Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • dimanche 7 août 2022 à 14h00min
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

Dans son adresse à la nation le samedi 6 août 2022 à l’occasion du 62e anniversaire de la célébration de la fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président ivoirien a accordé la grâce présidentielle à l’ex président Laurent Gbagbo.

"Dans le souci de renforcer la cohésion sociale, j’ai signé un décret accordant la grâce présidentielle à M. Laurent Gbagbo. J’ai également demandé qu’il soit procédé au dégel de ses comptes et au paiement de ses arriérés de rentes viagères", peut-on lire dans son tweet.

Ce n’est pas tout. M. Ouattara a signé un décret pour une libération conditionnelle du Contre-amiral Vagba Faussignaux et du Commandant Jean-Noël Abehi condamnés pour des infractions liées à la crise post-électorale de 2010.

Pour rappel, Laurent Gbagbo avait été condamné en janvier 2018 à 20 ans de prison et 329 milliards FCFA d’amende, dans l’affaire du « braquage » de l’Agence nationale de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pendant la crise post-électorale.

Lefaso.net
Source : Afrikipresse.fr

.

Vos commentaires

  • Le 7 août à 11:03, par Mafoi En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Ce crimino-vassal de la francafrique veut toujours se donner le bon rôle.Si LAurent Gbagbo a été blanchi par la cpi pour crime contre l’humanité et si les mêmes faits de braquage de la cedeao devaient être jugés par la même cpi,il ne prendra pas une seconde de prison.Malheureusement avec une justice aux ordres de ce despote ado,il lui colle 20 ans de prison comme à son habitude avec ses opposants et excusez du peu,329 milliards de fcfa d’amende.En Clair une parodie de procès et maintenant toute honte bue,il vient parler de grâce présidentielle pfffffffff

    Répondre à ce message

  • Le 7 août à 11:56, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    De ces deux hommes ivoiriens, qui est responsable de la tuerie de plus de 3000 autres ivoiriens ? Je suis sûr qu’un de ces jours ces crimes ne resteront pas sans suite ! Gbagbo a été acquitté, Ouattara n’a jamais été inquiété. Leurs lieutenants SORO et BLE Goudé non plus. Personne n’a été mêlée de près ou de loin au carnage.. On s’amnistie, on rit devant la CEDEAO, on rit devant qui veut l’entendre. Les peuples n’ont pas les mêmes histoires et le Burkina a dit non à cet inhumanisme et à cette moquerie. Le Duc est sûr que le peuple ivoirien n’oubliera pas demain même s’il semble passif aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août à 12:38, par Wibga En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Belle leçon de cohésion et de paix que Allasane vient de réaliser. C’est le chemin que nous devrions emprunter au Burkina pour une réconciliation nationale pour l’intérêt supérieur de la nation. Vivement que nous y arrivons au plus vite.

    Répondre à ce message

    • Le 7 août à 14:08, par Le fils du pauvre En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

      Ce que Alassane a fait est peut etre bon pour la cote d’Ivoire mais ce n’est certainement pas la voie a suivre pour le Burkina. La-bas, c’est un probleme politico ethique ou les partisants de leaders politiques se sont entretues.. Ici au Faso, notre probleme c’est le djiadism et ce n’est pas en accordant la grace presidentielle au President Blaise Compaore (puisque c’est de ca qu’il s’agit) que les choses vont changer, ; a moins de nous dire que c’est lui qui est derriere le djiadism et la, le peuple saura qui l’a endeuille depuis les 6 dernieres annees.

      Répondre à ce message

    • Le 7 août à 15:06, par Mafoi En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

      A forcé d’agiter le chiffon rouge avec "votre réconciliation nationale"vous devenez à la fin ridicule car je ne comprends pas pourquoi vous cherchez à comparer des choses qui ne sont pas compatibles.Par exemple les 2 que tu vois sur la photo à savoir Gbagbo Laurent et ado,se sont disputés le fauteuil présidentiel jusqu’à causer plus de 3000 morts.ado ayant pris le dessus avec l’aide de la France,il envoya Gbgbo Laurent à la cpi qui fut blanchi et comme l’un des 2 est forcément le coupable,ça ne pouvait être que ado mais il n’a jamais été inquiété et pire @Wibga,qu’est ce qu’il a fait pour les familles des 3000 tués ?Rien du tout et tu nous parles de belle leçon de cohésion sociale comme si la CI se résumait à ces 2 individus et justement,c’est cette mascarade que vous voulez nous embarquer avec votre machin dit de "réconciliation nationale" qui ressemble à de l’escroquerie pour réhabiliter ce criminel XXI appelé bilaise kouassi né compare mais ça ne marchera pas.À bon entendeur,salut !

      Répondre à ce message

  • Le 7 août à 13:23, par Rasta En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Bonjour la famille. Bien fait pour la cote d’ivoire. Je me demande si ces 2 president peuvent se reconciller pourqoi pas Balise et Rock ? La response cest que nos president sont rencunier

    Répondre à ce message

  • Le 7 août à 13:31, par Yako En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Nous Burkinabe avons intérêt à nous inspirer de cette grâce présidentielle ivoirienne pays frère pour apaiser le climat socio-politique au Faso pour mieux affronter le terrorisme. saluons d’abord la qualité de chef du président ADO sans laquelle la RCI se serait bien longtemps somalisée.Mais l’homme non seulement a de l’autorité mieux il a su conjugué autorité et bonne gestion avec mise en avant la paix et la stabilité. S’appuyant sur ses succès économiques et paix sociale il peut se permettre la grâce présidentielle pour renforcer davantage la paix et la cohésion sociale.Qu’en est-il de la transition au Faso ? Le président Damiba devra sortir de cette posture de civilissime président en kaki au profit de celle de lieutenant-colonel-président avec la fermeté nécessaire en vue de restaurer et l’autorité de l’état et l’intégrité territoriale. pour y parvenir il ne pourra pas faire l’économie d’un pouvoir autoritaire,en coffrant quelques béotiens (ocs alimentaire, intellectuels égarés et conglomérats des débarqués du 24 janvier) c’est la seule façon de parvenir à la réconciliation.En français facile s’il s’attend à ce que les marchands de mémoires des cavres comprennent d’eux même le sens de son appel alors la réconciliation ne serait pas pour demain.Yako

    Répondre à ce message

  • Le 7 août à 16:01, par HUG En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Le cas ivoirien est different de notre cas.Ici la justice a condamné blaise compaoré a vie pour la mort de son frere thomas sankara et ses douze compagnons.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août à 21:49, par Bakker En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    ADO est Naif, tout ça est un vrai marché de dupes et si par hasard Gbagbo (ou les gens qui le ressemblent) retrouvent le pouvoir, bonjour la revanche !

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 00:17, par Nick En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Deux situations totallement differents. Les deux individus en CI sont toujours vivants. Celui qui est tjrs au pouvoir avaient donne des ordres pecis : preserver l’integrite physique de son predescesseur coute que coute.

    Pour le cas du BF, seul un est vivant. Et celui qui est encore en vie avait aussi donne des ordres precis. Neutraliser physiquement son predescesseur. En term militaire, lui oter la vie. Ce qui fut fait le 15 October 1987. Et pire encore, il dnna le meme ordre qui fut applique sur le numero 2 et 3 du regime. Et sur les chaines internationales, il riat en disant que ces deux ont ete passe a la casserole. Mais quel vempire ! Celui qui est vvant n’a montre aucun en 27 ans de regne. Et 34 ans apres, apres quil soit condamne par la meme justice quil a construite, on nous vomis une lette disant que laure demande pardon ? Soyons sereiux

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 02:01, par jacob En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    des burkinabes ont deja oublier le temps ou le regime de gbagbo massacrait leurs ressortissants burkinabes et traitait ADO de burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 02:45, par Etirev En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Ceci est un exemple concret de la bêtise humaine. Voici des gens qui sont des leaders, des diviseurs qui pour le pouvoir ont été la source de violence de leur supporters. Plus de 3000 personnes sont mortes pour rien, égarées, victimes innocentes et personnes meurtries.
    Aujourd’hui ces mêmes dirigeants véreux ont peut-être reconnus leurs erreurs mais le mal est déjà fait. Le pouvoir ou la mort ce n’est pas seulement au Burkina qu’on croit à ce slogan. Au nom du peuple, on tue le peuple. Le populisme, la démagogie ce n’est pas seulement au Burkina. Alassane voulait le pouvoir quel que soit le prix a payer. Il utilisa la religion et l’ethnie pour parvenir a ses fins. Laurent voulait le pouvoir depuis le règne du vieux Félix. Il parvint au pouvoir.
    Aujourd’hui il parle de réconciliation. Ils faut s’entendre pour bien manger. Le peuple dupé reste le perdant.

    Au Burkina, on parle aussi de réconciliation. Réconciliation entre les partisans de Blaise et ceux de Sankara. Réconciliation entre les familles de ceux qui ont pris le pouvoir par la force, ont tué des gens pour s’installer au pouvoir. Ce sont eux le peuple, le reste est mouton. Le pays est pris en otage par une minorité qui a bu le sang, qui a les mains sales et leur famille et partisan aimeraient garder la situation ainsi pour toujours. Ils aimeraient être dans les médias, dans les affaires du pays. C’est eux ou le feu pour le reste du pays.

    Nous disons simplement qu’ils ont fait leur temps et que nos pays doivent vite retrouver le chemin du vrai développement, bannir les putschistes, bannir les assoiffés du pouvoir, prendre l’exemple des pays africains qui ont fait des gains sur le plan démocratique : Botswana, Namibie, Zambie, Tanzanie, Sénégal.
    Quand comprendront-on cette bêtise humaine ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 12:20, par porto En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Passez votre temps a insulter ADO.c’est le meilleurs president de la sous region ya pas macht !!Lui au moins il augmente les salaire et les allocation familiale pour attenuer l’effet de la vie cher.les autres présidents font quoi pour leur populations.riennnnnnnnnnn !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 17:38, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes

    Hum... Un peu trop d’amalgames et de confusions hein...

    @Yako n°1 ou n°2 je ne sais pas, vous mélangez tout. On ne peut pas faire une amnistie pour une seule personne. Si on veut amnistier Gbagbo pour les actes commis pendant la crise ivoirienne de 2010-2011, il faut alors amnistier TOUS ceux qui ont commis des crimes semblables pendant la même période.

    Visiblement, vous voulez voir Gbagbo se représenter à la prochaine présidentielle, ce à quoi je réponds que vous n’avez vraiment pas pitié de la Côte d’Ivoire !

    Même ainsi, ADO est coupable de parjure (comme Damiba) pour n’avoir pas fait arrêter Gbagbo le condamné depuis son arrivée alors qu’il a juré de faire respecter les lois de son pays. Quand à ceux qui font des comparaisons douteuses avec le cas de Blaise Compaoré au Burkina, là aussi vous mélangez tout.

    Gbagbo a été accusé de cimes contre l’humanité, il est allé en prison pour cela, pendant huit mois en Côte d’Ivoire puis 10 ans à la Haye aux pays bas. Il a subi son procès et a été acquitté.
    D’autre part, il a été accusé de complicité de cambriolage de la BCEAO, il a été condamné en 2018, mais comme il était déjà en prison, n’a pas pu commencer à purger sa peine en Côte d’Ivoire. Mais on peut considérer qu’il a purgé 11 des 20 ans de prison de sa condamnation à l’étranger..

    La seule partie qui ne suit pas les règles de l’état de droit est donc la période entre juin 2021 à son retour au pays et Août 2022 (13 mois et demi) quand il reçoit sa grâce présidentielle. Pendant ce temps, il a été un condamné non emprisonné comme Blaise actuellement.

    Blaise Compaoré, depuis son inculpation dans quatre affaires (Thomas Sankara, Norbert Zongo, Dabo Boukary et le dernier gouvernement Luc Adolphe Tihao) aurait dû être en prison ou résidence surveillée depuis 2016 pour attendre ses procès. Il est donc "fugitif" depuis au moins 6 ans et demi quand il débarque à l’aéroport de Ouagadougou en Juillet dernier. Il n’a jamais fait un jour de prison ou de résidence surveillée.

    La grâce présidentielle ne peut se donner que quand la condamnation est définitive, jamais avant la fin du procès ou quand il y a appel. De plus, il y a des règles, comme avoir purgé au moins une partie (généralement la moitié) de la peine, pour rester juste envers les victimes. C’est pour cela que ADO a essayé de noyer le poisson en graciant Gbagbo parmi plus de 3000 autres ivoiriens ayant purgé au moins la moitié de leur peine, lui même étant supposé l’avoir fait à la Hayes

    Comme dans l’affaire Thomas Sankara, Blaise Compaoré n’a pas assisté au procès et n’a pas fait appel, on peut donc considérer que cette condamnation est définitive. Mais même si Damiba défie tout le Burkina en lui accordant la grâce pour cette condamnation, il reste les autres affaires, il faudra qu’il aille quand même en prison ou résidence surveillée pour attendre ces procès. Et je doute que Damiba soit encore là à la fin de tous ces procès pour le gracier encore et encore s’il y a d’autres condamnations.

    Il faudrait donc 4 grâces distinctes (s’il n’y a pas d’autres affaires qui s’ajoutent !), convenez que ça fait un peu trop.Sans compter que si pour Thomas Sankara on peut invoquer "l’affaire politique" pour demander l’amnistie, ce sera difficile pour Norbert Zongo ou Dabo Boukary. Et malgré tout ça, le successeur de Damiba peut revenir dessus...

    On ne peut pas sauver le soldat Compaoré sans qu’il accepte la "case prison" (même de luxe), à moins de voter une amnistie de tous les crimes, y compris de sang, pendant 27 ans. Autant dire vider toutes les prisons. Et là, ce sera la guerre civile, entre vengeance des ex-prisonniers et règlements de compte des victimes.

    Arrêtez de rêver à l’impunité et trouvez une solution dans le cadre de la constitution et des lois du Burkina, c’est mieux pour tout le monde.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La mort d’Antoine Césaréo, l’homme des Grands travaux de Félix Houphouët-Boigny
Côte d’Ivoire : Les partisans de Laurent Gbagbo réclament plutôt une amnistie
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à Gbagbo et le dégel de ses comptes
Côte d’Ivoire : Adama Bictogo élu président de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Blé Goudé a obtenu son passeport
Côte d’Ivoire : Un nouveau gouvernement de 32 membres dévoilé
Côte d’Ivoire : Patrick Achi reconduit à son poste de Premier ministre
Côte d’Ivoire : Le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné, nommé vice-président
Côte d’Ivoire : Le Premier ministre Patrick Achi a démissionné du gouvernement
Côte d’Ivoire : « Ce qui se passe au Nord, ce sont des hommes qui viennent principalement du Burkina », pointe le ministre de la défense, Téné Birahima Ouattara
Côte d’Ivoire : 10 000 soldats seront recrutés d’ici 2024
Côte d’Ivoire : 2 soldats tués dans une attaque
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés