Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

1ère Edition du concours Start Up challenge : Moov Africa Burkina initie une formation sur l’Entrepreneuriat digital au profit de 37 jeunes candidats de ladite édition

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 27 juillet 2022 à 13h08min
1ère Edition du concours Start Up challenge : Moov Africa Burkina initie une formation sur l’Entrepreneuriat digital au profit de 37 jeunes candidats de ladite édition

Le réseau de téléphonie Moov Africa Burkina a initié une formation de 48 heures sur l’entrepreneuriat digital au profit de 37 jeunes lauréats afin de mieux structurer leurs projets en vue du concours international dénommé « Startup Challenge 2022. » La finale de la compétition se tiendra au Maroc et réunira les onze pays que couvre le groupe Maroc Telecom.

Détecter des talents dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC), les renforcer et les promouvoir sont, entre autres, les objectifs recherchés par les initiateurs des présentes formations dédiées aux jeunes entrepreneurs du Burkina Faso. « Nous voulons rendre visibles les startups challenge de même que les porteurs de ses projets », a laissé entendre la représentante du directeur général de Moov Africa Burkina, Rakièta Bonkoungou.

Elle a expliqué que 150 candidats étaient en lice pour la compétition, mais après présélection des projets, ce sont 37 lauréats qui ont été retenus pour suivre cette formation de deux jours à l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. A l’issue de cette formation, le premier projet retenu au niveau national représentera le Burkina Faso au Maroc pour le clou final.

Hugor Yaméogo, formateur en entrepreneuriat digital

Hugor Yaméogo est l’un des formateurs des entrepreneurs. Il a fait savoir que ces formateurs avaient pour mission de leur donner les outils nécessaires pour qu’ils puissent conduire et produire des projets viables qui dépassent le cadre local, national pour agir sur un environnement plus global et plus compétitif avec d’autres compétences, notamment extérieures. De façon pratique, dit-il, il ne s’agit pas de créer ou de monter des projets solutions uniquement mais il faut plutôt agir de sorte qu’ils répondent à un marché, à un besoin. Il n’a, cependant pas manqué de relever le dynamisme et l’engagement des jeunes qui, selon lui, présentent des projets « très innovants. »

Les participants à la formation

Le projet « ADA » est une application mobile qui permet aux usagers de se déplacer aisément. Selon sa promotrice, Laetitia Yaméogo, l’application « ADA » donne le temps et l’itinéraire du trajet. En à peine six mois d’existence, le projet souffre d’un manque de financement, ce qui ralentit son essor et sa visibilité. Pour explication, Laetitia Yaméogo affirme que les investisseurs burkinabè n’ont pas confiance aux entrepreneurs locaux, nationaux et qu’« ils n’aiment pas consommer la production locale ». Pourtant, elle se convainc que ce ne sont pas des talents, des compétences qui font défaut au Burkina Faso.

Laetitia Yaméogo, promotrice du projet « ADA »

Pour clore la session de formation, des attestations ont été décernées aux participants.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants
Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) : Offres de bourses pour jeunes blogueurs
Votre journal « Courrier confidentiel » Numéro 284 est disponible dans les points de vente habituels
Technologies : De jeunes enfants initiés à la robotique
Auto-régulation de la presse au Burkina : Des acteurs des médias sensibilisés à une meilleure pratique
Graphisme au Burkina : Moussa Ouédraogo et Wilfried Zoungrana deux autodidactes du domaine
TIC et éducation : Le groupe Kafyka lance « Kuuni », un logiciel gratuit de gestion scolaire
Photographie et vidéo : Amateurs ou experts, voici cinq chaînes YouTube à ne pas manquer
Afrique : Bientôt la création d’un réseau régional d’échanges de données pour la sauvegarde des écosystèmes
Autorégulation des médias en ligne au Burkina : Les suggestions de Carine Daramkoum à Burkina24 et Lefaso.net pour plus d’efficacité
Science au Burkina : Une école d’été en intelligence artificielle ouverte pour répondre aux défis actuels
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 283 est disponible !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés