Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • mercredi 20 juillet 2022 à 09h54min
14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

Le 14 juillet 2022, à l’occasion de la fête nationale de la République française, l’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade a fait un discours sur l’état de la coopération entre le Burkina Faso et son pays. Nous vous proposons l’intégralité de son discours qui fait tant jaser sur les réseaux sociaux.

MM. Les présidents d’institutions,
MM. Les ministres d’Etat,
Mmes et MM. les ministres,
M. le CEMGA,
MM les directeurs généraux, officiers généraux, supérieurs et hauts magistrats
Mmes et MM. les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, chers collègues,
MM. les chefs coutumiers et religieux,
Mme la conseillère des Français de l’Etranger,
Chers compatriotes,
Chers invités,

Après deux années de pandémie de Covid, nous avons enfin, de nouveau, la joie de vous accueillir en grand nombre à l’occasion de notre fête nationale.
Mon épouse et moi-même vous remercions de nous faire l’honneur et l’amitié de votre présence ce soir.

Ces derniers mois ont été marqués par de nombreux bouleversements tant sur le plan national, qu’international. Des changements majeurs qui m’incitent à partager avec vous trois messages.

1. Le premier de ces messages, est celui de l’espoir. Il est difficile de garder l’espoir lorsque les événements semblent au quotidien vouloir l’annihiler. Paul Valéry a dit avec une grande justesse : « l’espoir voit un défaut dans la cuirasse des choses. »

Lorsque nous regardons le présent en face, nous ne pouvons nous empêcher de reconnaître qu’il est préoccupant. Crise sécuritaire, crise humanitaire, crise alimentaire ; le Burkina Faso traverse une période sombre de son histoire, comme cela arrive dans l’histoire de toutes les nations. Pourtant notre espoir commun, burkinabè et étrangers vivant dans ce pays, c’est que ce grand peuple, cette grande nation surmontent les difficultés du moment.

Personnellement, je n’ai pas de doute. Ce pays qui a affronté avec succès bien des défis, sera cette fois-ci encore à même, j’en suis persuadé, de résister aux forces obscures qui luttent, parfois dans l’ombre, parfois à visage découvert, pour le faire sombrer. Gardons une confiance ferme dans la résilience de la nation et du peuple burkinabè et dans sa capacité à redéfinir, à éclairer son avenir en dépit de l’adversité. C’est là que se situe l’espoir dans la cuirasse des choses dont parle Paul Valéry.

La guerre qui a été déclarée aux fils et filles de ce pays est, comme la plupart des guerres, une guerre injuste. Ceux qui prétendent se battre au nom d’une idéologie religieuse en massacrant leurs frères, leurs sœurs, leurs parents, soit ont été conditionnés par d’habiles manipulateurs, soit ont choisi de prendre les armes pour résoudre des conflits ou exercer des vengeances qui, quels que soient leur origine, ne justifient pas qu’on tue pour cela.

Cette guerre injuste, ce combat asymétrique et obscurantiste, il faut qu’ils le sachent : ils les perdront.

La France, comme d’autres partenaires, se tient aux côtés des autorités et des FDS Burkinabè dans cette lutte contre le terrorisme, car nous sommes attachés à la souveraineté et à la stabilité du Burkina Faso.

Je regrette que les réseaux sociaux soient devenus à bien des égards les « idiots utiles », la caisse de résonnance de ceux et celles qui, aveuglé.e.s par une haine absurde, nous accusent, sans preuve aucune, de jouer un double jeu, de vouloir exploiter les richesses du Burkina Faso, ou pire encore d’armer les terroristes. Je veux le dire clairement ce soir : ce sont ces personnes abritées derrière un écran d’ordinateur qui contribuent par leurs outrances, leur virulence, leurs vitupérations, à la déstabilisation de ce pays.

Je sais que le peuple Burkinabé et sa jeunesse ne sont plus dupes de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le prurit numérique. Un prurit financé par quelques officines ayant grand intérêt à voir la région du Sahel demeurer dans l’instabilité.

La France est ainsi résolument engagée aux côtés des autorités, des FDS et des FSI burkinabè pour leur apporter toute l’assistance requise, en toute transparence et dans le respect de la souveraineté du Faso.

La France est également résolument engagée aux côtés du peuple burkinabè pour soutenir l’aide humanitaire aux populations, le développement des villes et des campagnes.

***
2. Le deuxième message, c’est celui du respect et de la tolérance. Ce sont des vertus qui font partie du patrimoine culturel de la nation burkinabè et qu’il convient de préserver voire de restaurer.

Je salue à cet égard les efforts menés par le Gouvernement de transition pour la cohésion sociale et la réconciliation nationale, à la base comme au sommet. Ces efforts sont encourageants et nous sommes prêts, sans interférer dans les décisions et orientations prises, à les accompagner dans la mesure de nos moyens et en répondant aux demandes que pourraient formuler en ce sens les autorités nationales.

Il faut, et nous pouvons y aider et nous le faisons déjà à travers différents projets, améliorer l’insertion des jeunes sur le marché du travail, favoriser l’autonomisation des femmes et renforcer la qualité des services rendus à la population, notamment dans le secteur social : santé et éducation, filets sociaux, activités génératrices de revenus entre autres.

Nous n’avons, ni la vocation, ni la capacité à retisser les fils de la cohésion sociale, mais nous pouvons, avec et aux côtés d’autres partenaires, accompagner les efforts menés en ce sens.

***

Nous avons une forte communauté française, pour une bonne part d’ailleurs franco-burkinabè, installée au Burkina Faso, qui y vit, qui y travaille et qui est attachée à cette terre, sur laquelle beaucoup ont décidé de vivre depuis et pour longtemps. Je voudrais la saluer ce soir et lui adresser un message d’espoir voire de réconfort. Les temps sont difficiles pour tous. Burkinabè ou étrangers accueillis sur le sol burkinabè.

Nous tenons à cette richesse humaine que vous représentez, à ces liens qui vous et nous unissent au peuple burkinabè et qui constituent un élément fondamental de la relation particulière qui unit nos deux peuples.

Au côté des autorités burkinabè, que je remercie des efforts qu’elles mènent en ce sens, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver ces liens, assurer votre sécurité et vous permettre de vivre en paix dans un pays à la stabilité retrouvée.

Cultivez cette relation avec nos frères et sœurs burkinabè. C’est le meilleur terreau pour une compréhension et une acceptation mutuelles et pour lutter contre la désinformation et les manipulations qui polluent les réseaux sociaux. C’est sur vous, autant voire plus que sur l’ambassade et ses personnels, que repose l’avenir de nos relations bilatérales. Sentez-vous investis d’une mission : celle de représenter dignement la France et de donner d’elle une image positive et de générosité, quelles que soient vos activités, vos opinions politiques, vos orientations religieuses ou autres.

***
3. Le troisième message que je souhaite partager avec vous ce soir, c’est celui de préserver l’avenir.
Au-delà du Burkina Faso, au-delà du Sahel, en proie à de graves crises existentielles, c’est notre planète qui est en danger.

Danger lié aux guerres, et je pense bien sûr à celle qui ravage l’Ukraine actuellement, encore une guerre injuste et destructrice, mais aussi à celles menées au Sahel ou ailleurs en Afrique, qui pénalisent son développement. Je pense aussi au changement climatique, à la raréfaction des ressources, à l’appauvrissement des sols, au manque d’eau etc.

Nous devons, quelles que soient les circonstances du moment, penser à préparer l’avenir. Préparer l’avenir, c’est assurer la préservation des ressources en eau, c’est lutter contre la déforestation et la dégradation des sols, c’est développer l’agro-écologie, c’est assurer un développement urbain maîtrisé et le maintien des équilibres ville-campagne.

C’est un combat de long terme, mais qui doit commencer dès aujourd’hui. C’est pourquoi la coopération française, à travers son opérateur-pivot l’AFD, a décidé de faire siennes les priorités fixées par le gouvernement, notamment :
-  Assurer une meilleure gestion de l’eau et de l’assainissement (réf. à Bobo)
-  Développer les énergies renouvelables (centrales solaires, Zagtouli, Yeleen))
-  Renforcer la capacité des villes, principales mais aussi secondaires, à délivrer des services aux populations, à gérer leur développement (trames urbaines, aménagement des voiries et de marchés, gares routières…)
-  Lutter contre la désertification : grande muraille verte, mais aussi agro-écologie, sujets sur lesquels travaillent nos instituts de recherche présents de longue date au Burkina Faso : IRD et CIRAD
-  Appuyer les organisations paysannes et le développement de filières intégrées, notamment autour du coton.

Vaste chantier me direz-vous, mais heureusement nous ne sommes pas seuls et de nombreux bailleurs partagent les mêmes priorités et coordonnent leurs actions, particulièrement dans le cadre de l’Alliance Sahel.

***

Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement, vous l’aurez compris et vous le savez d’ailleurs déjà : nous sommes à vos côtés pour répondre aux défis du moment, mais aussi à ceux de l’avenir, car nous sommes convaincus que le Burkina Faso, demain comme aujourd’hui, restera debout et sera un partenaire essentiel pour la France en Afrique de l’Ouest.
Nous croyons en l’avenir de votre nation.

A vous de fixer les priorités. Nous adapterons nos outils et nos interventions en conséquence.

***

Pour terminer, je souhaite tous vous remercier de nouveau d’avoir accepté notre invitation à venir célébrer notre fête nationale dans cette belle résidence de France.

Mes remerciements vont également à Mme Chloé Meistermann, l’intendante et à toute l’équipe de la résidence pour avoir préparé avec ardeur et professionnalisme ce 14 juillet.

Remerciements particuliers aussi au personnel de l’ambassade, toutes catégories confondues, qui s’est mobilisé pour aider à la préparation et au bon déroulement de cette réception, avec une mention particulière pour nos deux secrétaires à la Chancellerie diplomatique, Martine Aricci et Delcy Soares, ainsi qu’à Xavier Corgnet notre intendant technique.

Merci à tous les prestataires et fournisseurs grâce auxquels vous aurez un buffet de grande qualité, agrémenté de boissons pas toutes hygiéniques.

Merci enfin à tous les sponsors, et ils sont nombreux, qui ont accepté de soutenir financièrement ou matériellement ce 14 juillet. Nous ne les avions pas sollicités ces deux dernières années pour cause de Covid ayant restreint le volume d’invités. Ils ont répondu présents cette année et je les en remercie très sincèrement ; car sans eux, il n’y aurait tout simplement pas de réception aujourd’hui. Je voudrais les citer devant vous. Pour certains leur présence se manifeste dans les jardins de la résidence. N’hésitez pas à visiter leurs stands et expositions.

Une mention spéciale à tous les artistes, femmes et hommes de culture ou sportifs présents ce soir (mention de la pétanque et du rugby).

Je vous remercie de votre attention.

Vive le Burkina Faso, vive la France et vive l’amitié et la coopération entre la France et le Burkina Faso.

Vos commentaires

  • Le 20 juillet à 11:41, par Burkina En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Le discours est beau mais ce n’est pas celui d’un ambassadeurs sauf celui animé de condescendance. Ce discours est celui du chef de l’Etat, du 1er ministre, d’un des ministres.
    Parlez du 14 juillet, donnez aux français du Burkina la substance du discours de votre président, ne batissez pas votre discours sur la politique intérieure du Burkina Faso.
    Ce n’est pas diplomatique M l’ambassadeur. Vous vous comportez toujours comme avant 1960 : le Burkina est votre chose, vous prétendez veiller à sa survie mais on voit rien arriver. Est-ce que en bas, vous ne jouez pas au maître-chanteur. N’aidez pas le Burkina, laissez lui simplement les mains libres pour decider vraiment de son destin, sa sécurité. Souffrez qu’on vous le repète : C’EST LA FRANCE QUI MANIPULE ET ARME LES TERRORISTES AU BURKINA POUR OBLIGER LE BURKINA À ACCEPTER D’ABRITER UNE BASE MILITAIRE FRANÇAISE !

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 14:07, par Raso En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

      Souffrez qu’on vous le repète : C’EST LA FRANCE QUI MANIPULE ET ARME LES TERRORISTES AU BURKINA POUR OBLIGER LE BURKINA À ACCEPTER D’ABRITER UNE BASE MILITAIRE FRANÇAISE !

      Présentez des preuves. Vous auriez beau le répéter 1000 fois, cela ne transforme pas un mensonge en vérité.

      Répondre à ce message

      • Le 20 juillet à 18:34, par Burkina En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

        Aux "français" qui exigent des preuves :
        1- Ce n’est pas sans preuve de soutien aux terroristes que le Mali a pu si facilement chasser l’armée Française de son territoire ! Qui peut jurer sur l’indépance de ceux qui écument le Burkina d’avec ceux de l’autre côté ?
        2-Si jamais, aux pretexte d’accords coloniaux, aujourd’hui la France fait mauvaise humeur, refuse ou complique que le Burkina puisse s’équiper militairement ailleurs que chez elle, comment vous interprêtez cela ? Qui n’est pas franchement pour nous est contre nous !
        3-Si dans le cas dramatique du Burkina, la France qui prétend l’aimer et ne pas en vouloir la dislocation, lui subordonne son aide militaire conséquante à des conditions inacceptables par un État souverain, c’est le jeu de qui elle fait ?
        Avec tout le respect dû à votre rang, ce discours-là n’est pas celui d’un ambassadeur en poste, sauf s’il n’a aucune considération pour le pays oú il est accrédité.
        Dans notre culture, par respect pour un parent, il y a des propros que l’on se garde de tenir contre son enfants en sa présence : insulter un parent, ce n’est rien d’autre qu’insulter son géniteur.
        L’ambassadeur qui ose prononcer ce discours incendiaire en France, quel que soit ce qu’aura été l’insolence des jeunes français, n’aura pas 72h pour plier bagages.
        S’il n’y avait que quelques energumènes sur les reseaux sociaux, pourquoi alors l’on coupe internet ? N’insultez pas l’intelligence des gens.
        Nous aimons bien la France. La preuve, nous avons adopté sa culte, sa langue, ses prénoms...au détriment des nôtres.
        Cependant, il y a des français qui doivent formater leur disque dur, installer d’autres logiciels et applications. On ne peut pas être si désobligeant, si discourtois à répétition et s’attendre à autre chose.

        Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 11:45, par SID PAWALEMDÉ En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Est ce que ceux qui attaquent l’ambassadeur de France au Burkina ont bien lu son discours ou bien ils n’ont pas fait l’école. Ces internautes qu’il qualifie de"idiots utiles" sont à 80% des propagandistes du terrorismes et qui veulent ouvrir un deuxième front en donnant des informations non fondées pour mettre en puéril les relations entre la France et le peuple Burkinabè. C’est tout. Et pour moi, tous ceux qui attaquent l’ambassadeur de France au Burkina, soit ils n’ont pas fait l’école, soit ils ont mal compris son idée et c’est très dommage pour quelqu’un comme Ladji Bama. Sinon pour les gens comme Monique Kam qui a d’ailleurs déjà appelé à une guerre ethnique, ce n’est pas la peine.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 11:48, par Clair comme eau de roche En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Le discours de l’ambassadeur de la France au Faso est clair comme eau de roche ; il n’a pas insulté des gens idiots. Il a tout simplement dit qu’il regrette que les reseaux sociaux soient devenus des "idiots utiles". Mme Monique Yéli KAM et les autres, si vous ne comprenez pas français, demandez on va expliquer en français facile, si possible en mooré, dioula ou fulfuldé. Laissez en paix l’ambassadeur de la France au Burkina tranquille. Ne passez pas par des mensonges pour embarquer des gens dans vos problèmes. Maintenant que tout est clair, chacun peut prendre sa decision de faire ce qu’il veut. Mais accuser Son Excellence de ce qu’il n’a pas dit, on n’est pas de-dans. Merci à LeFaso.net pour l’intégralité du discours. C’est bien cette dame qui avait appelé les militaires à faire un coup d’Etat et elle veut nous embrouiller que c’était un prononciamento et non coup d’Etat ? Elle doit faire très attention.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 12:55, par Sacksida En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    D’abord peut on parler de la cooperation entre la France , l’Europe et l’Afrique sans nous referer a l’histoire pour mieux comprendre le present condition prospective de l’avenir et la responsabilite de chacune des parties. Aussi le Capitalisme Occidental s’est developpe grace aux pillages violents de l’Afrique durant des siecles et des decennies par le biais de la colonisation et ce pillages continuent grace aux Neocolonialisme et a l’imperialisme Occidental ; parce que le "Pacte Colonial" de nature Leonin permet a la France et l’Europe "d’acheter" a moindre prix des matieres premieres de l’Afrique ; c’est a dire, la question des termes de l’Echange defavorable au Continent. Mr l’ambassadeur, vos grands peres, et vos Peres ont pille l’Afrique dont le Burkina Faso, pendant plusieurs siecles vous avez exploite inhumainement et vole nos ressources Nationales humaines et materielles qui vous ont permis d’etre la ou vous etes. Donc respectez les Africains et Burkinabe. De plus, maniere criminelle, avec toutes les attrocites vous etes servi de nos grands parents et nos peres pour vos interets coloniaux degradants. Et vous continuez a travers vos forces armees Francaises et Occidentales telles que l’OTAN pour imposer votre vision du Monde au reste de l’Humanite ; Vous avez detruits la Lybie, La Syrie, L’IRAK, l’Afghanistan consequences directes de l’apparition du Terrorisme et du grand Banditisme desastreux au Sahel ; ou malgre vos moyens Technologiques de pointe vous etes semble t-il incapable duran une decennie d’apoercevoir des groupes terroristes en deplacements dans la savane et pourtant vous faites des expeditions scientifiques dans l’espace la Lune etc. Du reste, tous les Dirigeants politiques Africains Patriotes et Revolutionnaires vous les avez assassines : Patrice Lumbumba, Thomas Sankara, et Mohammed Kadhafi tout rescemment par e que vous combattez les strategies et les structures Patriotiques pour la Liberation et le Developpement economique, Politique et Monetaire de l’Afrique. En conclusion, votre cooperation avec l’Afrique est un Trompe OEil et il va falloir que fassiez votre autocritiques sinceres et laissez chaque pays et Peuple s’autodeterminer pour que les Moutons soient bien gardes. Et ca ce n’est pas des ’idioties des resaux sociaux. A bas l’imperialisme internationale, A bas le Neocolonialisme. Victoire aux Peuples Africains en Lutte pour leur Liberte et leur Dignite. La Patrie ou la Mort, nos Peuples Vaincrons. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 13:00, par Sacksida En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    D’abord peut on parler de la cooperation entre la France , l’Europe et l’Afrique sans nous referer a l’histoire pour mieux comprendre le present condition prospective de l’avenir et la responsabilite de chacune des parties. Aussi le Capitalisme Occidental s’est developpe grace aux pillages violents de l’Afrique durant des siecles et des decennies par le biais de la colonisation et ce pillages continuent grace aux Neocolonialisme et a l’imperialisme Occidental ; parce que le "Pacte Colonial" de nature Leonin permet a la France et l’Europe "d’acheter" a moindre prix des matieres premieres de l’Afrique ; c’est a dire, la question des termes de l’Echange defavorable au Continent. Mr l’ambassadeur, vos grands peres, et vos Peres ont pille l’Afrique dont le Burkina Faso, pendant plusieurs siecles vous avez exploite inhumainement et vole nos ressources Nationales humaines et materielles qui vous ont permis d’etre la ou vous etes. Donc respectez les Africains et Burkinabe. De plus, maniere criminelle, avec toutes les attrocites vous etes servi de nos grands parents et nos peres pour vos interets coloniaux degradants. Et vous continuez a travers vos forces armees Francaises et Occidentales telles que l’OTAN pour imposer votre vision du Monde au reste de l’Humanite ; Vous avez detruits la Lybie, La Syrie, L’IRAK, l’Afghanistan consequences directes de l’apparition du Terrorisme et du grand Banditisme desastreux au Sahel ; ou malgre vos moyens Technologiques de pointe vous etes semble t-il incapable durant une decennie d’apoercevoir des groupes terroristes en deplacements dans la savane et pourtant vous faites des expeditions scientifiques dans l’espace la Lune etc. Du reste, tous les Dirigeants politiques Africains Patriotes et Revolutionnaires vous les avez assassines : Patrice Lumbumba, Thomas Sankara, et Mohammed Kadhafi tout rescemment par e que vous combattez les strategies et les structures Patriotiques pour la Liberation et le Developpement economique, Politique et Monetaire de l’Afrique. En conclusion, votre cooperation avec l’Afrique est un Trompe OEil et il va falloir que fassiez votre autocritiques sinceres et laissez chaque pays et Peuple s’autodeterminer pour que les Moutons soient bien gardes. Et ca ce n’est pas des ’idioties des resaux sociaux. A bas l’imperialisme internationale, A bas le Neocolonialisme. Victoire aux Peuples Africains en Lutte pour leur Liberte et leur Dignite. La Patrie ou la Mort, nos Peuples Vaincrons. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 13:15, par porto En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Quand je lis les commentaires des uns et des autres c’est comme si on était dans un dépit amoureux. Vous êtes attaché a la France mais vous ne voulez pas le reconnaître. Ça s’appelé un sentiment refoulé.Moi je dis mieux vaut un diable qu’on connaît qu’un diable qu’on coonait pas.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 14:01, par Wibga En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Discours très clair et courtois pour qui sait lire entre les lignes. Malheureusement certains n’ont pas la capacité de comprendre un texte et montent sur des grands chevaux pour crier au scandale. Merci à fasonet de nous avoir redonner le discours en question

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 14:15, par sawadogo En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Je voudrais demander à ceux qui s’évertuent à vouloir défendre l’ambassadeur de France de faire pardon.Éviter de croire que ceux qui vous lisent sont moins intelligent vous. Ce discours en français facile n’est pas celui d’un diplomate. Lui comme la clique des Jean yves ledrian refusent d’ accepter que la génération actuelle n’est pas celle des années 50 ou 60.
    Cette attitude méprisante ne fera que braquer d’avantage les peuples Africains contre la politique Française en Afrique. Personnellement je fais partie des idiots qui croient que la France fais double jeu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 14:59, par Passakziri En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    C’est pas la honte ca ?
    Yeli Monique Kam, Rasmané Zinaba, Ladji Bama et bien d’autres internautes devraient humblement s’excuser auprès de l’ambassadeur de France au Burkina pour l’avoir insulté gratuitement. A moins que tous se considérent comme étant les réseaux sociaux et par voie de conséquence ce que l’ambassadeur à qualifié d’idiots utiles. Même si on a des problémes de comprehension d’une langue , on devrait faire l’effort de chercher à comprendre certaines expressions avant de se lancer dans la vindicte . Les masses populaires devraient faire trés attention à ne pas suivre n’importe quel aventurier dans leurs rages haineuses qu’ils peuvent facilement manifester sur les réseaux sociaux , et ce n’est pas un probléme singulier au Burkina Faso mais à tous les pays ayant un minimum de liberté d’expression. Curieusement ces gens qui adorent la Russie et la chine ne veulent pas vivre ce que Poutine fait vivre aux russes en Russsie ou ce que les chinois vivent chez eux : La restriction extrême et la repression .
    Les reactions de mes compatriotes sur les réseaux sociaux et sur les radiointeractives sont inquiétantes en ce sens qu’elles sont basées sur des assertions que personne ne prend le temps de vérifier, se contentant de repeter ce que tout le monde repète, et comme tout le monde le repéte , on en deduit que c#est la vérité. Dommage .

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 16:04, par Sacksida En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    En outre, il faudrait savoir qu’il n’y’a pas de generation spontanee ou qui tombent du Ciel ; que ce soit dans la lutte de Liberation economiques et sociales fondamentales ; dans le passe il y’a eu des devanciers Patriotes integres et honnetes Revolutionnaires qui ont paye de leurs sacrifices consentis et enormes. De meme, des negres valets de maison ou des Valets locaux Africains du Neocolonialisme et l’imperialisme Occidental ont existe, existe toujours pour etre des traitres a la solde de leurs maitres. De surcroit le debat ne se limite pas a la personne de l’ambassadeur qui n’est qu’un pion d’un systeme decadent car partout dans le Monde aucun pays ou Peuple ne accepter l’exploitation et la domination economique et sociales eternelle. C’est cela la dialectique dans toute situation desequibre qui empoisone le Monde. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 17:39, par Dem En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    J’ai honte de tous ceux qui défendent l’ambassadeur de la France. Il suffit d’un discours, pour vous faire oublier ,tout le mal que la France fait dans la sous région.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 19:41, par caca En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Les idiots utiles des réseaux sociaux !
    Il ne s’agit pas une insulte, mais une critique dans un jargon français politico-philosophique-diplomatique.
    L’expression « idiot utile » s’applique en politique à des personnalités qui servent des desseins divergents de leurs représentations authentiques, et se trouvent, bien que peut-être de bonne foi, utilisées, instrumentalisées ou manipulées.
    L’expression est initialement utilisée par les marxistes pour disqualifier le positionnement de personnalités considérées comme sympathisantes de l’Internationale. L’expression a aussi parfois désigné des compagnons de route des communistes occidentaux tel Jean-Paul Sartre, qui sympathisaient avec l’URSS. Sartre a dit publiquement qu’il ne fallait pas dire la vérité sur l’URSS pour « ne pas désespérer Billancourt », c’est-à-dire les ouvriers français de la CGT, à l’époque utilisée comme courroie de transmission par le PCF de Maurice Thorez. De telles personnes furent pragmatiquement utilisées par les dirigeants de l’Union soviétique.
    Laissez Mr l’ambassadeur en paix et cherchez à comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 23:27, par Alpha2025 En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Franchement, j’ai le sentiment que beaucoup attendaient une petite etincelle pour allumer un incendie contre La France et son ambassadeur au Burkina. Il n’y a pas de quoi fouetter un chat dans les propos de ce diplomate. Si nous voulons rompre avec la France, rompons sans faux fuyant. Inutile de nous échauffer inutilement. Rompons et passons à autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 16:20, par Zango En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Luc doit savoir que ce que Luc, Mathieu, jean, Paul,, Pierre, et autres ont façonné est révolu, car ils étaient tous idiots.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 03:35, par Daouda Emile OUEDRAOGO En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Que ceux qui defendent les élucubrations de SEM Luc, lisent ceci jusqu’à la signature...

    Audience avec l’ambassadeur de France : Luc HALLADE regrette ses propos tenus sur la crise sécuritaire au Burkina Faso lors d’une audition du Groupe d’amitié France-Afrique de l’Ouest

    (Ouagadougou, 21 juillet 2022)
    Le ministre délégué chargé de la Coopération Régionale a reçu en audience l’ambassadeur de France dans la soirée du jeudi 21 juillet 2022.

    Son Excellence Monsieur Karamoko Jean Marie TRAORE a signifié clairement à l’ambassadeur de France que le Burkina Faso ne partage pas ses propos tenus lors d’une audition du groupe d’amitié France – Afrique de l’Ouest, le 5 juillet dernier.

    En effet, S.E Monsieur Luc HALLADE a qualifié la situation sécuritaire au Burkina Faso de guerre civile et a minimisé les efforts des Forces de défense et de sécurité burkinabè dans la lutte contre le terrorisme.
    Ces déclarations sont inacceptables selon le ministre TRAORE qui a indiqué à l’ambassadeur que le terrorisme est un problème complexe et sous régional, il ne peut être réduit en ces termes : « une partie de la population se rebelle contre l’État et cherche à le renverser ».

    Son Excellence Monsieur Karamoko Jean Marie TRAORE a ajouté que le Burkina Faso ne s’accommode donc pas de cette analyse erronée et empreinte de jugements de valeurs sur la situation sécuritaire.
    S.E Monsieur Luc HALLADE en réponse a reconnu que c’est une faute de sa part, il conçoit que ses propos puissent heurter les sensibilités et dit regretter sincèrement.

    Pour la suite de la collaboration entre les deux pays, Son Excellence Monsieur Karamoko Jean Marie TRAORE a invité l’ambassadeur de France à plus d’objectivité et de retenue, il lui a également signifié qu’une note de protestation lui sera transmise.

    DCRP/MAECR-BE

    Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 04:26, par Passakzri En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

      Ça démontre quoi ? Rien du tout.
      Ce sont deux discours différents et tenus à des dates différents. Ici l ambassadeur à eu l humilité de reconnaître son péché même si de manquement on peut parler , c est concernant la qualification de guerre civile. Sinon seul le gouvernement actuel peut parler sans gêne de montée en puissance.
      Mais pourquoi l ambassadeur en vient à parler de guerre civile ? Allez y demander à ceux qui essaient par quelque gymnastique de justifier les attaques terroristes en parlant de stigmatisation. Ceux qui pensent qu il y a une possibilité de se libérer qui est la capitulation. C est eux la branche politique des terroristes, mais ils ne sentent pas encore le moment venu de se dévoiler . Donc souffrez qu il n y ait aucun chat à fouetter dans le discours du 14 juillet.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 11:13, par kwiliga En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Bonjour Daouda Emile OUEDRAOGO,
    Et alors ? Votre démonstration consiste-t-elle à dire que l’ambassadeur à déjà commis des erreurs de communication, ou que seuls les imbéciles ne s’excusent pas, ce qui m’apparait comme l’une des principales caractéristique de notre classe dirigeante ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 21:32, par Daouda Emile OUEDRAOGO En réponse à : 14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso

    Kwiliga, je ne demontre rien ici. J’ai juste partager une information. Je vous donne rdv dans mon prochain article pour les demonstrations. Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina-Russie : « Sur le terrain, ça ne se concrétise pas », déplore une OSC
Burkina Faso - Royaume du Maroc : « Une coopération africainement authentique », selon l’ambassadeur Youssef Slaoui
23e anniversaire de la fête du trône : Le roi du Maroc tend une main fraternelle à l’Algérie
Burkina : « Nous avons toujours été en coopération militaire avec la Russie, les actions se poursuivent » (LCL Bamouni)
Burkina/sécurité : Des militaires russes décorés
Mission de la CEDEAO au Burkina : Le président Umaro Sissoko Embalo rencontre le gouvernement de la transition
Mission de la CEDEAO au Burkina : « Nous appelons à la mobilisation derrière le gouvernement de la transition », Umaro Sissoco Embalo
Conduite de la Transition : le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou
Conduite de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO en mission à Ouagadougou
Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste
Commission économique des Nations unies pour l’Afrique : Succès du plaidoyer du ministre Rouamba en faveur du Burkina Faso
14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés