Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • jeudi 30 juin 2022 à 18h15min
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

(Ouagadougou, 30 juin 2022). Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a eu des échanges, ce jeudi en fin de matinée, avec les leaders religieux autour de la situation sécuritaire, de la réconciliation nationale et de la paix dans notre pays.

« J’ai voulu cette rencontre pour qu’ensemble nous nous interrogions sur le rôle que les leaders religieux peuvent et doivent jouer pour aider notre pays à relever la tête et à reprendre sa marche vers le développement et le progrès » , a déclaré le Président du Faso à l’entame des échanges.

Au regard de la situation nationale marquée par le défi sécuritaire et la nécessité de réconciliation pour aboutir à la paix, le Chef de l’Etat estime qu’il nous faut pour une fois « mettre nos divergences de côté, il nous faut nous aligner sur l’essentiel ». C’est pourquoi, « chacun à son niveau, dans sa confession religieuse et sa croyance doit s’engager sans ambiguïté auprès des nos communautés pour porter la vraie parole de Dieu et appeler clairement ceux qui se sont perdus à revenir sur les sentiers de la lumière », a souligné le Président DAMIBA. Selon le Président du Faso, la victoire sur le terrain de la lutte contre le terrorisme est « intimement liée » à la réconciliation de tous les Burkinabè.

« C’est dans cette logique que s’inscrit la démarche que j’ai entreprise la semaine dernière d’organiser une rencontre avec les anciens chefs d’Etat, Jean-Baptiste OUEDRAOGO et Roch Marc Christian KABORE », a-t-il souligné.

Cependant, pour parvenir à cette réconciliation, « nous devrons tôt ou tard nous regarder dans les yeux, nous parler et nous pardonner ».
Dans cette optique, le Chef de l’Etat a invité les leaders religieux à s’impliquer davantage pour aider le Burkina Faso à panser également ses plaies par leurs prêches, intercessions, prières et conseils afin « d’inciter chaque Burkinabè à semer les graines de la tolérance et du pardon dans son cœur ».

Les leaders religieux ont tous salué cette démarche du Chef de l’Etat qui dénote « de la considération » des plus hautes autorités pour les différentes communautés religieuses.

Pour le Président de la Fédération des églises et missions évangéliques, pasteur Henri YE, cette rencontre constitue « un cadre de dialogue social pour qu’ensemble nous puissions vraiment porter nos modestes contributions par rapport à la situation que nous vivons dans notre pays ».

« Nous sommes très contents de ce qu’il nous a adressé comme paroles, nous sommes très contents de ce qu’il attend de nous et nous allons essayer de jouer notre partition dans la stabilisation de ce pays, dans la sécurité, dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale », a soutenu Mgr Gabriel SAYAOGO, Archevêque de Koupéla.

Quant à la communauté musulmane, elle a réaffirmé sa volonté de soutenir le Président du Faso dans la sécurisation du pays et pour l’aboutissement du processus de réconciliation nationale.
« Nous avons marqué notre disponibilité avec toutes les sensibilités musulmanes pour l’accompagnement de cette initiative », a indiqué le Président de la Communauté musulmane du Burkina Faso, El Hadj Moussa KOUANDA.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 30 juin à 19:20, par Éric de KOURIA En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Chers militaires, occupez-vous des terroristes, nous nous occuperons de la reconcialiation nationale, et en temps opportun nous nous occuperons de vous mêmes !!
    La Patrie ou la mort, Nous vaincrons !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:42, par Citoyen ordinaire En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Merci Sandaogo Damiba à dit qu’il faut "se regarder droit dans les yeux", et à notre entendement, c’est se dire la vérité, appliquer la justice sans détour et que ceux qui ont causé du tord à leurs concitoyens demandent pardon afin qu’il ait une réconciliation sincère ! Tout le monde sait qu’en dehors de cette démarche, pas de salut pour le Burkina. C’est maintenant que ce Président se rend compte que toute l’Armée ne peut être associée à sa forfaitaire à lui et ses suppôts (en France et en Côte d’ivoire ). Qu’il reconstruire le pont de Nare pour ne pas perdre le contrôle de la route de Dori. Point ! Le mensonge ne passera pas !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 20:08, par Nabayouga En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Tout cela n’est que de la gesticulation face à son echec patent qui illegitime le coup d’Etat. Damiba veut ainsi impliquer tout le monde afin de mzsquer son échec en esperant faire rentrer son.mentor kouassi blaise compaoré qui est déjà condamné pour les crimes horribles qu’il a commis contre la personne de thomas SANKARA et de bien dautres personnes. Burkinabè, soyez mobilisés pour dire non à l’imposture, non à la grâce de kouassi blaise compaoré. Si Damiba s’amuse, alors peiple Burkinabè soyez mobilisés pour lui indiquer la porte de sortie, comme vous vous l’avez su faire face au criminel kouassi blaise compaoré et sa bande.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 20:15, par warzat En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Ah bon. Le président leur a dit de s’engager sans ambigüité. C’est bien d’avoir perçu ce langage flou et ambiguë de certains religieux et pas des moindres.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 20:39, par Sacksida En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Il faut etre tres clair que toute Reconciliation nationale de qui que ce soit doit passer par la Justice classique ou la Justice Transitionnelle selon des desirs des Victimes ou leurs Ayants Droits. Donc toute autre chose ne serait que la perpetuation de l’Impunite criade qui ne serait pas de nature a appaiser les Coeurs. D’accord, mais alors que les bourreaux nous disent publiquement la Verite incontournable sur des Crimes de Sang et economiques reccurents au detriment des interets fondamentaux du Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:14, par Un Burkinabê En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Je ne pense pas que les chefs religieux puissent faire quelque chose. Celà car je ne pense pas que le trou dans lequel nous sommes est l’oeuvre de leurs adeptes. A ce que je sache ceux qu’ils contrôlent vont dans les temples, mosquées et églises au moins une fois par semaine. S’ils pouvaient avoir un impact significatif sur eux c’est que nous ne serions pas dans la situation actuelle. A moins que...

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 22:16, par lepaysvamal En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    De toutes les façons nous attendons le délai de 5 mois pour le bilan. Ce n’est pas les chefs coutumiers qui pourront à la population de comprendre ton échec

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 22:56, par TANGA En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Moi, mon problème qui est celui de la majorité des Burkinabè est que DEPUIS L’ARRIVEE DE DAMIBA AU POUVOIR, RIEN QUE ROCK N’A PAS FAIT OU DEMANDE N’A ETE FAIT OU DEMANDER.
    Alors, tous les jours, on nous demande d’attendre pour voir.
    Si vous, vous étiez au front, c’était un plus. Vous etes là et c’est un gros moins.
    Ne me demandez pas d’attendre par ce que l’on pouvait bien attendre sous Rock pendant que tous les militaires étaient au front. Maintenant qu’il y a Jet Li et son groupe de moins, que voulez vous que l’on attendent. Pire, les gros postes sont pris d’assaut par des militaires de haut rang. Donc eux aussi ont laissé leurs postes au front.
    QUI EST FOU COMME UN FOU SI CE N’EST LE FOU ?
    Conclusion, c’est la soif du pouvoir !!! Si Non,
    C’est pour servir le maître !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 00:30, par concobo En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Ce gouvernement est plus dangereux que les terroristes. On nous divertit pendant que ces derniers avancent sans coup férir.
    DA mi Ba, il faut faire ce pourquoi tu as accepté le jeu de personnes qui n’ont aucun égard pour ce pays. Elles le mettraient à feu pour juste chauffer leur café.
    Les vraies raisons se font connaître petit à petit, plongeant notre peuple dans le désarroi. Tout ça pour ça ?
    Si les LOURE, BILGO et BASSOLMA étaient conséquents avec eux-mêmes, ils rejoindraient là où ils ont quitté et fait croire qu’ils étaient des hommes crédibles. Mais vraiment, "l’homme n’est rien".
    Ce que vous voulez faire, ce sont des contorsions multiples ; ça va vous fatiguer également. "Les mêmes causes provoquent les mêmes effets dans les mêmes conditions". "Les pensées, les craintes, les soupirs, retardent le sommeil mais ne l’empêchent pas".

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:17, par toroso En réponse à : Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux

    Est ce qu’on peut pardonner sans vérité ? Or c’est tout ce que l’Ancien pouvoir CDP de BC qui voudrait profiter se restaurer, voudrait. Avoir l’absolution totale, l’impunité et continuer de narguer les Burkinabé sans vergogne. Eux qui ne savent pas faire profil BAS ! c’est très très dangeureux

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : « Des gens ont servi de la pacotille quand le pays avait besoin de blindé », réplique le Front de libération nationale
Assemblée législative de transition : La mise en place de la Haute cour de justice au cœur de la 1re session extraordinaire
Burkina : L’ex-député Léonce Koné porte plainte contre Alassane Sakandé et Emile Paré pour incendie de l’Assemblée nationale en 2014
Burkina : Incident lors du lancement du Front patriotique, un appel à une introspection et à la projection !
Conduite de la Transition : Une mission consultative de l’Union africaine bientôt à Ouagadougou
Burkina/Économie : Le Syndicat national des commerçants du Burkina porte ses doléances au Premier ministre
Ouagadougou : Une manifestation contre le néocolonialisme dispersée à coups de gaz lacrymogène
Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina
Journée mondiale de la jeunesse : Abdoulaye Mossé croit au dynamisme de la jeunesse pour relever les défis du Burkina Faso
Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats Arabes Unis pour des soins
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés