Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué de presse • dimanche 31 juillet 2022 à 22h10min
Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

Les deux semaines imparties pour libérer les zones d’intérêt militaire sont désormais expirées. C’est ce qu’il ressort du communiqué du Commandement des opérations du théâtre national (COTN), ce vendredi 29 juillet 2022. À cet effet, le COTN a indiqué que des messages radios en langues locales ont été diffusés dans les zones concernées pour expliquer aux populations les implications de ces mesures ainsi que les différentes conduites à tenir.

"En ce qui concerne la mise en œuvre des décisions prises par le CSDN, les deux semaines imparties pour libérer les zones d’intérêt militaire sont désormais expirés. Des messages radios en langues locales ont été diffusés dans les zones concernées pour expliquer aux populations les implications de ces mesures ainsi que les différentes conduites à tenir. Il n’y a pas eu de difficulté majeure constatée dans l’application de la mesure concernant les zones d’intérêt militaire car, comme nous l’avions envisagé, ces zones abritaient peu de populations civiles. Désormais toute personne qui se trouverait dans l’une de ces zones définies sera considérée comme hostile.

En ce qui concerne l’interdiction de circulation de certains types de motos, les gouverneurs concernés ont pris des notes qui précisent les modalités de mise en œuvre et les localités concernées.

Pour la mise en place de la BVDP, le processus est en cours. Sachez qu’en plus de l’amélioration de leurs conditions de travail, cette initiative se veut la manifestation visible de la mobilisation populaire. Pour cela, le gouvernement a consenti d’octroyer un avantage comparatif aux VDP remplissant les conditions et voulant s’engager dans la fonction publique et militaire"

Vos commentaires

  • Le 29 juillet à 11:52, par Wena Saam Yandé ! En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    "Pour la Patrie, nous vaincrons !" Mais, la mort là est où ??? Vous ne voulez pas mourir pour la patrie ??? Wena Saam Yandé !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 14:33, par Mafoi En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Des parvenus qui sont arrivés là où ils sont comme des cheveux dans une soupe.C’est triste.Combien de temps il vous faut pour détecter oui ou non,une piste d’atterrissage clandestine ?Et on se dit militaire alors qu’on est juste bon pour faire videur de boîtes de nuit.Quant à ton chef damibail doit être un excellent danseur de warba sinon la chose militaire n’est pas son truc

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 14:42, par Mesure Irreflechie En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Cette mesure n’ est pas reflechie. Pourquoi moi terroriste je vais rester dans un coin ou il n’ y a personne ? Pour terroriser les arbres ? Ces gens , la n’ ont vraiment rien a nous offrir et ils tatonnent pour dire qu’ ils font quelque chose. Mais nous, c’ est les resultats on veut voir, pas vos tranmanguinations. Vous croyez que le pouvoir c’ est avoir des armes et se lever retirer ca comme ca ? Quel est votre plan ? Votre projet ? Nein ! C’ est la tout votre probleme.
    Vous avez oublier ce que c’ est que le peuple burkinabe ? Il vous laisse faire mais quand il va se lever, la, vous aller fuir avec vos armes. Demander au fuyard p>

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 14:54, par Delai de 5 Mois Expire En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Le temps de 5 mois que vous aussi vous avez donne pour nous donner la securite que Roch ne pouvait pas npous donner et puis vous vous etes battus pour votre chose, la, c’ est pas expire encore ?
    Ce pouvoir est trop plein de plaisantins. On dit de lutter contre le terrorisme, vous c’ est les populations que vous pouver deplacer. Vous faites pire que le Pr. Roch le civil. Meme votre maniere d’ administer les affaires est lamentable avec vos fauses nominations pour racler l’ argent de l’ etat. Trop presser arrives toujours en retard. Mediter ca moi bien bon ! C’ est le jour qui n’ est pas arriver.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 15:10, par Barou En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    VOUS N AVEZ RIEN VU D ABORD.
    PAS SEULEMENT ÇA TOUT SERA EXPIRÈ SANS RESULTAT.
    ATTENDEZ SEULEMENT COMME VIUS PENSEZ VRAIMENT QUE CE REGIME EST LA POUR VOUS SAUVER RESTEZ A ATTENDRE.
    ÇA TOMBERA DU CIEL.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 20:01, par Ka En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Arrêtez de nous distraire avec vos affaires fumeuses de faire ceux-ci et de faire ceux-là. Votre objectif de prendre le pouvoir par la force est d’instaurer l’impunité, amnistié Blaise Compaoré, remettre le pouvoir au CDP. Comment voulez-vous combattre les terroristes avec des pilotes d’hélicos dépressifs chargés d’affaire a Kossyam ? Alors accomplissez ce que vous êtes venu faire. Mais il y aura un pouvoir que le peuple choisira, et toutes vos vomissures seront balayé dans la justice et par la démocratie. Dégagez, et laissez la place à des personnes qu’il faut pour faire avancer le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 00:14, par Nabiiga En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    HI HI HI RSP : LA MONTAGNE A ACCOUCHÉ UNE SOURIS :
    LE SEUL TEMPS IMPARTI QUI VAILLE EST LA DURÉE DE 5 MOIS QUE VOUS ÊTES IMPOSÉS POUR METTRE UN TERME AU TERRORISME, POINT :

    En quoi vos actions ou inactions dans votre stratégie militaire nous regarde. Cette opération fétiche vous l’avez annoncéE, avez entrainé en centre-ville de Ouaga, Goughin en l’occurrence, avez proféré des menaces à l’endroit des terroristes et j ’en passe. Dites-nous concrètement : combien de kilomètres ont été arrachés violement des mains des terroristes. Les villageoios vivent-ils désormais en toute quiétude ?

    Si seulement la honte tuait. Vous vous mettez devant les micros, toute honte bue, pour nous raconter des balivernes.

    Est-ce que ce sont les naabas ou encore Blaise l’assassin de Sankara qui vous a donné cette stratégie ? À en croire votre stratégie pour mener la guerre aux terroristes, il faut que les leaders coutumiers vous donne conseil car il faut que les Burkinabè se réconcilient afin de s’entendre sur un calendrier de participation à la guerre aux différents fronts. Après la participation de toute personne dans un tel ou tel village, demain ce sera le tour des femmes, des enfants, des veillaird(e)s, tout le monde, d’un autre village avoisinante de se rendre au front.

    C’est comme cela qu’on va gagner cette guerre vous le dites bien, et c’est la raison pourquoi nous avons fait ce coup d’état car Roch ne comprenait pas cette simple stratégie de créer une brèche ou les gens peuvent se parlementer afin qu’un calendrier de participation au front puisse s’établir.

    Quel pays de merde, le Burkina. Franchment !!!!!

    DEGAGEZ, DÉGAGEZ ET AU PLUS VITE VOUS ÊTES NULS

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 07:16, par Papa En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Ces L. colonels ne se rendent pas compte qiu’ils sont entrain de se ridiculiser devant les terroristes qui leurs rient aux eclats . Mes chers L.colonels vous croyez que ces terroristes sont des Idiots qui vont rester dans la zone deguerpie pour engager une guerre conventionnelle avec vous ? On attend de voir à quoi ressortira de votre stratégie

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 12:05, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    274 000 km2. J’estime que dès l’annonce de ce poste, la réponse devait être : C’est vrai ou c’est faux catégorique pour prouver que vous avez connaissance des 274 000km2 de notre pays, gouverné depuis des décennies par des militaires. On nous dit encore " à ce stades des investigations". Ce qui signifie que notre armée ne maîtrise pas grand chose au point de prendre des semaines pour détecter une piste à ciel ouvert. A moins que la piste soit souterraine ! Et même ça ! Dans la mesure où des avions, même de petit coucous y pénètrent. Le Duc est abasourdi.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 12:24, par Bessida En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Tant mieux les enquêtes montrent qu’il n’existe pas une piste d’atterrissage clandestin au Sahel. Cependant, il pourrait exister des clairières et des aires suffisamment larges à travers tout le territoire national où des hélicoptères peuvent descendre et décoller ou même larguer toutes sortes de matériels dangereux pour la sécurité nationale.
    Mon Lt- Colonel, prière continuer à protéger le territoire en tenant compte de la possibilité que des engins volants attérissent illégalement à des fins terroristes et de trafic de tous genres.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 12:25, par NZ En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    On est encore très loin du bout du tunnel. A lire certains, on sent que ces derniers prient pour l’échec des mesures envisagées. S’ils le pouvaient ils allaient commettre des actes contre productifs comme leurs paroles. Dans tout ça c’est le pays tout entier qui paie le prix. Il est temps de changer un peu de mentalité et mettre de côté cette haine héréditaire, cette méchanceté caractéristique du Burkinabé. Pour une fois faisons une pause pour le bien du pays, pas pour ceux qui sont au pouvoir ni pour ceux qui ont perdu le pouvoir ni pour ceux qui viendront au pouvoir. Faisons le pour le Burkina Faso. Ceci dit nous pouvons critiquer positivement ce qui ne marche pas.

    Répondre à ce message

    • Le 1er août à 00:37, par Nabiiga En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

      @ NZ
      ....encore faut-il que ceux au pouvoir le fassent pour ton Burkina. Avant de critiquer nous autres qui le disons haut et fort, il faut, de prime abord, te poser la question pour savoir pourquoi le coup d’état a été perpétré dans un premier temps. De deux, sans qu’un centimètre carré ne soit arraché des mains des terroristes, voilà qu’ils se sont offert un salaire faramineux. Et le contribuable, nous les contribuables qui laborons chaque jour, nous, on ne mérite pas d’augmentation de salaire pour ce que nous faisons pour la patrie ?Qu’est-ce qui justifie cette hause inattendue du salaire de Damiba. Si tu veux que nous le fassions pour la patrie, que tout mond le fasse. Comment peux-tu vouloir qu’on se taise devant cette foutaise de ceux qui ont prêté serment pour détruire NOTRE BURKINA.

      Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 13:38, par Dedegueba Sanon En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Pourvu qu’on n’oblige pas les populations à quitter pour que les terroristes et leurs alliés ( occidentaux et africains) investissent les lieux pour en faire leurs bases ?
    Les maliens qui viennent de faire parler un captif de la katiba macina, qui affirme avoir été entraîné au Burkina, et la piste curieuse d’atterrissage pour avion révélée par Serge Daniel de RFI, sont autant de nouvelles qui ne rassurent pas.
    SVP, chers militaires du MPSR, ne vendez pas notre chère patrie au moment où tous les peuples d’Afrique essayent de se libérer totalement de la domination occidentale. Telle est ma prière, à vous, adressée.
    On ne peut pas dire pour l’instant, avec vos tâtonnements, vos orientations et vos prises de décisions,que vous êtes rassurants.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août à 11:33, par warzat En réponse à : Lutte antiterroriste au Burkina : Le temps imparti pour libérer les zones d’intérêt militaire a désormais expiré

    Le tigre ne proclame pas sa tigritude. Il bondit sur sa proie. That’s all. N’oubliez surtout pas que l’assassin revient toujours sur le lieu de son crime. Donc attendez le de manière non conventionnelle,non habituelle parce qu’il connait vos méthodes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Réconciliation au Burkina : « Des terroristes satisfaits du message du président du Faso », affirme le ministre Yéro Boly
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Bientôt une « Journée nationale de refus du terrorisme »
Sécurité au Burkina : Bientôt l’opérationnalisation du ‘’Plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori’’
Lutte antiterroriste au Burkina : Vers la création de formations militaires dans certaines provinces pour garantir la quiétude des populations
Insécurité dans le Nord du Burkina : Dix morts dans une attaque dans le département de Seguenega (officiel)
Burkina : Quinze militaires morts dans un double incident à l’engin explosif improvisé
Insécurité au Burkina/Kaya : Blaise Bargo relâché après 5 mois de captivité
Burkina : « On ne chante qu’un seul couplet de notre hymne national, une grande partie reste méconnue », regrette un contemporain de la Révolution
Allégations de "deal" avec les terroristes au Burkina : Le gouvernement dément
Attaque contre Sâ dans la Boucle du Mouhoun : Les agissements des VDP ont provoqué la furie des terroristes, selon un témoin
Boucle du Mouhoun : Près de 4 000 nouveaux déplacés internes sont arrivés à Dédougou
Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso galvanise les troupes à l’Est et au Centre-Est
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés