Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne tombe pas dans un piège les yeux ouverts.» Ferdinand Oyono

Programme population au Burkina : L’ISSP tient un atelier de dissémination après quatre ans d’études

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 30 juin 2022 à 16h12min
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un atelier de dissémination après quatre ans d’études

Les enseignants chercheurs de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) animent un atelier sur la santé, l’éducation et les migrations. Il se tient ce jeudi 30 juin 2022, au sein de l’institut à Ouagadougou.

Le présent atelier porte sur la dissémination de cinq des onze sujets de recherche lancés le 10 avril 2018. Ces cinq sujets portent sur la santé, l’éducation et les migrations.

Ces cinq thèmes traités sont : « Tendances de la mortalité et évolution des causes de décès au Burkina Faso » ; « Jeunesse, migration et développement, quelles stratégies pour optimaliser l’apport des migrants au développement au Burkina Faso ? » ; « Impacts sociodémographiques de l’activité minière au Burkina Faso » ; « Accès des adolescents aux services de santé de la reproduction (SR) au Burkina Faso : obstacles et opportunités » ; « Accès à l’éducation : les parcours scolaires et le devenir des sortants du système éducatif au Burkina Faso : cas de Ouagadougou ».

Financé par l’Union européenne au Burkina Faso, le programme intervient dans le volet « renforcement des capacités, production et diffusion de connaissances sur la population burkinabè ».

« Il ressort de l’étude que dans les quartiers informels, les populations ont moins recours aux soins de santé », Bruno Lankoandé, enseignant chercheur à l’ISSP

Pour ce qui est de la migration, on peut retenir qu’elle apporte beaucoup sur le plan du développement économique, selon Dr Bonayi Dabiré, enseignant chercheur à l’ISSP. Il ressort que les migrants transfèrent en moyenne 96 milliards de FCFA vers le Burkina par an. Il ressort également que la migration contribue au développement sur le plan artistique et intellectuel.

Sur le côté sanitaire, il ressort que le poids des maladies non transmissibles est de plus en plus élevé et arrive de façon précoce. Il ressort également des recherches que les maladies non transmissibles sont visibles dans la plupart des quartiers de Ouagadougou. Pour ce qui est des recours aux soins, on note qu’il est plus fréquent en cas d’hypertension et de diabète et moins fréquent en cas d’infection pulmonaire chronique.

Photo de famille

Le directeur de l’institut, Pr. Abdramane Soura, a saisi l’occasion pour remercier les différentes équipes de recherche pour « le cœur qu’ils ont mis à la tâche en parvenant à ces résultats, malgré les impératifs liés aux crises sanitaire et sécuritaire. »

L’Union européenne a également à travers sa cheffe de coopération et chargée d’affaires, Pilar Palmero, marqué sa disponibilité à une collaboration interministérielle encore plus fructueuse pour la mise en œuvre des politiques de population, pour promouvoir la jouissance effective des droits humains fondamentaux de toutes les couches sociales.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous vilipendions qui nous sont venus en aide, faisons donc attention … », signe Mousbila Sankara au sujet du pardon de Blaise Compaoré
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé outillés à la planification sensible au genre
Communications électroniques au Burkina : Les pratiques et les préoccupations à la loupe des acteurs
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence pour ses frontières
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus pressé !
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », la marque qui veut lutter contre la dépigmentation
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « Coup de cœur pour les PDI »
Journée internationale de la femme africaine : Des associations et des jeunes filles échangent sur le leadership féminin
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour éviter les risques liés à la foudre
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de présumées victimes enregistrées, selon le ministère du Genre
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la région a pris fonction
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par noyade
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés