. Sa collaboration avec Société générale Burkina Faso se passe pour le moment bien, à l’entendre. « Nous intervenons dans la commercialisation des engins à deux roues. Actuellement on peut dire que la collaboration se passe bien, il y a pas de difficulté surtout en terme de services », a-t-il fait savoir tout en demandant que la banque puisse les comprendre davantage dans les financements au regard de la situation du pays.

Issouf Sana, PDG de IND MOVE SARL, espère que le nouveau DG fera mieux que son prédécesseur

De la transformation de la banque

Le directeur délégué Afrique, méditerranée et outre-mer du Groupe a remercié le directeur général sortant Harold Coffi pour ce qu’il a fait pour cette banque. Pourtant il l’a reçu dans un état qui n’était pas simple, dans un pays où il y a plein de challenges. « Je suis certainement, avec les collègues, les témoins privilégiés de la transformation que cette banque a connu sous ta direction. Je voudrais te témoigner la reconnaissance du groupe Société générale et ma reconnaissance à titre personnel pour ce travail accompli dans ton style à toi avec beaucoup d’humanisme, beaucoup de fermeté et surtout avec beaucoup d’efficacité », a-t-il déclaré.

A l’en croire, il a su avec efficacité transformer positivement même les personnes avec lesquelles il a pu collaborer. Ce moment, a laissé entendre le DG sortant, Harold Coffi, est aussi important pour lui que son successeur. Car, a-t-il soutenu, c’est pour lui (DG entrant), l’occasion de rencontrer les clients de la banque et surtout de commencer à sentir la pression de l’exigence de ces derniers à Ouagadougou. « C’est aussi une belle occasion pour moi de vous dire au revoir. En effet, ma famille et moi quittons le Burkina pour le Sénégal », a-t-il affirmé.

Le DG sortant a souhaité bonne chance à son successeur pour la mission

Sa nouvelle affectation, a-t-il poursuivi, vient avec des sentiments partagés. « D’un côté la joie d’un nouveau challenge, d’une nouvelle aventure humaine, des rencontres, de nouvelles expériences à vivre, et de l’autre de l’amertume du départ laissant derrière moi une famille, des hommes et des femmes qui m’ont aidé à grandir », a-t-il indiqué avec amertume. Mais il part sans doute le cœur riche avec la certitude d’avoir au Burkina Faso, des amis. « Le Burkina Faso restera évidemment cher à mon cœur. J’ai été aussi également ému par la grande capacité de résilience de sa population. En conclusion je retiens qu’il faut savoir tourner des pages privées de son histoire personnelle. Mais je ne doute pas que je reviendrais puiser au Burkina, toutes les valeurs là ou ma carrière m’emporte », a-t-il terminé.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bagrépôle : Accusé de favoritisme par « un groupe de fonctionnaires », le directeur général promet réagir en présence des partenaires sociaux
Banques : Précisions de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers du Burkina sur les sanctions de la BCEAO
Séminaire de formation des administrateurs des sociétés à capitaux publics du Burkina : La 23e session a refermé ses portes
Compétitions des plans d’affaires : Une subvention de plus de 288 millions de francs CFA au profit des lauréats
« Workshop » 2022 de CIM Métal SA : La contribution des prescripteurs de matériaux à l’honneur
Finances : Orabank-Burkina se rapproche de ses clients avec des innovations
Economie burkinabè : L’AIGLE lance le Certificat d’administration de société et dirigeant d’entreprise (CAS)
Inclusion financière au Burkina Faso : Les acteurs de la finance digitale réfléchissent sur l’opérationnalisation de l’accès aux données de services supplémentaires non structurés
Soutenance de mémoires de fin d’études de l’ENAREF : Nadège Patricia Paré établit le lien entre fiscalité, environnement et développement durable
Burkina Faso : La BAD et le gouvernement accordent leurs violons pour plus de résultats au profit des populations
Hydrocarbures au Burkina : Au moins 40% du marché d’approvisionnement doivent revenir aux entreprises locales, selon le chef du gouvernement
Cadre régional de l’inclusion financière des Cascades : Les acteurs accordent leurs violons pour le cadre national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés