Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

23e AG des établissements publics de l’Etat : Une évolution de 7% enregistrée dans la mobilisation des ressources

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 21 juillet 2022 à 22h30min
23e AG des établissements publics de l’Etat : Une évolution de 7% enregistrée dans la mobilisation des ressources

Les Etablissements publics de l’Etat (EPE), tiennent ce 21 juillet 2022, la 23e session de leur assemblée générale. Cette rencontre constitue un cadre au cours duquel, les performances réalisées par les EPE sont évaluées et des orientations en rapport avec leurs missions et les priorités de la politique gouvernementale sont formulées. Le rapport sur la gestion des EPE exercice 2021, permet de noter, nonobstant la crise sécuritaire, une évolution de 7% dans la mobilisation des recettes.

Malgré les crises sécuritaire et sanitaire qui ont porté un coût à l’économie nationale, les établissements publics de l’Etat ont su se montrer résilients. C’est ce qui ressort du rapport sur la gestion des EPE exercice 2021, qui a été présenté au cours de l’assemblée générale. Selon le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Célestin Santéré Sanon, des évolutions ont été notées dans la mobilisation des recettes qui ont évolué en moyenne au taux de 7,34 %. Il ajoute que des efforts ont aussi été consentis dans la mesure des charges, ce qui a permis de noter une régression de 3%. « Cela signifie que les EPE s’inscrivent dans la rationalisation des dépenses et la bonne gestion des finances publiques ».

Une vue des participants

De manière spécifique, l’analyse de la situation financière des 105 EPE toutes catégories confondues, permet de relever un montant total des recettes estimé à 276,385 milliards de FCFA en 2021, contre 257,493 milliards de FCFA en 2020. Les dépenses budgétaires ont, quant à elles, connu une hausse de 3,17%, passant de 219, 965 milliards en 2020 à 226,385 milliards en 2021. Les charges de fonctionnement ont baissé de 2,62% au cours de l’année 2021, soit environ 4,657 milliards de FCFA. Le ratio de la couverture des dépenses par les recettes est de 121,78%, contre 120,86% en 2020.

Pour l’année 2022, le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Célestin Santéré Sanon, a laissé entendre que l’accent sera mis sur l’adoption de textes pour accompagner les EPE dans les zones à forts défis sécuritaires, le renforcement de capacités d’un certain nombre d’acteurs, notamment les fonds nationaux pour le recouvrement des prêts octroyés, ainsi que sur les difficultés d’ordre organisationnel.

Célestin Santéré Sanon, directeur général du Trésor et de la comptabilité publique

La 23e assemblée générale des EPE, se tient sous le thème « Contrôle interne et dématérialisation des services dans les établissements publics de l’Etat : état des lieux et perspectives ». Un choix qui, selon le Premier ministre Albert Ouédraogo qui préside la rencontre, se justifie par le fait que depuis quelques années, la transformation digitale est au cœur de la gestion des finances publiques à travers un processus de dématérialisation.

« La dématérialisation des processus répond à des besoins de simplification des procédures, de rationalisation des moyens et constitue un levier incontournable afin d’améliorer la qualité des services publics et la transparence de l’administration. Les priorités dans le domaine de la dématérialisation des processus financiers et comptables consistent à optimiser les tâches, à réduire les délais de traitement, à gagner du temps dans la préparation des dossiers et à simplifier les chaînes de validation », explique-t-il. En somme, la dématérialisation va permettre une réorganisation de l’administration et de son système d’information, mais aussi de ses relations avec d’autres organismes.

Albert Ouédraogo, Premier ministre

Tout en félicitant les premiers responsables des EPE pour leurs performances, le Premier ministre n’a pas manqué d’encourager les différents départements ministériels qui ont grâce aux rencontres sectorielles sur le fonctionnement de leurs établissements, contribué à apporter des solutions aux difficultés rencontrées par les EPE sous leur tutelle.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 08:15, par PIONG YANG En réponse à : 23e AG des établissements publics de l’Etat : Une évolution de 7% enregistrée dans la mobilisation des ressources

    Arrêtez cette barbouille mensongère à répétition qui consiste à faire croire que les sociétés d’État ( en réalité des zone de confort au profit des barons du pouvoir en place) font de la "performance" à travers des taux de croissance intéressants :
    - Au lieux de ces ratios tronqués, publiez les grandes masses des états financiers selon le modèle privé,
    - Montrez clairement la subvention de l’état reçu (que ce soit le personnel de la fonction publique détaché payé par l’état qui travail pour ces sociétés d’État, les avantages fiscaux énormes et les fonds reçus ça et là),
    - Mettons certaines de ces sociétés dans le jeu de la concurrence pour mieux apprécier leur performance.
    - Etc, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 11:20, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : 23e AG des établissements publics de l’Etat : Une évolution de 7% enregistrée dans la mobilisation des ressources

    M. le Premier Ministre, vous avez déjà happé cette évolution de 7% pour augmenter le salaire de vos ministres co-mangeurs. Vous en avez une partie pour renouveler le parc automobile de l’Etat sans nous dire à combien et sans avoir tenter de récupérer les véhicules retirés par les terroristes. Prévoyez cette fois-ci leur part pour ne pas mettre en danger la vie des agents usagers. Quand un pays est mal géré, on y a beau évoluer en milliards de francs ou en 100%, c’est zéro pour la nation. Vous êtes le premier ministres d’une équipe putschiste, vous et vos ministres servirez uniquement les intérêts de ce clan. Le Duc ne vous cautionne pas tant que vous n’allez pas lui dire où vont ces taux bravement exhibés.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vente de livres au Burkina : « Librairies conventionnelles et librairies par terre ne sont pas toujours rivales »
Douanes : Les « Gabelles » invitent au civisme fiscal
Burkina/Économie : Les entreprises outillées à l’usage des télé procédures fiscales
Produits et opérations du commerce international : Le groupe Coris bank international échange avec ses clients
Burkina Faso : La douane lance les versions informatisées du certificat de mise à la consommation (CMC) et du laissez-passer
Filière anacarde au Burkina : Le projet PRO-Cashew offre 40 000 plants greffés à des producteurs
United Bank for Africa a un nouveau directeur général groupe et de nouveaux dirigeants
Ciment au Burkina : Des prix élevés malgré la multiplication des cimenteries
Microfinance : MicroAid inaugure sa troisième agence dans la ville de Ouagadougou
Financement des start-up : Le PNUD accompagne la mise en place d’un réseau de business Angels
Burkina : Le cadre sectoriel de dialogue "Gouvernance économique" dresse son bilan
Vista Bank Burkina intègre le programme de garanties d’opérations de Trade Finance de Proparco
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés