Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué de presse • mardi 2 août 2022 à 22h55min
Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

Dans la présente note du ministre en charge de la Réconciliation nationale en date du 28 juillet 2022, le gouvernement appelle les "citoyens" enrôlés dans les groupes armés terroristes, à adhérer au processus de dialogue lancé par le président du Faso et à rejoindre le centre de prise en charge devant faciliter leur réinsertion.

Vos commentaires

  • Le 2 août à 15:33, par kon N’doungtouly En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Pourquoi la diffusion doit elle se limiter à la langue officielle du pays qui est le français et seulement dans deux langues locales ?
    Est ce à dire que les filles et fils du pays qui se sont enrôlés sur retrouvent dans ces deux communautés ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 15:36, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Mr Yéro Boly devrait arrêter de nous divertir.
    Qu’est-ce qui vous fait penser que dans ce rapport de forces actuel votre appel serait entendu ? et supposons que ces jeunes à qui on a laveé le cerveau des ann´´ees durant sans que les responsables réligieux et coutumiers n’aient la moindre présence d’esprit de leur opposer un discours contradictoire auraient subitement envie de quitter les rangs terroristes ? Et à supposer que des seconds couteaux aient envie de deserter, est-ce qu#il ne faudra pas être naif pour croire que ceux qui les ont enrolés les laisseront volontiers filer, sauf à les envoyer infilter nos rangs encore ? Il faut vraiment être naif, très naif.
    Et quelles capacités avons-nous de garantir la sécurité de ces centres de prise en charge pendant que l’autre côté a l’outrecuitance d’aller jusqu’à attaquer des camps militaires ?
    Si vous n’êtes pas naifs, c’est de la comedie . Il n’ya pas de solution que de prendre militairement le dessus et très clairement même afin d’être en situation de pouvoir s’attendre à une débandade de l’autre côté.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 16:00, par Nabiiga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    LES MASQUES COMMENCENT À TOMBER

    Donc, en réalité, Damiba a fait le coup d’état pour négocier avec les terroristes. Et, pour que cela se réalise, comme c’est le Capitaine Blaise Compaoré qui fut, et l’est toujours d’ailleurs, l’homme des terroristes, il fallait le défiler devant la presse nationale pour montrer aux terroristes que nous, Burkinabè, nous sommes en paix avec leur homme donc, qu’ils déposent les armes et se mettent à la disposition de ce pseudo centres de honte. Une fois cela acquis, Damiba sortira tête haute comme étant celui qui a mis fin au terroriste et justifier en passant, l’augmentation de son salaire.

    Quelle exubérance enfantile.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 16:31, par citoyen ordinaire En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    A lire les lignes du bas de page, on constate que le choix a été fait de diffuser le message en français, en fulfuldé et en gourmalcéma et les lignes "mooré, dioula et san" ont été barrées. Pourquoi cela ? pourquoi ne pas le diffuser dans toutes les langues possibles pour éviter la "stigmatisation" devenue le fond de commerce de certains Burkinabè. Héi, faisons attention à certains détails qui sont importants !

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 17:31, par Miel En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Désolé, mais j’ai l’impression que ce gouvernment vit dans un rêve dont le reveil sera très brutal. Quel intérêt auront ces groupes térroristes à déposer leurs armes, puisqu’ils sont en position de force ? Et quelle garantie nous leur donnons ? Immaginez-vous que l’Ukraine demande à la Russie de venir déposer leurs armes à Kiev pour qu’ils discutent de paix. Cela me semble bien ridicule. Je pense que le dialogue utile passe par une démonstration de force. Achetons des drones, des avions de guerres, des armes sophistiquées, traquons ces térroristes et infligeons leur le maximum de dégâts possible et nous verrons qu’ils viendront eux-mêmes négocier. On ne peux pas engager une négociation gagnante avec un ennemi qui a le dessus sur nous. Présentement, la seule négociations qui fera du sens pour ces djihadistes sera qu’on accepte de porter des pantalons sautés et laisser la barbe. En déhors de cela, je ne vois pas ce que nous pouvons négocier maintenant, étant donné que c’est nous qui sommes en position de faiblesse. Et un tel document de la part de Mr Boly n’a pas plus de valeur que le papier sur lequel il est écris.

    Répondre à ce message

    • Le 2 août à 18:56, par Solo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

      Mais c’est incroyable, cette légèreté avec laquelle nos autorités traitent cette question. Vous publiez par voie de presse un tel appel, et vous pensez que ça prendra ? Quand on demande aux parents de convaincre leurs enfants, ils doivent le faire avec quoi ? Leur avez-vous préparé un discours à tenir à ces enfants ? Quelle contrepartie offrez-vous ? Quel discours vont-ils aujourd’hui tenir qu’ils n’ont pas tenu hier avec ces enfants qui les nourrissent grâce à l’argent du terrorisme ?
      De grâce, n’etalez pas votre amateurisme en traitant un sujet aussi sérieux de cette façon. C’est très superficielle comme approche.

      Répondre à ce message

  • Le 2 août à 20:18, par momine En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    si ce n,est une cruosite ! monsieur l ministre ou se trouve ce ou ces centres ? qui est l director du centre et quelle EST sa vocation ? franchement comment quelqu,un peut il tuer ces voisins amis et freres et accepter se retrouver Dan’s un centre ? la seule solution c,est belle et bien la guerre.sinon il n,y a pas de place pour eux .

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 20:40, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Quand ces gens vont-ils enfin comprendre qu’un petit groupe de personnes, même au pouvoir, ne peut pas unilatéralement offrir l’amnistie aux terroristes qui déposeraient les armes. Ni le président, ni le ministre n’a ce pouvoir.

    Une décision de cette ampleur doit être discutée, justifiée, expliquée et obtenir l’adhésion populaire pour être applicable, et les "jeunes" ainsi sollicités le savent. Cela passe par une loi d’amnistie conditionnelle largement soutenue et bon votée en douce.

    Vouloir passer outre, c’est exposer toute la démarche à la contestation et à la remise en cause. Ces fameux "centres de prise en charge" peuvent devenir la cible de tous ceux qui ont perdu quelqu’un ou quelque chose et que vous voulez négliger,.A moins que toute l’armée, (y compris donc ceux qui ont perdu leurs compagnons d’armes), ne se consacre à leur protection au lieu de celle des civils innocents.

    Quand on se rappelle lors d’un enterrement de FDS de la banderole avec l’inscription "Nous vous vengerons ou nous vous rejoindrons" portée par les FDs présents, on ne peut imaginer que Damiba ose ordonner à ces gens de protéger les "repentis".*

    Qui peut croire à la viabilité d’une telle aberration et pourquoi insistent-ils pour défier à chaque fois les sentiments de la majorité de leurs concitoyens et les lois ? On ne comprend pas...

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 22:16, par La verite En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Bonjour,

    Personellement, je pense qu’il faut tout essayer. La resolution du terrorisme ne passe pas forcement par le volet militaire. Pour ce qui est de la diffusion, je pense que le V veut dire que la diffusion est faite et les langues barrees, Ça veut dire que la diffusion n’est pas encore faite. Ayons toujours un esprit positif dans la lecture des choses. Dieu aide le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 01:23, par TANGA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    C’est bien monsieur le ministre.
    Ceux.qui voudrons et pourront rejoindrons les.czntezs de prise en charge.
    On va remarquer des bagarres au sein des groupes armés maintenant. Personne aura confiance en personne au niveau des groupes armés et c’est le Burkina qui gagne.
    Désormais, le trouble est semé au niveau des groupes armés.
    C’est une très bonne initiative.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 05:35, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    hum allons seulement.On ne discute pas avec des endeuilleurs des familles.on les combat ferocement.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 08:44, par Mafoi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    C,est ce qu’on appelle un aveu d’échec et j’imagine que ces bandits sont entrain de boire leur petit lait tout hilares accompagnés de bras d’honneur.En tout cas du point de vue tactique,stratégique,c’est ce qu’il ne fallait pas car c’est gonflé à bloc le moral de l’ennemi puisque du coup,c’est nous qui sommes en position de faiblesse.Donc si c’est pour faire un putsch pour ensuite baisser ses froques à l’ennemi,il ne fallait pas tenter pas l’aventure en présentant RMCK de nul alors que vous êtes plus moribonds que lui.Honte à vous

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 09:01, par burkinameilleur En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    M.YERO arrêtez de nous divertir. Vous connaissez bien où se trouve les terroristes ou bien ?
    D’ailleurs nous on avait su que c’était de n’importe quoi depuis que l’ex ministre de la Défense de Blaise Compaoré est revenu au pouvoir.
    Désolé, ils ont activé le feu, et ont du mal à l’éteindre maintenant.
    Dieu ne dort pas
    Nous, nous voulons la paix rien que la paix, mais pas une paix monnayée qui n’est pas fiable à long terme.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 09:03, par ancien En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Il ne faut pas se voiler la face. On ne peut pas éviter la guerre contre le terrorisme. Aucune négociation n’est possible avec des personnes qui ne veulent que détruire.
    Je vais vous dire une chose ; il y a beaucoup de jeunes désœuvrés dans nos villes et campagnes qui n’arrivent même pas à joindre les deux bouts sans aucune aide de l’autorité étatique. Si ces jeunes là restent silencieux et supportent, c’est parce qu’ils pensent que le pays n’a pas les moyens pour les prendre en charge. Alors, si vous garantissez une prise en charge aux terroristes, tous les jeunes désœuvrés risquent de penser s’y mettre pour en bénéficier. Je dis non à cette prime au terrorisme. Donnez nous les armes on va se battre. Quand le nombre combattants va augmenter, la peur va changer de camp j’en suis sûr. Croyez-moi, le plus grand contingent des terroristes vient du Mali. Il sera impossible de garantir une prise en charge à eux tous. Vous allez commencer avec un petit groupe et nombre va se multiplier chaque jour. A force de rester là à tergiverser, ces méchants ne font qu’avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 09:36, par leuk En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Oun ? A t on réellement diagnostiqué le problème de ces groupes terroristes et qu’un centre d’accueil pourrait résoudre ? Il faut plutôt voir comment les contraindre à se rendre eux-mêmes en perturbant leurs ressources (alimentation, carburant, drogue, médicaments et espaces privilégiés de refuge), avec bien la puissance de feu , la formation et la motivation nécessaires pour les forces et volontaires pour défendre la patrie mère, chère à tous ses fils. Plus tard, ceux qui se seront rendus seront réinsérés dans la société avec un suivi pour qu’ils ne servent pas de chevaux de Troie.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 12:27, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    @ancien, vous ne pensez pas si bien dire, et ceux qui sont aux affaires le savent aussi. Ce qui montre qu’ils sont vraiment en manque d’idées, refusent de combattre les terroristes et font dans le dilatoire.

    Au Mali à coté, les accords d’Alger étaient sensés ramener la paix. Pourquoi IBK n’a pas pu les appliquer ? Parce qu’ils contenaient en eux mêmes les germes de l’échec ! Quels étaient les termes "problématiques" ?

    1°) Amnistie générale pour les combattants.

    2°) Une somme d’argent conséquente pour chaque arme déposée, mais ils avaient le droit de garder leurs armes jusqu’à la fin du processus.

    3°) Une place dans l’armée ou dans la fonction publique pour les combattants "repentis" sur simple inscription ;

    Conséquences :

    a) Les combattants, se sachant amnistiés, sont devenus des bandits de grand chemin, attaquant et dépouillant les autres communautés ;

    b) Ils achetaient à bas prix des armes de petit calibre même inutilisables, pour aller les "déposer" contre de l’argent, tout en gardant leurs armes automatiques ;

    c) L’effectif maximal des combattants était estimé à environs 2000, mais ceux qui se sont inscrits pour la "réinsertion" étaient seulement environs 700. Puis ayant compris "l’opportunité", ils ont vite ramenés leurs cousins, frères et amis pour profiter du salariat, faisant exploser le nombre à plus de 7000 ;

    d) Les jeunes des autres communautés, pour se défendre mais aussi pour réclamer les mêmes avantages, ont aussi pris les armes, multipliant les groupes armés dans tout le Mali.

    A cause de tout ça, les accords étaient devenus inapplicables. Nos aventuriers du 24 Janvier le savent, et le fait qu’ils proposent la même chose, sans accord signé, sans loi d’amnistie, sans adhésion populaire, sans budget, montre bien à quel point ils tâtonnent et font n’importe quoi.

    Dieu sauve le Burkina de ses fils plus ambitieux que doués...

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 13:26, par @@GOG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Le vieux distrait les naïfs.Il est en train de danser autour du pot .
    Arrêtez de nous prendre pour des idiots.
    Allez au front ,nous sommes désolés de voir les colonels et officiers et sous-officiers déambuler en ville.
    Toutes ces nominations de militaires dans les structures étatiques donnent l’impression que vous êtes venus pour siphonner les caisses de l’Etat.
    Un militaire est formé pour défendre la patrie et non pour rester dans des postes généralement confiés à des techniciens civils.Vous avez décidé de gouverner par ordonnance non,dissolvez alors votre assemblée budgétivore composée de non élus,de parvenus.Sincèrement le peuple burkinabè est souffrant.
    Je souhaite tout de même une bonne transition à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 15:16, par Swartskoff En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Une conceptualisation sac-au-dos même si on en trouve de grande valeur. le patriarche ne bâtit pas le présent ; Il peut être consulté mais ne saurait être l’acteur majeur qui façonne le présent. Erreur de casting assurément. Rappelez- vous l’entretien sur 3TV avec Imam DICKO. Lui même a reconnu que ses tentatives de dialogue avec les terroristes onf fait flop. En guise de réponse à la question pourquoi ils tuent, les terroristes avaient répond que c’est le djihâd. C’est juste à coté, récent. Pourquoi chercher ce qu’on vous remet sur un plateau d’argent ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 15:27, par Sacksida En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    S’il y’a des Regions ou les terroristes en negociations avec des responsables locaux, cet appel peut etre comprehensible ; mais si c’est l’Etat Burkinabe qui veut les contraindre aux negociations ; alors il faudrait continuer a les neutraliser et que ces terroristes viennent eux memes ae rendre. De meme, Blaise compaore et ses accolytes criminels "parains" des terroristes qui ont fait des milliers de morts et des millions de deplaces internes doit inculpe pour association de malfaiteurs. Detrompez vous, Blaise compaore n’a pas d’Etat d’ame pour les morts car pouvu que Lui ses interets personnels egoistes soient garantis. Sa lettre supposee demander pardon s’apparente a une Farce de mauvais gout. Si Blaise etait un homme de Reconciliation et de Pardon la boucherie humaine du15 octobre 1987 n’aurait pas eu lieu car a l’epoque des chefs d’Etat tels que John Jerry Rawlings et des amis comuns a Thomas Sankara et Blaise compaore ont intervenu pour regler les problemes entre eux et meme que le 8 octobre 1987 ; Blaise aurait ete dans la Cour familiale de Thomas Sankara a paspenga s’entretenir avec le Vieux Joseph Sankara et tout cela pour tromper la vigilance des gens. Donc, il faudrait combattre le Terrorisme et le grand Banditisme desastreux et quand a la Reconciliation, Blaise doit rejoindre la MACA dans une villa amenagee a cet effet et le processus pourrait continuer son cheminement..Rien ne doit etre force car les acteurs se connaissent tres bien..Damiba et le MPSR doivent continuer le travail serieux et sans naivete car l’Impunite des crimes de Sang, economiques et sociaux ne ferait qu’aggraver des problemes complexes du pays et de son Peuple Burkinabe qui est integre. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 18:11, par kenfo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    C’est assez simple non. Allez ouvrir ces centre à Barga (33km de Ouahigouya) et à Titao, par exemple. Alors, la guerre deviendra symétrique. Je pense qu’il ne fallait lancer un tel communiqué. La prise en charge de meurtriers à répétition ne se fait pas avec du pain et de l’eau fraiche. Combattons sans répit. c’est bon pour le moral.

    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 3 août à 23:01, par jeunedame seret En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les combattants des groupes armés terroristes invités à rejoindre le Centre de prise en charge

    Ils se connaissent . Boly et Damiba connaîtraient bien ces terroristes. Ils auraient proposé des alternatives ou autres occupations à ces bandits. Et ils veulent nous endormir avec ce communiqué comme si les bandits n’étaient pas des HANI. Ils vous écoutent les discours ? Quelle réponse les terroristes ont-ils donnée ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte antiterroriste au Burkina : Vers la création de formations militaires dans certaines provinces pour garantir la quiétude des populations
Insécurité dans le Nord du Burkina : Dix morts dans une attaque dans le département de Seguenega (officiel)
Burkina : Quinze militaires morts dans un double incident à l’engin explosif improvisé
Insécurité au Burkina/Kaya : Blaise Bargo relâché après 5 mois de captivité
Burkina : « On ne chante qu’un seul couplet de notre hymne national, une grande partie reste méconnue », regrette un contemporain de la Révolution
Allégations de "deal" avec les terroristes au Burkina : Le gouvernement dément
Attaque contre Sâ dans la Boucle du Mouhoun : Les agissements des VDP ont provoqué la furie des terroristes, selon un témoin
Boucle du Mouhoun : Près de 4 000 nouveaux déplacés internes sont arrivés à Dédougou
Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso galvanise les troupes à l’Est et au Centre-Est
Burkina : 34 terroristes neutralisés à Boulounga dans le Centre-Nord
Burkina/Centre-Nord : 27 terroristes neutralisés dans trois attaques simultanées
Burkina/Région de l’Est : Des frappes aériennes causent des « victimes collatérales », une enquête ouverte
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés