Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 18 août 2022 à 13h18min
Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

Le mardi 16 août 2022, des hommes armés non identifiés (HANI) ont prêché dans la mosquée de Biba, un village de la commune de Yaba dans la province du Nayala, situé à 10 km de Toma. C’était dans l’après-midi, selon des sources locales et sécuritaires.

Ils seraient arrivés dans le village en binômes sur des motos aux environs de 10 h. Ils se promenaient dans les lieux de rassemblement pour dire aux hommes de se rassembler dans la mosquée.

« Ils avaient des armes à feu et des couteaux. C’est dans la peur que nous nous sommes rendus à la mosquée, mais ils nous ont dit qu’ils ne nous veulent aucun mal », nous confie un témoin joint au téléphone. Ces hommes auraient passé plus d’une demi-heure dans la mosquée avant de repartir vers Siéna, localité située entre Saran et Biba.

Dans la nuit du 15 août, à la veille, une alerte de prudence sur l’axe Toma-Tougan dans les environs de Saran avait été publiée par Wendpouiré Charles Sawadogo sur sa page Facebook.

« Hier, nous avions appris qu’il y avait des hommes armés dans les environs de Siéna, apeurés, nous sommes rentrés nous coucher plus tôt que d’habitude. C’est ce matin qu’ils sont arrivés armés dans notre village, juste après la pluie », nous a dit un autre témoin au téléphone.

Y K-Z

Vos commentaires

  • Le 18 août à 13:48, par jeunedame seret En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    Vraiment, aux mêmes lieux le mal. Quand les mosquées sont grossièrement construites, sans aucune administration ni autorité, ni ménages ou soins, elles deviennent facilement les passoires de nos bandits. Si l’islam du 21è siècle pouvait aussi revoir sa forme et ses installations pour valoriser son image et nous embellir les villes. En attendant, on déplore ce pouvoir et orgueil des bandits. D’où sont passés ces HANI avec motos pour des minutes de promenade et de prêche sans inquiétude ? Où vont ils après sans aucune image ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 14:29, par Yako En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    Ces HANI,combien étaient-ils face à la jeunesse de ce village authentique Samo ? C’est une honte pour nous autres descendants des graves guerriers San,notre tradition depuis la nuit des temps c’est de défendre nos villages lorsqu’ils sont attaqués en mettant femmes et enfants à l’abri puis résister et non de rentrer se coucher tôt,pire fuir son village.Le vrai San n’abandonne jamais sa case à l’ennemi jamais jamais si nos ancêtres dans leur paisible sommeil pouvaient voir ou entendre l’état de leur village...AYONS UN PEU D’ORGUEIL ! Yako

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 14:45, par caca En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    La honte du Burkina est plutôt la police et la gendarmerie qui ne veulent plus combattre les hani que les militaires. Ceux qui ont été formés pour assurer la sécurité intérieure fuient devant des civils armés. Dans cette logique des choses, les hani ont la liberté de circuler en toute tranquillité
    A l’heure où j’écris dans le Namentenga, les Hani sont désormais à 15 kilomètre de Boulsa chef lieu de la province. Précisément à Bonaam où ils ont rassemblés les villageois pour leur prédication. Depuis juin, ils étaient au alentour de Zaongo-Boala 35 km de Boulsa mais depuis aujourd’hui à 15 km. Je ne comprends plus rien le rôle de la police dans les commissariats et les gendarmes dans les gendarmeries. Il faut que chacun joue son rôle. Vous êtes recrutés pour assurer la sécurité intérieure. Faites votre travail au pris de votre vie. Si vous voulez éviter la guerre civile c’est maintenant de montrer votre détermination à sécuriser le pays. L’idée que vous n’avait pas des moyens est purement du mensonge. Vous croyez peut-être que le problème est à Kosyam et c’est du tort que vous faites au pays. C’est vraiment dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 16:19, par Negblanc En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    Et on nous dira que ces gens n’ont rien à voir avec l’islam. Les talibans aussi d’ailleurs !

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 16:25, par Le patriote "Le vrai" En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    Avec les vauriens du mpsr, le Burkina Faso notre patrie est devenue le terrain de prédilection des danseurs de Warba terroristes qui viennent danser allégrement et repartir sans crainte. Bayéééé !!!! Chers mânes de nos ancêtres sauvez-nous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 16:26, par Leberger En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    Vraiment inquiétant. A 10km de Toma venir prêcher sans être inquiétés et même en plein jour. Que le Tour Puissant nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 16:32, par kayalais En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    C’est comme leur mode opératoire quand ils ne maitrisent pas assez la zone. Ainsi ils vont recruter ou designer des leaders dans la population avec qui ils vont travailler. Eux ils seront chargés de designer les différents personnages de la cité à abattre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 17:07, par HUG En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    Mpsr, emmenez nous la paix.Le reste viendra apres.L armée monte en puissance mais on voit ces genres de choses dans un petit pays d a peine 274200kmcarré.

    Répondre à ce message

    • Le 19 août à 06:45, par caca En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

      Hug De grâce ! L’armée n’est pas l’unique responsable de cette léthargique de la sécurité intérieure. Quoiqu’on peut responsabiliser le MPSR , je ne pense pas qu’il est judicieux d’en vouloir aux militaires. Ces derniers sont là pour la défense nationale et non la sécurité intérieure. Je ne connais le mandat de chacun mais si je compare avec la France où nous sommes sortis. La police assure la sécurité intérieure ds villes et la gendarmerie dans les villages et les endroits reculés du territoire national. Depuis les sept ans de lutte contre les HANI, le Burkina devait relancer la fabrication des petites armes et munition qui se faisaient à Ouagadougou jusqu’à les années 90. Si les autres pensent qu’en refusant de lutter contre les HANI ils seront en sécurité, ils se trompent. Ces HANI seront bientôt dans les villes de forteresses et nous connaissons tous la suite.

      Répondre à ce message

  • Le 18 août à 21:45, par lepaysvamal En réponse à : Nayala : Des HANI prêchent dans la mosquée de Biba

    Personnellement le Burkinabè n’est pas digne de son nom. Si nous étions toujours des Burkinabè au vrai sens ces ennemis de dieu n’allaient pas pouvoir ressortir de la mosquée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Quelle armée pour quelle guerre ?
Attaque d’un convoi d’approvisionnement de la ville de Djibo : Le groupe jihadiste GSIM confirme son implication
Attaque du convoi de ravitaillement de la ville de Djibo : 37 morts, 29 blessés et 3 personnes portées disparues
Burkina Faso/Insécurité : La mairie de Bagaré vandalisée par des hommes armés
Attaque de Gaskindé au Burkina : De retour à Ouagadougou, des rescapés encore sous le choc témoignent
Attaque à Gaskindé : Le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo
Burkina/Sécurité : Le Front Patriotique exige l’ouverture d’une information judiciaire sur la tragédie de Gaskindé et la publication du rapport d’Inata
Burkina/Sécurité : La délégation de l’Union européenne condamne l’attaque à Gaskindé
Attaque de Gaskindé : « Cette attaque nous montre qu’il y a eu des complicités malheureuses », révèle le général Silas Kéita
Burkina/Sécurité : Le Mouvement des intelligences du Faso condamne l’attaque à Gaskindé et invite les populations à faire preuve de résilience
Attaque du convoi de ravitaillement de la ville de Djibo : 11 militaires tués, des blessés et des civils portés disparus
Burkina/Sahel : L’armée mène une contre-offensive à Gaskindé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés