Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Journée mondiale de la jeunesse : Abdoulaye Mossé croit au dynamisme de la jeunesse pour relever les défis du Burkina Faso

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 12 août 2022 à 19h00min
Journée mondiale de la jeunesse : Abdoulaye Mossé croit au dynamisme de la jeunesse pour relever les défis du Burkina Faso

« Au PPS, nous avons la conviction que notre nation vaincra l’ensemble des défis grâce au dynamisme et à l’engament de sa jeunesse ». C’est en substance le message d’Abdoulaye Mossé, président du Parti panafricain pour le Salut.

Il invite par conséquent la jeunesse, à travers sa déclaration de ce vendredi 12 août 2022, à s’engager aux côtés des forces de défense et de sécurité pour laisser un pays stable et prospère aux futures générations.

Lisez ci-dessous la présente déclaration du PPS.

DECLARATION DU PARTI PANAFRICAIN POUR LE SALUT A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE

Nous sommes jeunes, et nous devons nous assumer notre présent et de notre avenir, car l’histoire de demain sera écrite à l’encre de nos actes, nos positions et nos engagements d’aujourd’hui.

Toute les sensibilités, tous les âges, toutes les cultures et races, réunies au sein des Nations Unies ont reconnu que l’humanité ne saurait mieux se porter qu’avec une jeunesse pleinement épanouie et au maximum de sa capacité de participation au progrès du monde. Et c’est pourquoi, depuis 1999, les Nations Unies consacrent cette journée du 12 Août à la jeunesse.

Au-delà du facteur Age, qui n’est qu’un chiffre, c’est la journée du dynamisme, la journée de l’avenir.

Ne dit-on pas que la jeunesse est le fer de lance de nos sociétés, le socle sur lequel elle s’appui pour se projeter dans l’avenir ?

L’histoire des luttes pour les indépendances dans les pays africains nous enseigne que la libération du continent a été possible grâce à un engagement sans faille d’une jeunesse, souvent en première ligne sinon en soutien incontournable, de leader qui ont cru en elle.

Thomas Sankara, John Rawlings, ou les plus anciens comme Kwamé N’kruma, Patrice Lumumba, Marcus Garvey, sont cités aujourd’hui en héros des luttes sociales et politiques parce qu’étant eux même jeunes, ou ayant une forte jeunesse en soutien. Ils ont pris leur responsabilité de donner un autre cours à l’histoire de leurs pays respectifs et parfois du continent tout entier.

A titre illustratif, le président Thomas Sankara à 32 ans a fait changer le nom de notre pays, jadis Haute-Volta en Burkina Faso.

Dans la construction de l’histoire de notre continent, notre pays, le Burkina Faso, n’est pas resté en marge. En effet, la jeunesse burkinabè s’est illustrée à travers son engagement dans l’arène du développement et n’a pas hésité à faire valoir son opinion sur les questions d’intérêt public.

C’est ainsi que les 30 et 31 Octobre et dans un élan presque spontané, cette jeunesse a fait valoir ses droits en s’opposant vigoureusement à une tentative de modification de notre loi fondamentale.

Elle s’illustrera d’ailleurs quelques mois plus tard en exigeant et obtenant le rétablissement de la transition en septembre 2015 après une tentative d’usurpation du pouvoir.

Sur le plan africain et international, la jeunesse burkinabè fait la fierté de notre pays.

Elle occupe la présidence de l’Union Panafricaine de la jeunesse ; sans oublier que nous sommes le champion du monde en Log-lift pour la 4ème fois consécutive et vice champion en triple saut lors du dernier championnat du monde d’athlétisme tenu en Oregon au Etats-Unis.

Ces hauts faits nous indiquent que la jeunesse, à tout moment de l’évolution de notre pays, a joué un rôle prédominant dans le cours des évènements.

Dans le contexte qui est le nôtre actuellement, il convient de mettre les jeunes à la place qui est la leur, catalyser leur énergie et leur dynamisme, afin d’apporter la réponse qu’il faut aux préoccupations des Burkinabè dans leur ensemble.

L’insécurité, la cohésion sociale, la réconciliation nationale, qui sont les trois grands maux dont souffre la société burkinabè, avec leurs corolaires de conséquences comme les crises économiques et alimentaires, nous interpellent à chercher les solutions avec toutes les composantes de notre Nation, sans conteste la jeunesse.

Au PPS, nous avons la conviction que notre Nation vaincra l’ensemble des défis grâce au dynamisme et à l’engament de sa jeunesse.

Notre sacerdoce est de maintenir, comme c’est déjà le cas dans nos instances, les jeunes dans des dispositions de forte contribution au développement du pays.

C’est pourquoi en cette journée du 12 Août, nous entonnons l’hymne de la victoire face à nos défis avec la force, la vivacité et la détermination de cette jeunesse burkinabè qui vaincra toujours.
Pour la libération totale de notre pays, il faut investir dans la jeunesse.

Nous invitons donc les jeunes à s’engager aux côtés des forces de défense et de sécurité pour laisser un pays stable et prospère aux futures générations.

Vive les jeunes,

Vive la journée internationale de la jeunesse,

Dieu bénisse notre cher Faso.

Pour le Parti Panafricain pour le Salut (PPS)

Le Président
Abdoulaye MOSSÉ

Officier de l’Ordre de Mérite de la
Jeunesse et des Sports agrafe DIRIGEANT

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le MPSR 2 appelle à se départir de toute rumeur et désinformation
Burkina : L’intégralité de l’acte fondamental du MPSR
Burkina Faso : Ce que l’on peut retenir de l’acte fondamental du MPSR II
Futur président de la transition au Burkina : « Militaire ou civil, nous voulons quelqu’un qui suivra la voie tracée par le peuple »
Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées
« C’est dans la solidarité que nous devons relever les défis de l’insécurité », Salam Sawadogo, président du parti RMB
Suspension des activités des partis politiques : « Ce sont des mesures conservatoires que le capitaine Traoré a dû prendre », selon Me Bénéwendé Sankara
Burkina : Le capitaine Ibrahim Traoré remercie les manifestants pour leur soutien et sonne la fin de la récréation
Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat
Eviction du LCL Paul Henri Damiba : Une dynamique interne du MPSR qui rassure le peuple burkinabè, selon le CREDD
Rien ne va au Burkina : L’insécurité fait deux coups d’Etat en huit mois
Situation nationale : Le président du MPSR appelle à la retenue face aux appels au vandalisme contre des autorités coutumières et religieuses
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés