Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Communiqué de presse • dimanche 4 septembre 2022 à 18h00min
Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

(Bamako, 3 septembre 2022). Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, en visite à Bamako au Mali, ce samedi 3 septembre 2022, a eu une longue séance de travail avec son homologue malien, le Colonel Assimi GOÏTA.

Les deux personnalités ont échangé en tête-à-tête et ont eu une séance de travail avec leurs délégations. « Nous avons effectué une visite d’amitié, ce jour au Mali, dans le cadre de la coopération qui existe entre le Burkina Faso et le Mali, mais il était aussi de bon ton pour nous qui sommes dans une période de transition de venir auprès des autorités de la République du Mali pour avoir un cadre de partage et d’échange autour des défis auxquels sont confrontées les transitions du côté Mali et aussi du côté du Burkina Faso », a expliqué le Président du Faso au terme de sa visite.

Les deux personnalités et leurs délégations ont discuté essentiellement de la question sécuritaire. Le Burkina Faso et le Mali partagent une frontière longue de 1400 km. Et, les deux pays confrontés depuis quelques années à des attaques terroristes meurtrières et destructrices entendent désormais mutualiser leurs efforts dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

« Nous entendons, dans les jours à venir, mieux examiner et renforcer le partenariat militaire qui existe entre nous, pour davantage relever les défis sécuritaires auxquels les populations, nos peuples sont confrontés », a précisé le Chef de l’Etat burkinabè, visiblement satisfait de sa visite.

Interrogé sur les discussions autour de la question des 49 militaires ivoiriens détenus au Mali dans le cadre d’une procédure judiciaire, le Président du Faso a préféré laisser les autorités maliennes communiquer plus tard sur ce dossier.

Le Président DAMIBA était accompagné d’une délégation composée de Chefs militaires et de diplomate.

Le Président GOÏTA avait, lui aussi, à ses côtés, les premiers responsables des Forces armées maliennes.

La délégation burkinabè a regagné Ouagadougou au cours de la nuit.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 4 septembre à 04:09, par Zach En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Vive le President Damiba ! Vive le BF !
    Voyez !? Pour etre alle au Mali, on dira que le BF est pro-Russe. Si c’est le cas, tres bien de mon point de vue !

    Un gouvernement qui traite un autre gouvernement de naviguer a vue... Si ce n’est pas la France, je n’ai jamais vu un pays dire et faire ca a un autre pays ! Seulement de la merde !

    Aux Francais, le PF n’est pas au Mali pour possible alliance avec la Russie. Nous aussi, Burkinabes, voulons Paix et Richesse comme vous Francais !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 10:19, par l’Intègre En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    GOÏTA, c’est rien d’autre qu’un piège à la Chantal. (conf sortie de Macron et de sa ministre).
    Fais attention et continue ce que tu sais faire et qu’on a apprécié.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 10:47, par Mafoi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Puisqu’il ne s’agit pas d’un communiqué commun officiel entre les 2 pays,autant dire que je n’accorde aucun crédit à cet écrit venant de la direction de la communication de la présidence du Faso.Que des bla bla mais je note toute fois que le faussaire damiba est tout heureux de se retrouver devant un vrai garçon en la personne de Goita Assimi

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 11:39, par Ka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’ (Bamako, 3 septembre 2022). Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, en visite à Bamako au Mali, ce samedi 3 septembre 2022, a eu une longue séance de travail avec son homologue malien, le Colonel Assimi GOÏTA.’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’
    Monsieur Damiba au lieu de s’assoir a Kossyam a mentir a son peuple ou a procéder a des nominations de ta famille et copains-copines dans des postes juteux, c’est pas mieux de lire les internautes et faire ce que tu viens de faire ?
    Ici je dis aux internautes de bonne foi que leurs contributions sur le forum de Lefaso.net très enrichissant et lu à travers le monde, est aussi le plat quotidien des occupants de Kossyam y compris le premier locataire qui est le menteur Damiba. En tout cas il y a quelques années, un chargé des affaires a Kossyam m’a dit, ‘’les internautes de talent comme toi Ka, Kôrô Yamyélé SOME, et autres sont bien lu.’’
    La preuve est que Le 29 août à 12:03, par Ka Burkina : La famille de Thomas Sankara réfute les propos du Premier ministre de l’avoir contactée sur l’arrivée de Blaise Compaoré, je répondais a mon jeune internaute Vérité no1 ceux-ci concernant le président menteur.
    ’’Raté son coup d’état c’est encore pardonnable, mais se faire tromper par un premier ministre menteur c’est inadmissible au 21e siècle.
    Ce qui est certain, Damiba croit au fatalisme, et c’est pourquoi depuis qu’il s’est nommé président du Faso, notre pays recule a 100%. Depuis qu’il est au pouvoir, il a peur de sortir hors du pays : Et voilà qu’il laisse un gouvernement dans les mains d’un premier ministre menteur : Et ce qui arrive à notre pays vient d’un président illégitime qui laisse sont objectif concrets pour le peuple dans les mains d’un autre menteur.’’
    Et voilà qu’il se met à sortir pour me montrer qu’il me lit. Oui au Mali et la Cote d’Ivoire, mais ce qui sera profitable au Burkina, c’est d’aller convaincre nos partenaires Européens Chinois, et autres si ton pouvoir est légitime, afin que les investisseurs reviennent, surtout les touristes.

    Oui Damiba le menteur, quand on n’a pas les moyens pour le bien de sa population on les cherche et on ne reste pas enfermé dans le palais présidentiel à se taper 1 femme par jour et laisser le pays se diriger lui seul. Quand on aime sa femme et qu’on n’a pas de moyen on ne reste pas dans la maison à faire comme l’autre, on sort et on va chercher de l’argent pour s’occuper de sa famille comme tu viens de faire.

    Monsieur Damiba, tu as pris le pouvoir en mentant au peuple, qu’est-ce que Roch Kaboré devrait faire et qui n’a pas été fait ? Quelles sont les solutions que toi, peut apporter et suggérer qui pourraient régler définitivement le terrorisme et la pauvreté ? Il faut que tu laisses tes mensonges, congédier ton premier ministre menteur, et dire que tu es un citoyen très concerné par la situation difficile du pays ; voilà 7 mois que tu t’es nommé président qu’est-ce que tu as fait a part tes mensonges ? Si tu ne peux pas contribuer à l’avancement du pays, tu n’as pas de raisons valables de mentir au peuple, mais rend le tablier a un compètent.

    Répondre à ce message

    • Le 5 septembre à 01:00, par SOME En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

      En tout cas il y a quelques années, un chargé des affaires a Kossyam m’a dit, ‘’les internautes de talent comme toi Ka, Kôrô Yamyélé SOME, et autres sont bien lu.’’« 
      Mon ami Ka, d’apprendre que nous étions des « internautes de talents » et que même il peut arriver que nos avis soient suivis !! Cela va irriter encore plus certains caca et compères, qui viennent ici se lustrer l’ego au lieu de fournir des arguments soi l’idée et bien fondés comme tu le dis si souvent
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 5 septembre à 03:36, par verite no1 En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

      Bonjour vieux Ka, d’accord avec vous, nos commentaires sont lus partout et meme au sommet en France ! Macron disait a Rock que " Chez vous, on ne fait que nous accuser sans argumentation ni preuve ", c’etait a la reunion de Pau en France !
      Le Burkina est parmi les premiers en liberte d’expression et nous devons garder cet acquis !

      Répondre à ce message

      • Le 5 septembre à 14:47, par SOME En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

        Que veux tu cher ami, l’homme est ainsi fait ! " Macron disait a Rock que " Chez vous, on ne fait que nous accuser sans argumentation ni preuve," Ils sont tellement irrités que son sinistre representant au burkina sortira de la simple politesse digne d’un etre humain. Signe que ca fait mouche, nos commentaires qui ouvrent les yeux, les esprits, non seulement du peuple burkinabe mais aussi des peuples africains et des peuples europeens, car ceux qui nous exploitent en afrique, exploitent aussi leurs peuples en europe aussi (thomas sankara).

        Mais que veux tu ? Lorsque tu ne te respectes meme pas, ni toi-meme, ni ton peuple, on verra ce genre de comportement qui est purement et simplement une declaration de guerre envers le peuple burkinabe. Mais on le comprend : il joue son role de nous imposer cette guerre qu’ils ont planifiée depuis bien longtemps. Ils veulent nier que les peuples ont fait leur evolution et que la revolution est en cours et qu’ils ne peuvent bloquer les roues de l’Histoire. Ceci est un acquis irreversible. Meme Damiba en paiera le prix comme Roch l’a payé d’une certaine facon alors qu’il avait tout a sa disposition pour entrer par la grande porte de l’histoire du burkina. Si Zida avait eu le merite de rester patriote en refusant de vendre le pays, Roch lui nous a trahis alors qu’il avait tout a sa disposition, et a ainsi permis Damiba de nous entrainer sur la pente descendante vers le gouffre. L’ame du peuple burkinabe n’est pas morte malgré les apparences... Il reste encore quelque homme patriote dans ce vaillant pays qui saura relever ce peuple humilié. C’est lorsque tui es par terre que tu dispose s de tioutes tes forces (Hun tseu)
        SOME

        Répondre à ce message

    • Le 5 septembre à 16:31, par Ka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

      Mes amis SOME et vérité no1 : Si en 2016 un chargé d’affaire a la présidence me disait que nous sommes des internautes de talent, il m’a confirmé que le forum de Lefaso.net était le plat quotidien des occupants du Palais de Kossyam. Surtout il m’a ressorti des commentaires de Ka et de SOME sur le nid politique du Burkina qui est le foyer des étudiants Burkinabé Fessard a paris, dont a une époque chaque parti politique tirait la ficelle. Et je confirme que nos commentaires là-dessus avec les anciens partis politique qui a conduit a des divisions jusqu’à la révolution a ne citer le RDA, l’UNDD, l’UNI le MLN le PCRV et d’autres, et c’est dans le même foyer que la Coordination des CDR de France a fait le chaud et le froid avec des étudiants pour ou contre les syndicalistes a ne cité le feu Z. Touré le moustique.

      Oui SOME, malgré nos différences, nos commentaires enrichissent le forum avec des jugements qui font avancer le pays. Et croit moi, comme l’a dit notre jeune internaute vérité no1, qu’il soit Damiba ou à travers le monde nos commentaires sont lus.

      Revenant au discours de Damiba, ce qui ne regarde que Ka, ce président illégitime continu à tromper le peuple. En analysant profondément son discours au couleur noir, je dis ’’’’’’’’’voilà une raison de plus (s’il en fallait) de douter de la sincérité de Damiba quand il affirme vouloir lutter contre les terroristes et la corruption. "Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais", telle est ce qu’il voulait nous faire savoir avec son discours soit disant bilan sans chiffres. Mes amis SOME et veriténo1, continuons avec nos contributions sur le forum de Lefaso.net pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

      Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 13:31, par Biiga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Je ne me lasse point de regarder ces images. Bravo ! Que Dieu et nos ancêtres Vous protègent et Vous éloignent du maître du mensonge et de la calomnie qu’est la France.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 13:42, par Zouk351 En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Ils sont bien enveloppés ces colonels et bien avachis. Font- ils assez d’exercices militaires pour soigner leur forme ?
    S’appuyer sur son voisin ne résoudre pas les problèmes, cela permet au plus de se sentir moins seul.
    Le faux président du Faso devrait se méfier de la révolte qui pourrait gronder fort dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 15:00, par Wibga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Qu’est-ce que le nom de la France vient faire dans une visite burkinabé - Maliens, soyons sérieux les gars !! Les accusés de tous nos maux ne sera pas la solution. Assumons et réglons nos problèmes au lieu de crier à tue-tête France France . Les mêmes qui crient sont les mêmes qui font la queue au consulat pour demander un visa français. Burkinabé est compliqué dès, « met moi au dos sans me toucher !!! »

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 17:19, par Nooon En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Assimi,
    Tout ce que je peux te dire c’est de te mefier de Damiba. In’hesitera pas une seconde a te liver au colons. Qunad tu luo serre la main compte tes doigts Il est ondoyant avec un regard gluant, et fourbe dans le meilleur des cas.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 17:24, par sabari En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Les francais on perdu leur systeme de rengnement au Mali avec la plainte du Mali contre la violation de son espace aeroienne. Les drone et les aeronefs francais ne peuvent plus collecter d’information pour les terreroistes. En gros la France est devenue aveugle convernant le mouvement des Fama. Elle charche un moyen de collecter du renseignement. Assimi surtout ne donne pas de droit de poursuite au Burkina car ce sont de legionnaires Francais qui s’en serviront pour faire des incursion au Mali et ensuite t’accuser d’exactions et tout autre manooeuvre satanique de la france. Nous avons tout vu Macro appeller en plein mondiovison un genocide dans plusieurs pays africain. La france est en chiute libre et elle ne reculera devant rien pour avoir une bouffée d’air. Assimi quitte dans ca, avec la montée en puissance des Fama tu n’a pas besoin de ce type.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 17:53, par MBAGOAMA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Depuis avant hier quand j’ai appris que Damiba allait à Bamako alors que l’échéance des 5 mois pour son bilan arrive à terme seulement dans 2 jours je me suis dit que ce monsieur voyant son incapacité à honorer ses promesses il lui faut trouver une astuce pour embrouiller le peuple. Eh oui il l’a trouvée : Allez chez Assimi Goita et nous faire croire qu’il veut coopérer avec lui ; Chose que le peuple Burkinabè souhaite. Faire la meme chose que le Mali. Chasser la France de notre territoire. Allez !!! Nous attendons ce bilan avec impatience.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 20:15, par Michel En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Le ``Air Force One``, l’avion présidentiel était si petit, si ridicule, que le président ne doit plus jamais l’utiliser. Ça renvoi à cette image de pauvreté et de petitesse du Burkina dans tout !

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre à 20:40, par Made En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Malheureusement ; on nous a déjà appris que la somme de deux négations font une négation. Puisque aucune nation des deux na de résultats contraire a l’autre.

    Répondre à ce message

    • Le 5 septembre à 02:43, par Takaboyi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

      Je suis desolé @Made on ne peux comparer le Mali au Burkina d’autan plus que meme un aveugle voit d’ou est parti le Mali. Avec des miitaire qui n’avait pas de balles ni de fusils pour s’entrainer le Mali est aujourd’hui la 3ieme puissance militaire de l’Afrique occidentale apres les Nigeria et le Ghna. D’aucun disent que le Mali est 2ieme puissance militaire. Quelle comparaison avec le Burkina de Sandaogo ?
      Mali tutoye Poutine et menace la Cote d’Ivoire. Alors de quoi parles tu MADE ? Mauvaise foi quand tu nous tiens...

      Répondre à ce message

  • Le 5 septembre à 09:12, par LE FORGERON En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Bonjour,

    Bonne initiative du Président du Faso. Cependant pour être mieux écouté par GOITA et les Maliens il faut que DAMIBA donne sa position claire de la présence de l’armée française au Burkina. Car le Mali ayant chassé Barkane du Mali ne pourra pas accepter collaborer avec un pays qui admet la présence de l’armée Française sur son territoire. En temps de guerre l’ami de mon ami est un ami et l’ennemi de mon ami est un ennemi. Ceci dit, le Mali n’a pas quitté le G5 Sahel pour rien. C’est parce que le G5 Sahel est piloté par l’armée française sous couvert de Barkane. Les Maliens ne veulent pas de l’armée française sur son territoire donc tout pays qui collaborera avec l’armée française n’aura pas de soutien du Mali. C’est simple comme bonjour et le Mali a besoin de ses voisins pour vaincre le terrorisme. Alors les voisins du Mali suivez les pas du Mali en achetant des avions de nouvelles générations capables de traquer l’ennemi (terroristes et alliés) au lieu de caressez l’ennemi dans le sens des poils car l’armée française est le premier ennemi dans la lutte contre le terrorisme. Les Maliens l’ont compris et ont chassé Barkane du Mali. Les autres voisins doivent faire autant sinon nous n’allons pas vaincre les terroristes.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre à 16:51, par soyons vrais En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Très appréciable, si tout est guidé par la sincérité des cœurs et l’intérêt supérieur des deux Nations et de toute l’Afrique.
    Toutefois, si le doute est permis, je dirai à GOITA de créer en soi une dose de méfiance envers ce monsieur. Il en est un cœur qui donne la vie, il en est un cœur qui semblable au séjour des morts. Mais alors, qu’y a -t-il de commun entre les deux ? Chacun d’eux entretient le flux d’une substance :
    - une essence qui donne vie, dignité et bonheur. Cette-essence-là tire son principe du bon cœur avec son bon trésor
    - une essence qui exhale la mort et le néant de soi. Cette autre essence aussi tire son principe du cœur noir avec son trésor obscur.
    Si les deux ont un cœur pur, tous nos encouragement pour cette initiative, car la victoire est certaine. Mais si cela n’est pas le cas, alors inutile de continuer ; ce sera la perte de l’Afrique. Lorsque le peuple n’échappe pas la trahison, qu’en serait-il de l’individu ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 07:52, par Anbga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

    Anbga aussi est bien lu.
    Le Burkina Faso est maudit par Dieu et les ancetres.
    L’Abbe Bicaba l’avait dit a Yagma.

    Pour sortir de cette malediction, il faut organizer les funerailles de toutes les filles et fils Tues injustement par la politique.

    Imagine vous que jusqu’a present SANKARA et col n’ont pas de tombes.

    Le Moogho NAABA et les autres responsables coutumiers, les Tingsoaba sont les premiers responsables.

    Damiba ne doit pas faite plus de 8 mois a la Presidence. Il doit etre remplacer par un civil neutre qui aime l’arme.

    Rock detestait l’armee

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération Burkina Faso – Russie : Le Chef de l’Etat échange avec le ministre des Affaires étrangères Sergei LAVROV
Sommet extraordinaire de la CEDEAO à New-York : Des sanctions progressives seront prises contre la junte guinéenne
Sécurité et développement : Les Etats-Unis réitèrent leur engagement à soutenir le Burkina
New York : Le Président du Faso reçu par le Président en exercice de la CEDEAO
77e session de l’AG des Nations unies : Le Premier ministre à la rencontre de concertation entre l’Allemagne et les dirigeants africains
Assemblée générale de l’ONU : Le Premier ministre à l’ouverture du débat général de la 77e session
77e AG des Nations unies : Le Président du Faso attendu à New York (Communiqué)
RDC-Burkina Faso : Les deux instituts nationaux de santé publique partagent leurs expériences à Ouagadougou
Sommet mondial sur la transformation de l’éducation : Le Premier ministre à New York
G5 Sahel : L’institution garde toujours un potentiel appréciable, selon le gouvernement burkinabè
Lutte contre le terrorisme : Le Chef d’Etat burkinabè est à Niamey
Coopération Burkina-Japon : L’ambassade du Japon offre plus de 66 millions de FCFA pour l’amélioration des conditions sanitaires des habitants de Goabga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés