Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 9 août 2022 à 15h05min
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

Au cours d’une conférence de presse animée, ce mardi 9 août 2022, les responsables du mouvement politique citoyen dénommé « Front patriotique » ont exigé la destitution du député de l’Assemblée législative de transition, Auguste Mohamed Koumsongo, fauteur de troubles lors du lancement officiel du mouvement, le 4 août dernier. Par ailleurs, le coordinateur national, Germain Bitiou Nama et ses camarades ont annoncé avoir déposé une plainte ce jour contre le concerné et sa bande.

« Le sieur Koumsongo est indigne du titre de représentant du peuple à l’ALT », a martelé Germain Bitiou Nama entouré d’autres camarades du front patriotique parmi lesquels Me Ambroise Farama. Pour les conférenciers, les actes posés par Koumsongo Auguste et sa bande sont constitutifs « des faits d’injures publiques, de violence et voie de fait, de menace sous condition et d’empêchement à l’exercice de droits civiques, faits prévus et punis par les articles 323-1, 524-2 et 524-6 du code pénal ».

Que s’est-il passé le 4 août 2022, jour de la signature officielle de la charte du mouvement, perturbé par le sieur Auguste Mohamed Koumsongo et des loubards. Selon le mouvement patriotique, ces derniers ont été aperçus dans la salle alors qu’ils ne disposaient pas de carte d’invitation.

Persona non grata

« Ayant été identifiées comme des personnes venues pour semer le trouble et le désordre, ils ont été priés de sortir de la salle. À ce moment, ils n’ont pas manqué de proférer des injures et des menaces à l’endroit des membres du comité d’organisation chargés de la sécurité. Mécontents d’avoir été mis dehors, ils ont continué les menaces et les injures. Un d’entre eux a même serré le « col » d’un membre du comité d’organisation qui lui refusait l’accès

de la salle de conférence pendant que les autres membres de la bande lançaient :« bâtards…bâtards…il faut gâter afin qu’ils ne terminent pas ce qu’ils ont commencé ». Ils ont alors ramassé des cailloux dont ils comptaient se servir et ont tenté de forcer la sécurité à la porte pour avoir de nouveau accès à la salle », ont indiqué les membres du Front patriotique.

Les éléments de la CRS savaient-ils ce qui se tramait ?

Selon Germain Bitiou Nama, le comité d’organisation a fait appel à la police pour lui demander d’intervenir afin d’éviter que la situation ne dégénère. « Le commandant de la Compagnie républicaine de Sécurité joint au téléphone a indiqué qu’il n’avait pas reçu l’ordre d’accéder à la cour et que ses éléments étaient postés aux alentours prêts à intervenir en cas de besoin. Et pourtant, le comité d’organisation avait pris le soin de déposer une demande de couverture sécuritaire de la cérémonie ». Germain Bitiou Nama et ses camarades, disent avoir constaté que la Police nationale a refusé de jouer un rôle préventif et s’est préparée à intervenir comme « si elle était bien informée du projet de sabotage de la cérémonie ».

Coup de chance pour Bala

Après la tenue de la rencontre à laquelle certains invités et journalistes n’ont pu prendre part, par précaution, la tension est montée d’un cran dans la cour du centre Cardinal Paul Zoungrana. Selon le Front patriotique, l’ex- président de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé, et sa garde ont échappé de peu à la furie des fauteurs de troubles. « Fort heureusement que la sécurité a été vigilante, ce qui a permis de contenir les actions des assaillants. Après cet acte d’agression, face à la réaction vigoureuse de la foule, les loubards ont pris la fuite et la police s’est aussitôt interposée pour les exfiltrer comme si cela était bien planifié ».

Pour le Front patriotique, l’ALT est face à sa propre honorabilité. « Si des voyous en son sein créent la terreur et font l’apologie de la violence, il revient à l’ALT de donner la preuve qu’elle ne tolère pas des voyous en son sein. C’est aussi une question de morale politique et de civisme », pense Germain Bitiou Nama.

Suspicion sur l’implication du MPSR

Le Front patriotique suspecte-t-il le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) d’être à l’origine de ce tohu-bohu ? À cette question, Me Ambroise Farama avancera qu’il existe tout de même des éléments de suspicion. « Auguste Mohamed Koumsongo est du mouvement ’’Sauvons le Burkina’’. Nous savons quel est le rôle que cette organisation a joué à l’avènement du régime actuel. Cette même bande a déjà posé des actes similaires lors de la conférence de presse de Monique Yéli Kam, au mémorial Thomas Sankara, le 30 juillet. Ce qui est encore curieux, c’est que nous avons demandé la sécurisation de l’activité et la police n’a pas daigné être présente. Contrairement à un rôle préventif, elle a joué un rôle a posteriori et semblait être suffisamment préparée pour exfiltrer les éléments de la bande. Il y a des éléments de suspicion, mais nous pensions que la plainte qui a été déposée et l’enquête qui sera menée nous permettront de situer les responsabilités ».

HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 août à 13:09, par y En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    C’est vraiment dommage que ces genres d’individus se retrouvent dans une Assemblée !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:22, par Mninda En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Si on n’ y prend garde, ce pays déjà aux portes de l’abime risque de sombrer totalement et disparaitre de la planète "Terre " . Sans parti pris, il faut dénoncer le comportement du genre de celui de ce KOUMSONGO qui présente toutes les caractéristiques physiques et morales de l’être humain totalement, rustre, bête et idiot dans toutes leurs dimensions abominables . Aucune raison ne peut justifier un tel comportement à supposer même qu’il ait un problème personnel avec MR ALLASSANE BALA SAKANDE et ce Monsieur .
    Et à la place du gouvernement et/ou de l’ALT j’aurai déchu illico presto ce Monsieur de son titre de député à l’ALT, car il fait honte à cette institution qui est sensée être une institution noble qui œuvre pour une cause noble dans l’intérêt supérieur de la Nation .
    Et les autres députés de l’ALT devraient faire une déclaration publique pour se démarquer de ce genre de comportement d’un des leurs qui ternit totalement et leur honorabilité et leur image .
    Le président DAMIBA lui même devrait prendre la parole pour condamner ce genre de sauvagerie bestial dont notre pays n’a pas besoin en ce moment . Il ne faudrait pas que certains pensent, que pour avoir contribuer à la chute du régime KABORE, donc à l’avènement du MPSR ,cela leur donne le droit de penser que tout leur est permis . Je ne suis ni un laudateurs de Madame KAM YELI ni de BALA SAKANDE . Mais par principe ,aucun burkinabè responsable et honnête ne devrait encourager ,ni soutenir ce genre de comportement . Il est vrai ,que l’Etat burkinabè est à terre, mais tout de même, est ce une raison pour que nous tolérons toute sorte de comportements proches de ceux d’un animal sauvage ?
    Si monsieur KOUMSONGO a un problème personnel avec BALA ,il y a la justice pour ça . Que les autres internautes m’excusent si j’ai été dur ,mais il y a des choses, qu’il ne faut jamais encourager ,ni soutenir dans la vie ,car comme on le dit "ça n’arrive pas qu’aux autres ". Quant aux jeunes qui se font utiliser à ce genre de jeu très dangereux pour un billet de 1000F, ils gagneraient à trouver un boulot plus noble .web master laisser passer SVP

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:23, par HUG En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Il faut que la justice se prononce sur cet acte d une autre epoque.Mr Nama, j ai du respect pour vous et ce depuis la mort du journalste Norbert Zongo.Vous avez contribué a ce que le journal l indépendant de norbert zongo continue a apparaitre apres la mort de norbert zongo malgré les risques de l epoque ou blaise compaoré et son rsp avaient un droit de vie et de mort sur les citoyens .j ose croire que vous n avez pas changé depuis longtemps mais quelque me gene sur votre mouvement.Il est composé a plus de 90% de ceux qui etaient ou soutenaient le pouvoir moribond du mpp.Il est composé de ceux qui malgré la gestion calamiteuse du mpp ne disaient rien ou se limitaient seulement a de seules declaration La presence de ces gens risquent de ternir l image du mouvement sinon vous savons tous que le mpsr vise a restaurer impunement blaise compaoré et son cdp ce qui n est pas normal. Courage a vous car norbert disait que la pire n est la mechancété des hommes mauvais mais le silence des gens bien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:28, par Reflechi En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Il est temps que ses politiciens change un peu les calculs t’intérêts au détriments de la survie de la nation, chaque jour que dieu fait c’est la création de nouveau partie politique, des mouvements et association divers rien que pour des conférences de presse à Ouaga et au lieu de les faire à Djibo ou à Kelbo, on vous demande si réellement tous ses Mouvements et Associations étaient patriote et qu’ils veulent le bien du pays que tout ses mouvements et associations rassemblent leurs membres on va aider les FDS ET VDP dans la brousse à reconquérir le Territoire, là on saura que vous aimez et pouvez donner de leçons de bonne gouvernance et au prochain élection on va vous voté, sans sa allez-si prendre votre retraite politique.

    Répondre à ce message

    • Le 9 août à 16:47, par Le Vigilent En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

      Je soutiens M. @Reflechi qui refuse de rester assis dans un maquis avec son téléphone pour faire des commentaires ridicules sur les réseaux sociaux comme c’est le cas de certains internautes. M. Réfléchi fait constamment la navette entre Djibo, Kelvin, Sebba, Titao, Bourzanga, Naminsiguima etc. pour s’imprégner de la situation qui y prévaut. Il a surtout rejoint les rangs des VDP pour combattre les terroristes au côté des FDS.

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 16:48, par Le Vigilent En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

      Je soutiens M. @Reflechi qui refuse de rester assis dans un maquis avec son téléphone pour faire des commentaires ridicules sur les réseaux sociaux comme c’est le cas de certains internautes. M. Réfléchi fait constamment la navette entre Djibo, Kelvin, Sebba, Titao, Bourzanga, Naminsiguima etc. pour s’imprégner de la situation qui y prévaut. Il a surtout rejoint les rangs des VDP pour combattre les terroristes au côté des FDS.

      Répondre à ce message

    • Le 9 août à 16:50, par tapsoaba_yassiki En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

      Réfléchi, ce raisonnement est très étonnant au regard de la signification de votre pseudo. réfléchi et dit moi comment allez à Djibo et Kelbo ( localités du Sahel burkinabè assiégées et et presque sous emprise terroristes) sans l’action d’un leadership politique et social conscient et visionnaire capable de de mettre une large majorité du peuple dans la lutte contre le terrorisme, je croix qu’il faut saluer les initiatives qui tendent à doter la vie politique et sociale de leaders dignes de ce nom . Dis , tu crois avec ta science ( puisque tu réfléchi) que parmi les gens du 1 peu cher il y a un seul capable de mobiliser un quartier en dehors des loubards qu’ils manipulent avec des billets de banque ? Vraiment fait toujours honneur à ton pseudo .Sans défendre qui que ce soit et sous réserve que l’homme change , je te t’informe pour ta gouvernance que GERMAIN BITIOU NAMA a été de toutes les luttes d’intérêts nationales que ce pays a connus . sans rancune

      Répondre à ce message

    • Le 10 août à 08:36, par Pinda En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

      Mais d’où faites vous cette leçon à ceux qui créent des partis politiques ?
      Je vous aurais compris si vous étiez dans les rangs des braves VDP. Ce que faites en faisant cette remarque ce n’est ni plus ni moins que de la politique. Allez au front, et de là, vous les appeler. Franchement, vous ne faites pas mieux que les politiciens à qui vous voulez retirer le droit d’exister.
      Bravo à vous.

      Répondre à ce message

  • Le 9 août à 14:33, par Wibga En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    C’est des faits divers les gars, y’a plus sérieux que ça dans le pays !! Des militants mécontents comme on a vu au CDP et dans plusieurs autres cas et vous voulez en faire un scandale politique. S’ils sont pas invités pourquoi les laisser accéder dans la salle avant de les dire de sortir ? C’est cet acte d’humiliation qui a certainement attisé la colère des uns et des autres mais de là, voir une complicité de ceux qui vous protègent est ridicule et malsain. Il vous faut du recul pour comprendre vos propres turpitudes d’un attelage contre nature et abjecte. Comment avoir le sac de maïs et le riz ? C’est ça notre quotidien et notre préoccupation. Le reste réglé ça entre vous et laisser la presse s’occuper aussi de nos quotidiens difficiles.on a vu à la télé dans des assemblées où des députés se sont serrés des cols dans des grandes démocraties mais personne n’a demandé la démission de l’autre. Certains pensent que dans ce pays le droit est écrit pour eux, pour qu’ils règlent leur compte à des damnés !! Quel article du droit vous permet de bafouer la dignité de quelqu’un dans une salle ? Publiquement. C’est du délire, cette comédie politique.Vous auriez mis des policiers à la porte, ça serait pas arrivé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 16:11, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Monsieur @Wibga, ce sont ce genre d’idées complètement tordues et les avocats du diable qui les défendent qui sont à la base de nos problèmes dans ce pays.

    Non, ce qui s’est passé n’est pas un fait divers banal. Des acteurs politiques, par opposition aux idées et actions d’autres acteurs politiques, ont voulu user de la violence pour régler cette contradiction.

    C’est cette façon de faire qui a conduit à la mort de Thomas Sankara, de Nezien Badembié, de Norbert Zongo, de Oumarou Clément Ouédraogo et de tant d’autres.

    Dans le même ordre d’idée, c’est parce que certains estiment que leurs crimes économiques et de sang ne sont "pas si graves que ça" qu’ils refusent d’avouer, de rendre des comptes ou de demander pardon.

    C’est parce que des gens ont commis des actes de violence sans en payer les conséquences que les parents de leurs victimes ont pris les armes contre leur propre pays, et qu’il y a maintenant des "choses plus graves".

    Et pour votre gouverne, si vous venez chez moi sans y être invité et que je vous fais sortir, je ne vous aurais pas humilié, vous vous seriez humilié vous même.

    Et si vous savez que celui qui vous suit veut vous agresser et prendre votre moto, laissez-le vous suivre, entrer chez vous et s’assoir avec votre famille sous prétexte de "liberté"..

    Comme il n’y a pas "d’article de loi qui l’interdit" là, je vous invite à aller vous inviter à la réunion du conseil d’administration de Coris Bank, à celle de la délégation spéciale de Ouagadougou ou au conseil des ministres, ou encore à la réunion de famille des SANKARA, sous prétexte qu’il "n’y a pas de policier à la porte". Et surtout ne soyez pas "humilié" de ce qui va vous arriver.

    On ne va continuer éternellement dans ces bêtises de violence en politique, tout en "décomplexant" les auteurs et présentant leurs actes comme sans conséquence. Mettons fin une fois pour toutes à l’impunité pour l’usage de la violence en politique pour sortir de ce cycle infernal.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 16:27, par Ouedraogo En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Je ne suis pas un politicien mais je suis farouchement contre la malgouvernance et l impunité.En attendant de demanderla destitution du député il fallait commencer par demander que les responsables ses partis politiques et OS qui ont organisé l insurrection populaire d octobre 2014 avec comme conséquence la destruction de l’assemblée Nationale et de nombreux biens publics soient traduits devant la justice. Or on constate depuis que tout ce beau monde n est pas inquiète. Comme la loi est la il faut l appliquer en commençant par ceux qui ont commis ces actes avant d’arriver à celui de 2022.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 16:48, par verite no1 En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Carton rouge a Wibga, avec effet immediat !!!!!!!
    Quand a ce pseudo-depute, la foule devrait le bastonner correctement !!!!!! Vous voyez, hein, des voyoux qui se disent representant du peuple, franchement, mon pays me fait pitie !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 17:03, par kon N’doungtouly En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Les agissements du sieur Koumsongo ( bonne mort ) ne le prédestinent pas à cela s’il continue à s’illustrer de la sorte.
    Vraisemblablement il doit être un adepte de la violence , mais attention ,il peut rencontrer un plus que fou que lui un jour.
    Nous n’avons pas besoin de ce exhibitionnisme à l’heure là dans le pays sauf dans les différents fronts face aux terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 17:14, par verite no1 En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Le front patriotique atteindra son objectif et remettra le pays sur les rails, n’en deplaise aux aventurier-assassins de la 25eme heure !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 19:11, par Swartskoff En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Bof ! l’avenir est plus que sombre pour nous. La réconciliation, l’union pour sauver la patrie ! Une arlésienne ! Ainsi donc à l’alt Il y’a des délinquants notoirement connus qui peuvent faire du bordel sans que la police, demandée à agir, préfère plutôt attendre et faire le pompier ou couvrir la retraite des malfrats. La Réunion n’ayant pas été interdite pourquoi en république même militaire doit-on assister ou tolérer que qq1 qui s’écharpe dès couleur de le République au voyou caractésisé ? @wibga, vous vous avez des ailes pour voler certes mais ce n’est pas une garantie que Si y’a grabuge vos ailes ne vont pas brûler

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 19:22, par Floda En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Mon cher Wibga, il y’a plus sérieux que cela dans ce pays, mais vous ne dites pas cela en toute impartialité.Il y’a plus sérieux mais le gouvernement a posé l’acte le plus impopulaire en multipliant leurs salaires. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.Autant les secrets militaires étaient divulgués par des individus pour faire tomber un régime légal, qui aujourd’hui sont devenus sourds et muets souffrez que ceux qui ont été chassés par les armes s’organisent aussi pour critiquer.La sécurité c’est l’affaire des militaires mais que font- ils dans les bureaux feutrés.L’officier doit être au devant des troupes pas assis et faire de temps à temps des virée s aériennes pour soit disant galvaniser

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 22:12, par Ouedraogo En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    A mon avis le front patriotique est constitué d au moins 99% des nostalgiques du régime mpp qui a mis le pays dans une situation chaotique et lamentable. Je n attends rien de ce front qui est un conglomérat de tout. C’est vraiment un fait divers qui on veut nous servir. De toutes les façons aucun régime issu des élections achetées ne fera le bonheur du peuple. Je demande au peuple burkinabé de se préparer pour chasser de la pire des manières tout parti qui viendrait instaurer une gouvernance mouta mouta encore
    Je demande au mpsr de jeter un coup d œil dur les déclarations de patrimoine et de mettre en examens les multimillionnaire et les milliard aires.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 09:44, par Passakziri En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    J’émets ici l’hypothèse qu’au sortir de cette transition, l’état de deliquescence de la socitété burkinabé sera encore accentuée , tellement la putréfaction est trés avancée. Il suffit de parcourir quelques commentaires ici pour s’en rendre compte. Pourquoi vouloir défendre l’indéfendable ? Celui qui prétend que cette ALT honore le pays des hommes autrefois intègre est soit pas trop sincère avec lui même ou de mauvaise foi avec l’ensemble. Comment en sommes-nous arrivés là que des voyous sans culture politique se retrouve à vouloir representer le peuple ? pourtant la comission avait montré la voie à suivre : rendre le mandat bénévole. C’est même pas la première fois, puisque ici m^me nous avons déja proposé en général le bénévolat en général pour les mandats électifs. C’est le seul moyens d’avoir les politiciens dans l’âme ( ceux qui construisent la cité) à s’interesser à ces mandats , et je vous assure que le niiveau se retrouverait élévé. Malheureusement, trés mal inspiré, Sandaogo Sesse Seko a simplement ignorer cette recommandation dans ses concertations nocturnes. Conséquence, les mouches se sont attroupées là ou gisait le cadavre Burkina. Comment refonder dans ces conditions ? Quel effet aurait une prétendue refondation avec une population elle même pourrie jusqu’à la moelle ? regarder les attroupements politiques qu PPS. Quelle différence avec les djanjoba du MPP ? Non ! Cette population est irrefondable et j’ai souvent la tentation de penser qu’elle mérite son sort. Nous sommes quel peuple qui refuse d’apprendre de l’histoire ? Le sommet se sert comme si jamais insurrection n’avait eu lieu , comme si jamais attaque il n’yavait eu au Faso. pire vous trouvez des gens à défendre des voyous à l’écharpe rouge-vert -étoile dorée. Ces mêmes sont ces foules qui remplissaient les stades recto-verso le matin pour le CDP et remplissaient les rues le lendemin pour l’opposition. Avec une telle population la refondation ne peut pas avoir lieu. Il faudra lui vacciner d’abord quelque chose pour l’honnêteté et la vérité.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 11:48, par Sacksida En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Webster’s dans toute situation les points de vue sont divergeants et cela denote de la vivacite de notre Democratie Burkinabe a la sauce Occidentale. Meme si des opinions ne recontrent pas votre assentiment, tant quelles respectent la deontologie des lois et reglements en vigeur, vous devriez les publier. Car si les responsables du Front Patriotique avaient eu l’intelligence d’approcher le mis en cause la tention serait autre chose que humiliation publique et qui a cause la reaction legitime des intruts ; dans le Burkina Faso qui est plus citoyens Burkinabe que qui ?C’est pourquoi les intelectuels ou Elites politiques doivent etre plus pragmatiques en ce moment ou le pays traverse la pire periode de son histoire provoquee justement par certains gouvernants Burkinabe depuis plus de 30 ans. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 16:19, par Sacksida En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    D’accord avec vous Internaute Ouedraogo car ce Pays pour lequel Thomas Sankara et ses compagnons revolutionnaire consequent ont sacrifie leurs vies est devenu meconnaisable depuis le 15 octobre 1987 ; et toutes nos valeurs positives sociales et societales et qui ont ete developpees sous la Revolution Democratique et Populaire d’Aout ; ont ete decimees par certains Dirigeants politiques corrompus et crapileux contre des interets fondamentaux du Peuple Burkinabe. Malgre que le Burkina Faso et d’autres pays Africains sont sous domination et l’exploitation economiques reccurents ; si le peu de ressources Nationales etaient mieux geree de maniere Vertueuse et concretes, depuis plus de 30 ans des projets vitaux economiques et sociaux Endogenes seraient realises pour le bien etre de la populations Burkinabe. Malheureusement des Infrastructures sociaux economiques mal realisees et des batiments sociaux educatives ou Universitaires qui ne resistent pas aux intemperies. Des goudrons et des routes qui ne resistent pas Durant 5 ou 10.ans, or que les mauvaises Infrastructures doivent etre reprises par les societes et les entreprises defaillantes et a leurs comptes. Ailleurs ce genre de cas sont passibles de prisons parce que des deniers publics du contribuales doivent etre utilises a bon escient dans l’interet General des Citoyens..C’est pourquoi la Rigueur etait devenu la regle de Gestion publique et Vertueuse continuelle durant la Revolution. Si les Institutions Judiciaires renforcees et assez rapides se chargeaient du Traitement diligents des dossiers de Crimes Economiques et financiers criminels ; il y’aurait moins de detournements, malversations diverses et des corruptions endemiques qui font reculer et stagner la dynamique positive pour le developpement economiques et social fondamentaux. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 19:42, par soyons vrais En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Ah oui ! le MPSR vient de boire son deuxième verre de défaite ! Ce n’est pas de cette manière que l’on réussira sa mission ; L’histoire nous enseigne que tous ceux qui ont cherchez à museler leurs soient disant opposants ont fini par devenir victimes de ces derniers. Il n’ y a pas d’exception à cette règle : tôt ou tard, ils auront le dessus sur vous, parce que vous vous y prenez très maladroitement ! Mais cela n’est pas étonnant ! Puisque vous êtes parvenus au pouvoir par la violence, et c’est l’action que vous savez poser par excellence. Vous devez vous ressaisir pendant qu’il est temps ! Vouloir réduire les autres au silence par la brutalité vous précipitera dans le gouffre. Ces genres d’individus qui ont la bénédiction du pouvoir du MPSR demeurent cependant le pire ennemi dudit pouvoir. Continuez à leur donner vos tronçonneuses ; encouragez-les à scier la branche sur laquelle vous êtes assis, la chute sera imparable. Que DAMIBA sache que ce sont ces partisans de circonstances qui le feront tomber. Dieu vienne au secours de ce beau pays, le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 19:58, par Sacksida En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    Verite Nr 1, votre Seseko Rock Marc Christian Kabore et ses accolytes qui ont mis le Burkina Faso dans cette situation deplorables et qui plus est ont pille le pays dans des scandales economiques et financiers devraient etre traduits devant des Tribunaux Populaires Speciaux Revolutionnaires pour rendre gorge de tout ce qu’ils ont commis depuis 30 ans. Gardez vous de faire des insinuations d’arrieres garde..Pour votre gouverne personnel, sachez que Sandogo Damiba a le meme age que mon 1er fils et donc si vous etes sans idee eviter de raconter des inepties..Salut

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 16:08, par Alpha2025 de En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    J’espère que cet énergumène ne bénéficie d’aucune immunité !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 09:50, par Article 37 En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    La justice Burkinabè a rendez-vous avec l’Histoire. Que faisait ce député sur ce lieu de rassemblement où il n’était pas invité ? Il y a des personnes au Burkina qui pense que c’est la force leurs bras qu’ils vont gouverner les Burkinabès. Ce député ne mérite de représenter notre nation.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 14:56, par YAMPOUCRI En réponse à : Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022

    C’est vraiment dommage que de tel individu se retrouve dans une représentation nationale (Peuple).
    Et si une enquête de moralité pouvait se faire aux candidats à la législature.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Politique au Burkina : Le front patriotique mobilisé pour une transition légitime et souveraine
Situation confuse à Ouagadougou : « Libérez Zoungrana ! » scandent plusieurs manifestants à la Place de la nation
Confusion au Burkina Faso : Le LCL Damiba invite au calme et à la prudence
Burkina Faso. : Situation toujours confuse à Ouagadougou ; Lionel Bilgo dément avoir été arrêté
Burkina Faso : Situation confuse à Ouagadougou ce 30 septembre 2022
Burkina/ MPP : Roch Kaboré et Simon Compaoré instruisent de « sortir de la crise »
Burkina : L’Unité d’action syndicale échange avec le Premier ministre sur les questions de l’insécurité et de la vie chère
Université Jean Moulin de Lyon : Blaise Compaoré risque de perdre son titre de Docteur Honoris causa
77e AG des Nations unies : Le président Damiba demande le soutien de la communauté internationale pour freiner l’expansion du terrorisme
Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP
77e AG des Nations unies : le Président du Faso est arrivé à New York
Burkina : « On a vu ces conférences de presse des OSC avec l’arrivée de Blaise Compaoré, mais quand les audios attisant la haine ont circulé, aucune n’a daigné lever le doigt », déplore Olivier Nacoulma du MIDE
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés