Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 28 juillet 2022 à 15h09min
Kaya/Centre-nord :  Quatre déplacés internes tués par des individus armés

Dans la nuit du 27 au 28 juillet 2022, quatre personnes ont été tuées dans les secteurs 4 et 6 de la ville de Kaya, région du Centre-nord, selon l’Agence d’information du Burkina.

Les victimes de la première tuerie qui s’est passée au secteur 6, sont un déplacé interne de Dablo, conseiller et enseignant de profession et son fils qui a obtenu cette année son BEPC. Selon la source de l’AIB, un autre enfant de cette famille a été blessé au cours de cette nuit fatidique et se trouve au CHR de Kaya pour des soins.

La deuxième tuerie rapporte l’AIB,a elle eu lieu dans la même nuit au secteur 4 de Kaya et a coûté la vie à deux autres personnes déplacées internes.

L’AIB informe par ailleurs que dans la journée du mercredi 27 juillet 2022, des individus armés ont retiré le véhicule de l’infirmier chef de poste du CSPS de Zorkoum, un village situé à une dizaine de kilomètres de Kaya.

En rappel, la ville de Kaya, chef-lieu de la province du Sanmatenga dans la région du Centre-nord accueille un grand nombre de personnes déplacées internes ayant fui les multiples attaques des hommes armés non identifiés.

Lefaso.net
Source : AIB

Vos commentaires

  • Le 28 juillet à 16:27, par caca En réponse à : Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

    Ceux disent dans les médias que le Burkina n’a pas besoin de réconciliation se trompent biens. Comment comprendre cette tuerie à Kaya ville où les victimes se sentaient en sécurité ? Il y a un malaise social de la société burkinabé car les codes du vivre ensemble a été bafoué à plusieurs dimensions.
    Ceux qui tuent par règlement de compte utilisent la même mode opératoire qui est le terrorisme. A ce rythme là toute personne ayant eu une litige laissera sa peau un jour avec les membres de sa famille. La racine de tout cela est l’amertume et la rancœur dissimulée.

    Répondre à ce message

    • Le 29 juillet à 06:09, par AMADOU En réponse à : Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

      Oui CACA . Je suis allé assister au Doua d’un illustre fils de Kaya "ROYAL". J’ai été émerveillé par la mobilisation des Kayalais. Il est mort sur son lit d’hôpital. J’ai imaginé s’il avait ete éliminé à la manière de THOMAS SANKARA de quelle réconciliation devrons nous faire sans le repentir des auteurs ? Blaise au pouvoir a muselé la justice du FASO. SANKARA fut un patriote national et international. La réconciliation dépend de cet ancien président qui a cru qu’après Dieu c’est lui. S’il a fait venir sa fille pour le pardon il pouvait passer par MME SANKARA pour faire venir un de ses enfants.

      Répondre à ce message

    • Le 29 juillet à 08:18, par Mafoi En réponse à : Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

      @caca,le cas de réconciliation dont tu parles dans ton présent post se fait en cachette à l’abri des caméras de télé pour évidemment qu’on ne se retrouve dans un tournage de film comique de mauvais goût qui ne fera rire que les seuls intéressés et c’est ce que ton damiba fait avec son blaiso

      Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 16:49, par Mafoi En réponse à : Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

    C’est quand même bizarre et inquiétant que ces voyous arrivent à se déplacer de secteur en secteur pour commettre leurs forfaits sans être inquiétés.Où sont nos FDS qui opèrent dans cette zone ?J’oublie que ce sont les mêmes qui sont venus faire leur putsch à Ouagadougou pour installer leur chef damiba à kosyam.Fermez le rideau

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 17:19, par Manuel En réponse à : Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

    Bonjour
    Paix à l’âme des disparus !
    Et pendant ce temps, c’est le retour de Blaise Compaoré qui semble être la priorité de Damiba !
    Ceux qui ont applaudi le coup d’état, les populations de Kaya qui sont sortis accueillir les putchistes à leur retour de Ouaga, on vous écoute !!!
    La place des militaires est au front et non pas à kossyam !
    Nous payerons très très cher notre lâcheté.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 05:02, par HUG En réponse à : Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

    Avec tout celz c est la rehabilitation de blaise compaoré qui preoccupe le mpsr et ses supporters.Paix aux ames des disparus et prompt retablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 09:27, par kiriki En réponse à : Kaya/Centre-nord : Quatre déplacés internes tués par des individus armés

    Ce qu’il se passe c’est plutôt que Damiba lui même ne sait pas dans quoi il s’est mis. En fait son coup d’Etat s’est deroulé en plusieurs phases que je ne citerai pas car c’est inutile. Ensuite, son premier fetiche cetait la personne physique du President qu’il a pris en otage, sequestré chez lui, avant de ceder a la liberation sous la pression des populations et de la communaute internationale.

    Mais jusqu’à ce niveau, il fallait juste sapper l’opinion et se donner le temps pour mettre le coup sous la gorge des juges su conseil constitutionnel et preter son faux serment.

    Puis entre temps, l’attaque de Seytenga est venu remettre la credibilité de Damiba a terre et tout le monde a compris qu’il ne detient aucune potion magique contre le terrorisme, et que c’est plutôt un tour de djinamory qu’ilna fait pour faire consommer son coup d’État. C’est dans ce même laps de temps qu’il a déjoué ses supposés coup d’État. Alors il va prendre des dispositions nous dit-on pour renforcer d’abord sa propre sécurité et non pas celles des populations chassées, et mettre en place une opération de charme au sein de l’armée.

    La France n’a jamais envoyé Damiba. On le fait avancer les pions un par un. Et ce on la, cest un petit groupe de personnes prêt à en venir aux exécutions sommaires de personnes. meme de leurs proches. C’est pas la personne qui tient l’arme qui donne toujours les instructions. Même l’affaire des 08 ouvirers portes disparus a la mine était du pain beni pour Damiba puisque c’est une question qui emeut et captive l’attention pendant qu’il avance ses pions.
    Maintenant quand je prends même son soit disant gouvernement, je.ne peux pas citer de noms mais là encore, il y a du sang contaminé dedans. Et une goutte de sang contaminé dans un million de litres de sang sain, ???? Je vous laisse donner la réponse pour ceux qui ont bien appris leur leçon. Damiba c’est une fausse histoire. Lui même ne peut revendiquer l’onction de la légitimité. Mais vraiment au nom de rien. Dans mes calculs j’avais donné 1 an à Damiba pour se chercher de cette histoire. Alors affaire à suivre.....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme au Burkina : L’accueil des déplacés oublie le volet travail
Ré-articulation de Barkhane hors du Mali : 300 conteneurs convoyés et un groupe terroriste neutralisé entre le 4 et le 9 août 2022
Réconciliation au Burkina : « Des terroristes satisfaits du message du président du Faso », affirme le ministre Yéro Boly
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Bientôt une « Journée nationale de refus du terrorisme »
Sécurité au Burkina : Bientôt l’opérationnalisation du ‘’Plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori’’
Lutte antiterroriste au Burkina : Vers la création de formations militaires dans certaines provinces pour garantir la quiétude des populations
Insécurité dans le Nord du Burkina : Dix morts dans une attaque dans le département de Seguenega (officiel)
Burkina : Quinze militaires morts dans un double incident à l’engin explosif improvisé
Insécurité au Burkina/Kaya : Blaise Bargo relâché après 5 mois de captivité
Burkina : « On ne chante qu’un seul couplet de notre hymne national, une grande partie reste méconnue », regrette un contemporain de la Révolution
Allégations de "deal" avec les terroristes au Burkina : Le gouvernement dément
Attaque contre Sâ dans la Boucle du Mouhoun : Les agissements des VDP ont provoqué la furie des terroristes, selon un témoin
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés