Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè

Accueil > Diasporas • Communiqué de presse • dimanche 10 juillet 2022 à 13h30min
Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè

Dans l’après-midi du 9 juillet 2022, Madame Olivia R. ROUAMBA, Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’Extérieur a rencontré la diaspora Burkinabè d’Addis-Abeba dans les locaux de l’Ambassade du Burkina pour l’informer sur la situation politique et sécuritaire qui prévaut actuellement au pays.

Il a été question d’expliquer à nos ressortissants résidant en Ethiopie, les efforts diplomatiques déployés au sein de la CEDEAO pour éviter les sanctions économiques à l’encontre de notre pays. Elle a noté les initiatives des autorités pour aller vers la réconciliation des burkinabè et la paix au Burkina Faso.

Madame le Ministre a également porté à la connaissance de ses compatriotes les échanges qu’elle a eus le vendredi 08 juillet 2022 à la Commission de l’Union Africaine avec Son Excellence Monsieur Adeoye BANKOLE, Commissaire aux Affaires politiques, à la paix, et à la sécurité.

Ce fut l’occasion pour les membres de la communauté burkinabè résidents à Addis-Abeba d’échanger sur leurs préoccupations liées principalement à la suspension du Burkina Faso des activités de l’Union Africaine, notamment les restrictions pour les candidatures burkinabè à certains postes.

Dans le cadre de la promotion des candidatures burkinabè au sein des institutions régionales et internationales, il a été suggéré la mise en place d’un système de préparation des candidatures pour les rendre compétitives.

Le Ministre des affaires étrangères a invité ses compatriotes à être des porte-voix du pays dans le domaine diplomatique, politique, économique et social en faisant du plaidoyer pour le retour de la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale, nécessaires pour la reconquête de la sécurité nationale et de l’intégrité territoriale.

La communauté burkinabé d’Addis-Abeba a salué l’initiative de Madame le Ministre ROUAMBA et lui a souhaité du succès dans ses fonctions de façon générale et pour la prochaine étape de sa mission qui devrait la conduire à New-York où elle prendra part à une rencontre à la Commission des Nations Unis pour la consolidation de la paix.

Amadou ARDHO Dicko
Attaché de Presse à l’Ambassade/Mission Permanente du Burkina Faso à Addis-Abeba.

Vos commentaires

  • Le 10 juillet à 15:48, par Bouba En réponse à : Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè

    Mme le ministre revoyez le système de renouvellement des passports pour la diaspora car c’est un vrai parcours de combattant je dirai même un casse-tête. Faites en sorte que le renouvellement du passport Burkinabe se fasse par prorogation dans nos différentes Ambassades même si nous allons payer chère pour la prorogation de nos passports . Merci Mme le ministre de nous rendre ce service qui nous est cher .

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 16:47, par Maria de Ziniare En réponse à : Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè

    Quand je vois un officiel Burkinabè au lieu de s’habiller en fasodanfani s’accoutre avec le Liulipéndé j’ai mal. Il faut que l’état interdise ces images dans les sphères officiels parce que ça n’a rien à voir avec le Burkina ni la Haute volta. Le Liulipéndé est un foullard colonial introduit par les anglais en afrique il est rentré en haute volta par le biais des commerçants qui allaient en Goald Cost l’acheter. Il a été également introduit au Soudan Anglais (Khartoun). Que la population ignorante s’adonne au Luilipendé je peux comprendre mais que les officiels perdent les repaires et s’identifient à ce "machin" colonial est une acculturation grave. Le FASODANFANI oui le LUILIPENDE non.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 18:03, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè

    Maria de ziniare, Olivia n’est pas cultivée comme toi. Elle est tout simplement heureuse d’être ministre voilà pourquoi elle croit que la diaspora n’est pas informée de ce qui se passe au pays. Elle ne sait pas que c’est cette situation chaotique qui dure et perdure qui a poussé nombre des citoyen à l’extérieur.
    Ventre plein, négresse contente, tête vide !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Des acteurs burkinabè de la filière coton, venus exposer en Ethiopie, reçus à l’Ambassade du Burkina Faso
Burkinabè de Washington (ABURWA) : 100 000 verres correcteurs pour le ministère de la santé du Burkina Faso
Avènement du MPSR 2 : La Coordination Générale des Burkinabè de la Diaspora invite à la mise en place d’une transition inclusive
Diaspora - Canada : Les professionnels burkinabè en génie veulent apporter leur pierre à la construction de leur mère-patrie
Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer
Festival des cinémas d’Afrique de Lausanne : L’ambassadeur, représentant permanent du Burkina Faso à Genève est allé soutenir la délégation burkinabè
Ethiopie : La ministre Olivia Rouamba dit au revoir au personnel de l’ambassade du Burkina Faso à Addis-Abeba
Visite de Blaise Compaoré à Kosyam : Déclaration d’un groupe de citoyens burkinabè résidant au Canada
Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè
Suisse : Le ministre Abdoulaye Tall rencontre les Burkinabè de Suisse et de la France voisine
Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse
Dr Boukary Sawadogo, meilleur enseignant 2022 Black Studies Program : « Rien ne me prédestinait à une carrière académique aux Etats Unis »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés