Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 26 juillet 2022 à 23h00min
Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

" Je demande pardon au peuple burkinabé pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon magistère , plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël SANKARA . J’assume et déplore , du fond du cœur , toutes les souffrances et drames vécus par toutes les victimes durant mes mandats à la tête du pays et demande à leurs familles de m’accorder leur pardon . Je souhaite que nous puissions aller de l’avant désormais pour reconstruire notre destin commun sur la terre de nos ancêtres" . Ce mea culpa est celui de l’ancien président Blaise Compaoré, chassé par la rue en 2014 après 27 ans de pouvoir.

Il l’a fait savoir à travers un message adressé au peuple burkinabè et porté par une délégation venue d’Abidjan, et comptant en son sein la fille de l’ancien président, Djamila Compaoré. La délégation a été reçue par le président Paul Henri Sandaogo Damiba. Le porte parole du gouvernement s’est ensuite chargé de livrer le message.


Tout en déplorant les différentes attaques terroristes qui endeuillent quotidiennement le pays, il appelle les Burkinabè à s’unir et à taire définitivement nos querelles et rancœur.

Voici l’intégralité de son message.

Message de son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE Ancien Président

Mes chers compatriotes , Citoyennes et Citoyens du BURKINA FASO , Répondant à l’invitation de S.E.M. Paul - Henri Sandaogo DAMIBA , Président du Faso , pour concertation sur la situation très difficile et délicate que connait notre Pays , ma présence parmi vous est plus qu’une joie , c’est un immense soulagement ! Et pour cela , je tiens , tout d’abord à exprimer ma profonde reconnaissance aux nouvelles Autorités de la Transition de notre pays .

Mes remerciements vont également à toutes celles et tous ceux , qui y ont œuvré dans le silence , individuellement ou collectivement , pour permettre l’avènement de ce jour . Permettez - moi aussi de saisir l’opportunité de ce message pour remercier , tout spécialement depuis Ouagadougou , Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA , Président de la République sœur de COTE D’IVOIRE et son Gouvernement , pour toutes les commodités mises en œuvre afin de faciliter mon déplacement à Ouagadougou .

Monsieur le Président du Faso et chers compatriotes , Notre pays , le BURKINA FASO , vit depuis quelques années , l’une des crises les plus graves de son histoire , qui le menace jusqu’à son existence meme.

Cette crise , caractérisée par des attaques terroristes d’une rare violence et des conflits intercommunautaires , a causé des milliers de morts et des déplacements massifs de nos compatriotes , auxquels j’exprime encore toute ma compassion et ma solidarité dans l’épreuve . C’est ainsi que des millions de femmes , d’hommes et d’enfants démunis sont contraints à être déplacés dans leur propre pays , ce qui ébranle les fondements mêmes de notre chère patrie .

Face à cette situation dramatique et critique que vit notre chère patrie , nous n’avons effectivement d’autres choix que de taire nos divergences pour sauver notre patrimoine commun , le BURKINA FASO . Cette Nation , qui nous a été léguée par nos aïeux , mérite mieux que le sort funeste que des terroristes veulent lui réserver . C’est pourquoi , j’appelle tous nos compatriotes , filles et fils du pays , de l’intérieur comme de l’extérieur , à une union sacrée , à la tolérance , à la retenue , mais surtout au pardon pour que prévale l’intérêt supérieur de notre Nation . Je forme le vœu que le sang de tous nos martyrs , civils et militaires , tombés depuis le début de cette grave crise , puisse constituer le ciment de notre amour fraternel , l’attachement à la patrie et notre solidarité à tous .

Mes chers compatriotes , Pour ma part , je demande pardon au peuple burkinabé pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon magistère , plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël SANKARA . J’assume et déplore , du fond du cœur , toutes les souffrances et drames vécus par toutes les victimes durant mes mandats à la tête du pays et demande à leurs familles de m’accorder leur pardon . Je souhaite que nous puissions aller de l’avant désormais pour reconstruire notre destin commun sur la terre de nos ancêtres .

Ensemble , dans un esprit de patriotisme , donnons - nous la main pour taire définitivement nos querelles et rancœur . Il est important aujourd’hui , de travailler au recouvrement de l’intégrité territoriale , à la reconstruction et promotion d’un environnement favorable à l’épanouissement durable pour tous. C’est l’unique voie , qui permettra ainsi de mettre fin à nos incompréhensions et conflits intercommunautaires pour lutter efficacement contre le terrorisme qui a tant saigné notre pays et ébranlé ses fondements . Nous le pouvons . Nous le devons à notre cher pays dans un sursaut patriotique .

Que Dieu bénisse le BURKINA FASO

Vos commentaires

  • Le 26 juillet à 12:29, par Baoyam En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    J’espère qu’il y a une vidéo où Compaoré va lire le message qui prouve que ça vient de lui. Ensuite, avant de demander pardon, il faut qu’il dise la vérité : qui a tué Sankara, Norbert ZOngo et dans quelles circonstances. ENsuite, qu’il accepte de venir se constituer prisonier. ENfin, le peuple pourra le pardonner.

    Quant à la supposée nécessité de supposée réconciliation, je doute fort que cela puisse résoudre le problème de terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:30, par sidwa En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    c’est le fort de Blaise ; demander pardon du fond du cœur alors que dans le son for intérieur ce pardon est superficiel
    depuis quand on demande pardon par écrit ; en plus sans même attendre la réponse des victimes, il avance que c’est ce pardon qui va ramener la paix au Burkina Faso ; et si c’est l’inverse qui était vrai à savoir que c’est la prison de vous autre qui devrait contribuer à ramener la paix au Burkina Faso ;
    Ca donne l’impression qu’on a travaillé pour arriver à cette situation et forcer la main
    Blaise sincère devrait dire, je me mets à la disposition de la justice burkinabè et je suis prêt a affronter mon destin pour le bien de notre cher pays le Burkina Faso ; On sait tous que Blaise ne tiendra pas en prison mais au moins mettez plus de la forme dans cette tragédie comique, une simple déclaration de pardon ne suffit pas sinon ce problème était réglé depuis la journée nationale de pardon
    Mais enfin, il reconnait que Sankara était son frère et ami ; Nous pouvons imaginer la réponse de la famille Sankara ; pardon d’accord, mais vérité et justice d’abord

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:32, par MM En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Le plus simple des pardons, c’est se mettre à la disposition de la justice. Prends ton courage en main, Blaiso, capitaine tout puissant qui ne recule devant rien et rentre au Burkina si vous arrivez à avouer ce que vous avez fait, vous allez vous libérer devant Dieu et les hommes et le pardon ne sera qu’une formalité.
    Un pas salutaire, mais pas suffisant et dans le fond et dans la forme.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:34, par Salomon En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Enfin il brise le silence, j’ai soupiré apres un tel message. Je trouve que c’est sage et profitable pour la Nation. Je prie que ceux a qui le President Compaore demande pardon aient la force de surmonter leur douleur pour l’accorder car la vie meme de la nation en depend. Que Dieu benisse le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:38, par Kouda En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Blaise Compaoré, lâche comme d’habitude. Demande à rencontrer la famille Sankara, en particulier, Mariam et ses enfants. ADO peut t’y aider. Demande leur pardon, loin des caméras. Fais la même chose avec les familles de tes suppliciés emblématiques.
    Ensuite, demande pardon au peuple burkinabè.
    De toute façon, je doute de ta sincérité et de ton humanité.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:40, par El Pistolero En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Je doute fort que ce message vienne de Blaise. Tout est fait à dessein pour le laver pour sa restauration future. Restons vigilants.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:45, par BILL En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    .Drôle de délégation venue d’Abidjan. L’aile historique est capable de monter ce scenario. Moi je reste "Saint Thomas"

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:48, par Kassoum Oubda En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    C,est par là qu’il fallait commencer la réconciliation. On dit qu’une faute avouée est à moitié pardonnée.C,est ici une grandeur d,esprit que BC déploie .Le peuple Burkinabé a horreur de l’arrogance de ses dirigeants mais aussi sait etre indulgents quand on demande sincérement pardon.Vivement que la paix et la concorde reviennent au Faso et meilleure santé à BC.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:51, par Kiendrebeogo7 En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Le vrai pardon c’est entre la famille Compaoré et la famille Sankara son excellence damiba et le gouvernement mélange les choses bon dieu

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:51, par caca En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Le président Blaise Compaoré a eu le courage et la simplicité du cœur en demandant pardon au peuple burkinabé et la famille des victimes de son mandats. C’est la deuxième fois qu’il fait cette démarche en 2001 journée nationale du pardon et aujourd’hui. C’est un homme humain et humble dont un grand homme.
    Ceux qui ont la critique facile appliquée cette démarche même superficielle dans votre environnement social. Je me demande si Mr Isaac Zida, le vieux Kafando et Roch Christian Kaboré peuvent faire les siennes ?
    Vive le président Blaise Compaoré et vive le président PHS DAMIBA. Que Dieu entend cette prière.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:52, par Sajrim En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Pourquoi on n’aime pas ce qui est court et simple.
    Inviter la TNB , livrer son message télévisé de sa propre personne.
    Commencer son message depuis le CMRPN.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:00, par yambia En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    il faut toujours se méfier de ce Monsieur. il doit prouver sa sincérité et le peuple appréciera.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:01, par Kinkester En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    J’aurais aimé que ce mea culpa soit proféré au palais de la justice après connaissance du verdict à ton encontre monsieur le Président Compaoré. Moi je suis faible face à celui qui me demande pardon. On ne peut pas enjamber la justice quelque soit la raison. Mais te voir aussi diminué m’a fait vraiment de la peine même si en tant que grand admirateur de l’exceptionnel Thomas Sankara je t’ai détesté de toutes mes forces. Pour ma part je te pardonne en sachant que c’est déjà pas facile pour toi de vivre avec la culpabilité toute ta vie durant. J’espère que la famille de Sankara et de toutes tes autres victimes auront la force de te pardonner pas seulement pour toi mais pour eux-mêmes. Pour se délivrer des rancœurs qui nuisent à l’organisme à cause des toxines du ressentiment

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:11, par Samorogouan En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Faites une analyse profonde de cette lettre.
    1. Blaise est sincèrement malade il vit ses dernières heures,
    2. Blaise est incapable d’écrire une lettre pareille,
    3. La famille de Blaise est entrain de préparer psychologiquement le peuple burkinabé à accepter les éventuelles funérailles de Blaise,
    4. Enfin préparer dans les semaines à venir pour recevoir un communiqué qui sera pas bon et concernerait Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:12, par Pagnagdé En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Un acte de grandeur. Si la nécessaire réconciliation nationale doit passer par là, cette demande de pardon est à saluer. L’unité du pays vaut bien de sacrifices. Même si, quoi qu’on dise, le 15 octobre est une affaire très compliquée.....

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:15, par PIONG YANG En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Déjà bravo pour ce pas. Nous sommes tous 9 et non pas 10. Je propose a Monsieur Blaise, de demande à son ami OUATTARA, de l’aider à rencontrer la veuve de Sankara en présence de ses enfants et des frères de Sankara. Pour leur traduire sa confession pour partir en paix. Que Dieu te fasse miséricorde.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:17, par Zeus En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    C’est trop facile. Se sachant mourant, il demande pardon près de 40 ans après. Que l’âme de Sankara s’occupe de lui. A t il pensé à Mariam Sankara et à ses enfants ? Il snobe la justice Burkinabè à travers son avocat qui insulte le pays et sa justice. Qu’il reste en Côte d’Ivoire. Il a fait trop d’orphelins et il le paiera au ciel. Dites lui de se taire définitivement à défaut de se constituer prisonnier.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:20, par Boris En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    ce n’est pas de cette façon. le pardon ce n’est pas un coup de comm. Tu ne peux pas me faire du tord , tu me laisse et tu vas me demander pardon a une lettre adresse a tout le burkina. pourquoi, il ne contacte pas la veuve et les enfant de thomas sankara ????? Qu’il suivent les procédures en tant BON AFRICAIN. S’il ne connait pas ces procédures, qu’il se renseigne dans son village avec les anciens.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:20, par Bob En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Ainsi les sorciers du Machin de MANEGA, Lookman Sawadogo, le CDP, les OSC et autres partisans de la RÉCONCILIATION sans condition étaient des IMPOSTEURS ! Voilà que dans un éclair de lucidité, Blaise COMPAORE himself demande PARDON et surtout reconnaît ses crimes. La suite logique c’est qu’il doit se constituer prisonnier. Après cela je jure de créer une OSC pour lutter pour sa libération. Cette démarche devrait inspirer tous ceux qui ont volé, pillé, corrompu et assassine le peuple burkinabé qui seront jugés et condamné mais auront allégé leur conscience. Cette catharsis permettra de montrer à la jeunesse burkinabé que la PROBITÉ, l’INTEGRITE, l’HONNEUR, l’HONNETE, le COURAGE, l’ARDEUR au TRAVAIL sont des qualités indispensables pour un BURKINABÉ. Après cela, aucun soldat ne fuira devant l’ennemi, aucun policier ne rackettera, aucun chef coutumier ou religieux ne se prostituera, aucun citoyen ne convoitera ce qui ne lui appartient et surtout nul JEUNE ne portera les armes contre le Burkina et aucune communauté ne pactisera avec l’ennemi. Il n’y a que par l’exemple et l’exemplarité que nous éduquerons et transformerons notre peuple. La JUSTICE apaise les cœurs tandis que l’impunité corrompt les ÂMES. Blaise COMPAORE a détruit le Burkina et l’homme burkinabé mais sa rédemption actuelle est porteuse d’espoir. Cette humilité soudaine est un MIRACLE ! Peut-être que DIEU a un plan pour sortir le Burkina de l’ornière, pourvu que nous devenions MEILLEURS.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:21, par Deafnot En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    La 2e Episode du film nous est montré. A quand la 3e épisode ? Vraiment.....Que DAMIBA se préoccupe mieux des terroristes sur le terrain que de nous présenter ces films où on a un seul acteur. On n’a même maintenant depassé l’aspect tryptique. Maintenant, nous sommes à Vérité-Justice-Prison-Pardon-Prison-Reconciliation si les victimes ou leurs parents le souhaitent. C’est quoi ca ? Voyez-vous même la forme du message, c’est une nième insulte au peuple. Le vrai pardon s’est de dire je rentrerai et je me remettrai à la justice. En plus, ce mourant qu’on a tous vu là peut écrire une telle lettre ? C’est Eddie Koimboigo qui avait raison seulement

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:23, par porto En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    quand il remercie le president Ouattara "depuis Ouagadougou"j’ai l’impression que ce message date de depuis son sejour a ouaga.Si c’est le cas pourquoi le publier maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:27, par changeons En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Un vrai théâtre dont les metteurs en scènes ne sont que le président de la transition et ses alliés. Pourquoi il demande pardon à travers la voix d’autrui ? Il a eu l’occasion de demander directement pardon quand il était venu pour la première partie du théâtre à Ouaga. La première des choses était que l’ancien président accepte de se mettre à la disposition de la justice de son pays, dire pourquoi un tel a été exécuté avant de demander la clémence du peuple. Une faute reconnue est à moitié pardonnée. L’ancien président sait qu’il a déjà demandé pardon et institué la journée du pardon. cela n’a rien donné car il n’a pas expliqué les circonstance des crimes. Pourquoi répéter la même chose et espérer des résultats différents. Pardonner l’ancien président est le souhait de beaucoup de burkinabé, mais qu’il respecte d’abord la décision de la justice burkinabé à son encontre. Nul n’est au-dessus de la loi !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:29, par Barou En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    DAMIBA A FINI SA MISSION
    QU IL REND LE POUVOIR ET QUITTER LE PAYS
    LES BURKINABES C EST GRAVE COMME DES ENFANTS VOUS CROYEZ A LA RECONCILIATION NATIONALE, LA VOICI
    RECONCILIATION NATIONALE,RECONCILIATION NATIONALE
    C EST ÇA LA RAISON DE VOTRE RECONCILIATION NATIONALE.
    PRENEZ LA ET ACCEPTEZ LA

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:31, par Burkina En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Enfin !
    Tard mais bien quand même. Mieux vaut tard que jamais.
    De grâce, que les va-t-en guerre se taisent.
    Demander pardon est plus difficile que pardonner. S’il vous plaît, après ce acte solennel, rangez vos armes de guerre pour donner une chance à la renaissance de notre pays.
    Félicitations à monsieur Blaise Compaoré.
    Je supplie la famille SANKARA et les FAMILLES des autres victimes des années de plomb, de pardonner et d’entrer dans l’histoire comme les artisans de la paix que le Seigneur Jésus christ appelle les bienheureux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:32, par Le patriote "Le vrai" En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Non, non et non !!! Djamila, on sait que tu es venue nous délivrer un message par procuration de ton cher pater, toi-même prise de remords à n’en pas finir. Mais ça ne peut pas se passer ainsi. Tes conseillers même s’ils ne sont pas des burkinabé savent comment procéder de manière juste. Mais si vraiment tu veux le pardon pour ton père, tu dois d’abord le conduire à la MACO. Ensuite suivra les autres procédures pour vous absoudre de vos crimes abominables infligés à des compatriotes burkinabé. Mlle Djamila, ce n’est pas encore arrivé. Du courage à toi pour une suite vers le pardon vrai sans hypocrisies.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:35, par Sylvanus En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Je doute fort que ce message ne soit à l’image de toutes les autres correspondances attribuées à BC sur la vie de son parti le CDP. Le BC que nous avons pu apercevoir récemment à Ouaga ne semble pas être en possession de tous ses sens pour produire un tel écrit. La probabilité est grande que ce soit son entourage qui en ait prit l’initiative.

    Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas au bourreau d’appeler ses victimes à oublier leur rancœur « pour aller de l’avant ». Même si certaines victimes arrivent à pardonner sans jamais avoir droit à la vérité, toutes ne le pourront pas, en particulier celles qui sont mortes, et les parents de certaines victimes qui sont morts dans l’amertume en réclamant vérité et justice. Ces âmes troublées ne pourront jamais se reposer en paix que lorsque la vérité sera dite dans son entièreté suivie d’une demande sincère de pardon et éventuellement la soumission à la justice humaine. Vous ne pouvez pas demander à un mort qui réclame justice de vous pardonner, et personne ne peut accorder le pardon à sa place.

    Et pourtant la chose est simple si la démarche est sincère : il vient se mettre entièrement à la disposition de la justice et il fait la liste de tous ses méfaits, ses complices et commanditaires. Cela doit être fait sans calcul et avec tous les risques possibles pour sa vie. Il n’y a pas de résultat sans sacrifice. Le sacrifice qu’il aura à faire, c’est se livrer corps et âme à la justice quoi qu’il advienne et demander à ses partisans d’accepter son sacrifice pour le bien de la nation. En ce moment le résultat sera palpable, il pourra demander pardon et être pardonné.

    Blaise est vieux, pour ne pas dire mourant, et c’est compréhensible qu’il veuille venir mourir sur la terre de ses ancêtres et y être enseveli. Alors, qu’il montre qu’il est digne de ses ancêtres qui « acceptent la mort à la honte ». Si c’est aussi sa suite (enfants, proches) qui souhaite regagner le bercail, la démarche est aussi simple : assumer le message et dire que BC souhaite rentrer définitivement au pays pour assumer son passé et demander pardon au peuple burkinabé. Ça, tout le monde comprendra. Sinon c’est peine perdue. On va forcer la main des gens, mais cela nous rattrapera encore dans 2 ans, ou 5 ans.

    Personnellement je ne pense pas que BC ait un problème avec tous les burkinabé, ni même que la majorité réclame sa tête. Même Diendéré qui a été condamné sans avoir accepté d’assumer les faits qui lui sont reprochés est réclamé dehors par beaucoup. Lui aussi, il aurait fallu qu’il dise « sa » vérité au procès, et qu’il demande pardon, au lieu du spectacle d’irrespect de la mémoire des victimes qu’il a donné de voir durant le procès et à la fin, et il serait célébré aujourd’hui comme un héro. Hélas ! Pourquoi gaspille-t-on toutes ces chances d’un vrai apaisement des cœurs meurtris ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:38, par Papa En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Je suis un ANTI-BLAISE COMPAORÉ pur et dur mais, il faudrait qu’on se surpasse maintenant pour accepter ce mea-culpa et pardon qu’il a demandé . Il a ete courageux en assumant tous les crimes commis sous. son magistère mais le meilleur moment pour demander pardon c’est lors de son recent passage au Burkina . Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 15:26, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      Écoute sous un pro compaore pur et dur c’est ton problème mais ne viens pas nous divertir et nous insulter ici. D’accord ?
      Cette intervention est une nième insulte au peuple burkinabe. Nous avons rien ici à nous surpasser : nous nous sommes déjà surpassés trop même jusqu’à ce qu’il se permette de venir nous cracher dessus et nous humilier. Et comme on n’a rien dit il vient aujourd’hui d’en rajouter. Il est trop tard il n’y a pas à pardonner de cette fac9n là
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:41, par ollo En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Je crains que ceux qui accompagnent le président Compaoré dans cette entreprise ne s’y prennent mal. Ils doivent savoir que le pays est dans un contexte tel que beaucoup d’écrits supposés venir du président sont contestés même par les membres de son parti, donc ses proches. Pour un acte aussi important, il faut même permettre au président de parler en life. Il a la capacité de convoquer les média nationaux à Abidjan pour ce repentir. Du reste, c’est le processus de pardon qui devrait être annoncé que le pardon lui-même. Le pardon a un prix et il faut le payer, sinon c’est trop facile. Est-ce que le prix payé actuellement va libérer la réponse favorable des familles ? Je crois que le pardon doit aussi concerner tous les pays que le Burkina a troublés par sa politique extérieure.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:42, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Hummm, ça c’est "foutaises" moins le quart. Sandaogo pense qu’un simple pardon orale peut balayer tous ces meurtres. Honnêtement si j’étais à leurs place, j’allais avoir peur du Peuple et ne pas sortir de tels "âneries" du chapeau de magicien. Le silence est d’or.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:42, par Mechtilde Guirma En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Kilililililililililililililililililililili yé wobgo M’dwell Compaoré n’dik lallé n’ték puanga, n’dik zoondo n’ték waondo soba.N’ta yandé m’bang raod soba, N’tooong pelg n’dock yandsoba. Six f’suuri ti saamdam wuma mé,ti pugdamb wuum ti wêmdambfaan wuuma mê.

    Président Sandaogo Damiba, ii bark-bark-barka
    Wend na kit ti kuulé n’yinré ti kom-yaoba watin yaondi i gaangin wan tii yuur saang Moogo (les annales du monde entier).

    Et la chose est d’autant plus émouvante et mystique que nous vivons en ce moment même ici au Canada presque au jour pour jour et sur le plan international et mondial exactement la même démarche de la plus haute Autorité de l’Église catholique comme le plus grand signe des temps :

    II BARK YÉ SOALA WENDÉ, II NONGLEMA YIINGA YÉ. II BARK YÉ SOALA WENDÉ, II NONGLEMA YIINGA LAM PUUSID YÉ

    WA YÉ WO RÉÉSI WÊ : II BARK-BARK-BARK-BARK-BARKWAAA, YAMB NONGLEMA YIINGA LA PUUSID YÉ

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 14:44, par Trudo En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      Effectivement, au Canada comme au Burkina, les mêmes ignominies commises par des diables déguisés qui par la suite déploient milles énergies pour être acceptés et vivre avec les humains, à quel dessein ?
      Le diable est vraiment malicieux

      Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 23:34, par Vérité indiscutable En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      Des excitations insensées. Des comparaisons déraisonnées complètement. Le pape se déplace en personne, même sur sa chaise roulante, et demande Pardon pour des faits qu’il reconnaît avoir été soutenus ou réalisés par des structures de l’église catholique en complicité avec le colonisateur ; des faits qu’il condamne sans complexe ; avec une sincérité à couper le coeur.
      Des gens trouvent moyen comparer ça avec une lettre lapidaire supposée de Blaise compaoré qui demanderait un certain pardon à travers les réseaux sociaux à toute une famille non seulement nucléaire (de Sankara, de Norbert Zongo, des compagnons de Sankara etc.) mais aussi nationale (le Burkina Faso) et internationale (l’Afrique entière et les hommes épris de valeurs dans le monde).
      S’il suffisait d’écrire des brouillons lapidaires de ce genre pour se faire prendre au sérieux, le monde connaîtrait la paix depuis belle lurette. Beaucoup d’entre nous ne font vraiment plus usage de leur cerveau. Dieu nous sauve s’il peut encore.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 09:48, par sidsomde En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      M. Mme Mechtilde Guirma votre réaction d’un moaga profond m’a ému.
      Mais question : que dites vous de ceux qui pensent que la bonne manière n’a pas été utilisée,. Les familles des victimes devraient être d’abord approchées avec sagesse et humilité ?

      Répondre à ce message

      • Le 28 juillet à 01:54, par Mechtilde Guirma En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

        N’oubliez pas qu’il y a deux groupes de familles de victimes : celle de la révolution et celle de la période de Blaise : Mais comme vous pouvez le remarquer et je l’ai déjà expliqué c’est Mariam Sankara qui a ravi la vedette. Et le raisonnement fallacieux est que du fait que comme Sankara est mort tout doit être rejeté sur Blaise. Et pourtant on réclame la vérité. Or je suis l’un des témoins (de la révolution de A à Z) qui ai échappé par la grâce de Dieu à l’élimination physique par trois fois avec également la période de Blaise. Donc je suppose que cela ne sera pas charitable pour moi de garder le silence devant les hommes et mieux devant Dieu. Que cela soit du côté de Sankara ou de Blaise. Je crois d’ailleurs que j’en ai assez parlé. Bref voilà ce que je pense puisque vous me le demandez : Madame Sankara a eu son jugement espéré. Et pour montrer la grandeur de son cœur elle n’a réclamé qu’un franc symbolique. C’est bien. Mais en ce qui concerne les victimes de son mari : Silence radio : Elle n’a pas poussé sa générosité plus loin pour calmer la situation. Maintenant je vous réponds et vous allez voir ce que je pense. Avec sa grande victoire sur Blaise, elle devait maintenant se lever avec un balaie aller en côte d’Ivoire. Se rendre chez lui avec des témoins qu’elle laisserait dans la voiture devant la porte de la maison de Blaise, et rentrer dans la cours et commencer à a balayer depuis la porte. Imaginez ce qui va se passer. Même si Chantal ne pige rien à nos traditions (d’ailleurs elle n’a jamais voulu en comprendre quelque chose. C’est cela aussi notre malheur du côté de Blaise), Djamila sa fille allait comprendre. Car elle est la fille de son père et la nièce de ses tantes et oncles paternels. C’est alors que Blaise la voyant ou informé, allait sortir et la relever. Je vous assure qu’en même temps il allait éclater en sanglots. Bref c’est un détail. Puis les témoins restés dans la voiture les rejoint immédiatement. Rentrer dans le salon où également les témoins de Blaise attendent. Accueil jovial selon la tradition, on peut leur offrir de l’eau à boire avec l’assurance que l’eau n’est pas empoisonnée (la tradition avait ses manières en tout cas) puis une causerie et anecdote bouffonnes entre les témoins tandis que Mariam et Blaise restent silencieux par respect pour la mémoire des victimes mais le camp de Blaise mine de rien surveille par regard furtif les dispositions de Mariam qui fini par demander d’un regard indicateur ou un signe au chef de son groupe qu’elle est prête pour livrer le message alors le chef du groupe le signifie à celui d’en face. Ce dernier recommande alors le silence et Mariam prend la parole pour explique le motif de leur visite. Alors l’assemblée accueil avec joie le message. Mais le chef du groupe Blaise se retire immédiatement dans un réduit et envoie un enfant discrètement appeler Blaise qui le rejoint immédiatement. Puis quelques secondes ou une minute plus tard ils reviennent ensemble. C’est alors qu’en s’adressant à Mariam Blaise lui dit en parlant à son groupe : « Vous pouvez aller vous reposer ». Applaudissement de l’Assemblée. Puis boisson pour remercier les ancêtres. Car c’est le signe que Blaise a accepté l’invitation de Mariam.

        Puis une fois rentrée à Ouaga, elle rend visite aux épouses des victimes de la révolution, et de la période de Blaise pour les instruire de sa démarche à Abidjan, en attendant la suite.

        Au rendez de Ouaga, donc de Blaise avec toute les veuves et avec les différents témoins, si Mariam n’a pas le courage de reconnaître que son mari a tué (cela regarde sa conscience) le modérateur pourrait l’aider en commençant par introduire les présentations des délégations et expliquer l’importance primordiale de la rencontre en reconnaissant que dans les deux magistères il y a eu mort d’homme. Et que l’ère des accusations réciproques étant révolue, il temps qu’on s’appesantisse sur l’avenir du pays car comme on dit : « tac-t-em-tac ya wam-pêga ». Puis Il devra d’abord remercier Madame Sankara, la louer pour son courage et sa perspicacité en initiant d’elle même cette rencontre. Vous verrez alors que les initiatives vont se développer et la tension chutera au grand désarroi des ennemis de la réconciliation et de cette démarche.

        Comme vous pouvez le voir dans les traditions africaines, c’est le propre de la femme d’anticiper, parce qu’elle est visionnaire car elle voit comme dans un film ce qui peut arriver. Et elle est capable de donner sa vie pour cela. Je ne vous apprends rien sinon que voir simplement que des femmes ne voyant pas une réaction quelconque de Madame Sankara, ont en effet tenté et ont réagi, jusqu’à perdre leur vie. Mais je reste convaincue que le sacrifice de ces martyres ne sera pas vain.

        Pour terminez, est-ce que vous pensez que Blaise sans être invite peut se lever comme cela yadayada pour aller che Mme Sankara ? Elle qui n’est pas prête à metre fin à son statut de « Veuve éplorée et inconsolable » ? Mieux à Ouaga voudrait-elle seulement voir Blaise ailleurs qu’à la Maco pour toute sa vie ? Rien n’est moins sûr. Et comme diplomatie oblige, ne pas ameuter d’emblée la presse jusqu’à la victoire totale.

        Répondre à ce message

        • Le 28 juillet à 14:57, par Mechtilde Guirma En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

          J’oublie un petit détail : Concernant les délégations des deux côtés tant de blaise que de Mariam, je suggérerai la composition suivante : Une tête de proue qui exhorte et conduit les délégués, donc une femme figure de tante de Mariam ou de Blaise (même si elles ne sont pas leurs parents). Pourquoi ? Parce que cette démarche n’est pas seulement légitime mais aussi légale et bien que la rencontre soit strictement familiale dans le fond, dans la forme c’est une question nationale. C’est pourquoi la composition doit aussi être soigneusement pensée. Voici ce que je propose : un(e) représentant(e) ou des représentants des familles biologiques auxquelles on adjoint des amis, un représentant du pouvoir des pays respectifs, de même que des confessions religieuses et coutumières des deux. cela a avantage en ce sens que, les délégués de chaque entité devraient rendre compte à sa base, par un rapport écrit pour la postérité. Je profite pour rappeler ici l’importance des archives. Dieu seul sait comment, dans le passé également, je m’étais battue pour les archives dans mon ministère. J’ai été étonnée et ravie de voir que certains de mes collègues du Ministère avait gardé souvenir de cette époque de ma bataille, alors que moi je l’avais presque oublié. Bref, je porte toujours mon pays de naissance dans mes prières, car comme quelqu’un l’a dit dans un autre forum : « le meilleur reste à venir ». AAAMEEEN. Encore un mot : Ceci c’est purement mon point de vue. Vous pouvez aussi vous organiser autrement même si vous vous inspirez de ma proposition. Sidsomdé (ii yuura nonma), merci de vous être adressé à moi et que Dieu vous accorde tout ce que vous souhaitez pour la cause de la Vérité. Amen.

          Répondre à ce message

        • Le 28 juillet à 15:26, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

          Maman Mechtilde, di vous êtes vraie fille de vos ancêtres, éprise autant de paix, je vous recommande deux choses :
          1. La justice appartient à tout le monde. Personne ne vous empêche d’intenter un procès normal contre Sankara et les revolutionnaires assassins. Dûment mais en âme et conscience.
          2. Deuxièmement, ce que vous recommandez à Madame Sankara (dont on a l’impression qu’elle vous a arraché Sankara, jalousie féminine), pourquoi vous ne serez pas la première à aller la rencontrer elle, avant qu’elle n’aille rencontrer Blaise ?
          Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le d’abord et en premier pour eux.
          Au lieu de pleurnicher sur votre propre sort parce que vous avez échappé à la mort sous la révolution, soyez plutôt la première à aller pardonner à Sankara avant que madame Sankara ne pardonne à Blaise selon vos sagesses africaines.
          Respectueusement...

          Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 03:04, par Merdetilde Vieille Menaupausee En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      Est-ce que cette vieille menauposee de merde- tilde est vraiment normale ?

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:44, par FALL En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Mon frère BOAYAM, tu as raison il nous faut une vidéo.
    Sinon...
    Est ce que l’homme qu’on a vu l’autre jour ici peut sortir tout ça dans tête qu’on a vu là ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:44, par ancien En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Sacrilege !!!
    Vous nous prenez pour un torchon de CDP ou quoi ?
    Tout le monde a vu Blaise COMPAORE ici entrain de errer sans grande connaissance de l’endroit où il se trouve. Et vous venez nous dire que c’est ce même type qui a écrit cette lettre. Désolé c’est très grossier pour passer, même avec Eddie ça n’a pas marché.
    Selon mes source toutes les fameuses lettres de Blaise sont écrites par Djamila. Qu’elle arrête de se foutre des Burkinabès ; elle peut demander pardon au nom de son père mais pas vouloir prendre pour ses camarades.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:46, par Verité En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    J’espère que c’est pas une blague ? Ou le message signé ? Si cela est vrai il s’agit d’une grande avancée dans le processus de réconciliation. La rencontre des trois Chefs d’Etat aura produit ses effets. Bravo au Président DAMIBA

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:51, par Koulouba 2.0 En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    C’est un long texte, mais il manque l’essentiel : "Je me mets à la disposition de la justice de mon pays"

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:52, par Guigui En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Mais pardon il était là il y a de cela 2 jours si je me trompe pas pourquoi il n’a pas demandé Pardon ? il faut le MPSR prenne le peuple au sérieux !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:53, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Ooooookaayy !

    Ça commence à venir. Voilà une étape importante qui vient d’être franchie, sortir le mot "pardon" de l’un d’entre eux, (et pas le moindre) avec la précision de pour quoi on demande pardon, ce qui n’était pas le cas lors de la funeste "journée de pardon".

    Même si la forme n’y est pas totalement, on a franchi des montagnes par rapport au silence hautain ou au cynique "ils ont eu ce qu’ils méritaient" auquel avaient eu droit Lingani et Zongo.

    Quelques éléments cependant, à l’usage de ceux qui sont à la manœuvre pour son retour au pays, s’ils sont assez malins pour écouter :

    1°) Demander pardon ne signifie pas qu’on s’est donné le pardon. Seule la suite donnée avec l’assentiment des victimes et ayants droits peut ouvrir la voie à un vrai pardon et à une éventuelle réconciliation. L’appel à "aller de l’avant" dans cette lettre me semble donc bien trop impératif, prématuré et osé.

    2°) Blaise Compaoré a été jugé et condamné dans une affaire et est appelé à être jugé dans au moins trois autres. Si quelqu’un pense que cette "demande de pardon" suffit pour rentrer en homme libre et refaire de la politique, ce serait une grave erreur.

    3°) Un président de transition issu d’un putsch devrait y réfléchir à deux fois avant de prendre des initiatives comme l’amnistie (illégale) ou la grâce (inutile car prématurée) sans être sûr d’avoir réuni le consensus national dans ce sens.

    Sinon, il aura tout simplement joué un "sale tour" à celui qui va rentrer sous le couvert d’un "pardon" qu’un pouvoir élu après la transition va remettre en cause. Et je ne parle même pas d’une ALT loin de représenter le peuple.

    3°) La seule solution envisageable actuellement s’il tient à rentrer serait une "résidence surveillée" en lieu et place de la prison. Et même là, si certains insistent pour qu’il continue à jouer les "présidents d’honneur" de parti politique et "conseiller présidentiel" cela va poser problème. Je vois mal les victimes supporter de voir le condamné libre, en costume de luxe à Kossyam ou ovationné par ses militants à la télé tous les jours.

    En définitive, la question que nous voudrions tous poser à Blaise Compaoré, à Damiba et tous les autres, afin de mieux comprendre la "nécessité impérieuse" de son retour (libre) c’est celle-ci :

    Quel est le lien entre Blaise Compaoré et le terrorisme, au point qu’on nous dise que tant qu’on ne se réconcilie pas avec lui, même au mépris de toute justice, on ne viendra jamais à bout des HANI ?

    Expliquez-nous une bonne fois s’il a le pouvoir, une fois amnistié et revenu au pays, d’arrêter les attaques terroristes, et si sa réhabilitation est LA condition pour le faire ?

    Parce que finalement, c’est ce qui est sous-entendu par les "réconciliateurs" et autres partisans de "justice transitionnelle" mais sans jamais être dit clairement ?

    Chacun alors pourra apprécier la qualité du "deal" et se prononcer, ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 13:57, par burkinbila En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Demander pardon par procuration, c’est bon mais ce n’est pas arrivé.
    Le miracle de la réconciliation entre toi et le peuple du Burkina, entre toi et la famille Sankara, entre toi et tant d’autres personnes qui ont souffert ou qui souffrent depuis ton magistère ...se produira pour ton bonheur et celui du Burkina si toi, humblement, tu reconnais certains faits concrets et que tu ouvre la bouche (ta propre bouche) pour demander pardon...
    Courage pour la suite de ta démarche , en direct et non par procuration...Cela, non seulement te grandira, mais aidera comme tu le souhaites à la réconciliation entre plusieurs Burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:02, par ElMagnifico En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Lucide, l’enfant terrible s’est mué dans un silence abyssal. Maintenant qu’il est devenu un fantôme horrible, il joue les muezzins. Vous n’allez pas arrêter de nous distraire là ? Depuis quand ce type connait pardon ?
    Ce texte a été pondu par qui ?
    "Permettez - moi aussi de saisir l’opportunité de ce message pour remercier , tout spécialement depuis Ouagadougou...", ne nous dites pas que ce texte a été pondu par CUBE MAGGI en remplacement de son TOME II ? Ou alors des Kodos en place ? De toutes les manières, ne nous prenez pas pour des avortons. B.C. ne savait même pas où il se trouvait : en escale au Mexique ?, à Bouaké ?, à Trinidad et Tobago ?
    Il n’a même pas reconnu le palais de Kossyam construit devant lui !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:07, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Bof ! Preuve est faite que :
    1. Les officines pro-blaises(alt, mpsr, le gouvernement Bolt), prenant en compte les réactions des Burkinabè après la foireuses arrivée de koissy ont vite fait de assembler les éléments de cette lettre pour attirer la pitié du Peuple
    2. Á supposer que ce fut l’œuvre de koissy, alors on perçoit son cynisme. La fameuse justice transitionnelle prévoit-elle des aveux par écrit ou plutôt des aveux publics ou présentiels ?
    3. Pourquoi à l’atterrissage à Ouagadougou il n’a pa daigné faire comme Daddis CAMARA en Guinée pour demander pardon ?
    4 Vis-a-vis de de son supposé ami et frère, son pardon est fade sans valeur. Maman et Papa SANKARA chez qui il allait manger sans risque d’être empoisonné, l’ont attendu en vain jusqu’à mourir.
    5. Enfin le Premier Ministre Yéro BOLY qui s’est rendu à Abidjan á bien finalisé cette lettre et monté son scénario

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:07, par Bigbalè En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Qui n’est pas intelligent pour comprendre ce théâtre ? Si Blaise était sincère, il l’aurait fait en direct à la télévision lors de son séjour à Ouaga. N’est-ce pas les mêmes mots qu’il a prononcés lors de la cérémonie théâtralisée de Mars 2001 au stade du 4 Août ? On se rappelle que ce jour mêmes certaines colombes lâchées par certaines personnalités, ont refusé de voler (voyez même que la nature à travers ces oiseaux refuse le mensonge des humains !) ! On demande aux différents bourreaux de reconnaître leurs crimes et de ne pas escamoter la démarche vers le pardon sincère et la réconciliation ! Une réconciliation ne saurait être forcée. Par ailleurs, se focaliser sur la famille de Thomas Sankara dans ce message est une bourde car dans le cas d’espèce, la douleur est la même pour toutes les familles qui ont perdu un proche.Blaise Compaoré aurait dû se déplacer vers la famille de Thomas Sankara, là où il allait manger tous les dimanches matins en compagnie de "son ami et frère Thomas Sankara" et cela aurait été un plus vers sa réconcilation avec cette famille particulièrement ! Tout compte fait, c’est Blaise Compaoré seul qui sait cette demande de pardon est sincère et si cela lui donne la paix du cœur et de l’âme. Au moins il sait qu’il est un mortel et que chaque être humain préfère finir son séjour sur terre en paix et on lui souhaite la paix du cœur si sa demande est sincère ! Nous souhaitons que cet exemple serve aux autres apprentis politiciens qui croient que la FrançAfrique a des médailles à donner à ses anciens valets africains ! Blaise sait tout le mal qu’il sait fait lui-même en acceptant de traiter de la sorte ses trois compagnons de la Révolution d’Août (Henri Zongo, Thomas Sankara, Boukary Lengani) et tant d’autres victimes moins connues !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:07, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Bof ! Preuve est faite que :
    1. Les officines pro-blaises(alt, mpsr, le gouvernement Bolt), prenant en compte les réactions des Burkinabè après la foireuses arrivée de koissy ont vite fait de assembler les éléments de cette lettre pour attirer la pitié du Peuple
    2. Á supposer que ce fut l’œuvre de koissy, alors on perçoit son cynisme. La fameuse justice transitionnelle prévoit-elle des aveux par écrit ou plutôt des aveux publics ou présentiels ?
    3. Pourquoi à l’atterrissage à Ouagadougou il n’a pa daigné faire comme Daddis CAMARA en Guinée pour demander pardon ?
    4 Vis-a-vis de de son supposé ami et frère, son pardon est fade sans valeur. Maman et Papa SANKARA chez qui il allait manger sans risque d’être empoisonné, l’ont attendu en vain jusqu’à mourir.
    5. Enfin le Premier Ministre Yéro BOLY qui s’est rendu à Abidjan á bien finalisé cette lettre et monté son scénario

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:07, par Eyiii Blaiso En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    " Je demande pardon au peuple burkinabé pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon magistère , plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël SANKARA .......... "
    Le MAESTRO du DILATOIRE a encore frappé (QUE J’AI PU COMMETTRE .........). Il N’EST PAS SUR D’AVOIR COMMIS MAIS ASSUME pour la réconciliation et la paix. QUELLE GRANDEUR D’ESPRIT

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:13, par Sougrikouni En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Les choses se précisent mais il existe des doutes sur le message. Pourquoi Blaise n’avait pas apporté ce message lorsqu’il était venu la dernière fois. C’était l’occasion rêvée pour s’adresser solennellement au peuple Burkinabe en demandant pardon. Il était venu muet et il est reparti muet tenant à peine sur ses deux pieds., attirant même la pitié de beaucoup de gens.
    Est ce le Blaise burkinabè qui est venu ou le Blaise ivoirien flanqué du ministre de ouattara. Il faudra que les autorités actuelles apprennent à faire les choses avec la manière. Pourquoi un.porte parole va lire ladite lettre "écrite et non signée " par Blaise ? Blaise peut il au regard de ce sue nous l’avons vu la dernière fois, rediger de façon lucide une telle lettre ? Le doute est permis. Surtout su’une partie du cdp doute des lettres pretendument signées de blaise.La présence de sa fille Djamila était représentative et elle pouvait lire la lettre au nom de son père.. Elle represente la famille de blaise. on peut dire que cette deuxième sortie est encore un échec cuisant qui nous éloigne des attentes de la réconciliation. Si Blaise était venu au procès c’était le lieu idéal de presenter au tribunal militaire et au peuple burkinabe ce pardon. Maintenant qu’il reconnaît être le responsable de la mort de Sankara, de ses compagnons et bien d’autres victimes, il doit purger sa peine quit à lui accorder une amnistie plus tard dans le respect des textes. Ceux qui conseillent Blaise et le mpsr ne leur font pas du bien.
    Le peuple Burkinabe est magnanime mais tient à la justice. C’est la seule voie pour le salut de notre peuple.
    Peut être aussi que Blaise sent ses jours tirant vers leur fin, dans ce que passons par des voies droites pour l’aider se rattraper. Il n y a pas de honte cela.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:13, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Une fois de plus,cet imposteur damiba vient se jouer de notre intelligence.Leur connerie est tellement cousue de fil blanc,que damiba apparaît comme "l’idiot utile " puisqu’il ne sait même plus ce qu’il fait.C’est une marionnette,un pantin,un faire valoir et une fois de plus,cette énième forfaiture ne passera pas.La patrie ou la mort,nous vraincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:27, par jeunedame seret En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Toujours avec l’appui du scénariste ADO et sa suite, notre DAMIBA cherche d’autres portes de sortie hâtive. Mais ce n’est pas intelligent ces mises en scènes. Pire, elles arrivent sans spectateurs. Du ridicule en politique !! On a marre des gaamations.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:31, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    C’est trop facile de nous lire quelque chose diamant que c’est Blaise qui dit ou a écrit.
    Regardez le, la photo de Blaise montée une personne qui n’est plus capable d’agencer ces phrases.
    A t on tout dis et écrit pour lui ? Bref.
    Si Blaise voulais, il pouvait se faire filmer lisant son message depuis la côte d’ivoire et l’envoyez au Burkina. Il pouvait aussi aller à la TNB livrer son message en personne.
    Chers tous, il est préférable que ce clan arrête avec les manoeuvres souterraines .
    Ok, tu demandes pardon et tu dis même que tu assumes. Donc il faut allez en prison !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:34, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    QUE DIsent SES COMPLICES

    Que disent ses complices dans tout cela à commencer par Gilbert qui fut et l’est d’ailleurs le chef d’orchestre pour canaliser l’écoulement du sang vers les caniveaux de Ouaga.

    Mea Culpa est une admission de culpablité ce n’est point raison pour l’impunité. Il a été condamné, hey ben, il rentre pour mourir en prison après tout, il ne sera pas la toute première personne à mourir en prison. Enfin, lui et sa famille doivent se poser la question : TOUT CELA, VALAIT-IL LA PEINE ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:39, par Lynn Hien En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Sorry. Sorry. On a entendu, mais Sorry What ? Trop facile.

    Si c’est vraiment vous qui avez écrit ce texte, vous pouvez avoir la paix du cœur si vous voulez. Emprisonner, torturer, massacrer, fusiller, brûler, boucaner, piller, fuir, et au bout du compte : pardon à travers une lettre !!!

    La justice vous a cherché, vous n’êtes pas venu. Restez dans votre nid douillet en Côte-d’Ivoire, votre autre patrie, et laissez-nous. C’est quoi même cette agitation ?

    Vous savez, Dieu nous console, nous protège et nous aide à recoller les morceaux de nos vies brisées après les tueries de nos époux, frères, gendres, pères, grand-pères, oncles. Vous n’avez aucune idée de ce que nous vivons. Sur leurs vies, vous avez eu tout les droits. C’était vous le plus fort.

    Pour l’insécurité ambiante au Burkina, nous nous battons comme nous pouvons en sollicitant le Maître de toute chose qui nous aide à tenir le coup.

    Cool man, Cool.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:40, par Le sage En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Quelle lucidité pour lire cette lettre ???? Nous avons tous vu le messieurs il y a quelques jours pendant son retour furtif au pays.
    Je veux croire

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:47, par Tarnagda En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Tu demandes pardon ?
    Il faut réparer ce qui peut l’être. Il faut remettre les choses que toi et ton clan avez forcé pour obtenir ( les cours des gens, les terrains les sociétés etc....). Peut on pardonner quand on sait que celui qui demande pardon me doit encore ? Tu ’e peux pas me devoir et c’est toi qui brille, tu vos dans m’opullence .

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:48, par Sougrsooba En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Il s’agit là simplement des prémices de la grâce présidentielle qui lui sera accordé pour rentrer tranquillement au pays

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:59, par rasta En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Bonjour la famille. Moi particulierement je te pardone, Blaise Compaore.
    Je te pardone davoir oter la vie a mon Idole Thomas Sankara et mes feres et autres.
    Je te pardone davoir enfrain a mon development en particulier et au Burkina Faso en general.
    Je pardone a cause de Djamila et de mes enfants.
    Si tu nous a pardonner aussi SVP REVIENT A LA MAISON et le PEUPLE TOUT ENTIER TE PARDONERA.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:09, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Un peu surprenant : Des messagers viennent à Ouagadougou en Provenance d Abidjan apporter un message ou Blaise Compaoré salue Ouattara depuis Ouaga. C est à ne rien comprendre. Damiba aurait pu laisser lire ce message lors du séjour ouagalalais et nous aurions gagné du temps. Pour ma part, n ayant pas été victime directe et n ayant pas de proche ayant été victime,je ne peux qu attendre les réactions des victimes que j accepterais. Si le pardon est accordé par les victimes et leurs familles, qui suis- je pour m y opposer ? Je prendrais un verre ce jour si ce pardon sincère survenait. D ailleurs je suppose que les démarches ne se limitent pas à cette lettre. Je suis sûr qu en bons moose les familles Compaoré et alliées ont déjà entrepris les démarches qui ne sauraient être rendues publiques trop tôt. Bref n est-ce pas ce qu on critiquait de ce voyage précipité ? La mauvaise préparation. Espérons juste que l actuelle démarche n est pas la préparation d une grâce précipitée. Wait and see.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:16, par Femme forte En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Tonton Blaise tu as bien fait . Ya pas de moments pour demander pardon.pourvu qu’il soit sincère

    Pardon j’ai besoin de 10 000 000 pour créé une entreprise

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:27, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Ce pardon de manipulation comme l’introverti sait le faire donne froid dans le dos. Tous ceux-ci sont les manœuvres de son griot E K. qui espère que Damiba dont sa cote auprès du peuple est zéro prendra le risque d’amnistié le criminel le plus puissant du Burkina : Non monsieur Blaise Compaoré et famille, le pardon passe par la MACA. Le peuple Burkinabé est muri par vos crimes, et quand ce peuple dit que ça ne se fait pas comme en 2014, ça ne se fait pas. Allez a la MACA comme votre éternel complice Gilbert Diendéré, après vous pouvez essayer de berner le peuple avec vos larmes de crocodiles comme à l’stade du 4 Aout en 2001. Le peuple mouton vous connait a 100%, et ce n’est pas ADO qui gouverne le pays des hommes intègres. Je profite dire a caca qu’une fois il a manqué une occasion de ne plus vomir ses cacas, car on ne défend pas l’indéfendable.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 09:46, par caca En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      Vieux Ka ! Bonjour et j’espère que tu vas bien.
      Bon tu dis : Ce pardon de manipulation comme l’introverti sait le faire donne froid dans le dos.
      Une erreur d’appréciation car il n’y a eu de pardon mais une demande de pardon au peuple burkinabé et particulièrement à la famille de Thomas Sankara son frère et ami. Je ne vois pas où se trouve la manipulation.
      Cette démarche du président Blaise Compaoré est purement politique dans un contexte voulu par le politique de la transition. Votre excitation comme des lapins en chaleur prouve la non maitrise du sujet.
      Ici le président Blaise Compaoré s’exprime en tant que un ancien chef d’état par rapport à sa gouvernance et le contexte de cette prise du pouvoir qui occasionnât la mort de son frère et ami Thomas Sankara. C’est une démarche selon l’intérêt supérieur de la nation ; Point barre !
      Ayez la modestie de reconnaitre l’humilité de l’homme même si c’est la deuxième fois. La lettre lue a été écrite et signée le 8 juillet date à laquelle il séjournait au Burkina. Peut être qu’il voulait faire sa déclaration ce jour là, mais a été empêché d’où l’audience d’aujourd’hui qui marque bien les esprits.
      Aucune demande pardon ne saurait être une manipulation car le pardon est intérieur et divin. Ce sont des grands hommes qui peuvent démarcher cette disposition. Le "je demande au peuple burkinabé de pardonner et particulièrement à la famille de Thomas Sankara est un processus de réparation. Tu sais bien que la santé du président Blaise Compaoré ne permet pas la prison. Il faut accepter d’autres alternatifs comme moyens du moindre mal pour apaiser les cœurs. On vous avait averti que le tribunal militaire n’était pas la solution mais une justice transitionnelle. Vouloir le président Blaise Compaoré en prison comme le tueur de Thomas Sankara dans un coup d’était où il devient président du Faso serait une utopie.
      Bien à toi !

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:48, par desperado En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Nous demandons à l’envoyé qui est venu demandé pardon pour Blaise ou à la place de Blaise de revenir nous dire ce qu’il a fait pour demander pardon.
    Arrêtez de pendre le peuple Burkinabé pour un IMBECILE.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:51, par James En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Courage à Djamila
    tu as grandi et tu voies le travail de Papa.
    C’est pas facile mais tu n’y es pour rien. Mets toi à l’écart et laisse le gérer avec ses anciens complices qui ont forcément eux aussi leurs consciences à décharger

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:55, par AFRICAIN, MALIEN En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    LES NOIRS DOIVENT SE FAIRE RESPECTER ! NOUS SOMMES PLUS DU MILLIARD DE FAAROHFINW !

    🗿EN CÉLÉBRANT THOMAS SANKARA NOUS HAISSONS BLAISE CHAQUE JOUR !🗿

    LES NOIRS DOIVENT SE FAIRE RESPECTER ! NOUS SOMMES PLUS DU MILLIARD DE FAAROHFINW !

    🗿MOI ! JE NE PARDONNERAI JAMAIS À BLAISE COMPAORÉ ! POUR CE QU IL A FAIT À TOUTE MA GÉNÉRATION DE JEUNES AFRICAINS, BURKINABÉS, MALIENS, GUINÉENS ,SÉNÉGALAIS, IVOIRIENS, NIGÉRIENS, GHANÉENS, TOGOLAIS, NIGERIANS, BISSAO GUINÉENS, CAPE VERDIENS, SERA LEONAIS, LIBERIENS, CONGOLAIS, GABONAIS, RWANDAIS, BURUNDAIS, SOUDANAIS, TCHADIENS, NOIRS-ALGERIENS,NOIRS- LIBYENS, NOIRS-TUNISIENS, NOIRS-MAURITANIENS, ETHIOPIENS, KENYANS, TANZANIENS, SUD AFRICAINS, ZIMBABEENS, ANGOLAIS, CONGO-KINOIS, MOZAMBICAINS !….TOUS LES NOIRS DE LA DIASPORA NOIRE PARTOUT DANS LE MONDE ! NOUS NE PARDONERONS JAMAIS À BLAISE CE QU IL NOUS A FAIT POUR SON SEUL ÉGO ET SON GOÛT DU LUXE ET DU POUVOIR ! PÉCHÉS AVEC LESQUELS IL MOURRA, BLAISE ! QUE LES ESPRITS DE NOS ANCÊTRES FOUDROIENT BLAISE COMPAORÉ QUI DOIT MOURRIR CONSUMÉ LENTEMENT ET PÉNIBLEMENT À PETIT FEU AIGU BRÛLANT, FUMANT, PUANT, POURRISSANT À VIE, POUR QU IL SENTE SA PROPRE ODEUR ! BLAISE ! QU IL SE HAISSE BLAISE ! QUE TOUS HAISSENT BLAISE À VIE ! POUR AVOIR TUER L ESPOIR EN PLUSIEURS GÉNÉRATIONS QUI L ONT VU ET VÉCU SOUS LUI, L AGENT DE LA FRANCE ! L ASSASSIN DE DIZAINES DE PÈRES DE FAMILLES QUI N OEUVRAIENT QUE POUR LE PEUPLE BURKINABE, LES PEUPLES AFRICAINS ! QUE BLAISE N AIT JAMAIS LA PAIX POUR AVOIR SUPPORTÉ TOUT CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT AU SAHEL ET CONTINUERA À SUPPORTER, IL N A PAS LE CHOIX !
    🗿

    🗿👤👤👥 QUI EN AFRIQUE ET DANS LA DIASPORA NOIRE PARDONNERAIT À BLAISE ?! JE VOUS DEMANDE DE NE JAMAIS PARDONNER À BLAISE ! JE NE PARDONNERAI JAMAIS À BLAISE COMPAORÉ ! JE NE PARDONERAI JAMAIS À BLAISE COMPAORÉ ET À TOUS CEUX LÀ QUI L ONT AIDÉ DANS LE MAL CAUSÉ !👥👤👤🗿

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:59, par AFRICAIN, MALIEN En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    J ESPÈRE VOIR MON COMMENTAIRE PUBLIÉ SUR VOTRE SITE, CAR C EST CE QUE JE SENS TRÈS TRÈS FORTEMENT ! CE QUE J AI PUBLIÉ PARTOUT OÙ J AI LU QUE "BLAISE DEMANDE PARSON..."

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:05, par y.K En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Le premier paragraphe de ce texte montre bien que ce message était prévu pour être livré le jour de son passage à Ouagadougou mais pas à la date du 26 Juillet. : ma présence parmi vous est plus qu’une joie , c’est un immense soulagement ! Et pour cela , je tiens , tout d’abord à exprimer ma profonde reconnaissance aux nouvelles Autorités de la Transition de notre pays .. Que les littéraires m’éclairent sur ce temps présent utilisé en introduction. Pour moi ce message était prévu pour être livré le jour-même de sa venue à ouaga.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:07, par LUCIDE En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Samorogouan, Je suis entièrement d’avis avec vous.
    C’est la même analyse que j’ai faite.
    Blaise COMPAORE n’a pas rédigé cette lettre.
    Les autorités aident sa famille dans le seul dessein de faire venir sa dépouille au Burkina Faso.
    C’est tout !

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 16:51, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      @samorogouan, @lucie, @y.K, vos analystes sont justes, il s’agit bien d’un message qu’il devait livrer lors de sa présence à Ouagadougou.

      Mais je pense que le passage du "pardon" y a été ajouté tout récemment, toujours par la même "équipe" qui écrit pour lui depuis un bon moment visiblement. Visiblement, ils se sont résolus à écouter (un peu) la voix du peuple, même si le "allons de l’avant" révèle peu de changement dans le fond.

      La volonté de rentrer sans attendre la fin des longs procès et de la transition peut être dictée par ce que vous imaginez, à savoir la perspective d’une fin de vie proche. Mais on peut voir décliner ses facultés mentales sans pour autant être à l’article de la mort, nous en avons de nombreux exemples parmi nous.

      Mais quand on voit les manigances par les mêmes méthodes pour s’approprier le CDP, on peut aussi penser qu’il y a des buts politiques à mette en ouvre pour revenir aux affaires en faveur de la fin de la transition. Si comme certains le pensent ils ont monté tout ça depuis 6 à 7 ans pour revenir, il ne s’agirait pas que d’autres récoltent le pouvoir sous leur nez en 2024, parce qu’ils n’auraient pas eu leur "idole" pour rassembler.

      Au vu des lib-li-lib pressé-pressé des Damiba et consort, je pencherais plutôt pour ça.

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:21, par AFRICAIN, MALIEN En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    JE REMERCIE CORDIALEMENT LA REDACTION QUI A PUBLIÉ CE QUE JE SENS TRÈS TRÈS PROFONDÉMENT !

    J AI TOUJOURS PLEURÉ THOMAS SANKARA, J AI FAIS MON PÉLÉRINAGE AU BURKINA QUE J AI TRAVERSÉ DES FRONTIERES NIGERIENNES À BOBO ! PARTOUT DANS LES VILLAGES J AI CAUSÉ AVEC LES GENS SIMPLES ET ON M A MONTRÉ CERTAINES IDÉE DE RETENUES D EAU QUI ONT MAINTENU LES HOMMES SUR LEURS TERRES !

    TRÈS JEUNE J AI COURU DERRIÈRE LE CORTÈGE DE THOMAS SANKARA EN VISITE À UN SOMMET DE LA CEDEAO À BAMKO, AVANT D ÊTRE LÂCHEMENT ASSASSINÉ PAR BLAISE COMPAORÉ AVEC LES BÉNÉDICTIONS D AUTRES PRÉSIDENTS LÂCHES DE LA SOUS REGION ! DE LA MÊME MANIÈRE ILS RECHERCHENT LA TÊTE DE ASSIMI GOITA POUR LA FRANCE !

    AVEC L ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA NOUS JEUNES AFRICAINS ONT ÉTÉ TRAHIS ! NOUS ÉTIONS TOUS BURKINABÉS SOUS SANKARA ! IL N YA VAIENT PAS D AUTRES NATIONALITÉS EN AFRIQUE DE L OUEST, NOUS SOMMES LA GÉNÉRATION THOMAS SANKARA ! JE MONTRE LES VIDÉOS DE SANKARA À MES ENFANTS AUJOUDHUI ET ILS FERONT DE MÊME ! NOUS RESTERONS TOUS BURKINABÉS GRACE À SANKARA ! VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:27, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    @Sougrsooba tu as certainement raison. Le problème avec Damiba et ses "conseillers", c’est qu’ils veulent forcer le droit à suivre leurs contorsions comme pour la "prestation de serment" :

    1°) Une grâce présidentielle est valable pour un individu après que sa condamnation soit devenue définitive.Dans le cas de Blaise Compaoré dans l’affaire Thomas Sankara, il n’a pas fait appel mais ses co-condamnés si. Doit-on attendre la fin du procès en appel ou pas ? Les bons juristes le diront. Mais une telle initiative risque de marquer la fin du règne de Damiba.

    2°) Même gracié pour sa condamnation dans l’assassinat de Thomas Sankara et 13 autres, cela ne le met pas à l’abri de nouvelles condamnations dans une des autres affaires en cours, soit le procès du dernier gouvernement Compaoré où il était ministre de la défense, le procès Dabo Boukari, le procès Norbert Zongo, sans compter tous ceux qui sont "au placard" comme celui du juge Nébié. Cette grâce serait donc inutile s’il devait avoir une nouvelle condamnation, ce qui est très probable.

    3°) Damiba est un président de transition arrivé par coup d’état. Toutes les décisions qu’il prend actuellement peuvent être remises en cause par ceux qui seront élus à la fin de la transition, y compris une grâce présidentielle.ou une amnistie. C’est ce qui est arrivé à Pinochet et d’autres, c’est donc une loterie.

    4°) Pour sauver le soldat Blaise Compaoré, il faudrait une loi d’amnistie qui couvrirait la période d’octobre 1987 à octobre 2014. Or, une amnistie s’applique à des faits précis ou à tous les crimes (amnistie générale), et jamais à un seul individu.sur une période exceptionnellement longue de 27 ans. Il faudrait donc gracier TOUS les burkinabè qui ont fauté pendant cette même période. Nous attendons "l’intraitable" qui va oser proposer ça.

    Donc, même si nous voyons tous l’entêtement du pouvoir actuel à mettre en œuvre sa réconciliation-impunité-amnistie -restauration, ils vont avoir beaucoup de mal à le faire en pratique.
    Sauf à brûler le code pénal et instaurer un pouvoir d’exception à vie...

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:40, par warzat En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    J’ai donné le conseil suivant à un ministre d’un pays frère : ’’ c’est quand on est en position de force que l’on négocie avec l’adversaire, c’est quand on a raison que l’on s’assoit à la table avec lui, qu’on lui fait des concessions, on ne lui prend pas tout, on ne s’impose pas’’. Ainsi de sorte que la roue tournant, quand on se retrouve en position de faiblesse, malgré tous les ’’mic-mac’’, l’adversaire se souviendra du temps où il était dans une position délicate. Avant tout nous demeurons malgré nos divergences entre frères.
    Néanmoins, c’est aux familles, aux oncles surtout d’étudier la possibilité de l’acceptation du pardon. Pour le reste, les frères internautes qui opposent un refus catégorique, c’est leur affaire. Si la famille pardonne, leur opinion compte peu. Autrement si les enfants de Thomas devaient se marier, Blaise Compaoré devait faire parti de la délégation qui ira demandé la main de fille. Il a raté tout ça. Des plaisirs et des joies simples qui font des hommes un plus par rapport aux animaux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:54, par cool En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Je me disais bien qu’en annonçant le procès Dabo Boukary, Damiba avancerait un peu plus dans son plan de réconciliation.
    Nous voilà donc forcés d’accepter une amnistie pour :
    - Blaise ;
    - Diendéré ;
    - Djibril ;
    - etc.
    Voilà l’objet du coup d’Etat. L’insécurité est le cadet des soucis de Damiba qui use des mêmes stratagèmes que ces maîtres à penser. Divertir la population
    Ce Damiba ne devrait-il pas passer par la justice pour trahison ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:54, par Leçon de vie En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Regardez comment les parents créent des problèmes à leurs enfants dans leur vie. Tu assassines, tortures les gens sans remords pendant ton règne d’homme fort du Faso ou l’enfant terrible de Ziniaré. Et maintenant c’est ton enfant qui vient te representer pour demander pardon à la nation, aux familles des victimes. Tous ces 27 ans de règne pour ça ? J’ai même essuyé une goutte de larme sur ma joue lorsque je l’ai vu à la télé en debut de mois de juillet. Le beau Blaiso impitoyable qui est arrêté comme ça ? C’est Dieu qui est fort ! Notre Héros National, le Capitaine Tom Sank peut se reposer en paix maintenant avec ses compagnons d’infortune. C’est la fin qui compte et non le debut.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:57, par NONGMA En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Cette lettre a été écrite et devait être lu a son arrivée à Ouaga. Comme la rencontre a été un fiasco, report de lecture. La phrase"ma présence parmi vous" en dit long. En agissant, pensons toujours à demain pour avoir une bonne fin.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:57, par Bereba En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Dans tout ça wooo , où se cache encore le tout puissant Yacinthe Kafando ?
    L’homme du" je te fais et y a rien" !!!
    Vanité des vanités !

    Aujourd’hui tous tes mentors (Blaise et Djendjeré ) sont tous les deux dans les filets de la justice des hommes en attendant inevitablement celle de DIEU.
    .
    Mieux vaut pour toi wooo !!! de te constituer en colis dont le destinataire est la MACA ou la MACO !

    ALORS DAMIBA, UN CONSEIL :
    PENSE Y DEUX FOIS CAR TON MENTOR BLAISE ETAIT ENCORE BEAUCOUP PLUS PUISSANT QUE TOI.

    LE VOILA FINI AUJOURD’HUI COMME UN ALBATROS IMPUISSANT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 17:02, par FAT24 En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    En Afrique, depuis quand pour demander pardon on envoie un enfant ? c’est gauche. La forme n’y est pas, le fond n’y est pas aussi.
    Et pourquoi le ministre prend la lettre pour lire ? Laisse celle qui a amené sa lettre la lire. Ce n’est pas une lettre du gouvernement ni une adresse du gouvernement. Et le ministre en charge de la réconciliation fait quoi finalement.
    Nous sommes vraiment la capitale du cinéma.
    Et qu’est ce qui prouve même que c’est Blaise qui a écrit. Rappelez-vous ces nombreuses lettres contestées par Eddy en connaissance de cause certainement.
    Blaise a eu tout le temps pour demander pardon au papa de THOMAS SANKARA qui le considérais toujours comme son fils malgré ce qui s’est passé, mais il n’y est jamais allé, et cela jusqu’à la mort du père de SANKARA.
    De passage à Ouaga récemment, pourquoi Blaise n’est pas aller voir la veuve Mariam SANKARA et lui demander pardon ainsi que les nombreuses autres veuves que son régime a fait.
    C’est trop facile de commettre tas de tors et agir de cette manière, c’est de la forfaiture. C’est dommage, où va t-on ?
    Donc ceux qui sont dans le même cas que BLAISE peuvent juste prendre un bout de papier écrire pour demander pardon et ça passe ?
    Enfin on a le droit de douter de cette lettre, surtout cette partie : " ma présence parmi vous est plus qu’une joie , c’est un immense soulagement ! or physiquement il n’est pas là aujourd’hui c’est plutôt sa fille qui est là, donc cette lettre date soit du jour de son passage à Ouaga soit elle est écrite par une autre personne qui a dû faire erreur oubliant qu’il ne sera pas là physiquement à Ouaga pour la transmettre ou la lire.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 17:25, par ELIE TIEMTORE En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Vous aller tourner tourner mais vous reviendrez à la case départ : VERITE-JUSTICE-RECONCILIATION.
    Dites moi qu’est ce que BC dit de spéciale contraire à son allocution lors de la fameuse journée de pardon au stade ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 17:28, par Sabaabo En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    C’est bien de demander pardon. Mais que dites-vous de la VÉRITÉ et de la JUSTICE ? Vous demandez pardon a la famille de Thomas Sankara. Ok. C’est bien. Mais que dites-vous a cette famille qui réclame vérité et justice en contrepartie ? Pourque durant 27 ans de votre règne vous les lui avez refusées ? Après vous, le pouvoir de Rock a organisé un procès et on vous a invité à venir dire votre part de vérité. Pourquoi avez-vous refusé de comparaître ? Le procès a eu lieu tout de même et a prononcé une sentence ? Reconnaissez-vous le verdict qui a été prononcé contre vous ? Acceptez-vous d’exécuter la sentence, ne serait-ce que symboliquement ?
    On vous a toujours dit que le schéma de la réconciliation est : VÉRITÉ - JUSTICE - PARDON = RÉCONCILIATION. Pourquoi vous accrochez-vous au pardon et à la réconciliation sans jamais rien dire de la vérité ni de la la justice ?
    Conclusion : vous n’êtes pas sincère. Ceux qui vous conseillent ou agissent en votre nom le sont encore moins. En conséquence nous n’entrons pas dans cette affaire.
    Peuple du Burkina, accorder des faveurs à ce type sur la base de cette laconique demande de pardon sans vérité et justice, c’est créer un précédent gravement préjudiciable à la réalisation d’un Etat-Nation fort et juste. Ce serait s’engager à devoir pardonner à toutes les autorités futures ( pour des siècles et des siècles) qui commettent de crimes semblables et cela même signifierait garantir l’impunité. Par ailleurs, si des faveurs sont accordées à ce type, inmancablement, il dira un jour qu’il n’a jamais rien commis de mal.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 17:38, par Nick En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Et Lingani et Henri Zongo, numero 2 et 3 apres la liquiditation de TS, eux qui ont pleure pour demander a parler a Blaise avant leurs executions, leur familles ne meritent pas que tu leur addresse directement ?

    Bien tu as toujours trouve que ces gars ne representent rien pour le peuple burkinabe. Cette lettre a ete ecrite par Yero Boli et Djibril Bassole

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 17:54, par S. DIALLO En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Que de haine de petitesse et de rancœur gratuites. Les différents postes montre le niveau de maturité du Burkinabè. Penser que Blaise fera la MACA à cause du pseudo jugement politique de l’assassinat de SANKARA est une illusion. L’instrument de la grâce présidentielle ou l’amnistie parlementaire sera utilisé pour nous sortir de cette impasse.

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 20:04, par Kouka En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

      Mais pourquoi tant d’énergie gaspillée à perte à l’endroit de ceux que vous traitez d’haineux et de petits d’esprit quand vous disposez de tous les leviers d’absolution de vos crimes ignobles sans complexe. Cela on l’a constaté tout au long du procès Thomas SANKARA.
      Votre écrit vient plutôt confirmer la position de ceux qui pensent que vous n’êtes capable d’aucun repentir sincère et que que la présente demande de pardon de votre dieu mal en point Blaise n’est que ruse et fourberie, voire moquerie.
      Alors passez à votre fichue grâce putschiste ou amnistie et foutez la paix à ceux qui ont la conscience tranquille de tout.
      De toute façon nous répondrons tous àu CREATEUER.

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 17:58, par momine En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    c,est trop simple.et la journey du pardon du 30 Mars 2001 ? pardone t on 2 fois l mem probleme ? cela veut dire que Blaise n,a jamais ete pardonne.donc la jrnee du pardon a ete du theatre ? c,est un pardon qui doit se faire face tout face et non en public devant un micro .quel est l,objectif de Damiba ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 20:36, par ACKOUKOYI-OWOUSSOU Armel Peter En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    S’il est vrai que ce message émane bien du président Blaise CAMPAORE, alors je le considère comme un testament. Voyant sa fin arriver, monsieur l’ancien président du Burkina Faso a cru bon de faire cette sortie d’aveu qui a valeur à mon avis, de testament.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 20:39, par ACKOUKOYI-OWOUSSOU Armel Peter En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    S’il est vrai que ce message émane bien du président Blaise CAMPAORE, alors je le considère comme un testament. Voyant sa fin arriver, monsieur l’ancien président du Burkina Faso a cru bon de faire cette sortie d’aveu qui a valeur à mon avis, de testament.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 21:48, par ADO En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    vOYEZ COMMENT LES GENS NE SONT PAS HONNETES DANS CE PAYS.
    PENDANT QUE LA NOUVELLE EQUIPE DE RECONCILIATION DU MPSR NOUS TIENT LA DRAGEE HAUTE, L’ANCIENNE EQUIPE DE RECONCILIATION DU MPP A DISPARU DE LA CIRCULATION AU LIEU DE VENIR SOUTENIR SA NOUVELLE CONSOEUR POUR NOUS RECONCILIER PLUS VITE.
    NE DIT-ON PAS QUE L’UNION FAIT LA FORCE ?
    PEUT-ÊTRE QUE LES DEUX EQUIPES RECONCILIATRICES DEVRAIENT SE RECONCILIER D’ABORD AVANT TOUTE CHOSE,
    WAIT AND SEE DONC.
    VOUS MÊME VOUS ÊTES FACHES ET VOUS VOULEZ DISTRAIRE DES HONNETES GENS.
    c’EST LE PEUPLE QUI VA SEPARER VOTRE PALABRE. BANDE DE FAUX TYPES

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:57, par EBENEZER En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Les plus graves délits sont les assassinats et cela a porté préjudice à des familles. Ce sont d’abord à ces familles que l’ex président doit solliciter le pardon en demandant à ses représentants de se rendre dans ces familles pour solliciter le pardon.
    Personnellement je n’ai plus rien contre ce monsieur.
    Je constate que Blaise a tellement peur de la justice qu’il a nommé le père de la révolution burkinabè( Thomas SANKARA) uniquement .
    Même s’il le faisait la justice burkinabè ne l’enverra-il pas en prison ? C’est à la justice du B.F de répondre. Cependant il y a de forte probabilité que notre justice le mette au ’’ frais’’ en attendant une amnistie générale( que beaucoup de burkinabè souhaitent je pense ) qui ne peut intervenir qu’après cette deuxième transition(cette dernière ne détient point un mandat du peuple burkinabè) car comme l’a si bien dit quelqu’un, il n’y a pas de criminel VIP.
    Que le Tout Puissant soutienne et bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 23:09, par Rahim En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Damiba, à force de vouloir jouer avec les nerfs des Burkinabè, tu risques toi-même de suivre le retour de Blaise Compaoré à la télé, étant derrière les barreaux. Dis à Ouattara de te laisser gérer sereinement la réconciliation au Burkina, au lieu de suivre son agenda à lui, au point d’enerver chaque jour que Dieu fait, les Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 00:01, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    QU’IL FINISSE SA VIE À LA MACA

    La question qui perturb mon sommeil est bien celle de savoir pourquoi a-t-il choisi ou bien, pourquoi a-t-on choisi ce moment-ci de reconnaître à sa place la peine et le tort irréparable qu’il a causé à des nombreuse familles Burkinabè ?

    François Compaoré, le plus hautain des deux, est-ce qu’il est attendu au Burkina pour fanfaronner, repartir pour ensuite nous balancer une lettre avec des larmes de circonstance comme son frère.

    Blaise, François et Diendéré, vous ne savez pas qu’il y aurait cette journée-ci lorsque vous ne faisiez que ‘faire des gens et il y a rien’ en effet, il y a quelque chose ? Vous voilà, comme des poissons hors l’eau.

    Un adage africain le resume très bien.

    ‘Si le caméléon se déplace de cette façon, c’est qu’il a compris le monde sinon, s’il veut se déplacer comme un lion, il le pourra bien’. La vie sur terre est à connaître.

    Ce trio l’ont appris à leur propre dépens.

    - Que Blaise revienne s’établir à la MACA,
    - que Diendéré pourisse à la MACA,
    - que François pourrisse en France ou ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 00:54, par Mkouka En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    J’ai bien la conviction que ce Damiba est entrain de nous distraire et meme nous diviser avec cette histoire de Compaore et cie , par rapport à notre problème essentiel du moment qui est notre securité. La justice a fait son travail en toute transparence au nom du peuple et on doit avancer. Des fois je me demande si cest la naiveté, l’immaturité, le mépris ou l’irresponsabilité qui guide ces gens avec leurs conseillers - de Blaise à Damiba en passant par Diendiere.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 03:25, par Dabakala. En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Si vous aviez un frere ou pere en prison kelk part au Burkina Faso, dite lui de demander pardon pour etre liberer, nous sommes en reconciliation tout les prisonniers doivent etre liberer, puisk celui mm ki a commis l’horreur est libre.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:19, par Booba assimi En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Si les burkinabés étaient des gens sages , ils donneraient leur pardon a blaise , comme dailleur cest ecrit ds le coran de pouvoir pardonner meme le pire de tes ennemis , si les burkinabés etaient sage le pays nauraient jamais sombré dans le terrorisme et la division entre nous meme , si les burkinabés etaient sage peul mossi samo et autres avanceraient ensemble la main ds la main pour sauver notre pays , que dieu pardonne les burkinabés qui ne veulent pas donner leur pardon , la ranceur et la haine na jamais fait avancer les choses

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:28, par sidsomde En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Celui qui a conseillé cette démarche à Blaise, je pense qu’il n’a pas pitié du Burkina. Cette démarche a pour effet de surchauffer davantage les esprits des burkinabè.
    Vous qui êtes de la haute diplomatie vous n’ignorez pas qu’il faut une démarche à de telles situations !
    Blaise a les moyens de contacter premièrement la famille des victimes (celles de SANKARA et des autres) . Il le fait par de personnes d’une grande sagesse à même de négocier le pardon ! Si c’est réussi à ce niveau, c’est alors que cette lettre peut intervenir.
    Sinon s’arrêter à la présidence et lire cette missive de cette manière c’est un ordre, un commandement donné de pardonner à quelqu’un qui a envoyé son rejeton intimer cet ordre aux burkinabè.
    Celui qui demande doit être humble.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:38, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Comme mon Petit frère Sayouba l’a précisé dans son article de vérité sans tabou en disant : ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’Il reste des plaies à cautériser. Et je redis la même demande. Qu’on nous donne les corps de nos parents. Je crois pouvoir dire que cette demande est légitime. En tout cas, on peut la comprendre.’’’’’’’’’’’’’’’’ Je confirme.

    Avec ce pardon tardif pour ses atrocités gratuites, allons-nous jusqu’à dire que l’ombre et la mort des âmes tués hantent froidement le plus grand criminel du Burkina de notre siècle ? La réponse du peuple Burkinabé a ce criminel sans remord, c’est de lui dire qu’il n’y a jamais de meurtre parfait... qui l’aurait cru depuis le CSP ou avec son complice Diendéré en tuant Somé et Guebré, et en continuant a balayé les intelligents plus qu’eux pour le pouvoir jusqu’en 2014, ce criminel demandera pardon à son peuple surtout à la famille de Thomas Sankara qui l’avait adopté avec sincérité ? Pourquoi ne l’avait pas fait du vivant des parents de Thomas Sankara ? Ou avoué ses crimes ? Comme mon petit frère Sayouba l’a précisé, qu’il ait le courage de nous montrer là où sont enterrés nos parents tués.

    Avec ce pardon de manipulation, Blaise Compaoré et son entourage sont devenu amnésique. De nombreux burkinabè connus ou anonymes ont trop souffert sous LE RÉGIME COMPAORÉ qui a régné pendant 27 ANS longues et pénibles années d’une main de fer, le pouvoir absolu et sans partage, largement ponctuées par des crimes de sang, politiques et économiques demeurés toujours impunis. Jusqu’à ce jour, de nombreuses familles ne savent toujours pas où l’un des leurs a été enterré. Pour que le peuple Burkinabé et la famille Sankara répondent a son pardon, il n’a qu’a commencé à demander une cellule a la MACA, dire ou nos parents sont enterrés. Quand a DAmiba et ses acolytes qui croient au père Noël, ce sont des subversifs, des rêveurs inconscients, qui croient tromper un peuple mouton. Mais quand le peuple Burkinabé dit que ça ne se fait pas comme en 2014, ça ne se fait pas. Damiba joue en ce moment croyant se donner de la contenance, et qui surtout, refuse obstinément de SE REPENTIR ! Mais le peuple a le dernier mot.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 09:31, par PHIL En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Bonjour à tous
    quelqu’un pourrait-il me dire quelle est la préoccupation principale et unique du peuple burkinabé actuellement ?
    Je me permets de me répondre
    Arrêter les massacres,pouvoir aller partout sur le territoire ET QUE LES PDI PUISSENT RENTRER CHEZ EUX


    Partant de ma réponse ,qui pourrait me dire en quoi le pardon de Blaise,entrainant de facto son amnistie et son retour pourraient permettre de régler ces problèmes
    Vos réponses sont importantes pour m’aider à comprendre ce qui arrive à mon pays je suis un peu perdu face à ce cirque médiatique qui n’honore pas nos intelligences
    Respectez vous
    Donc si Blaise est pardonné et qu’il rentre les tueries vont s’arrêter ,donc si je comprends nous sommes massacrés nos femmes violées, des hommes décapitées car Blaise a été chassé du pouvoir
    Aidez moi à comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 13:22, par Tshiunza En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Vraiment l’Afrique doit savoir une chose que tout est vanité...Le colonel BAKARA avait mis une effigie pour dire au monde que... la personne que SANKARA avais pris comme frère aujourd’hui il as tué.... moi je suis Congolais on vais pas de ton excuse et on te pardonneras jamais vas au diable

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 13:39, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Mes chers compatriotes , Citoyennes et Citoyens du BURKINA FASO , ah bon ! Tu es encore burkinabe ?

    « …ma présence parmi vous est plus qu’une joie », mais tu sais tres bien qu’elle a été une humiliation pour nous. Et c’est ce qui était recherché. Mais ton soulagement ne durera pas car jamais nous n’accepterons ! Jamais ! Que cela soit clair !
    Nous disons que tout ceux qui ont permis que tes pieds tachés de sang foulent et salissent le sol sacré de nos ancetres qui ont toujours respecté la vie, en porteront l’entiere responsabilité.

    « Permettez - moi aussi de saisir l’opportunité de ce message pour remercier , tout spécialement depuis Ouagadougou , … » tiens ! tiens ! tu ecris depuis Ouagadougou donc ? « …ma présence parmi vous » tu es donc a ouaga ? A la MACA ou c’est où ? Nos ancetres ne dorment pas ! Tu nous montres que cette demande de pardon n’est rien d’autre que du mensonge et de l’hypocrisie. Vous l’avez mise en place lors de votre soi disant rencontre entre anciens presidents.

    « Notre pays , le BURKINA FASO , vit depuis quelques années , l’une des crises les plus graves de son histoire , qui le menace jusqu’à son existence meme. » Tu etais où depuis ? Et pourquoi ?

    Cette crise , caractérisée par des attaques terroristes d’une rare violence et des conflits intercommunautaires..., Tu parles de quels conflits Intercommunautaires au burkina ? Lesquels ? En quoi les burkinabe doivent se reconcilier ?

    ...a causé des milliers de morts et des déplacements massifs de nos compatriotes , auxquels j’exprime encore toute ma compassion et ma solidarité dans l’épreuve .
    tu te rends compte de ca maintenant seulement ? Est ce aujourd’hui que tu realises que notre le BURKINA FASO est notre patrimoine commun ?. Cette Nation, qui nous a été léguée par nos aïeux, qu’en as-tu fais ? Il mérite mieux que le sort funeste que toi, tu lui as réservé et qui est le sien aujourd’hui. La succession dynastique que tu voulais imposer au pays c’est ca le patrimoine commun ? as tu jamais su qu’il existe un interet superieur de la nation ?

    « Pour ma part , je demande pardon au peuple burkinabé pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon magistère , plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël SANKARA . J’assume et déplore , du fond du cœur , toutes les souffrances et drames vécus par toutes les victimes durant mes mandats à la tête du pays et demande à leurs familles de m’accorder leur pardon .

    C’est bien mais c’est pas arrivé ! Bien loin ! on attend encore mieux que ca ! tu assumes quoi ? on voudrait le savoir ! Nous t’avons dit de venir assumer, mais tu as refusé, tu aurais du venir et nous dire j’assume ca et ca ! Et montrer que tu as u coeur qui a un fond où tu es allé racler toute la verite et rien que la verité. Maintenant tu reconnaîs être le responsable de la mort de Sankara, de ses compagnons et bien d’autres victimes, tu dois purger ta peine : T’es garcon non ? ou bien ?! Alors non ! c’est un peu tard, trop tard ! ce n’est pas parce que tu sens la fin de tes jours en ce bas monde que tu veux te soulager et esperer revenir ton cadavre restera la bas.

    Ensemble , dans un esprit de patriotisme , donnons - nous la main pour taire définitivement nos querelles et rancœur . Combien de fois avons-nous entendu ce genre de discours de ta part ? Ca nous a amenés où ? Où est ton patriotisme ? Tu es un africain et un mossi et tu connais les us et coutumes mossi. Tu nous as insultes encore plus et as definitivement rompu l’occasion de te racheter !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 14:18, par saam En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Continuons seulement à être fermés à toutes les actions qui tendent à ramener la paix. Il y en a pour qui rien n’est jamais bien fait, il y en a qui sont fermés au pardon, aywaaa !!
    Nous sommes la capitale du cinéma africain comme disent d’autres, Dieu merci nous avons une scène où nous jouons encore notre comédie sans voir le danger qui nous entoure ! Le jour où cette scène disparaitra, nous nous rendrons compte que nous étions nous-même les piètres comédiens de ce cinéma que nous avons fabriqué. On aura alors que nos yeux pour pleurer, si nos ennemis ne les ont pas crevé avant. Continuons à tout rejeter au lieu d’encourager !!
    Des gens ont lutté pendant des années et prier pour le dénouement de l’affaire Sankara.
    Dieu nous a ensuite accordé cette grâce de voir Blaise demander pardon plus de 30 ans après les faits. Acceptons le pardon et encourageons le à revenir au pays pour assumer la suite. Apprenons à désarmer nos coeurs !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 17:35, par ZAMOUNDA En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Seuls les BURKINABE qui ont un dégré de coyance (musulmane, catholicque, protestante ou autes).TRES ELEVE sont a mésure d’accepter un pardon aussi difficile, quelques soit sa forme et le fond. Le pardon, ne signifie pas la fin tords causé à autri.
    Dans notre cas actuel , le pardon c’est pour lui d’abord.
    comme vous l’avez vue, la souffrance dans laquelle il se trouve aujourd’hui.
    Ensuite ceux a qui on demande pardon, pour ne pas regretter un jour de n’avoir pas accepter son pardon.
    Souvent on vois les Hommes pieux, très croyant dire à l’avance qu’il pardonne et qu’il accepte les pardons de ceux qui lui on fait ca à lui ou à sa famille.

    ACCEPTONS LE PARDON ET LAISSONS LE TEMPS FAIRE LE RESTE.

    LE VIEUX SAMO (PAIX A SON AME) disait tout temps qu’on peut echapper à toutes les justices du monde , mais on ne peux pas échapper à la justice de DIEU.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 19:47, par Bessida En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Bravo à tous ceux qui s’en tiennent au principe de droit : vérité, justice et réconciliation. Cela implique que Blaise Compaoré se mette à la disposition des autorités judiciaires et commence à purger sa peine.
    La demande de pardon pourrait être examinée après par les familles si elles le veulent. Même si ces familles venaient à accorder le pardon, ça n’arrêtera la décision de justice. Comme tout autre prisonnier de ce pays, Blaise Compaoré ne devrait obtenir une grâce sans séjour en prison.
    Conseil au Président Damiba :
    Tandja du Niger qui s’est refusé à écouter la voix de la vérité pendant une crise politique était droit au mur, Blaise Compaoré et sa galaxie à l’encontre des intérêts de son peuple était également droit au mur avec l’illusion qu’il faut imposer la modification de l’article 37, Damiba se dit l’homme fort du moment pouvant forcer le peuple burkinabè et lui imposer sa réconciliation. Ce faisant, il va droit au mur également et n’aura que ses yeux pour pleurer quand il aura tout perdu et royalement ignoré par la même galaxie Compaoré. Damiba est jeune et doit avoir la prudence de se projeter dans l’avenir !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 21:25, par Abob En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Pour ma part, je m’aligne sur ceux qui pensent que Blaise Compaoré n’a rien écrit du tout. Blaise Compaore tel qu’on l’a vu à la pseudo rencontre avec Damiba à Ouaga a-t-il toute sa tête aujourd’hui pour écrire cette fameuse lettre en toute âme et conscience ? Ce n’est pas certain. Je me permets même de croire que c’est plutôt Non. Blaise ne semble pas être l’auteur de la lettre.
    Pour beaucoup, cette mise en scène très maladroite et glauque sonne très faux. C’est à la limite une foutaise et une injure à l’endroit du peuple burkinabè et des famille endeuillées par 27 ans de crimes de sang des Compaoré et leurs sbires. Qui a rédigé cette lettre de soit disant demande de pardon, ses proches, ses amis politiques, les valets de la Françafrique ? Rien n’est caché sous le soleil et l’histoire nous le dira un jour.
    Tout ces subterfuges pour faire revenir Blaise en sacrifiant les décisions de justice ne marchera pas au Faso. Pas parce que les burkinabè ne savent pas pardonner, au contraire. Mais c’est parce que les burkinabè ne veulent pas être pris pour des nez percés, pour des niais qu’on peut berner à souhait.
    En supposant (je souligne bien ’’en supposant’’) que cette lettre soit de Blaise. Cette demande de pardon signifie clairement que Blaise reconnait avoir assassiné ’’ son frère et ami ’’ Thomas Sankara. Pourquoi esquive -t-il les décisions de justice alors ? Mais, la tiédeur de notre justice est aussi à questionner.
    Aucun pardon ni aucune réconciliation dans cette mascarade. Quant à Damiba et ses acolytes locaux, tôt ou tard, vous serez largement rattrapés par votre traitrise envers le Burkina et son peuple dans ce dossier Françafrique/Compaoré. Le temps est l’autre nom de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 05:16, par PAR DONNER En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Pardon ! PARDON OH !
    LUI LA, IL A QUOI MÊME A LA BOUCHE ?
    IL PEUT PAS OUVRIR SA PROPRE BOUCHE LA DEMANDER PARDON ?
    Dans pardonner ya part et donner
    FOUTAISE OUI !!

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 10:22, par Abas En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Les amis, ce qui est pire en toute circonstance, ce sont les faux semblants. Faux semblants voulus ou subis.
    Dans des affaires de crimes aussi graves et douloureuses qui durent depuis des années (toutes les tueries et morts suspectes sous les Compaoré et Cie), faire semblant et/ou tripatouiller les sentiments des gens pour faire croire à un semblant de réconciliation dans l’opinion publique est pire que ne rien faire. Le ministère de la réconciliation est un gadget.
    - Faire semblant de se repentir
    - Faire semblant de demander pardon
    - Faire semblant de pardonner
    - Faire semblant de se réconcilier
    - Les semblants de pardon et de réconciliation magouillés, forcés alors que les cœurs n’y sont pas. C’est à ne pas faire car faire semblant par calcul, par peur ou par la force, dure un temps. Quand plus tard, tout cela va exploser parce qu’il n’y aura eu ni réel pardon ni vraie réconciliation, ce sera chaotique et toi Damiba, peut-être que tu ne seras même plus à Kosyam pour gérer ce chaos issu de tes manipulations d’aujourd’hui.
    Le pardon et la réconciliation doivent se faire sur des bases seines, être sincères et venir des cœurs et non de la politique politicienne. C’est d’abord une démarche personnelle, voulue et intérieure en dehors de tout cinéma politique et si Blaise y était vraiment disposé, il n’aurait pas attendu Damiba pour le faire.
    Héy Damiba, gère déjà le terrorisme et ce sera bien assez au lieu de t’employer à être le ’’nanfigui’’ de service et garçon de course de Macron, ADO, Compaoré, CDP et Cie. Et puis, pour être garçon de courses de ces gens-là, tu n’as pas besoin d’être à Kosyam. Si ton rôle n’est que celui-là, libère les lieux et rejoins Bassolet et bien d’autres avec tes amis pour faire les courses de la Françafrique mais tu n’imposeras de réconciliation à personne ici au Burkina car ça ne se magouille pas et ça ne s’impose pas.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 14:34, par kenfo En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Héritier de tous les cadavres de la RDP, le nommé Blaise Compaoré a repété et repété ses crimes : 1987 : Thomas Sankara + 12 autres. 1989/ Henry Zongo et Lingani/ 1991/ Mon prof. Oumarou Clément ; Avant 1998 : David Ouédraogo/ En 1998 : Norberd Zongo, et bien d’autres. Cette répétition par la meme personne rend difficile le pardon facile. Nous sommes passé du mode compliqué au mode COMPLEXE. Le siècle des Lumières n’accepte pas ça comme ça. La répétition cause problème et toute tentative d’armistice ferait effondrer le Faso tout entier. Taisons-nous. C’est le père et la mère de Sankara qui doivent pardonner/
    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 14:37, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Dire que c’est pour ce genre de révolutionnaires mal révolutionnés que Sankara attaquait les "bourgeois", eh humm. Il faut que l’état burkinabè rembourse les 2 ou 3 ans de loyers des "villas" des "bourgeois" que les révolutionnaires ont confisqué arbitrairement après les avoirs dégagé de la fonction publique. C’est avec cet argent confisqué que la révolution a financé les lotissements en masse pour pouvoir vendre le 300m2 à 80 000f si mes souvenirs sont bons, les terrassements des quartiers tels que Bilbanbili qui est devenu cité ans 3, ....etc. Pour ceux qui pensent que la construction des logements sociaux a commencé sous la révolution, je leur dis que les logements sociaux ont commencé en Haute Volta, pour exemple, l’ancêtre de la Socogib est voltaïque pas burkinabè. On ne peut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 18:40, par Bessida En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    Abas, très très bonne contribution à ce débat où ceux qui défendent le droit et la justice constituent la majorité absolue. Je suis vraiment fier de chacun de ceux-là, sans subjectivisme aucun.
    Continuons le combat !
    N’écoutons point les voix de syrènes qui font veulent tromper notre peuple en passant par le sentimentalisme trompeur.
    Nous sommes dans une république et sommes tous régis par des lois et règlements.
    Ceux qui prêchent le pardon à cor et cri aujourd’hui doivent savoir que si Blaise Compaoré avait regretté ses crimes sans pression alors qu’il était encore au pouvoir, on pouvait encore croire que les victimes ou ayant-droits aient pu pardonner ou aient opté de ne poser plainte devant la justice.
    A cette phase le pardon ne peut altérer la décision de justice : par respect donc pour la République, Blaise doit aller demander de lui-même à purger sa peine. Car, la justice ne pardonne point, elle vous acquitte ou vous condamné. La reconnaissance du crime commis devant le tribunal lui permet seulement d’atténuer la peine du criminel. Pour ce cas de figure, Blaise Compaoré a nargué la justice de son pays et par voie de fait son pays et son peuple.
    Concernant ceux qui s’agrippent à la religion, le pardon d’une série de crimes de sang ne peut s’arrêter à la confession devant une autorité religieuse n’enlève pas la sanction mais est considéré comme le début de la repentance et de l’acceptation de payer sinon tout le prix au moins le prix qu’on peut encore payer et surtout la résolution de ne plus tomber dans un tel crime. Comme l’a dit Abas, il ne faut pas confondre faire semblant et la demande de pardon.
    Ne nous trompons pas quant à la question de pardon par rapport à un crime de sang : le criminel redéciviste était " neutralisé" ou à tout le moins était exclu de la famille et bien sûr de sa communauté. Il ne restait rien d’autre que le chemin de l’exil à vie.
    Donc faisons attention au semblant de pardon et surtout à la remise en selle une bande de criminels qui feront bientôt tout pour se venger du peuple burkinabè pour avoir commis un gros crime de lèse-majesté contre trois décennies de dynastie ignominieuse.
    Insurgés et défenseurs de la justice et de la liberté,à vos gardes !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet à 10:08, par Black En réponse à : Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la famille Sankara et à toutes les victimes durant ses mandats

    C’est de la pure comédie et c’est vraiment regretable,ce pardon doit obligatoirement passé par toutes les familles endeuillées mais pourquoi demandé pardon du moment vous n’acceptez pas vos différents crimes.que Dieu tout puissant veille sur le BURKINA FASO

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Économie : Le Syndicat national des commerçants du Burkina porte ses doléances au Premier ministre
Ouagadougou : Une manifestation contre le néocolonialisme dispersée à coups de gaz lacrymogène
Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina
Journée mondiale de la jeunesse : Abdoulaye Mossé croit au dynamisme de la jeunesse pour relever les défis du Burkina Faso
Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats Arabes Unis pour des soins
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange avec des représentantes de structures de femmes des 13 régions
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences pour le Faso » rejette la demande de pardon de l’ex président Blaise Compaoré
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer sans délai pour une transition politique légitime et souveraine »
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil d’orientation et de suivi de la transition.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés