Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Comité international de la Croix-Rouge : Plus d’une dizaine de journalistes sensibilisés sur le droit international humanitaire

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mercredi 3 août 2022 à 17h22min
Comité international de la Croix-Rouge : Plus d’une dizaine de journalistes sensibilisés sur le droit international humanitaire

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a organisé ce mardi 2 août 2022, une journée d’information et de sensibilisation sur le Droit international humanitaire (DIH) à l’attention des hommes et femmes de médias. Cette journée de sensibilisation entre dans le cadre de ses activités de diffusion et de promotion du droit international humanitaire (DIH). Le CICR a également procédé au lancement officiel de la troisième édition du concours de reportage humanitaire.

Privilégier les échanges avec les professionnels des médias pour une meilleure compréhension du mandat et du mode opératoire du CICR et de la Croix-Rouge Burkinabè ont été les objectifs de cette journée de sensibilisation.

Pour ce qui est du CICR, on peut retenir qu’elle est une organisation humanitaire impartiale, neutre et indépendante qui a pour mandat exclusif de protéger les vies et la dignité des victimes de conflit et de violences internes et leur fournir assistance. Il n’intervient uniquement qu’en situation de conflits armés et de violences. Présent au Burkina depuis 2006, il a une délégation à Ouagadougou et quatre sous-délégations opérationnelles à Djibo, Fada, Dori et Ouahigouya.

Quant à la Croix-Rouge Burkinabè, elle a été créé en 1961. Son rôle est de soulager et d’assister les populations en cas de catastrophes humanitaires.
Ayant pour objectif de restreindre le droit des parties au conflit d’utiliser les moyens et les méthodes de combat de leur choix ainsi que la protection des personnes et les biens affectés ou pouvant être affectés par le conflit, le Droit International humanitaire (DIH) est un ensemble des règles internationales destinées à limiter les effets des conflits armés. Il ne s’applique pas en l’absence de conflit armé.

Tous les journalistes sont protégés par le droit international humanitaire (DIH) en tant que civils. Cependant, le DIH ne garantit pas la liberté d’action ou d’expression des journalistes. Il ne donne pas non plus aux journalistes le droit de pénétrer sur le territoire d’un État sans l’autorisation de celui-ci.

Tous les journalistes détenus sont protégés en vertu du DIH, mais leur statut juridique détermine s’ils sont détenus en tant que civils ou prisonniers de guerre, ce qui a une incidence sur la nature de la protection à laquelle ils ont droit. Notons que Le DIH n’interdit pas d’arrêter ou de détenir des journalistes.

En plus de la sensibilisation aux règles essentielles du DIH notamment, celles ayant trait à la protection des journalistes ainsi que des recommandations relatives à la couverture médiatique en période de crise et une sensibilisation aux gestes de premiers secours étaient également au programme de cet atelier.

Concours de reportage humanitaire

Le comité international de la Croix-Rouge a également saisi l’occasion pour lancer le concours de reportage humanitaire. Pour cette troisième édition, le thème retenu est « Crise sécuritaire combinée aux effets des changements climatiques au Burkina Faso : quel impact pour l’accès à l’eau par les populations ? »

Pour participer, tout candidat au concours doit obligatoirement présenter une production de presse audiovisuelle, presse écrite ou en ligne sur un événement relatif au thème imposé. Il doit également être un journaliste exerçant dans un média reconnu au Burkina Faso.

L’article doit avoir été publié ou diffusé dans le média pour lequel le candidat travaille, entre le 1er mars et le 30 octobre 2022.
Les genres journalistiques acceptés sont les suivants : catégorie Presse écrite / en ligne : reportage, interview, enquête ; catégorie presse audiovisuelle : dossier magazine, table-ronde, interview, reportage.

Pour l’édition 2022, seules les productions en français sont admises. Les deux meilleures productions de chaque catégorie seront primées.

Les productions doivent être déposées dans les locaux du CICR à Ouagadougou, Djibo, Ouahigouya, Dori et Fado N’Gourma du 3 aout au 1er novembre 2022, sous pli fermé ou par courriel à l’adresse szalissa@icrc.org sous la référence « concours de reportage humanitaire 2022 » avec le nom et les coordonnées complets du candidat.
Ce concours est une initiative du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) destinée à susciter l’intérêt des journalistes pour les questions humanitaires.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des velléités de remise en cause des droits et acquis des travailleurs
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA collectés pour les séances de radiothérapie d’Aminata Ouédraogo
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures pour les déplacés internes et les populations vulnérables
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des toilettes et des poulaillers
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués pour « atteinte à la sûreté de l’État »
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au ministre Robert Kargougou
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse : Le personnel du système des nations unies donne de son sang
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de recherche en gestion des risques sociaux (CEFORGRIS) se dévoile à travers une table ronde
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification sensible au genre
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour exportation frauduleuse
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : L’ONASER a offert des casques à Tampouy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés