Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

Accueil > Vrai ou faux • LEFASO.NET • mardi 12 juillet 2022 à 22h17min
Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

Une capture d’écran d’un extrait de discours en 2011 à la Haye attribué à l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré est devenue virale sur la toile. Après vérification, nous pouvons confirmer que les propos ont été bel et bien tenus par l’ex chef de l’Etat.

« La justice et la paix ne peuvent être envisagées indépendamment l’une de l’autre. Si la brèche de l’impunité n’est pas fermée, il ne peut y avoir de vraie réconciliation ». Devinez qui est l’auteur de cette affirmation ! …Devinez ! C’est … Blaise Compaoré, dans un discours le 9 novembre 2011 à la Haye (Pays-Bas) à la conférence au sommet sur la diplomatie de la paix, de la justice internationale et l’ordre mondial ». Voici le texte dont la publication divise les opinions sur la toile.

Le texte est devenu viral. Sur le réseau social Facebook, plusieurs pages et profils l’ont relayé. Il y a entre autres LA VAR BURKINA (Politique et Société), un groupe de plus de 168 000 membres et Souleymane Ouédraogo alias Basic-Soul) qui est suivi par plus de 42 000 personnes.

Toujours sur Facebook, la reprise du post d’un internaute, Zinaba Rasmané (suivi par plus de 35 000 personnes) par la page « Burkina One Line », a suscité des centaines de réactions.

Un aperçu de la publication et ses réactions

Un discours déjà public

D’aucuns pensent que c’est un texte monté de toutes pièces pour discréditer l’ancien homme fort du Burkina Faso, alors que d’autres estiment que les propos ont été réellement tenus il y a onze ans de cela.

Nous avons vérifié cet extrait de texte. Il s’agit bel et bien d’un extrait du discours de l’ancien président.

La première méthode a consisté à aller sur le moteur de recherche de notre site d’information Lefaso.net. Avec les mots clés de ce texte, nous avons retrouvé l’intégralité du discours publié le jeudi 10 novembre 2011 à 2h 29 minutes. Le titre de l’article est Gestion des conflits et justice internationale : Blaise Compaoré donne son point de vue à La Haye.

La publication sur le site Lefaso.net

Pour la seconde approche, nous avons utilisé le navigateur de recherche de Google. L’un des résultats nous a renvoyé sur le site web du Service d’information du gouvernement (SIG). On peut y lire : « DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BLAISE COMPAORE, PRESIDENT DU FASO A LA HAYE LE 9 NOVEMBRE 2011 », publié le 12 novembre 2011.

Ce discours a refait surface dans un contexte où l’ex président Blaise Compaoré est revenu au Burkina Faso huit ans après son exil en Côte d’Ivoire juste après sa chute du pouvoir. Son retour, selon les autorités actuelles de la transition, s’inscrit dans le processus de la réconciliation nationale. C’est une rencontre entre les anciens présidents du Burkina Faso. Il faut noter que le 6 avril 2022, Blaise Compaoré a été jugé par contumace et condamné à la prison à vie dans le dossier sur l’assassinat de Thomas Sankara.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 juillet à 17:29, par HUG En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Il faut que les suporters aveuglés de blaise lisent cela. Voila le vrai visage du burkinabè qui n est guidé par sa panse : allez a la reconciliation a tout prix.Quel honte ? Des docteurs par ci et par lqa aec des raisonnements qui n honorent pas leur titre.Precisez docteur en quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:41, par sai En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Le RSP pardon le MPSR qui se précipite en mélangeant tout n’a qu’à bien lire entre les lignes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:53, par Lom-Lom En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    C’est exactement cela qui attend bon nombre d’idiots de nègres qui pensent que Internet est un objet de jeu, eux qui n’ont jamais rien inventé pour le monde et qui pensent mieux connaitre que les inventeurs eux-mêmes. C’est aussi cela qui attend le Général "5 étoiles" Basolma BAZIE, le spécialiste des frappes chirurgicales qui se fera certainement frappé à mort s’il ne quitte pas le gouvernement pendant qu’il est temps. Ce qu’il a dit pendant qu’il était leader syndical et ce qu’il dit au jour le jour pendant qu’il est ministre fera l’objet d’un assemblage et lui sera jeté au visage un jour ! Ce sera plus douloureux pendant ses vieux jours si Dieu lui donne longue vie. On aura le temps devant ses enfants et petits-enfants de dérouler toutes les vérités et tous les mensonges et j’espère qu’il sera fier d’avoir dit ou dédit certaines choses ! Blaise Compaoré a-t-il le choix aujourd’hui de refuser d’être l’auteur de cette déclaration ? Non ! Il en sera de même pour tous les responsables insensés qui refuseront de contrôler leur langage parce qu’ils ont actuellement la force du pouvoir ! Nous ne sommes pas plus intelligents que nos ancêtres, c’est certains ! Ainsi va le monde !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 18:16, par Balaké En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Si Blaise Compaoré a dit cela, il a très bien fait. Personne ne peut nier l’importance de la Justice dans la consolidation de la paix. Les propos qui lui sont prêtés sont très pertinents dans une situation où la discorde nationale est seulement due à des bagarres internes, SANS ADVERSAIRE EXTÉRIEUR COMMUN. Et même dans ce cas, la Justice doit être impartiale pour être acceptée par le plus grand nombre, et être en mesure de jouer pleinement son rôle pacificateur...
    Le fond de notre débat actuel, c’est juste de savoir si dans la situation qui est la nôtre aujourd’hui, on ne doit pas privilégier la recherche de la cohésion nationale ( malmenée par les divisions politiques) pour mieux faire face au terrorisme. Sauf à être de mauvaise foi, personne ne peut nier le fait que certains Burkinabè manifestent plus ou moins clairement leur joie dans les réseaux sociaux, chaque fois qu’il ya une grande attaque terroriste de nature à mettre à mal l’ennemi au pouvoir ( Roch hier, Damiba aujourd’hui). On ne vaincra jamais le terrorisme si, comme disent les Ivoiriens, "on ne quitte pas dans ça " !
    Déclaration pour déclaration, Roch Kaboré président a toujours répété son attachement au respect de la Justice. Cela ne l’a pas empêché d ’autoriser Djibril Bassolé à quitter sa prison pour aller se soigner en France. Ni de libérer de dangereux terroristes qui ont tué des dizaines de Burkinabè. Dans les 2 cas, Roch a trouvé qu’on pouvait bien mettre quelque chose au-dessus de la Justice : la vie d’un homme dans le premier cas, la recherche de la quiétude pour les populations dans le second.
    A-t-il mal fait ? En tout cas, nous n’avons pas entendu nos grands "juristes" sur ces 2 cas...

    Répondre à ce message

    • Le 13 juillet à 10:37, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

      Mon Cher @Balake, évitons les amalgames. Djibril Bassolet a bénéficier d’une liberté provisoire pour aller se soigner. Peut-être que vous-même êtes de ceux qui ont crié au manque d’humanisme du Président Kabore lorsque la réponse à la demande de Djibril Bassolet tardait à venir. En ce qui concerne la libération des présumés terroristes, dites-vous que, partout dans le ,me MDR, il y a toujours eu des libérations de prisonniers de guerre de part et d’autre pour résoudre un problème précis. Rappelez-vous que Ce’s liberations de présumés terroristes ont été faites de concert avec le Mali pour sauver la vie des otages détenus par les groupes terroristes.

      Répondre à ce message

      • Le 13 juillet à 14:39, par Balake En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

        Cher "Vigilent", je ne fais aucun amalgame. Je dis seulement que dans les deux cas cités, Roch a bien placé la vie de Bassolé et la quiétude des populations au-dessus de la Justice (ou plus exactement, de son application rigide).
        La vérité des faits étant toujours têtue, vous croyez nuancer mon analyse, alors que vous la confortez avec les arguments que vous développez !!! Par exemple, si la résolution d´un "problème précis " doit passer par la libération de prisonniers de guerre, c´est bien parce que l’application stricte de la Justice ne permet pas de résoudre ce problème-là.
        Concernant Bassolé, la " liberté provisoire" dont vous parlez semble de plus en plus définitive, si l´on en croit un article de presse récent, largement repris par les médias burkinabè....Qu´est-ce qu’on fait ?

        Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 18:31, par Un Passant En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Indépendamment de ce que Blaise Compaoré a dit ou pas, il faut a un moment que nous fassions notre propre introspection en tant que nation. L’assassinat de Thomas Sankara est le résultat de la conquête du pouvoir par les armes, i.e. le coup d’etat. On ne peut pas juger le coup d’etat du 15 Octobre, sans rien dire sur les autres. Ensuite, il y a ceux qui (civils pour la plupart) ont fait le régime pendant les années de feu et de braise, i.e., Rock, Simon, Salif, Etienne Traoré, etc. Un procès instruit essentiellement par ces derniers (l’aile civile du régime) contre l’aile militaire (Blaise et Diendere) va ressembler à un procès pour trouver un coupable et non pas pour établir la justice : il faut que nous arrêtions de faire comme si le régime est subitement diabolique après 2014. Finalement, les Burkinabé n’ont pas de problèmes entre eux, même la classe politique dans son ensemble n’a pas de problème entre elle. Ce sont les différents courants de la gauche qui ont des querelles entre eux depuis 1982/83. Ils se connaissent tellement que ces querelles sont même devenues personnelles, après tout entre le "Groupe Communiste Burkinabe" et le "Bloc Communiste Burkinabe", les arguments vont devenir très vite personnels puisqu’on ne peut passer tellement de temps à disserter sur la différence entre "Bloc" et "Groupe". Malheureusement, ces groupes ont infiltre l’armée et ont fait (et font) leurs règlements de compte par militaires (ou OSC) interposés, et nous en payons tous les conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 18:59, par Julien En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Fallait même pas vérifier.
    La mauvaise foi c’est son fort

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 19:00, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    C’est vraiment honteux. Des juristes, des avocats assez célèbres, des docteurs dans des domaines divers, des prétendus sages, des journalistes écrivains, éditorialistes et autres analystes politiques et des citoyens lamda, tous inconditionnels de Blaise Compaoré essaient de prouver par leur harangue que tout ce qui touche à la personne de Blaise Compaoré doit être classé dans le registre de la “raison d’état“ et que parler de justice le concernant est un crime de lèse majesté. Cela nous renvoie à la fable “Les animaux malades de la peste” de La Fontaine ou le Renard dans sa plaidoirie en faveur du roi Lion a soutenu que “manger moutons, canailles, sottes especes n’est point un péché et qu’au contraire, il leur faisait honneur en les croquant”. Poursuivant sa plaidoirie il soutiendra que le Berger, qui etait aussi mangé par le roi Lion, méritait bien ce sort, car est “de ces gens qui, sur les animaux se font un chimérique empire”. Abondant dans le même sens que le Renard, le Loup fera condamner, à mort, l’Ane dont le seul péché a été d’avoir “tondu de la largeur de sa langue l’herbe dans le pré d’un moine”. La morale tirée de cette scène est que “selon que vous êtes riche ou pauvre, le jugement de cour vous rendra blanc ou noir”.
    Dans notre situation, Blaise Compaoré est comparable au Lion, “Roi de la jungle”, et toutes les victimes des Blaise Compaoré, assimilés à l”Âne” de la fable.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 19:01, par Julien En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Fallait pas vérifier.
    Depuis le 15 octobre, on sait que la mauvaise foi c’est sa spécialité.
    Il s’est toujours foutu de ceux qui ont l’amabilité de l’écouter

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 19:10, par Juste En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Malheureusement les Burkinabê ont la mémoire très courte et c’est le dommage dans ce pays ; à peine si nous sommes mieux que nos poulets que nous élevons. Dès que le grain de mil traverse le gosier il oublie déjà qu’il a picoré. Regardez la honte que nous avons bue ces derniers jours à cause d’un régime qui perd chaque jour la boussole ; la communauté internationale et les hommes dotés d’un minimum de bon sens se moquent de nous en moment. La chefferie coutumière a perdu du crédit, les communautés religieuses, on n’en parle pas ; maintenant c’est toute notre armée qui se fait embarquer par des aventuriers et personne ne peut dire quelque chose. Tout ça, soit parce qu’on a peur ou on veut manger. Quelle valeur on veut transmettre à la jeune génération qu’on dit inconsciente ? Nous sommes tous des minables. Les docteurs LOURE et autres BASSOLMA sont bouche cousue ; Comme l’argent n’aime pas le bruit il faut se taire pour se remplir les poches. Malheureusement vous allez utiliser cet argent où ? J’ai revu quelques vidéos de ces deux personnages et j’avoue que c’est pas facile.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 19:29, par Joachim OUEDRAOGO En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Qu’ils respectent et suivent la vie du maître. Ne soyez pas plus royaliste que le Roi. Ce qu’il dit est surtout vrai
    Ablasse et maître PACERE à eux de voir

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 19:50, par Joachim OUEDRAOGO En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Qu’ils respectent et suivent la vie du maître. Ne soyez pas plus royaliste que le Roi. Ce qu’il dit est surtout vrai
    Ablasse et maître PACERE à eux de voir

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 20:21, par Dedegueba Sanon En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Je voudrais tempérer les uns et les autres en disant qu’ils ne sont pas très nombreux les politiciens qui durant ces trois dernières décennies sont restés constants dans leurs positions. Si bien que nous nous sommes faits à l’idée que tout politicien était un menteur, et que donc la politique rimait forcément avec le mensonge. Ils appellent cela, faire de la démagogie. Je ne connais personnellement aucun homme politique de la génération de Blaise, qui ait eu une posture politique linéaire, d’ailleurs Blaise aura eu le mérite d’avoir retourné des adversaires en partisans et des partisans en adversaires durant tout son règne. Qu’il ait dit ceci hier et qu’il dise le contraire ou autre chose aujourd’hui, j’ai envie de conclure que cela obéit d’une logique politique chez nous. Rappelez-vous des nomadismes politiques des députés de notre assemblée nationale.
    Pour citer des cas célèbres de rétropédalages, je parlerai du cas de Alain Yoda. Lorsqu’il était au MDS, c’était un opposant farouche de Blaise, qui était le leader de l’ODP/MT. Blaise finira par le récupérer et lui confier l’organisation de la journée nationale du pardon que l’évêque de Bobo-Dioulasso allait présider un 30 Mars. Sur ce coup là, Blaise avait fait fort, faire organiser une journée nationale du pardon par celui là même qui avait monté le pays bissa contre lui, à cause de soit disant tous les bissas tués sous son régime, était vraiment une prouesse. D’ailleurs Yoda lui est resté toujours fidèle jusqu’à sa chute, et c’est le même Yoda qui dans son zèle avait obligé les députés CDP à signer une pétition pour la modification de l’article 37,pétition que le Larlé avait refusé de signer, exposant au grand jour les dissensions au sein de ce parti. La suite on la connaît.
    Un autre cas est le sympathique Simon qui en matière de versatilité n’a pas son équivalent dans notre monde politique. Souvenez-vous de sa célèbre reparti, "J’ai dit.... et je redis aujourd’hui". Simon au contraire de beaucoup assumait ses contradictions sans gêne, comme pour dire que tout cela était politique.
    J’en ai plein d’exemples de politiciens comme cela, il suffit de voir les parcours des Achille Tapsoba, Salif Diallo, Roch, Pare Émile, des Ye Bongnessan etc.. pour conclure que le monde politique reste presque irrationnel.
    Tout ça pour dire que ce discours à la Haye de Blaise est à resituer dans son contexte. On dit tout change et que seuls les imbéciles ne changent pas. Malgré le parcours très ensanglanté de son règne, Blaise avait fini par se faire adopter par le peuple qui était prêt à oublier ses méchancetés. Mais c’est son frère sorti de nulle part à qui on a voulu forcer un destin national, qui est venu lui pourrir son pouvoir et occasionner sa chute brutale et humiliante. S’il avait renoncé à modifier l’article 37,il serait sans doute entrain de boire son petit lait à Ziniaré actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 05:26, par Moktar En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    LA JUSTICE ET LA PAIX... Eh oui c’est tellement vrai, tellement actuel qu’aucun burkinabè ne peut le cacher : Yirgou, Arbinda, Tanwalbougou, ... Le déni de justice tue la paix. On a beau cacher la vérité, un jour on sera obligé de l’accepter.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 09:00, par Omar Dao En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Je suis d’accord avec ce que dit @Dedegueba Sanon sur l’inconstance des Hommes politiques (pas seulement Burkinabè), ils ont même inventé un concept appelé "Realpolitik" qui veut dire faire de la politique sans idéologie et qui leur permet de passer par pertes et profits leurs promesses électorales.

    Cependant, je pense qu’on s’écarte du vrai sujet qui est pour moi "Comment créer une vraie dynamique nationale permettant au pays de faire face comme un seul homme aux terroristes ?". Il est clair que le traitement de ce sujet par le MPSR en improvisant de façon subite cette rencontre de "Oh nivo" a fait croire (à tort ou à raison) que le but était plutôt d’absoudre coûte que vaille BC. Et pourtant, les instruments juridiques et institutionnels existent pour gérer cette situation, certes avec un peu de patience.

    La génération actuelle a le devoir de traiter cette question en ménageant chacun des nombreux camps. Si on donne l’impression qu’un camp s’impose par des subterfuges à peine dissimulés ou par la force, on pourrit la vie aux générations à venir qui devront recommencer dans des contextes peut être plus incertains.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 09:14, par Oscar En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Il est évident qu’un texte sorti de contexte devient un prétexte. Et les chirurgiens qui sont allés prélever cette partie du corps du discours ne sont pas aussi exempts de reproches que l’auteur du discours lui-même. Vous êtes tous des faux-types, l’intérêt de ce pays vous importe peu !
    Il a aussi dit dans ce discours que "Dans une perspective de cicatrisation sociale, l’exigence de la justice n’est pas absolue mais doit au contraire être en équilibre avec le besoin de la paix, de la démocratie et de l’état de droit".
    A savoir si le monsieur avait la maîtrise des éléments saillants de son discours.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 09:27, par Alexio En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Daniba un homme parachute par la magouille de la FRANCAFRIQUE.

    Maintenant que l arbre ne peut plus cacher la foret de quelle legitimite il est le President du Burkina-Faso aujourdhui ? Apres avoir prete serment devant la meme justice qun il chiffona l image par la suite au non de la reconciliation bidon mal composee ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 12:45, par Zamanoma En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Écoutez chers Burkinabé, Blaise de toutes façons est repartie en cote d’ivoire et en attendant, c’est nous qui souffrons ici. Ceux qui passent leur temps à nous citer les pensées des gens à longueur de la journée, se trompent dans tous les sens. Pourquoi, on ne demande pas de faire la justice pour les victimes de la première et deuxième guerre mondiales avant qu’on se parle. Ici, ce sont les réalités du moment qui commandent. Si nous restons dans ça, à se tirailler, dans un an, on pourrait même pas s’assoir entre nous pour discuter à plus forte raison parler de la réconciliation. Même les palais de justice vont se fermer comme les écoles. Vous pensez que Maitre PACERE ne veut pas la justice, mais c’est un visionnaire. Ceux qui parlent de justice proposent quoi pour arrêter les attaques. Les Burkinabés veulent la paix et c’est tout. C’est théoriciens qui flatté DAMIBA et il a fait le coup d’État bête et en face y a personnes pour l’aider à sécuriser le pays. Pour le moment, toute initiative pour ramener la paix est la bienvenue.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 13:32, par jan jan En réponse à : Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye

    Voici ce que le 4 août 83 révolutionnaire a produits comme leaders, au lieu de faire avancer la Haute Volta, elle a rétrogradé le Burkina Faso. Bravo a Sankara et sa bande, l’état voltaïque a payé votre éducation pour ça ?? Révolutionnaires, vous avez plongez ce pays dans le sang, sans aucun respect de la vie humaine, il n’y a que pour l’intérêt personnel, tout obstacle est réglé par des tueries tel des poulets que l’on égorge parce qu’ils font trop de bruit. Révolutionnaires vous avez voulu faire de mauvais vers, vous avez réussi, BRAVO.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fake news : LeFaso.net n’a pas annoncé la démission du lieutenant-colonel Damiba
Faux ! Mohamed Bazoum ne faisait pas partie des mouvements de l’Azawad aux assises de Mopti de 1991
Immigration au Canada : Faux, il n’y a pas de visas exceptionnels pour les citoyens burkinabè
Faux ! L’OMS n’a pas communiqué sur le phénomène d’aphélie
Burkina : Oui, Blaise Compaoré a prononcé ce discours sur la justice et la paix en 2011 à la Haye
Faux : L’Etat ne perçoit pas 12 794 FCFA de taxes douanières sur chaque sac de 50 kg de riz importé
Douteux : Le lien entre la consommation de piment et la réduction des maladies cardiovasculaires n’est pas clairement établi
Mali : Ce qu’il faut savoir sur l’image des trois Allemands suspectés de « terrorisme »
Faux : Il n’y a pas eu de cadavres filmés par la télévision ukrainienne en direct
Présumée mort de l’artiste Aïcha Koné : « Faux, je viens de communiquer avec elle au téléphone », rassure Almamy KJ
Rwanda : Faux ! Paul Kagame n’a pas félicité le peuple malien sur Twitter
Niger : Douteux, rien n’indique que le président Mohamed Bazoum a refusé de dormir à la présidence à cause de la situation au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés