Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Financement des start-up : Le PNUD accompagne la mise en place d’un réseau de business Angels

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 29 juillet 2022 à 11h30min
Financement des start-up : Le PNUD accompagne la mise en place d’un réseau de business Angels

Dans le but de contribuer au développement des start-up en leur facilitant l’accès au financement, le PNUD à travers le projet Colibris, s’est engagé dans la mise en place d’un réseau de business Angels. Pour ce faire, une consultante a été chargée d’étudier la faisabilité de la mise en place du dispositif au Burkina Faso. Ses travaux ont abouti à l’élaboration d’une note conceptuelle, qui a été présentée ce 28 juillet 2022 aux différents acteurs intervenant dans le domaine de l’accompagnement des petites et moyennes entreprises.

Le réseau business Angels va consister à accompagner, sur les plans financier et technique, des start-up, qui ont des modèles économiques particuliers et qui ont des difficultés à mobiliser des ressources financières. Selon Christian Ouédraogo, coordonnateur du projet Colibris, le réseau peut par exemple mettre à la disposition de ces entreprises, un circuit de commercialisation ou d’approvisionnement. Les membres du réseau peuvent se constituer aussi comme des mentors à l’endroit des entreprises.

une vue des participants

La mise en place du réseau business Angels, va donc permettre de mobiliser plusieurs acteurs, qui peuvent être soit des hommes d’affaires ou encore des employés d’administration publique ou privée qui désirent accompagner l’entrepreneuriat. "Ces hommes d’affaires peuvent décider d’investir dans un projet parce qu’ils y croient et peuvent à terme entrer dans le capital de la start-up ou tout simplement lui accorder les fonds sous forme de crédit, avec un objectif de rentabilité assez mineur pour ne pas étouffer la start-up", explique Christian Ouédraogo.

Christian Ouédraogo coordonnateur du projet Colibris

Le présent atelier, devrait permettre aux acteurs présents d’apporter leurs contributions sur la note conceptuelle et de la valider. Cela va permettre de définir le modèle voulu pour le réseau car celui-ci peut être constitué en entreprise ou en association.

Pour bénéficier de l’accompagnement des business angels, des critères à remplir par les entreprises seront définis. Une fois qu’elles remplissent ces conditions, les entreprises seront répertoriées dans la base de données du réseau et ce sera aux business angels de décider s’ils veulent accompagner le porteur du projet et à quelles conditions.

Ali Tonané représentant du ministre de la jeunesse et de l’emploi

Ali Tonané, représentant du ministre de la jeunesse et de l’emploi, apprécie l’initiative du projet Colibris, qui consiste à la recherche d’autres dispositifs de financement pour l’entrepreneuriat des jeunes. "Pour le financement des projets portés par les jeunes, il est important d’avoir un tel réseau. Même si d’autres fonds de financement existent, il faut innover dans le domaine de l’entrepreneuriat en ce qui concerne la recherche de financements", a-t-il souligné.

Dorcas Tiendrebéogo directrice générale du FAARF

Dorcas Tiendrebéogo, directrice générale du Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF), félicite elle aussi la mise en place de ce réseau qui de son avis va constituer un plus dans l’accompagnement des jeunes porteurs de projets, surtout que ceux-ci se heurtent bien souvent à des difficultés liées au financement.

Il faut noter qu’à l’issue de cet atelier, il sera procédé à la conception des procédures et outils, ainsi qu’au recrutement des business Angels.

Armelle Ouédraogo Yaméogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vente de livres au Burkina : « Librairies conventionnelles et librairies par terre ne sont pas toujours rivales »
Douanes : Les « Gabelles » invitent au civisme fiscal
Burkina/Économie : Les entreprises outillées à l’usage des télé procédures fiscales
Produits et opérations du commerce international : Le groupe Coris bank international échange avec ses clients
Burkina Faso : La douane lance les versions informatisées du certificat de mise à la consommation (CMC) et du laissez-passer
Filière anacarde au Burkina : Le projet PRO-Cashew offre 40 000 plants greffés à des producteurs
United Bank for Africa a un nouveau directeur général groupe et de nouveaux dirigeants
Ciment au Burkina : Des prix élevés malgré la multiplication des cimenteries
Microfinance : MicroAid inaugure sa troisième agence dans la ville de Ouagadougou
Financement des start-up : Le PNUD accompagne la mise en place d’un réseau de business Angels
Burkina : Le cadre sectoriel de dialogue "Gouvernance économique" dresse son bilan
Vista Bank Burkina intègre le programme de garanties d’opérations de Trade Finance de Proparco
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés